Ovnis et voyage dans le Temps
 

Ecrit par Sechy, le 13-11-2008 18:10

Pages vues : 6084    

Favoris : 476

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Extraterrestre, Ovnis, Voyage dans le temps


soucoup4.jpg
 
Ovnis et voyage dans le Temps
 
 
Il est toujours imprudent de crier à l’impossible, on est toujours exposé à recevoir des faits un camouflet aussi imprévu que cinglant. C’est la leçon profonde qui se dégage de ces propos qui, bien que très improbables, ne sont pas logiquement ni physiquement absurdes, et elle est peut-être, en définitive, plus importante pour notre esprit que le fait de savoir si, en dernière analyse, Adamski aura tort ou raison.
(Bulletin du G.E.P.A. n°6, 2è trimestre 1964, à propos des récits de George Adamski)
 
 
Phénomènes Spatiaux n°8, bref extrait d’après un article de René Fouéré, 2è trimestre 1966.

Une explication séduisante sur le pourquoi nous ne pouvons pas entrer en contact avec les habitants des soucoupes volantes, ou sur le pourquoi ces visiteurs ne veulent pas se montrer à nous (1). Il semble que depuis l’utilisation plus que maladroite de l’énergie nucléaire par les humains, les habitants des soucoupes volantes nous surveillent de plus en plus. De nombreux livres, en dehors des bulletins du G.E.P.A., font références à ces nombreuses intrusions aériennes bizarres.

Si on admet que des êtres du futur on trouvé le moyen de se déplacer dans le temps, et s’ils reviennent se faire les observateurs vivants du passé de leur propre race, ne seront-ils pas amenés, eux aussi, à imposer à leurs actions dans notre temps des règles très sévères, afin que ces actions ne puissent pas provoquer, le long des lignes de temps (les chronologies multiples NDMR), un choc en retour qui pourrait, imprévisiblement, mettre en péril le présent de leur civilisation. Ils pourraient dès lors se refuser farouchement à des contacts à partir desquels ils risqueraient de se trouver pris dans des engrenages sociaux les contraignant à commettre des actes de nature à altérer gravement, par voie de conséquence, l’ordre régnant dans leur propre univers.
...
Ainsi les extraterrestres, ou nous dans le futur, hésitons à interférer avec le présent sous peine de cosmiques déséquilibres (2).
Si ces visiteurs qui seraient nous dans le futur viennent nous voir, c’est peut-être par nostalgie, soucie de documentation, etc... pourquoi pas...
(Pourquoi le dieu Ptah de l’Égyptienne ancienne, ne serait-il pas un visiteur du futur, venu en reconnaissance à une lointaine époque du passé dans son Égypte natal. Et pris de compassion, car il semble que ce dieu était, est humble et compatissant, et qu’il est donné alors l’idée aux Anciens Égyptiens d’en faire « un moteur », en le représentant en une symbolique en apparence contraire : emmailloté). Ou comme le suggère René Fouéré : « Disposant de pouvoirs, qui n’auraient pu qu’apparaître incompréhensibles et grandioses, ces revenants du futur auraient fait de l’histoire une sorte d’amplificateur culturel à réaction positive, le futur s’agrandissant lui-même par réinjection dans le passé de fragment de son acquis ». En tous cas, le dieu Ptah a laissé quelque chose...
Comme tout ceci peut paraître absurde, René Fouéré cite Jacques Bergier : « L’impossible, c’est ce qui n’a pas encore été fait ». J’ajouterais : c’est ce qui n’a pas été RETROUVÉ.

Je poursuit hors du recueil de René Fouéré.
A ce propos de modifications cosmiques accidentelles, qui semblent d’ailleurs avoir eut lieu de par le passé selon quelques livres d’Alchimistes dignes de bonne foi, le fait de manipuler la création par les Alchimistes, et par les voyageurs temporel les font prendre pour des dieux, ou des diables, etc. Pour cette raison, à une certaine époque du Moyen Age, il ne faisait pas bon de se dire Alchimiste !

Nous avons un véhicule spatial qui se matérialise, donc bien solide, dans notre Instant, tout au moins dans l’Instant de celui ou ceux qui observe le phénomène. Mais en « réalité » ou plus proche : dans L’INSTANT, le vaisseau n’appartient pas à notre Instant, il appartient à celui qui pilote ce vaisseau ou à ceux qui le pilote depuis leur lointaine galaxie.



Notes.
1. Comme il s’agit de temps et de la possibilité de voyager dedans, cela me rappel la rationalité, bien humaine, du physicien Stephen Hawking qui affirmait que ces voyages étaient impossibles car si cela était possible, un ou plusieurs de ces voyageurs temporel seraient déjà venu nous rendre une petite visite dans notre présent pour nous dire « un petit bonjour » (Instant).

2. Voir à propos d’interférences passé-futur-présent la saga de l’affaire Montauk. Mais là, il n'est pas facile de se faire son opinion...

M. R.
 

Dernière mise à jour : 13-11-2008 18:20

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved