République, Nazis, Socialisme = Chaos
 

Ecrit par Sechy, le 03-05-2016 23:35

Pages vues : 2476    

Favoris : 337

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
frise_moulin.png
 
 
République, Nazis, Socialisme = Chaos
Protestantisme et libéralisme = Modernisme ou
poulets lavés à la javel


T’as le bonjour de Superman !
 
 
En effet, les Anciens Égyptiens passaient leur vie à préparer leur Après-Vie. Alors que les malades psychotiques du Nouvel Ordre Mondial et les Nazis et leurs sbires apprentis en hermétisme déformèrent tout, comme les républicains de 1789, en appliquant la Tabula rasa : provoquer la mort et le chaos pour produire « l’homme nouveau » ! Depuis 1789 presque la totalité de notre planète est parasité par cette Tabula rasa de « l’homme nouveau » et son socialisme, genre « Nouveau, vu à la Télé ! » et genre Superman à la mode transhumanisme et son « Homme augmenté » (1).
 
Il n’existe pas de Tabula rasa, sauf dans le cas du chaos humain, parce que TOUT EST TRANSFORMATION, comme le Soleil se levant chaque jour : il est à chaque fois NOUVEAU (il sort de l’Horizon… des évènements), qui comme Osiris s’est transmuté en Phénix (l’âme du défunt voyage et se transforme). C’est pourquoi la Mort n’est pas une fin, une Tabula rasa, mais UN PASSAGE, UNE STARGATE, symbolisée par les Anciens Sumériens par une CROIX (Creuset : petit creux et aussi [CROISEL] ou au Moyen-Âge une lampe à quatre lobes rappelant la forme de la Croix, et évoquant la Voie sèche en Alchimie).

Bref, on ne détruit pas, ON TRANSFORME. Le coup d’État en France en 1789 ne fut pas une transformation MAIS UNE POSSESSION. Les meneurs voulaient POUR EUX TOUT REFAIRE À ZÉRO, POUR EUX ; ce fut le triomphe de l’ego, du mental, du corps, COMME JAMAIS DEPUIS LES 10.000 ANS DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE. C’EST BIEN L’ŒUVRE DU DIABLE, DE QUELQUE CHOSE QUI COURAIT DEPUIS PLUSIEURS MILLÉNAIRES.
LA POSSESSION SE TRADUIT AUSSI PAR LA « RÉVOLUTION INDUSTRIELLE ». Un seul exemple, donné par Hyacinthe Dubreuil, dans : J’ai fini ma journée.
Nombre d’historiens « ont défiguré le caractère véritable des corporations de l’Ancien Régime. Ils n’ont vu qu’une chose, c’était que la révolution industrielle avait rendu caduque les anciennes formes de l’organisation professionnelle, qui correspondaient au travail artisanal de leur temps [le mondialisme commençant sous Saint Louis n’avait pas encore frappé]. Aussi ont-ils condamné en bloc, et sans examen, des institutions qu’il aurait fallu, non anéantir, mais adapter aux conditions nouvelles de la technique et du travail [donc procéder par transmutation et non par destruction ou Tabula rasa]. On dit généralement que les révolutionnaires de 89 étaient les fils de l’Encyclopédie. mais on peut se demander s’ils l’avaient bien lue, quand on voit l’importance qu’elle avait donné à la description des techniques du temps, en témoignant ainsi l’intérêt qu’elle accordait aux choses de la production ».

Même Tabula rasa : on a fait croire au « monde moderne » que le Graal de la politique avait été trouvé après 1789 : « le bulletin de vote », d’ailleurs copié sur nombre de courants francs-maçonniques. Comme l’écrit Dubreuil : « Il [le monde moderne] n’y a trouvé qu’un moyen de perpétrer les vicissitudes de l’histoire des relations humaines ».

1789 en France, 1793 en Vendée, 1917 en Russie, sont de parfaites Tabula rasa, dont la variante est le génocide. La plus grande Tabula rasa reste la tentative de déchristianisation de la France par les psychotiques républicains, avec crimes abominables contres des prêtres ; ce sera copié par les Juifs bolcheviques en 1917 en Russie. Tout cela au nom de la « raison », DONC DE LA LOGIQUE BINAIRE INFORMATIQUE (“vous êtes avec nous ou contre nous”), avec cette volonté que copieront les Nazis de vouloir « REFAIRE LE MONDE » ET POUR MILLE ANS, DONC DE LE POSSÉDER SELON SON EGO ET OPINION, soit une inversion du Soi-Instant en ignorant totalement le passé, l’Origine ; et c’est logique puisque toute cette conception de Tabula rasa est construite par l’opinion des Hébreux-Juifs et leur « fin des temps » reprise par les autres religions abrahamiques.
Les Républicains et les Nazis rêvaient la Tabula rasa de supprimer les Vendéens et les Juifs de la surface de la Terre, tout comme nombre de Juifs voulaient faire disparaître l’ancienne Sainte Russie, et dans l'antiquité faire disparaître les Païens.
L’historien de la République, Jules Michelet, était un fervent de la Tabula rasa, car il chargeait la « race impure vendéenne » de tous les maux, car c’était la République qui était le « bon » et les Vendéens étaient les « méchants » complotistes monarchistes, qui ne se convertissaient pas à la paroisse républicaine jacobine de Paris.
Pour Jules Michelet la République c’est Dieu (l’Unité), et la Vendée c’est le Diable (le diviseur).

 
QUI DIT TRANSFORMATION DIT DIMENSIONS.

DIMENSIONS : étymologie de mesure (qui sonne comme « mensuration », comme « moule », comme le « med » de médecine : prendre des mesures).
Comme écrit sur la page précédente : C’est de l’Hébreu ! La seule réalité est HORS JEU, l’évènement est alors illusion : il triche avec le Réel ; il n’est pas le bon. Le seul évènement réel est celui qui est étouffé dans l’œuf avant de naître par son double artifice. En naissant nous tombons dans la Chute : l’inconvénient d’être né puisque ce monde est celui des accidents. Mais comme le Soi ne peut vivre que par l’ego, tout évènement sera à la fois accident et prodige. Exemple : si par exemple je fais la bêtise de jouer au Loto de la Française des Jeux et que je tire un jeu de 6 numéros, j’élimine environ les 14 millions des 6 autres jeux ! C’est là à la fois un accident et un prodige (si je gagne les millions ; et c’est le parfait attrape-couillons car SUITE À UN ÉVÈNEMENT je dois gagner « d’une manière quelconque » (et peut-être au bout de 250 ans !). Ainsi je peux être à la fois le joueur de ce jour, et l’autre joueur qui avec sa gagne se fera construire un paquebot pour lui tout seul (avec équipage d’entretien et capitainerie). MAIS ICI-BAS JE DOIS POINTER, CHOISIR, PARCE QUE JE N’AI PAS LE DON D’UBIQUITÉ, qui pourtant entre dans le domaine des FRACTALES, et qu’ici-bas je reste dans la dualité Sujet-Objet.
Le don d’ubiquité n’est pas un don puisque étant dans la non-dualité il est l’Instant, le « Partout à chaque Instant », comme le Réalisé ; cependant il y a comme « UN PILOTE », donc un « pointage », un adressage. Attaché à l’ubiquité est la BILOCATION de quelques Réalisés et Saints et dans l’exemple de Padre Pio.

Comme tout est VIBRATIONS, il en est de même des DIMENSIONS comme des COULEURS. Chaque planète a se propre dimension mais aussi une palanquée d’autres dimensions s’imbriquant les unes les autres en grande complexité. Ici-bas chacun a sa résonance particulière accordée sur celle de la planète et sur sa date de naissance. MAIS ON PEUT OUVRIR DES STARGATES POUR PASSER D’UNE RÉSONNANCE À UNE AUTRE, comme en musique un instrument joue un Do, puis un Ré.
Par exemple les Élémentals sont vu par certaines personnes en certaines circonstances vibratoires émises par la personne. Les Élémentals vibrent à une fréquence plus basse que la notre cependant aussi accordé au temps terrestre tel que l’être humain actuel le comprend : « la troisième dimension » (3D). Ce que les Musulmans appellent « Djinns » sont aussi des Élémentals, et certains Musulmans pervers et diviseurs veulent à tous prix faire passer les Djinns pour des « méchants » !!!

Il est probablement que des formes de vie évoluées maîtrisent la science de passer d’une dimension à une autre. Déjà l’être humain, LA MONADE, est constitué de sept dimensions (schéma ci-dessous) ; et on peut y ajouter un nombre indéfinissable d’autres dimensions inférieures, sortes de « bas astral » pouvant être directement connecté avec la dimension de l’Homme-Esprit (Atman, le Soi). Cela pour la simple Monade, un simple SOI qui va s’ajouter à une infinité d’autres dimensions. Ovnis et autres « apparitions » sont des manifestations de passage d’une dimension dans la notre. Certains états mental, et donc aussi certains outils, certains lieux (le nom-la forme) permettent d’être en contact avec ces Élémental
 
 
TOUTE TABULA RASA COMME VOULOIR TOUT RECOMMENCER À ZÉRO EN DÉTRUISANT TOUT se situe dans la trame du Nouvel Ordre Mondial. Il n’y a aucun respect de ses racines. C’est une singerie de « couper le cordon ombilical », couper la filiation qui est la première présente et la plus importante, si je comprend le psychiatre de courant freudien et en plus juriste : Pierre Legendre, qui ne jure que par la « raison » et la filiation ; filiation qu’a voulu supprimer le républicanisme de 1789. Une semi Tabula rasa puisque le républicanisme en ses institutions copie fortement le système de l’Empire Romain et l’opinion des ergoteurs Grecs. Pierre Legendre n’est certainement pas une apôtre du Soi-Instant quand il écrit que le principe de Raison dans une société « c’est la construction culturelle d’une image fondatrice, grâce à laquelle toute société définit son propre mode de rationalité, c’est-à-dire son attitude devant la question humaine de causalité ». (Dans : Le crime du caporal Lortie). Il donne la définition du GRÉGARISME ET DE L’OPINION, et appelle ça « État de droit » (ou État et Droit). C’est « Circulez ya rien à voir ! ». Je vais alors écrire qu’au temps du Saint Chaos (le Vrai), il n’y avait pas de convention, les personnes ne s’étaient pas encore misent d’accord entre elles parce qu’elles ÉTAIENT TOUTES DES SINGULARITÉS, ET TOUT ÉTAIT ALORS POSSIBLE, ce qui n’allait pas sans quelques « inconvénients » comme les seaux d’eau de L’Apprenti sorcier, mais à l’Âge d’Or sans sorcier, qui fonctionnent tout seul, avec évidemment le risque comme dans le film de W.E. Disney. Les seaux étant totalement une singularité (ILS SONT et n’ont d’autre fonction qu’eux-mêmes) c’est MERVEILLEUX mais pas sans danger !!! « Tout est possible mais tout n’est pas permis » écrivait l’Alchimiste Roger Bacon.
Dans l’ÂGE D’OR tout était à la fois singulier et personnel en une indistinction absolue.
En ce qui concerne les seaux d’eau, si effectivement on ne les respectaient pas même à l’Âge d’Or, ils y allaient pour fabriquer un déluge pire que celui du Père Noé. RESPECTER VEUT DIRE INSPIRE-EXPIRE OU INVOLUTION-ÉVOLUTION, DONC ÉCHANGE.
L’ÂGE D’OR était l’absence de temps : l’ÂGE D’OR. Le Temps n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer. (La plante qui pousse, voir la Vishnou Pourânâ dans La Doctrine Secrète, vol 3, page 194, de H.P. Blavatsky).

Il n’y a pas de Tabula rasa parce que le monde est en même temps Involution-Évolution : comme une « particule allant » du passé vers l’avenir et du sens contraire. Un peu comme une onde à rétropropagation, comme si on remontait un film à scénario à la Aristote pour voir le départ de l’intrigue. Le spatio-temporel n’est plus « dans un seul sens » genre « flèche du temps » qui s’inscrit encore dans la thermodynamique. Voir le phénomène de l’ÉCHO, du MIROIR, de la POLARISATION (justement élimination des reflets).
D’ailleurs ce problème du REFLET rejoignant le « prodige et l’accident » de tout évènement ou manifestation, rejoint la Réalisation du Soi-Instant : il est difficile de se connaître soi-même, puisqu’il faut un reflet/conséquence d’un « autre » pour le comparer ; ce sera soit une autre personne, soit une Matière (minérale, végétale), soit un dessin ou une peinture, soit l’œuvre d’un Ouvrier. D’ailleurs Jacob Boehme écrivait : « Toute chose qui persévère dans sa qualité propre (sa voie, sa singularité) est incorruptible, car le mystère dont elle procède est éternel. En naissant à elle-même, elle manifeste ce mystère dans lequel elle est enracinée ». Ce qui est le contraire de ce qu’écrivait un Nietzsche : « La Vérité n’est pas tellement importante, c’est ce qui aide à vivre qui importe ». Nietzsche devient croyant et parle ici de la croyance, donc d’un éloignement de l’Instant ou Soi.
CON-NAÎTRE (naître avec) C’EST PERDRE CONNAISSANCE ! PERDRE CONNAISSANCE FACE À SON DOUBLE (voir les interférences à la Thomas Young), parce que les humains s’habituent tellement à eux-mêmes, qu’ils ne perdent pas connaissance en tuant la Connaissance. Par contre l’ÉCHO c’est différent : IL Y A UNE DISTANCE, UN RECUL, ALORS C’EST RASSURANT PUISQU’ON PEINE UN PEU À SE RECONNAÎTRE, comme quand on se regarde sur un écran ou que l’on entende le son de sa voix suite à des enregistrements. L’écho est comme une machine à arrêter le temps (voir le Chronoviseur).
 
 
Moi, Moi, Moi ou résonance.

Ce qui rejoint la SUPER TAUTOLOGIE genre Moïse : « Je suis CE JE SUIS », quand il demande à Dieu, ou à lui-même, qui il est. Ce qui peut aussi évoquer le « Iste ego sum » d’un Narcisse chez Ovide dans ses Métamorphoses quand il voit son image reflétée par l’eau : « CET HOMME-LÀ EST MOI-MÊME ». Mon image ne reflète pas ma personne, ELLE EST (JE SUIS), il n’y a plus de dualité sujet-objet, plus de ‘moi-je’. Mais si on dit « Je pense, donc je suis », on renforce son ego ! La Réalisation du Soi-Instant ce n’est pas « le stade du miroir » comme dirait Jacques Lacan ! Bien qu’il faille pointer puisque le Soi ne va pas sans l’ego, le soi, il y a bien un reflet dans ce monde duel du sujet-objet, mais il y a aussi miroir et miroir, donc dépendant des ANGLES de réflexions, et si polarité et polarisation ça se compliqu !!! (Voir notamment la chiralité)

Là on retrouve notre Chronoviseur, parce que l’écho est ambiguë car pouvant renvoyer non seulement ma propre voix, mais celle d’un autre (fréquence porteuse et sous-porteuse genre harmoniques). Cela peut conduire au Chronoviseur et à des hallucinations, car si l’écho ne me renvoie pas ma voie(x), qui me renvoie-t-il ? Ce qui a conduit les expériences de Konstantins Raudive jusqu’à la résurgence de l’Après Vie comme en sommeil depuis les Anciens Égyptiens.

Car dans l’écho qui me renvoie ma voix, pourquoi n’y aurait-il pas aussi la voix d’un défunt ?! ou d’un Élémental se faisant passer pour un Dieu ! L’écho est un genre de Stargate renvoyant vers des dimensions imprévisibles : on a perdu l’adresse qu’on croyait posséder. L’écho c’est comme la pompe : il faut l’amorcer; il ne nous accompagne pas comme nous accompagne notre OMBRE, ou le REFLET qui eux-deux fonctionnent en permanence; sauf qu’ombre et reflet cessent eux aussi de fonctionner s’il n’y a plus de lumière ! Mais l’écho comme la pompe doit être amorcé. L’écho n’a semblablement pas de filiation, pas de maître : il est double sans père car devant être sollicité.
On a été jusqu’à écrire qu’un personnage de roman avait DEUX OMBRES, notamment le Diable : il a son ombre et celle qu’il a dérobé à quelqu’un. Cependant dans le spatio-temporel l’ombre d’une personne s’éclairant par une lanterne dans la campagne éclairée d’une pleine Lune peut créer aussi deux ombres.

RAPPEL : qu’est-ce qui est existence et non existence ? Surtout si on veut le voir pour le croire, comme de nos jours ; ou le croire pour le voir, comme avant 1789 et à l’Âge d’Or. Écho, double, reflet ou FANTASME à la Konstantins Raudive ou Chronoviseur aux ectoplasmes semblables aux rêves dont on voudrait saisir un objet mais qui s’évanouit quand on se « réveille ». Quel désenchantement. Il est bien connu que le Prince charmant n’existe pas ; l’amour ici-bas est insaisissable.

Quand l’ego disparaît, l’Universalité existe, mais certainement pas la république dite « universelle » car il ne peut y avoir QU’UNE UNIVERSALITÉ.
Celui qui peut voler les ombres d’autrui (cas de l’ombrophile) pourra rapidement se faire une fortune, car dans ce cas la police ne possède pas encore de « spacialistes ».

Tout est dans Tout.


Note.
1. Je ne doute pas que les prochains humains pourront éradiquer la maladie de la vieillesse. Mais vivre 300 ou 550 ans, ça va leur sembler long la vie à vos petits enfants, et il leur faudra une sacrée mémoire !! De plus la planète Terre ne pourra pas accueillir 100 milliards de vieux âgés de 550 ans. Il faudra nécessairement une répartition des humains sur une palanquée de planètes, donc avoir aussi la maîtrise du temps qui coule afin de dépasser la « vitesse de la lumière » pour voyager (échanger des espaces). C’est tout un concept de l’être humain a revoir de A à Z et au-delà évidemment ; je doute que le transhumanisme qui joue avec son informatique et son matérialisme soit préparé à cela.
 
 

Dernière mise à jour : 04-05-2016 00:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved