LA NÉCESSITÉ D’ÊTRE SEUL
 

Ecrit par Sechy, le 18-05-2019 23:05

Pages vues : 563    

Favoris : 70

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
menhir_carrefour.jpg
 
 
LA NÉCESSITÉ D’ÊTRE SEUL
DONC FAIRE LE CONTRAIRE
de cette mode du social, de sa « démocratie »
(chaîne de causes-effets sans fin de l’opinion),
qui veut nous faire tous bouffer LA MÊME SOUPE
(la norme, la constante ou pensée unique) LE CAP
(le ”chef” citoyenisme à tenir, donc le mental ou
raison…) le cap ou HISTORICISME (flèche du temps
dans un sens unique) et qui nous vend
son « Vivre ensemble ».
De toute façon on naît seul et on meurt seul :
L’AUTRE, C’EST COMME LE TEMPS, IL FAUT QUELQU’UN
POUR L’OBSERVER ET AINSI LE FABRIQUER.
La solitude est universel, et partout.
L’individu est toujours seul.
SI LE MENTAL EST ACTIF ET VAGABONDE,
MÊME UN LIEU DE SOLITUDE DEVIENT UNE PLACE DE
MARCHÉ, SURTOUT DEVANT UN ÉCRAN INFORMATIQUE.
LE MONDE N’EST PAS EXTÉRIEUR À NOUS.

HISTORICISME = LA MASSE, L’ALIÉNATION, LA
NON RÉALISATION DU SOI OU PRIVATION DE SA VRAIE NATURE.

On a donc UNE FAUSSE ADAPTABILITÉ consistant
à forcer l’humain moderne à rester prisonnier
de l’historicisme et son évolutionnisme, le cap,
comme si l’humain qui ne s’adapterait pas à cet
historicisme dans un seul sens était condamné (damné),
forme de singerie du catholicisme condamnant le
blasphémateur, LE NON-CROYANT de cette valeur à l’enfer !
NOUS NE SOMMES DONC PAS EN « DÉMOCRATIE »
(qui n’a encore jamais existé à cause
de la non réalisation du Soi).
 
Tout être humain doit faire société
avec lui-même, au plus intime de son être,
avant de se lancer à faire société avec les autres.
Seules des relations sociales authentiques peuvent
avoir lieu seulement entre personnes authentiques.

L’être humain doit former le couple :
Créateur-Créature ou le Seigneur et son Vassal,
soit réaliser une « société intra-personnelle » :
couple ESSENCE-EXISTENCE, qui se dédoublera en
couple individu social (société extra-personnelle)
Dans le problème du couple il est à revoir
l’institution du « mariage » (façon Église de Rome)
et avec elle l’institution de la « famille », du « clan ».
Le Soi n’a pas de sexe, le sexe est une opinion du
corps ou mental, une opinion de l’ego.
Ainsi naît la différence de sexe.
MAIS NOUS NE SOMMES PAS UN CORPS.
ALORS IL N’Y A PAS DE SEXE.
L’autre sexe, ou le même, et la relation à lui,
ne sont que des opinions du mental.
Le Bonheur est intérieur, l’Amour ne vient que du Soi.
Il est à l’intérieur de chacun,
alors aucune différence n’existe.
Les différences c’est pour le commerce, le choix !

On ne s’adapte pas à la société mais d’ABORD
À SOI-MÊME. Si je suis malade c’est la société
qui en devient malade, et qui par écho va
me rendre encore plus malade, et ça irradiera
dans les trois Règnes, jusqu’au grain de poussière.

Première source de maladie : LA MATRICE (les parents),
DONC CON-NÂITRE (naître avec soi-même et non avec
ses parents).
NE PAS ENTRER DANS LA QUANTITÉ OU PRODUCTION (la filiation
la reproduction humaine)



Au milieu du siècle des perruques poudrées va se produire une permutation D’ADAPTABILITÉ DE LA VIE (principe de vie, celui qui ne s’adapte pas meurt PARCE QU’IL A OUBLIÉ SA SIGNATURE [au sens de Jacob Boehme], oublié sa Vraie Nature) ; toutes les frontières sont bouleversées, on commence à entrevoir l’égrégore qui veut nous faire tous bouffer la même soupe, façon de parler, et c’est le mondialisme technologique (voir l’histoire de l’économie capitaliste de Fernand Braudel).

Cette transmutation humaine Adam Smith l’appelle à juste titre « Révolution industrielle » (la destruction de la Nature et de nous mêmes qui va avec), suffit de feuilleter quelques pages de l’encyclopédie de Diderot et Cie., outil étouffe-Chrétiens avant la séparation en France de l’Église et de l’État en 1905. À partir de la révolution industrielle, l’espèce humaine, OCCIDENTALE, a fabriqué un environnement complètement nouveau DANS L’HISTOIRE OU ESPACE-TEMPS DES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE, ET EN ÉVOLUTIONNISME : ACCÉLÉRATION CONSTANTE SELON LA GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE DE LA LIGNE DROITE.

Il se pourrait que nôtre espèce ne soit pas adapté à ce nouveau monde de la mondialisation, CE MONDE DE L’ARGENT, CE MONDE JUIF, CELUI DE « L’AUTRE FACE DE DIEU » (dixit Jacques Attali). Car le moteur de cette transmutation de l’humain C’EST BIEN L’ARGENT, technologie et industrie ne  peuvent, DANS LA DIMENSION DES 10.000 ANS, que fonctionner sur le couple ARGENT-THERMODYNAMIQUE : LE FEU, né de la foudre, le feu de la métallurgie responsable des armes de guerres, le feu responsable de la famille : là où est le feu est le « foyer », femmes et enfants et vieillards et le pater, voir aussi les funérailles d’incinération. La peur, la fuite, le nom-la-forme sont des effets de la cause feu. LE FROID N’EST QU’UNE DIMINUTION DU CALORIQUE ET LE FRISSON SUCCÈDE À LA FIÈVRE ; LA FOLIE EST UNE « FIÈVRE » QU’ON TRAITAIT AUTREFOIS PAS DES DOUCHES OU BAINS GLACÉS. À l’endroit d’une infection, ça chauffe.
NUCLÉAIRE = FEU.
Donc partout où régnait l’harmonie, et surtout depuis la « révolution industrielle », l’être humain n’a apporté que désordre et mort (notamment de nombreuses espèces animales et végétales), parce que sous prétexte instinctif INVERSÉ (par son ego), d’adaptabilité, il s’est trouvé obligé de disputer aux animaux, les substances dont elles se nourrissaient, et de se créer son propre génie, mais comme ce fut seulement PAR SON EGO, IL NE POUVAIT QU’EN SORTIR LE CHAOS ET EN SORTIR DES NOMS-LES-FORMES DONT IL N’AURAIT DÛ, JAMAIS, AVOIR BESOIN.

DÉSORDRE, DÉSORDRE, DÉSORDRE, DEPUIS LES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE.
L’ÊTRE HUMAIN S’EST TOTALEMENT TROMPÉ AVEC SA DÉCOUVERTE DU FEU, UNE TRAGÉDIE DONT NOUS SUBISSONS PLUS QUE JAMAIS AUPARAVANT LES EFFETS.

JE DIS QUE C’EST L’ÊTRE HUMAIN QUI A INVENTÉ LA FOUDRE (tout est dans le mental, nous sommes DANS l’univers, donc la foudre ne peut que se trouver aussi DANS le mental). L’humai a ainsi capté le feu et avec il détruit : des déchets du nucléaire vont tout contaminer pendant 6000 générations…
L’être humain qui a capté le feu SE DIRIGEAIT VERS SA FOLIE.
Nos ancêtres qui ont capté le feu en ravissant au Soleil une parcelle de son pouvoir ONT FAIT FAUSSE ROUTE, COMME DE CHOISIR LA VOIE DE L’AGRICULTURE AU LIEU DE CHOISIR CELLE DE L’HORTICULTURE.
La civilisation industrielle et technologique issue de ce feu (électricité) est une MONSTRUEUSE ERREUR.

Ce feu va jusqu’à fourbir le salariat : les uns se tuent au travail pendant que d’autres se reposent en empochant les bénéfices ; c’est la terrible erreur de cette civilisation, SA PUNITION.
FOLIE DES HUMAINS, FOLIE DU PROFIT CAPITALISTE ET LIBÉRALISME.
IL EST CERTAIN QUE NOS ANCÊTRES NE SE DOUTAIENT PAS QUE DES TROIS OU CINQ PIERRES DE LEUR FOYER SORTIRAIENT UN JOUR DES HAUTS-FOURNEAUX ET L’INDUSTRIE DU NUCLÉAIRE, EN PASSANT PAR LES AVIONS, LES TANKS. C’EST CELA LA RÉVOLTE DES FORCES TELLURIQUES, PAR L’EGO OU MENTAL CHACUN VEUT « TROUVER SA PLACE AU SOLEIL ».
L’ERREUR CATASTROPHIQUE EST DONC TRÈS ANCIENNE, IMPARDONNABLE PAR AUCUN MESSIE À VENIR, CAR L’HUMAIN EST LA FÉLICITÉ NATURELLE MÊME.
Le Sahara par la faute des humains est devenu un désert.

Avec le régime républicain et capitaliste, il est scandaleux que pour l’ego de quelques-uns, de grandes étendues de terre puissent, sous les rayons du soleil, demeurer stériles, alors que par le « QUI SUIS-JE ? », IL Y A DE LA VRAIE PAIX ET DE LA FÉLICITÉ POUR TOUS.
LES ÊTRES HUMAINS ACTUELS PUNISSENT TOUJOURS MAIS NE RÉCOMPENSENT JAMAIS (sauf si c’est pas calcul ou business).



Donc NOUS NE SOMMES PAS ADAPTÉ AU POINT DE VU MENTAL POUR LE FEU, vu les dégâts énoncés ci-dessus. Nous ne sommes pas adaptés pour supporter l’environnement que nous avons nous-mêmes créé depuis l’INVENTION DE LA FOUDRE (ce qui d’ailleurs laisse entrevoir la certitude de l’authentique ÉNERGIE LIBRE….). C’est pourquoi nous voyons de plus en plus de gens se droguer, par de la chimie légale ou illégale, peu importe c’est le même capitalisme à l’œuvre que celui des armes du complexe militaro-industriel !


Comme la VÉRITÉ, la RÉALITÉ ne se possède pas, on ne peut la concevoir ni l’analyser. En conséquence, on ne peut parler que d’ÉVEIL, de Soi authentique et éternel. Dans le catéchisme occulte, on ne peut jamais saisir le rond blanc sur un fond noir, le rond blanc se défilera TOUJOURS AU-DELÀ. C’est pourquoi le LIBÉRÉ VIVANT ne peut qu’être celui qui ne vient de nulle part et qui ne va nulle part. Ainsi est la définition du Bienheureux ou Libéré vivant, tel par exemple Ramana Maharshi.

Le chercheur du « Qui suis-je ? » est la réponse et nulle autre réponse ne peut venir. Ce qui naît, comme le consentement ou contrat, ne peut être vrai. Seul est Vrai ce qui est depuis toujours (réf. entr. 44 de R. Maharshi).



Cette dame (dans la vidéo ci-dessous) dit un peu la même chose que Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux), concernant Dieu-Origine-Soi et l’invention de la Carotte, projection, pour faire avancer les consommateurs (carotte : principe même du judaïsme avec cette fin des temps qui ne doit jamais advenir).

Qu’est-ce que c’est le néo-lin(b)éralisme (géométrie de la ligne droite) ?
C’EST L’ÉDUCATION : fabrication, coulage de l’individu dans un moule pour le fourguer ensuite dans la mode du social productiviste. Depuis 1789 la séparation nette et brutale entre fabricants (un seul ou une oligarchie, les décideurs) et fabriqués (nous tous) n’a jamais été aussi nette que de nos jours de cette amplification de l’étatisme (voir celui de l’Union européenne). C’est la CAP, le citoyenisme dénoncé au début de cette page, citoyenisme : véritable théologie tant l’être humain reste avant tout un Homo Religiosus fondamental, même s’il se dit athée.
CITOYENISME = SOCIÉTÉ DU SPECTACLE DANS LAQUELLE LES CITOYENS-ACTEURS JOUENT SELON LA MISE EN SCÈNE DE L’OLIGARCHIE. DONC ILS NE SONT PAS EUX-MÊMES MAIS SONT LES « CHOSES », LES PIONS, LES ENGRENAGES, DE L’OLIGARCHIE ; ainsi le citoyen n’est plus maître de son temps mais de celui des moyens du libéralisme ; le souvenir est désormais interdit au citoyenisé, on ne va que dans la flèche du temps de plus en plus en accéléré : vous aurez le droit d’être « lent » seulement pendant vos 4 heures de sommeil par exemple… afin de pouvoir être ensuite encore plus rapide et rentable…. (voir les nouvelles techniques de coaching, de la méditation et du « développement personnel », tous outils pour le productivisme du capitalisme).

RAPPEL : DÉMOCRATIE = USINE À CONSENTEMENT, DONC USINE À MANIPULATIONS POUR OBTENIR CE CONSENTEMENT ; LE CITOYENISÉ LUI, EST SOUMIS, IL N’EST PAS LIBRE DE SON CHOIX. Le contrat, le pacte social, implique le consentement, ce qu’avait admirablement compris les frères Abraham et Simon Oppenheim qui, en 1840, déclarait ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent). LES FRÈRES OPPENHEIM DEVAIENT DONC FABRIQUER DU CONSENTEMENT ; LE BUSINESS ET SA PUBLICITÉ QUI CIBLE FABRIQUE DU CONSENTEMENT (acheter, adhérer à l’opinion du moment, cause-effet). Ce consentement doit par tous moyens éviter la soumission et la violence, c’est donc PIRE QUE L’ANCIENNE TYRANNIE DU BON VIEUX TYRAN OÙ TOUT LE MONDE SAVAIT À QUOI S’EN TENIR. LA MÉDECINE SOIGNE LE PATIENT SELON SON CONSENTEMENT. Le consentement est typique de la dualité du sujet RECUEILLANT l’objet, le fruit ; on vous fait croire que, comme pour l’achat de votre voiture, LE CONSENTEMENT VOUS APPARTIENT, C’EST VOTRE PETITE VÉRITÉ BIEN À VOUS COMME LA SÉRIE COMMERCIALE DES « votre assurance, votre santé, votre député, votre boucher, votre voyante, votre ceci et votre cela », et par ce moyen on vous fait croire à VOTRE liberté, à VOTRE choix, on ne vous l’a pas imposé… ; logique, puisque NOUS SOMMES DÉSORMAIS « TOUS DES ROIS ».

Avec les masses, les millions d’Américains, ou de Français, on ne peut plus dire qu’on va « recueillir » ce consentement, parce qu’on est dans le paradoxe qui fait croître simultanément l’atomisation des individus et leur uniformité (on peut diviser sans fin, en évolutionnisme, un corps indifférencié…), C’EST POURQUOI IL FAUT À L’OLIGARCHIE LES MOYENS DE FABRIQUER LE CONSENTEMENT ARTIFICIEL ET À L’ÉCHELLE INDUSTRIELLE, MONDIALE. Dans l’état actuel de la NON-DÉMOCRATIE, Tous les Terriens sont maintenant condamnés à subir les usines à fabrique de consentement. SAUF, SAUF, SAUF, si la Vraie Démocratie se réalise enfin : « L’avenir de la démocratie dépend de cette démarche individuelle [de se connaître soi-même par soi-même]. En appeler à l’amour et à la raison [comme à l’époque des perruques poudrées qui voulaient remplacer l’Église de Rome] restera vain tant que nous nous interdirons de tirer au clair nos sentiments d’enfant. Il est vain de tenter de combattre la haine par des arguments : il faut comprendre où est sa source et employer des outils permettant de l’éteindre [donc le « Qui suis-je ? »] », écrit Alice Miller dans : Le drame de l’enfant doué (problème du faux soi ou oubli de sa Vraie Nature).

Il est évident que les effets dévastateurs des traumatismes infligés à l’enfant se répercutent inévitablement sur la société, et sur les trois règnes puisque tout est dans le mental. C’est une vérité qui concerne chaque Terrien pris isolément et certainement pas à la mode actuelle du social et du consentement, et qui, si enfin une authentique prise de conscience même minime se réveillait, devrait enfin conduire à modifier NATURELLEMENT, FONDAMENTALEMENT, notre civilisation, et surtout à nous libérer de l’escalade, de l’évolutionnisme aveugle de la violence, de l’argent et de la technologie qui va avec.
Donc la Liberté passe par le « Connaître toi-même par toi-même », et certainement pas par le « libéralisme » inhérent à la tyrannie de l’opinion, à l’ego, où chacun possède sa petite vérité, son « consentement », et qu’en France on appelle ça « laïcité » et que ce serait ça la « liberté d’expression », soit l’amplification du mental, du corps (voir par exemple la mode du « mariage pour tous » bien dans l’égrégore du « Enrichissez-vous » ou libéralisme).

Oui, oui, avec les Gilets Jaunes, ENFIN, l’usine à consentement en a un coup dans l’aile, le Macron et son « En marche » et son gouvernement en chient. Et pourquoi un « coup dans l’aile » ? Parce qu’avec Macron LE NÉO-LIBÉRALISME SE MONTRE À NU, DANS TOUTE SA « (D)PURETÉ », IL NE SE CACHE PLUS (et par là-même méprise profondément les masses). Seuls les médias et l’entertainment reste en France de grosses usines à consentement par les messages plus ou moins cachés qu’ils font avaler aux masses ; ensuite vont venir les « spécialistes » si à la mode, l’ingénierie sociale (dirigisme des foules) ; tout devient découpé en rondelles, process industriel oblige de répartition et extrême division des tâches, des rouages de l’ensemble de la mécanique.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 19-05-2019 00:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved