Ignorance du MOYEU ou AXE
 

Ecrit par Sechy, le 09-10-2014 18:47

Pages vues : 2862    

Favoris : 404

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Ignorance du MOYEU ou AXE
IGNORANCE = PEUR
 
 
Dans le Pays où la peur est inconnue se situe le Paradis.
« L’ignorant sans foi, l’âme de doute, va à la perdition ; ni ce monde, ni le monde suprême, ni aucun bonheur n’est pour l’âme pleine de doutes » (Bhagavad-Gîtâ, chapitre 4, 40). Le « doute » dont l’étymologie est deux, le mot sonne d’ailleurs comme « deux ». Les septiques, les agnostiques sont dans cette dualité.

Partie 2 : Ignorance 2 [de la Félicité]

MOYEU : étymologie de Moule, du latin modiolus (petit vase). Qui dit VASE dit AXE ou INSTANT. Dans le monde de 3D le moyeu est évidemment la partie centrale de la roue que traverse l'axe ou l'essieu autour duquel elle tourne. C’est aussi la pièce centrale d'une roue d'automobile, tournant sur la fusée par l'intermédiaire de roulements (dic. Le Robert).
Le VASE est le contenant, comme le TORE, le CHARIOT, etc. (Voir la page : Les Pléiades, la Merkavah et Ézéchiel).
 
Ignorer le Moyeu c’est par exemple étudier les philosophies des autres, mais en se basant sur ce qui n’est que leurs opinions, on ne peut pas progresser pour éteindre son ignorance. Si on suit le mental ou opinions des autres, on ne fera que se perdre soi-même. Seule la clef du Soi est la Lumière : « Tournez votre attention vers l’intérieur, alors le monde entier sera rempli de l’Esprit suprême » explique Ramana Maharshi à l’entretien 514.

Le Moyeu, l’Essieu, l’Axe ramènent au temps où l’être humain découvre la ROUE et avec le mythe du CHAR, si important dans tout le domaine indo-européen. Le Char antique qui était le plus souvent à deux roues. Le Char est du même thème que le FORGERON, donc aussi du thème de l’Alchimiste. Ne jamais oublier que la logique de nos Anciens ne sépare pas le concret de l’abstrait, le physique du métaphysique, ce qui n’est plus le cas à cause de l’invention du langage écrit et ensuite de l’imprimerie. Aussi de nos jours avec notre « pensée moderne », surtout en Occident où nous sommes habitués à un raisonnement déductif et analytique, une logique des symboles essentiellement synthétique, il est devenu extrêmement difficile de se rattacher à quelque chose.

L’Axe c’est le Soi.

« Chaque être humain serait susceptible de voir le Soi d’une façon différente, sans toutefois jamais le voir ; car le voir c’est ÊTRE le Soi. Cependant, pour exprimer les choses par les mots, nous disons : « Le voir ». La vision pourrait se présenter comme un éclair, une roue flamboyante, que sais-je encore ? Puis, il y a le soi inférieur [le ‘je’], qui est grand à sa manière et qu’il faut commencer par connaître. Quand nous le voyons pour la première fois, c’est comme si nous regardions dans un gant - et pour combien d’incarnations n’en sera-t-il pas ainsi ? Nous regardons à l’intérieur du gant et il n’y a que l’obscurité : nous devons alors y pénétrer et avoir cette vision - et ainsi de suite, à l’infini ». (William Quan Judge, Lettres qui m’ont aidé, Lettre 11).

SPIRITUALITÉ : étymologie de soupirer, donc lié au SOUFFLE, au VENT, à la croyance ce qui rejoint le crédit-crédo de la religion du Saint Fric de l’actuelle finance internationale. Le sacré étant ambiguë, double, la spiritualité et donc double : il est tout aussi possible d’être spirituellement « mauvais » que spirituellement « bon ». Ces attributs ne sont conférés à la spiritualité qu’en raison de l’usage qui en est fait, pour ou contre la grande loi Cosmique : nature de l’Être de l’Inconnu, qui est dirigée vers le monde 3D et la réalisation du Soi.
Donc qui dit spiritualité dit SOUFFLE et SILENCE, car la condition de l’ÊTRE ou Réalisé ne peut pas être exprimé par le langage, puisqu’elle est un taux de vibration bien au-delà de notre dimension et compréhension actuelles. Son langage est le langage du mouvement (tout est mouvement), à son premier stade, et sa perfection transcende les mots du mental. « La connaissance du Principe Suprême est un silence divin et l’état de repos de tous les sens » dit l’Hermès Trismégiste, Traité X, 5.
Le Silence s’entend bien-sûr comme absence de dualité, il n’existe plus de « bien » ni de « mal » !
« Si on cherche l’individu, on ne le trouve nulle part. Il en est ainsi du Guru ; il en fut ainsi avec Dakshinâmurti [une des manifestations de Shiva]. Que faisait-il ? Il demeurait silencieux ».

- Question : Qu’est-ce que l’ignorance ? (avidyâ)
- Maharshi : L’ignorance du Soi. Qui est ignorant du Soi ? Le soi serait alors ignorant du Soi ? Y aurait-il deux soi ?
(R. Maharshi, entretien 263).

Aucun effort particulier n’est nécessaire pour réaliser le Soi. Tous les efforts servent uniquement à éliminer l’obscurcissement présent de la Vérité…
Il n’y a qu’un tout continu à la surface duquel défilent les trois états de veille, de rêve et de sommeil profond. Soyez cette conscience, même maintenant. C’est cela le Soi ; c’est cela la Réalisation ; c’est là la Paix et le Bonheur ».
(R. Maharshi, entr. 490).

- Question : Comment peut-on vaincre le désir, la colère, etc. ?
- Maharshi : Le désir, la colère, etc., provoquent la souffrance. Pourquoi ? À cause du ‘je’ [société de consommation] qui provient de l’ignorance ; l’ignorance provient de la différentiation ; la différentiation de la notion de la réalité du monde, et celle-ci de l’idée « Je suis le corps ». Cette dernière ne naît qu’une fois que l’ego s’est manifesté. Si l’ego ne se manifeste pas, cette chaîne de péripéties ne peut se produire. Empêchez donc l’apparition de l’ego. Ce n’est possible qu’en restant en votre propre état naturel ; ainsi le désir, la colère, etc., seront vaincus.

L’ignorance donne naissance à l’erreur, l’erreur à l’illusion, etc.

Imaginez une fortune amassée dans un coffre. Le propriétaire dit qu’elle lui appartient ; ce n’est pas le coffre qui le dit. C’est donc l’idée de propriété qui est responsable de cette revendication.
Rien n’est indépendant du Soi, pas même l’ignorance ; car l’ignorance n’est que le pouvoir du Soi ; elle est là pour l’affecter. Cependant, elle affecte le ‘je’ ou le jîva [être vivant, âme individuelle]. C’est pourquoi l’ignorance relève du jîva.
Comment cela ? L’homme dit : « Je ne me connais pas ». Existe-t-il alors deux soi, l’un étant le sujet et l’autre l’objet ? L’homme ne peut l’admettre. Est-ce pour autant la fin de son ignorance ? Non. C’est donc l’apparition de l’ego qui est l’ignorance et rien de plus.
(R. Maharshi, entr. 575).

Société de consommation ? Oui, puisque depuis l’époque de la Renaissance renforcement de l’ego ou raison :
« C’est parce que vous vous croyez séparée des objets qui vous entourent que vous les désirez. Mais si vous comprenez que les objets ne sont que des formes de pensée, vous ne les désirerez plus ». (Ramana Maharshi, entr. 625).
Des objets pensés et fabriqués par les uns, et vendus par les autres, ce qui donne l’OPINION. Ainsi l’opinion est synonyme de possession (d’objets ou d’idées). Opinion ou ‘je’, ou soi (avec le s minuscule).
 
 

Dernière mise à jour : 09-10-2014 19:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved