Les droits de l’hommistes
 

Ecrit par Sechy, le 29-11-2013 02:33

Pages vues : 3246    

Favoris : 410

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
capitalosocialism.jpg
 
 
Les droits de l’hommistes
l’amour ou le rassemblement pour mieux exploiter et détruire.
« Exploitez-vous les uns les autres » selon le principe capitalo-socialiste (association du libéralisme ou business et socialisme comme le montre le dessin ci-dessus)

 
 
Le messianisme ou le Royaume de Dieu (juif) sur Terre.
Un monde sous électro-niquer (la puce qui nique l’humain en binaire).
MESSIANISME : qui est purement terrestre et juif, un mondialisme : foutre le bordel et le mal partout pour provoquer la percée de l’abcès : l’arrivée de Zorro ou messie juif, ou même pourquoi pas l’arrivée du gentil extraterrestre débarquant de son vaisseau de fête foraine avec sa trousse de secours pour soigner le cancer des humains et toutes leurs misères en ce monde. Tout cela est bien-sûr contre l’Instant puisque comme quelque chose de futur, d’extérieur, et reflète le confort actuel de l’humain.
Les droits de l’homme c’est terrestre, Juifs et leur « Royaume » du fric où rien n’est gratuit : PAS D'AMOUR.
 
 
Binaire ou matérialisme :
Sacrifices, lois, norme. Toute « liberté » commence par une limite, une entrave, sujet-objet. Oui commence à Non. On n’échappe à l’obéissance que pour choir dans la servitude. Tu t’affliges de voir de quoi les hommes sont esclaves. Pour avoir la clef de ce mystère d’abaissement, cherche donc de qui ils ont refusé d’être les serviteurs ».
Le socialisme envahissant le monde : détruit les réserves, les réserves de notre Nature, la patience conservatrice des organes profonds, il méconnaît. Le socialisme confond réserve et inutilité. Il transforme l’organisme collectif en un être infiniment plat [pensée unique] parce que nécessaire pour la rapidité de circulation des échanges de marchandises et donc de l’argent. On parle alors de « croissance », de progrès (progression, évolution).
Le mythe de la liberté déclenché depuis 1789 n’a contribué qu’à détruire, dans l’âme des masses, la Vraie Liberté, la Vraie Sagesse. (Réf. Gustave Thibon)


Les « droits de l’homme » depuis 1789 c’est la destruction de la souveraineté des peuples et de leurs droits, à l’envers de la liberté des peuples : Gallutouta (pouvoir du peuple à l'ancienne).

Indifférencié, interchangeable, nomade, telle est la trinité de l’esclave du dogme droit de l’hommiste : l’argent n’a pas d’odeur et n’a pas de terroir et est cosmopolite comme les Juifs.

Tuer les traditions détruire la famille, détruire les frontières qui deviennent artificiels (frontières uniquement administratives, donc perdant leur autonomie, même système qu’en 1789 avec une France quadrillée), pour déraciner du passé, créer l’homme nouveau. Telle est la marche du Nouvel Ordre Mondial depuis 1789. Nous sommes de plus en plus dans l’artifice, dans le virtuel, pour former une Eurotopia (Europe utopique fabriqué par un patron des bières Heineken, d'après Pierre Hillard).

Depuis 1789 détruire la transmission, la tradition : la tabula rasa sournoise, en douceur, par étapes, presque en cachette à la maçonnerie.
La source de tout cela ce sont les Juifs talmudistes : le peuple élu et ses « droits de l’homme » qui veut convertir Dieu au judaïsme.

La France a copié la Gaule : un grand nombre de petits pays (provinces) plus ou moins indépendants, jusqu’à l’arrivée de l’étatisme avec les rois francs, puis l’accentuation de la destruction de la France à partir de 1789. C’en était fini des richesses et diversités de langues, de coutumes et traditions (après 1789 la langue bretonne a été interdite d’utilisation en France pendant un moment sous la 3è république).

Pourquoi la première guerre mondiale ?
- Pour mettre en place le Nouvel Ordre Mondial et la création de l’État d’Israël.
- Révolution du passage de l’énergie charbon à l’énergie pétrole, l’Angleterre première marine du monde fonctionnant au charbon fut dépassé par l’Allemagne de Guillaume II qui fonctionnait au pétrole avec leur fournisseur la péninsule arabique et l’empire ottoman allié de l’Allemagne. Projet de la ligne ferroviaire Bagdad-Bâle : oléoduc sur rails (Plan Pangermanique de Guillaume II). Les Allemands contrôlaient donc le robinet du pétrole, les Anglais allaient dépendre des Allemands et perdre l’Inde.
Guerre de 1914 : l’Angleterre a joué son va-tout.
(Référence à Pierre Hillard)

Avec les « droits de l’homme » et leur « démocratie », jamais les hommes n’avaient été aussi semblables et aussi étrangers les uns des autres, surtout avec le virtuel technologique des réseaux « sociaux » et des téléphones portables et autres machines plates électro-niquer à glisser dans son sac à mains. Ainsi, depuis plus de 500 ans, jamais les êtres humains n’avaient été rivés entre eux par des liens et accords aussi artificiels et aussi inhumains. Le Diable démocratie et du Nouvel Ordre Mondial SÉPARE et GROUPE à jamais tous les habitants de cette planète. L’enfer est le lieu où la centralisation et le « exploitez-vous les uns les autres » ou libéralisme est portée à son expression suprême.
Comme déjà écrit de nombreuses fois, les « droits de l’homme » c’est l’application du noachisme : la centralisation qui sera le tombeau de l’unité, et l’exploitation de tous par tous sera la tombe de l’élévation de la conscience. (Noachisme ou DEUX religions mondiales).

L’amour n’est pas possession, on ne peut pas dire « c’est ma religion », ma ceci et ma cela. Sinon c’est un faux amour en binaire sujet-objet, moi-toi, et qui naturellement ne peut pas durer, comme ne durent pas les opinions. Pleurer la mort de quelqu’un n’est pas une preuve d’amour véritable. Cela révèle seulement l’amour de l’objet possédé, de sa forme. « Ceci n’est pas de l’amour. Le véritable amour se reconnaît à la certitude que l’objet de l’amour est dans le Soi et ne peut jamais cesser d’exister » (référence à l’entretien 203, de Ramana Maharshi).
« L’amour n’est pas différent du Soi. L’amour d’un objet est d’un ordre inférieur et ne peut pas durer. Tandis que le Soi est Amour, autrement dit, Dieu [ou Instant] est Amour ».

Aujourd’hui, il est temps de choisir : l’esclavage et le confort au Nouvel Ordre Mondial ou Capitalo-Socialisme ; ou l’isolement momentané.
Le mondialisme ou Nouvel Ordre Mondial c’est la neutralité du riche : il est nomade, interchangeable, bien partout dans le monde puisque l’argent n’a pas de nation, donc pas l’odeur d’un terroir quelconque, d’ailleurs le mot république est synonyme de cosmopolite puisque la franc-maçonnerie à pouvoir avec sa « raison » rêve d’une « république universelle » (mondialisme) ; l’argent circule facilement partout, surtout depuis qu’il est virtuel et ne circule plus que dans les signaux électro-niquer. Un Dieu circulant dans des circuits. Le riche n’est lié à rien, d’où peut-être le mot de « libéralisme ». Le riche n’est lié à aucune fonction social : qu’il soit lié à une fonction précise dans un gouvernement, ou sa démission à l’égard de ses devoirs sociaux, il jouira partout des mêmes privilèges et de la même sécurité.
Alors que le roi, le prince ou le chef est lié au peuple qu’il gouverne : le prince fait corps avec son peuple, le seigneur avec sa terre, etc. Le bonheur et la sécurité de ces hommes dépendent en grande partie de l’accomplissement de leur devoir social.
1789 et la franc-maçonnerie spéculative tenta une « égalité » juridique ; les socialistes tentèrent une « égalité » des revenus ; aujourd’hui c’est devenu l’égalité des comportements sociaux et des peuples réduits à l’état de statistiques : on égalise comme on égalisait en coupant des têtes qui dépassaient (qui contestaient) en 1789.

La république droit de l’hommiste se voulant cosmopilite, donc religion du fric, prétend que la « fraternité » devrait s’incarner dans le « bouillon de culture » et la « diversité ». Donc la république d’un Mustapha Dupond. Aussi il n’est pas étonnant que cette république en France est fait d’une pierre trois coups en 2013 : un timbre avec une Ukrainienne et pute sur le timbre courant de la poste française. Il est loin le temps de la Marianne semeuse de la France paysanne et des bagnes des 19è et début 20è siècles.
La tabula rasa socialiste sournoisement est en marche.

Le système droit de l’hommiste français veut faire perdre son identité au Français pour l’amener à être un « Juif cosmopolite » et mondialiste : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la république » (L. Fabius du sang contaminé, le 17 mai 2003 au congrès socialiste de Dijon). Ainsi le métissage à la Mustapha Dupond serait le Graal de la république maçonnique.
Comme cette même oligarchie républicaine réduit les frontières à de simple contraintes administratives, on réduit par la même la nationalité des habitants. D’ailleurs des partis de « gauche » ont préconisés d’octroyer le droit de vote sur la base de la résidence et non plus sur celle de la nationalité (l’argent n’a pas d’odeur comme écrit plus haut !). Pour ces républicains de gauche le Français c’est le résident. D’ailleurs ces mêmes républicains ont démantelés ce qui cimentait la nationalité française, mondialisme oblige : école publique à la dérive, disparition du service militaire et de l’assimilation des étrangers. L’école publique déjà aux mains de la franc-maçonnerie devient de plus en plus sous le joug de la religion de la laïcité, avec sa maladie de l’égalitarisme. Le service militaire est professionnalisé et avec l’Union Européenne il devenait inutile de l’obliger de force aux jeunes Français, terminé le patriotisme de grand-père. Les étrangers sont « intégrés » pour mieux servir les industries des Couilles en Or, capitalo-socialisme oblige. À la fin du 19è siècle pour échapper au service militaire obligatoire, si on était riche, on payait pour se faire remplacer par un pauvre con (fait raconté par quelqu’un d’aisé ayant échappé au casse-pipe).

Avec les droits de l’hommistes et leur soi-disant liberté, celle-ci se réduit de semaine en semaine avec de plus en plus de diarrhées législatives répressives et de plus en plus intrusive dans l’existence de tous les jours de chacun de nous. Le lois dites « mémorielles » sont une nouvelle forme d’Inquisition droit de l'hommiste pour censurer toute recherche historique en imposant une pensée unique qualifiée « d’universelle », donc faisant ainsi une religion, le mot « universel » étant du sens du divin : l’Amour est universel, pas une république, celle-ci n’est pas une religion comme voudraient nous le faire croire quelques francs-maçons orgueilleux et diaboliques. Les lois « antiracistes » ou anti-ceci ou cela s’attaquent sans arrêt à la libre pensée, dont la mort était annoncée justement parce qu’elle devenait soi-disant « libre » après 1789, car 'libérée' de l'Église.

J’ai déjà écrit ce que j’en pensais, mais l’étatisme est avant tout NUISIBLE, seul un petit pays d’un maximum de 10.000 habitants et totalement autonome est viable. Évidemment pour ce faire il faudrait qu’un maximum de gens réalise le Soi ou Instant ; et c’est très faisable puisque comme le dit Ramana Maharshi, le Soi ou Instant est toujours là ; la soi-disant « Chute » contée par les Yahvistes de l’Ancien Testament n’existe pas, c’est une opinion de plus.


Drame de la tyrannie de l’opinion.
Le libre arbitre ou libre pensée et le destin perdurent aussi longtemps que le corps subsiste [que le mental subsiste]. Mais la Sagesse transcende l’un et l’autre, car le Soi est au-delà de la connaissance et de l’ignorance. (D’après l’entretien 346, de Ramana Maharshi)


 
 

Dernière mise à jour : 29-11-2013 02:58

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved