Pouvoir pour-voir = liberté d’expression
 

Ecrit par Sechy, le 20-01-2015 21:31

Pages vues : 3042    

Favoris : 455

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
serpentvigie_alerterepublic_socialisan.jpg
 
 
 Pouvoir pour-voir = liberté d’expression

Planète Terre : les Miséreux du Cosmos !
Ceux qui sont obligés de travailler, de « réussir dans la vie », l’action, le sentiment, etc.
 
 
Très à la mode le pouvoir ou « liberté d’expression » en ce début janvier 2015. Nous sommes plein pot dans la guerre de religions commencée il y a déjà plusieurs siècles : quand les Hébreux et leurs prophètes faisaient la guerre contre les Païens, et les empêchaient de s’exprimer sous prétexte de « Dieu unique ».

Pouvoir = liberté d’expression ou libre-arbitre = IVRESSE/DROGUE LA PLUS PUISSANTE AU MONDE. Voilà où en est rendue cette planète mon cher Adam ou habitant de la planète Rouge (Origine). Ainsi, l’enfant est l’égal de Son Père, le Créateur, et par là même il ne pouvait agir que comme son Père, comme Dieu ou Instant avait agi. Et évidemment poussé par l’ivresse, la drogue ou jouissance du pouvoir, il lance le défi à Son Créateur et va VOULOIR mettre dans ses « créations » le Pouvoir Originel à la merci de son ego ; un Pouvoir Originel qu’il appellera « Inconscient collectif » ou « Lumière de la conscience ».
Cette conscience est seulement un état CHARNEL, donc limitée par cet état, et étant matière, cette conscience ne sera que l’expression momentanée d’un état transitoire de la Lumière de l’Essence, seule et véritable Essence de l’Esprit Originel transcendant l’organisation primordiale et se situant au-delà d’elle.
 
IMPORTANT : il ne faut pas confondre le machin de Freud : sa psychanalyse, avec la réalisation du Soi-Instant ou domptage de l’ego. Toute la quincaillerie à base de Freud & Cie, y compris C.G. Jung se situe au niveau mental, donc du corps, puisque cette quincaillerie ne concerne que la recherche des « racines inconscientes des manifestations conscientes ». Pour pouvoir avoir une « vision de la conscience et de son contenu », il faut d’abord réaliser le Soi-Instant : le Centrum Centri (être au Centre dans l’Essence). Prendre une expérience ou sensation de « vacuité » pour de la vacuité prouve que l’ego s’amuse encore et donc qu’il n’est point dompté. Seul un mental vide qui ne pense pas à son vide est véritablement VIDE, parce qu’il est dans l’Instant !
« Le Vide, la tranquillité, le détachement, l’insipidité, le silence, le non-agir sont le niveau de l’équilibre de l’univers, la perfection de la voie et de la vertu. C’est pourquoi le souverain, le roi et le saint demeurent toujours en repos. Ce repos conduit au Vide, un Vide qui est plénitude, une plénitude qui est totalité » (Tchouang-tseu, chapitre 13 : La voie du ciel).
« Être en repos » cela veut dire que le mental ou ego est dompté et que le Soi-Instant est réalisé.

À partir du moment où l’être humain défie son Père, ou se prend pour Dieu, il va devoir subir et éprouver les difficultés de sa création… d’où la folie, la croissance de la technologie et du fric qui sera nécessaire pour la développer.
La Chute est quand l’être humain se prend pour Dieu : IL INVERSE DONC LES CHOSES, Parce que comme l’exprime si bien Tchouang-tseu : « La terrasse de l’âme est dirigée par quelque chose [la conscience de chacun de nous comporte une Base]. Mais personne ne connaît ce par quoi elle est dirigée et ne peut donc la diriger », c’est-à-dire qu’on touche là le TAO ou inconnaissable à jamais, le Suprême.

Le TAO circule et produit la différentiation [Involution-Évolution et séparation] : la naissance et la destruction [Évolution-Involution]. Chaque être se distingue par individuation [ce qu’on reproche à un être séparé, c’est qu’il dépend de quelque chose qui le rend possible] ; ce que nous contestons dans la partie, c’est qu’elle dépend de quelque chose, ce que nous contestons dans ce quelque chose, c’est qu’il dépend d’autre chose. Qui sort de son lot sans y retourner verra son âme morte [celui qui sort de sa prédisposition naturelle sans pouvoir la retrouver verra la mort de son âme. Chaque être du monde comporte des limites ou SA SIGNATURE propre à lui-même, il en résulte que s’il sort de sa limite naturelle sans pouvoir la retrouver, il se voue à la mort en esprit ou devient FOU, il perd sa Signature. C'est pourquoi il est vital de se connaître par soi-même]. (Tchouang-tseu, chapitre 23 : Keng-sang Tch’ou)

La CHUTE est le détournement du Courant Évolution-Involution par le « désir-pouvoir » uniquement orienté vers et par le mental de l’être humain qui de ce fait en subira les conséquences : souffrance, malheur, guerres, haines, violence, peur mélangé de mal et de bien, de mort. C’est dans la Chute que la notion d’Évolution qui ne pouvait aller sans l’Involution se trouva perdue dans ce monde de l’après Chute, monde de la 3D et anti-Création (mal-à-dit) puisque jusqu’à présent basé entre autre sur la thermodynamique, sur l’anti-social qui se prétend « social » comme la république qui se voudrait socialiser les peuples, comme le faisait très bien Jésus et après lui le Christianisme en sa catholicité (universalité). Jésus socialisait naturellement dans le bon sens ; la république socialise de force (volonté sournoise) et dans le mauvais, à l’envers !
Comme le dit aussi Ramana Maharshi : le social et « sauver le monde » ÇA VIENT NATURELLEMENT APRÈS : le Réalisé ou Bienheureux RAYONNE, donc il n’a pas à s’occuper au départ du social. Inverser les chose comme le fait cette république est le fondement qui donnera le socialisme des 74 ans de l’URSS des Lénine-Trotsky-Staline, et qui donne maintenant le mariage capitalo-socialisme.

La perte de l’Évolution (qui évidemment n’est pas l’évolutionnisme des Yahvistes et des Freud, Darwin & Cie), et remplacé dans les religions monothéistes par le RACHAT DES FAUTES (péchés) ; ainsi nous sommes alors tombés dans l’évolutionnisme et son anti-Création. À savoir :
- La dualité guerrière genre winner-loser, bien-mal, etc., du fait que Involution-Évolution ne sont plus mariés ni androgyne. Cela va engendrer :
- le bien et le mal ;
- les états illusoires et leurs effets des phénomènes ;
- les états possessifs et égocentriques ;
- toutes les émanations sataniques créées par la volonté de faire le mal, engendrant une multitudes de « mauvaises pensées » à tous les degrés ;
- à cela s’ajoute la hiérarchie, quelle qu’elle soit mais surtout luciférienne avec les Anges qui ont subit l’amour du pouvoir anti-création.
Ne jamais oublier que les paroles ne sont que des illusions du monde 3D : l’Origine ou ÂGE D’OR ne s’explique pas, IL SE VIT. On peu à la rigueur retirer des mots/maux leur expression symbolique et non leur contenu littéral !

Donc, il n’y a rien de plus dangereux que le pouvoir, sous toutes ses formes, surtout la « Volonté », parce qu’il s’exprime dans le monde des Accidents (monde 3D ou spatio-temporel), et la liberté donnée par l’Individualisation de l’âme va faire naître la JOUISSANCE, POSSESSION, de l’Œuvre Créationnelle dans l’Homme et la Femme devenus conscients, donc dans le développement effectif de leur ego (légende du Fruit défendu et du Serpent).

Alors il faut arrêter avec ce regain de revendications pour « la liberté d’expression » qui n’existe plus depuis des millénaires !!!

Planète Terre : les Miséreux du Cosmos ! Ceux qui « veulent s’exprimer » alors qu’ils sont prisonnier du monde 3D. Maintenant la difficulté est que l’on se croit en « paix » depuis la seconde guerre mondiale puisqu’on ne se bat plus pour piquer la terre du voisin, on se bat uniquement pour l’OPINION, donc pour la soi-disant « liberté d’expression ». Aujourd’hui C’EST BIEN PLUS GRAVE qu’avant 1945 car il s’agit de la GUERRE DE L’ESPRIT. Cette guerre est immense, mondiale. Ainsi, sans la participation de chacun de nous, Nous ne pourrons avancer l’Ultime Victoire sur le Nouvel Ordre Mondial ou MAL, le faux, le dénaturé, la souffrance, donc LA MORT, que je résume par : LA CITY DE LONDRES (tête à vider).


Les Miséreux du Cosmos ou les sophistes Grecs et les Pharisiens, ou LA CIVILISATION SUR LE PAPIER : LES CIVILS, devenus les laïcs en république judéo-maçonnique spéculative.

Les philosophistes comme Platon et Aristote étaient des matérialistes obsédés par la forme (des corps des jeunes éphèbes ?), et donc la norme, les noms et l’institution : l’individu sera social ou ne sera pas, fabricant ainsi une terrible division ; et fabricant des conventions épouvantables et de pensées uniques qu’aujourd’hui on ose nommer « liberté d’expression » ; du « social » et ses convention, SA TYRANNIE DE L’OPINION qui rendront possible le phénomène de l’individualité (les choses sont ainsi INVERSÉES : ce qui garantit l’identité est, et a été, depuis les 10.000 ans de la voie de l’Agriculture, est devenu dans l’étatisme républicain un acte public : un extrait de naissance, une carte d’identité, dans la cité les témoignages concordants de la concierge et des voisins. Depuis maintenant 1789 la personne humaine, conçue comme une singularité, n’est ainsi perceptible à elle-même qu’en tant que « PERSONNE MORALE » (morale judéo-maçonnique spéculative) au sens « juridique » du terme, c’est-à-dire non comme une PERSONNE, mais comme un extraterrestre institutionnalisé, nationalisé, par l’État, que garantit l’état civil, et rien que l’état civil, c’est-à-dire ci-vil ou si-vil, si abject, car citoyen ou habitant des viles… Cela veut dire que la personne humaine N’EST PAS UNE PERSONNE mais n’existe que sur le papier, ou dans le caca binaire de l’informatique : elle existe bien, mais sur le papier et maintenant dans une puce ou une mémoire informatique. Nous en sommes bien rendus dans le SÉCURITAIRE ou CONFORT que nous donna la Renaissance et l’invention de l’imprimerie et du langage écrit à grande diffusion : ainsi nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée, ou ego sur ego, ou illusion sur illusion. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est un sous-produit de l’invention du monde sur le papier, et maintenant dans le virtuel de l’informatique. Il est fondamentale de le savoir.
Ainsi nous avons perdu le « BUT EN BLANC » ou Réalisation su Soi-Instant ; l’expression française « de but en Blanc » signifie : aller droit au but, ou être le but : pas de distance entre tireur et le but, il n’existe que l’inéluctable : l’innée et l’igné !!! Soit par exemple « LA FEMME SANS OMBRE » (Die Frau ohne Schatten), donc sans dualité, sans double, car elle est la Réalisation du Soi-Instant, de l’ailleurs vers l’ici-et-maintenant ; qui marque la reconnaissance de l’Unique ou Soi-Instant et l’acceptation de la vie dans le monde spatio-temporel.



« Hélas ! tout le monde considère que les formes et les couleurs, les noms et les phénomènes représentent la réalité des choses et cela n’est pas vrai. C’est en ce sens que « qui sait ne parle pas, qui parle ne sait pas ». Mais comment le monde s’en rendrait-il compte ? »
(Tchouang-tseu, chapitre 13 : La voie du ciel).

RAPPEL : La sécurité est la plus grande ennemie des mortels (Hécate, dans Macbeth). Nous en avons les preuves en ce moment !!! et ça va empirer : EMPIRE-et… Toute sécurité constitue LA PERDITION : le piège extrême en compagnie de l’ego.
L’illusion a pour substance même la sécurité. La sécurité étant synonyme de CONFORT, elle en est le PARFAIT ÉCHAPPATOIRE ; là encore nous le vivons tous les jours d’anti-création. La sécurité enferme l’être humain dans son ego (en lui-même, contraire du Soi). La sécurité de se croire protégé, par l’État, sa famille, par Dieu, par son travail, est l’échappatoire de sa SIGNATURE (le destin ou chemin) et constitue le lieu exacte de sa perdition.
C’est en voulant se prendre pour Dieu ou « péter plus haut que son cul » que l’être humain est pris-au-nier (prisonnier de se nier lui-même, de ne point se con-naître).
La sécurité est aussi synonyme de fixité, et d’une forme de bêtise insondable.


Si on veut la « liberté d’expression » on doit pouvoir critiquer la Shoah devenu une religion. De toute façon, tout ce qui est SACRÉ EST DOUBLE : AMBIGUITÉ EXTRÊME. La conception chaotique (shaohatique) est une opinion comme une autre, fait ou pas fait.
Merci Monsieur Éric Zemmour.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-01-2015 21:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved