Le CRIME d’être né
 

Ecrit par Sechy, le 01-05-2016 22:11

Pages vues : 2735    

Favoris : 399

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
dmain1_tr.png
 
 
Le CRIME d’être né
dans ce monde des accidents.
Voilà le VRAI terroriste,
DONC NOUS TOUS.
C’est le PACTE DE SANG
comme la naissance
de la république en 1789
en France.
C'est UN COUP POUR RIEN.
Le sang coule partout
dans le monde
comme l’argent
et le Coca-Cola.
Le pacte de sang,
le pacte des gas chambers et lacrymogènes.


Page dédiée à ma Mère et son Ailleurs.
 
 
La réalité cesse d’être réel dès qu’elle est vu. C’est pourquoi la publicité de notre civilisation du mercantilisme peut écrire : « Nouveau, vu à la télé ! ». Seul le défunt est réel puisque le Réel reconnu par l’ego produit la mort de l’ego. En d’autres mots/maux : l’Original ou Singularité n’est reconnu qu’une fois défunte ! C’est ce que j’appelle la « Fixation cavalante ».
Le crime de l’humain est son REFUS DE L’IMMÉDIAT. Il projette constamment, il invente des histoires, il naît, IL COPYRIGHT (une mesure pour Rien, un coup pour rien : ON AMORCE LA POMPE : le sacrifice du premier enfant en l’honneur à Baal, et que l’on ne vienne pas me dire que c’était des Païens… des Primitifs… ). Amorcer une Pompe est l’équivalent de L’ÂME DANS UNE MÉCANIQUE (sinon ça ne marche pas ou ça explose en pleine gueule).
Se privant de l’immédiateté ou Instant l’humain se prive de cet Instant, donc de la seule réalité possible. Comme l’Instant fait peur (il explose, il provoque la PANIQUE), on le RE-Présent(e) : on lui ajoute du RECUL, ON INVENTE DES HISTOIRES, COMME SAVENT SI BIEN LE FAIRE CERTAINS HÉBREUX-JUIFS (il y a un problème de ce côté… ).
 
Être né est l’équivalent de la Chute chez les Chrétiens : tomber dans le monde des accidents : Monde du Courant, du Speed.
ACCIDENT [ACCIDENS] [INCONVENIENT] : Quand l’homme se fait de l’absolu une conception qui convient à ses appétits, dans le monde du temps profane (ou spatio-temporel). Fabriquer ou imaginer un extérieur, en oubliant son intérieur. D’où le danger d’une imagination mal contrôlée. C’est aussi ce qui arrive quand on naît : on entre, comme toute Matière, dans le temps profane ou temps des accidents. Il y usure et fatigue : « l’injure du Temps ».
Le temps profane ou temps visible, celui qu’il y a entre une naissance et une mort. Dés la première seconde après la naissance, le chrono de la Chute est enclenché.

Le vivant meurt, mais l’inverse n’est pas possible. On ne peut pas créer du vivant à partir d’un corps mort (sauf dans le mythe de Frankenstein, Prométhée moderne, héros de Mary Godwin Shelley).
Depuis le « commencement » nous faisons tout pour nous faciliter la vie : construire une habitation, se chauffer, se vêtir, cultiver, manger, échanger, chanter, inventer, démolir, réparer, etc. Cela peut aussi s’appeler « Évolution » ou RACONTER DES HISTOIRES.
Dans le temps des Accidents, les gens aiment la nouveauté. Faire vendre un paquet avec imprimé dessus « nouveau », ça marche !
La Matière/Forme est conditionnée par 2 jambes ou 6 pattes pour avancer ; le parapluie est conditionné par son maître. Il y a aussi les Accidents des découvertes scientifiques.
Mais le plus dur, ce sera de lutter contre soi-même, étant donné que dès qu’il y a naissance, il y a attaque, d’où Accidents. Il faudra lutter dans ce monde des Accidents. Avant « la Chute du Paradis », dans l’ÂGE D’OR, il n’y avait pas de différences entre Accidents et Invisible.


LE CRIME D’ÊTRE NÉ : guillotiner son double comme en 1789.

En naissant, nous avons tout perdu : c’est donc la Chute. Et comme ça donne naissance à l’ego : la naissance de la République en 1789 EST AUSSI LA CHUTE, et nous avons tout perdu par rapport à la Royauté ! Qui elle-même avait tout perdu par rapport à l’absence d’étatisme !!! Ainsi toute HISTOIRE (événements) est un meurtre teinté d’un soupçon de prodige.

Et tout est comme ça depuis la Chute, dans les trois règnes. Il est anormal que le Loup et l’Agnelet ne puissent pas paître ensemble. Anormal que le Lion et le Bœufs ne puissent pas manger l’un à côté de l’autre de la paille, ou que le Serpent ne se nourrice point de poussière !!!
La Chute est donc la CATASTROFA par excellence. Présentement j’en vois 4 :
1 - La rentabilité et sa compagne la technologie.
2 - La compétition ou course aux diplômes et médailles en tous genres. Ce que des forces négatives veulent inoculer dans la société de ces 200 dernières années.
3 - La nuisance ou opinion politique. Imposer quelque chose, une opinion à une personne, ou à un groupe de personnes. Ne pas nuire à la Terre.
4 - Le fanatisme, cancer religieux et de l’opinion, et de la finance internationale, marié à la certitude (la République est une certitude pour certains… ).

La MAIN OUVERTE que le Hiéroglyphe égyptien donne pour la « lettre » D (de Départ, Début, Direction, la Parturiente, Dieu, Diable, Dette), symbolique admirablement le VRAI DIEU : l’ainsité-vacuité qui ne s’appuie sur Rien. Production et destruction du Cœur. Cœur ainsité : miroir support, comme l’écran de cinéma non affecté par ce qui se projette sur lui, il est comparable au Soi ou Instant, libération de l’ego.
« La lumière est projetée sur l’écran et les ombres qui y passent donnent l’impression aux spectateurs d’une représentation de film. Et ce serait pareil si dans ce même film on montrait des spectateurs. Celui qui voit et ce qui est vu ne seront alors rien d’autre que l’écran. Appliquez cela à vous-même. Vous êtes l’écran, le Soi a créé l’ego et l’ego a ses formations de pensées qui se manifestent comme le monde, les arbres, les plantes, etc. En réalité tout cela n’est pas autre chose que le Soi [ou Instant]. Si vous voyez le Soi, vous trouverez le Soi en tout, partout et toujours. Rien d’autre que le Soi n’existe ». (Ramana Maharshi, entretien 13a, du 7 janvier 1935).
VRAIE VACUITÉ : chercher pour qui est le Vide. « Vous ne pouvez vous nier vous-même à aucun moment. Le Soi est toujours présent et subsiste dans les trois états [de sommeil] » (entretien 13a).

L’INSTANT LE SOI EST MARIÉ AVEC L’AILLEURS puisque le seul Réel ne se trouve pas ici mais Ailleurs : illustré par le Yin et Yang en une balance entre l’Ici et l’Ailleurs ou le Soi et le soi (ego). Dans les religions abrahamiques l’Ailleurs est nommé « fin des temps », ou « Salut », ou « Rédemption ». A ne saurait se réduire à A, comme la vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout. Le Tout est autre chose et plus que le total des parties. Donc le A ne saurait se réduire à A : ICI DOIT ÊTRE MARIÉ À L’AILLEURS ; en d’autres mots : le Soi est naturellement marié au soi (ego).
Arthur Rimbaud écrivait d’ailleurs que « LA VRAIE VIE N’EST PAS DE CE MONDE », ce que Jean Coulonval notait aussi dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux. Le monde actuel est celui de l’illusion : les noms et les formes. Comme écrit Coulonval : « l’étude donne un savoir, une forme, mais elle est incapable de conférer le « sens », qui est essence ».

LE CRIME D’ÊTRE NÉ S’APPLIQUE BIEN À LA RÉPUBLIQUE : LE PACTE DE SANG.
PACTE DE SANG IDENTIQUE À LA DIVISION ENTRE GUELFES ET GIBELINS (de nos jours Royalistes-Républicains ou Gauche-Droite, ou Empire USionistan-Orient)

RAPPEL : le Pacte de Sang, la République nait à l’époque où la médecine ne jurait que par les SAIGNÉES. Il y a aussi des SAIGNÉES RITUELLES.

Ce pacte de sang se retrouvera chez tous les socialistes, dont un Che Guevara tout aussi criminel que son prédécesseur Fulgencio Batista, et que son successeur Fidel Castro.
Dans son « Contrat social », le criminel-né Jean-Jacques Rousseau pond le principe que, pour donner naissance à une république, il fallait nécessairement passer par l’extermination d’une partie de la population, ce qui sera copié par les auteurs du coup d’État de 1789 et véhiculé par leur publicité : « La liberté ou la mort », qui deviendra : « liberté, égalité, fraternité ou la mort ». Cette pub trouve sa définition dans le décret du 20 avril 1793 : « La Convention déclare qu’appuyée sur les vertus du peuple français, elle fera triompher la république démocratique et punira sans pitié ses ennemis », Bienvenue dans la politique de cours de récréation inondée du sang de la tyrannie de l’opinion !

Avec la naissance de la République vont couler les flots de SANG, ce n'est plus un amorçage de pompe : LE BIEN DEVIENT DU SANG et ceux qui en sont privé par la République et son instrument de « paix » : la Guillotine, sont transformés en fantômes Frankenstein vidés de leur sang par la tête coupée. Seuls les travailleurs du chapeau et du coup d’État avaient droit à garder leur tête sur leurs épaules, mais à l’intérieur de leur tête ils étaient tous atteint de la psychose de la République.
Le Pacte de Sang inaugurera le PACTE DE SANG INDUSTRIALISÉ : les morts en grands nombres, sous packaging « Terreur », et sous package « d’intérêt public afin de protéger les droits sacrés du peuple souverain » ! Nous somme bien dans la tyrannie de l’opinion et du génocide vendéen qui va donner vie aux génocides et totalitarismes modernes.
Lénine se baignera à loisir dans le sang puisque le génocide des Vendéens n’a pas été reconnu, ni jugé, ni condamné ; il va y trouver une filiation perverse comme garantie d’impunité. Le génocide arménien comme celui des Vendéens n’a pas été reconnu ni par l’étatisme turc, ni par l’étatisme républicain. Et ça dure depuis plus de deux siècles pour les Vendéens, et plus d’un siècle pour les Arméniens.

L’absence de reconnaissance officielle d’un génocide permet par retournement diabolique et en toute impunité de le justifier tout en le niant, façon laïcité : il n’a pas eu lieu mais il était nécessaire.
LE PACTE DE SANG ET SA TERREUR SANGUINAIRE EST FONDATEUR DE : LA RÉPUBLIQUE DU « PEUPLE SOUVERAIN » ET DE SES DROITS DE L’HOMME et de ses « Mariages républicains »
, aussi appelés « Baignades nationales », et la Loire était nommée « la Loire républicaine », pur sadisme républicain. Les Turcs copièrent les « Mariages républicains » à l’égard des enfants et des adultes noyés dans l’Euphrate qui deviendra rouge de leur pacte sanguin. Le 24 décembre 1916, le chef de la police de Deir-Zor : Mustapha Sidki, donna l’ordre de transporter 2000 enfants orphelins, les mains et les pieds liés, sur les rives de l’Euphrate ; ils furent ensuite jetés dans le fleuve deux par deux…
Voilà sur quoi est construite cette république et ses « droits de l’homme », SUR DU SANG, exactement comme le premier enfant sacrifié en l'honneur à Baal. On se demande alors qui sont les Païens !
Le système étatique aura toujours une extrême difficulté à reconnaître un génocide par lui-même.
Aucune république assimilée à une religion qui se dit « pur, juste, bien, lumière », ne reconnaîtra avoir exterminé tout un pays comme la Vendée ou de l’extermination des Arméniens provoquée par le régime autoritaire des Turcs. La Turquie est nettement plus dictatoriale que la république française (voir l’article 301 de son code pénal qui réprime la critique de l’étatisme turque et de son armée), et comme en France il ne faut pas que les « citoyens » pensent par eux-mêmes. Le journaliste arménien Hrant Dink a été assassiné en 2007 suite à un complot d’État après sa condamnation (article 301), et qui fut un scandale juridique.

En France républicanisée et démocratisée, c’est beaucoup plus sournois : effets de mémoricide qu’elle maintient sont difficile à déceler, plus cachés, donc plus pernicieux.
« Ceux qui veulent maintenir à tout prix du déni et du mémoricide d’un génocide savent très bien, dans leur inconscient en tout cas, les bouleversements que sa reconnaissance entraînerait tant dans la sphère collective que privée. Bouleversements à la fois des idéaux, des images de soi, et aussi de repères psychiques internes, non seulement pour les héritiers des victimes mais aussi pour ceux des bourreaux », écrit avec pertinence Reynald Secher dans : Vendée, du Génocide au Mémoricide.

Pour moi le Pacte de Sang se retrouve dans l’instruction scolaire (appelée maintenant « éducation nationale »). Ce sang là circule autrement, il est les consciences des pauvres élèves forcés de gober les opinions du grégarisme à la mode.

Comme l’exprime la Bible ou la Bhagavad-Gitâ et comme l’exprime dans quelques entretiens ou enseignements de Ramana Maharshi, se considérer être né, donc avec un ego et ce qui en découle : la pensée ‘je’, C’EST UN PÉCHÉ :

« Être homme est un péché. Ce sentiment d’être homme n’existe pas en sommeil profond. C’est la pensée du corps qui fait naître l’idée de péché. La naissance de la pensée est en soi péché » (Ramana Maharshi, entretien 164).
Ramana Maharshi précise que la pensée ‘je’ est l’ego et c’est ce qui se perd (puisque ça naît et au bout d’un temps ça meurt). Le vrai ‘Je’ est « Je suis ce JE SUIS ».
Dans le même entretien il parle de la FORCE : « Elle est la même que celle de la limaille de fer attirée par l’aimant. La force est intérieure et non extérieure ».

ÊTRE NÉ = HISTOIRE ET TEMPS QUI COULE : HOMME-HUMAIN, et en principe H-AR-MONIE (Unité, Hutte, Ute-Utilité), mais ne pas chuter dans l’histoire !

Seule Réalité et Gratuité :
- Question : Peut-on éviter la vieillesse et la maladie en absorbant la force divine (par exemple dans le cas de nourriture prânique) ?
- Maharshi : Vous pouvez tout aussi bien éviter le corps lui-même.
- Question : Comment peut-on absorber la force divine ?
- Maharshi : Elle est déjà là. Nul besoin de l’absorber. Cela ne pourrait se faire que si elle était extérieure à vous. Mais elle n’est autre chose que vous. Il n’y a pas lieu de l’absorber ni de la rejeter.
Dans l’entretien 169 :
Parce que vous croyez que vous êtes le corps [donc être né], vous voyez l’autre comme étant le corps [donc aussi comme un objet]. Ainsi naît la différence de sexe. Mais vous n’êtes pas le corps. Soyez le vrai Soi. Alors il n’y a pas de sexe.



[Pour la Vendée et le mémoricide en référence à : Vendée, du Génocide au Mémoricide, de Reynald Secher]
 
 

Dernière mise à jour : 01-05-2016 22:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved