Si le ciel devient rouge
 

Ecrit par Sechy, le 06-01-2009 01:20

Pages vues : 10478    

Favoris : 202

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Ciel, Matérialisme, Prophéties, Spiritualité

 
pyr_bleufg.png
La nuit où le ciel sera rouge

L’avènement d'un ciel rouge constitue le troisième des quatre « signes » évoqués par le sage apache Stalking Wolf (Loup à l'affût) lors de ses visions prophétiques recueillies par Tom Brown et dont deux se sont depuis avérées exactes. Le premier signe décrit des paysages désertiques où des populations noires meurent de faim : voir notamment le Sahel et d'autres régions du monde désertifiées par une mauvaise gestion des sols et de la démographie. Le deuxième signe parle de trous dans le ciel : voir l'action de HAARP sur l'ionosphère et les perturbations climatiques que cela peut engendrer (NEXUS France n° 58). Le troisième signe - le ciel rouge - semble imminent. Si l'homme ne change pas d'urgence sa façon de penser et d'agir, s'il ne s'oriente pas vers la spiritualité, ce signe apparaîtra et il n'y aura alors plus moyen d'éviter le quatrième. Car il y a presque toujours plusieurs futurs possibles.
C'est la pensée et l'action de l'homme, dans son libre arbitre, qui détermine le scénario à venir. Le problème habituel des prophéties, ce n'est pas leurs inexactitudes dans les faits, mais leurs imprécisions dans le temps. Or les prédictions de Stalking Wolf sont remarquables justement parce qu'elles se sont toujours avérées chronologiquement exactes. Enfin, que l'on soit ou non chrétien, peut-on ignorer ceci ? : « Quand vous verrez établie dans le lieu saint l'abomination de la désolation dont a parlé le prophète Daniel... que les habitants de Judée fuient dans les montagnes... car alors la détresse sera si grande que, depuis le commencement du monde, il n'y en a point eu de pareille jusqu'à présent... Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s'obscurcira, la Lune n'aura plus d'éclat, les étoiles tomberont du ciel, les puissances des cieux seront ébranlées ». Jésus, selon Matthieu XXIV, 1-35 ; aussi Luc XXI, 25, 26 ; Marc XIII, 24, 25. Lorsque l'astronome observe un basculement de l'axe de la Terre sur son plan orbital, le berger voit « tomber les étoiles ». Voir : http://www.globalpsychics.com/enlightening-you/prophecy/red-skies.shtml .

A. Dufour


Billard cosmique

Les événements cosmiques du lointain passé ne peuvent être isolés de la question de nos origines. Depuis la découverte des tablettes sumériennes, il n'est plus possible d'ignorer la vérité cachée sous l'allégorie qu'est la Genèse biblique (dans laquelle d'ailleurs les rôles sont inversés). Comme l'écrit Laurence Gardner dans Genesis of the Grail Kings (non traduit) : « La présence des Anunnaki déconcerte peut-être les historiens, leur langue confond les linguistes et leurs techniques avancées stupéfient les scientifiques, mais les ignorer serait stupide. Les Sumériens nous ont eux-mêmes dit exactement qui ils sont et ni l'histoire, ni la science ne peuvent démontrer le contraire ». Un certain nombre d'exégètes ont déchiffré et interprété les idéogrammes sumériens, dont un des plus connus est Zecharia Sitchin. Plus récemment, Anton Parks, remarquable de profondeur dans le décryptage du langage suméro-akkadien et de richesse dans ses références (auxquelles il inclut même le Codex de Nag-Hammadi), nous donne, avec la participation du scientifique Gerry Zeitlin, l'explication du « cas Vénus » à la lumière des écrits sumériens (Les Chroniques du Girkù, tome II, Adam Genisis d'Anton Parks, pp. 107 et 413 et suivantes. Cependant nous recommandons de lire les deux tomes dans l'ordre. Lire aussi les interviews de A. Parks dans NEXUS France n° 43, 44 et 45). A une époque antédiluvienne, une grosse planète nommée Mulge gravitait entre Mars et Jupiter. Cette planète possédait un satellite, Mulge-Tab. Suite à un conflit cosmique entre diverses races parmi les humano-reptiliens Gina'abul et à la violence des Anunna, Mulge fut détruite. Il en reste les fragments qui forment l'actuelle ceinture d'astéroïdes. Mais son satellite, Mulge-Tab fut projeté à travers le système solaire sur une orbite très excentrique qui recoupait celles de Mercure, de la Terre et de Mars. Chaque fois que la coincidence des révolutions faisait passer Mulge-Tab à proximité de la Terre, il en résultait les cataclysmes dont on trouve les traces dans les traditions de toutes les anciennes civilisations et, bien sûr, dans la Bible. Mulge-Tab ne serait autre que Vénus. Les quasi collisions avec la Terre et aussi avec Mars finirent par modifier la trajectoire de Vénus dont l'orbite se circularisa là où elle se trouve aujourd'hui (ce scénario correspond parfaitement à ce que décrit Immanuel Vélikovski dans son ouvrage Le Désordre des siècles, Jardin des Livres).
Quant à la Lune, nous risquons l'hypothèse qu'un gros fragment de Mulge ait accompagné Mulge-Tab/Vénus dans ses pérégrinations et ait été capturé au passage par la Terre, pour devenir notre Lune. Ou encore, que Luna ait été un satellite de Mars, arraché à celle-ci par le passage de Vénus qui l'aurait ensuite abandonné à la Terre. Aussi hallucinante que puisse paraître cette partie de billard cosmique, cela n'a rien d'impossible. Les expressions populaires ont souvent un sens caché ; le genre mis à part, Vénus et/ou Luna ne seraient-elles pas évoquées par le Dionysos de la mythologie grecque qui, vu de la Terre, est « sorti de la cuisse de Jupiter » ?

A. Dufour
 
[Extraits d'un article du journal NEXUS n° 60 de janvier-février 2009]
 

Dernière mise à jour : 06-01-2009 01:54

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved