Société du concept
 

Ecrit par Sechy, le 12-07-2019 00:06

Pages vues : 168    

Favoris : 20

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gratuit, Héros, Histoire, Homéopathie, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
equerre_concept.png
 
 
Société du concept
Société du chiffre et de l’inventaire remplaçant l’invention.
Monde tout dans le concept ou opinion.
SOCIÉTÉ DU FAIRE/FER et de l’humain
qui répond si souvent fort de son confort :
« Vous m’en demandez trop », ALORS
QUE LA GRATUITÉ FAIT LE CONTRAIRE (elle refuse
quand on ne lui demande pas assez…).
La Pays du Rien du Tout le Cœur même du Seul Réel
ne s’achète pas : IL EST GRATUIT,
« Le Royaume des Cieux est en vous », c’est pour tous
et sans condition et c’est gratuit.

CONCEPT : FABRIQUER LA PEUR.
CONCEPT = DÉSORDRE PERPÉTUEL DU CONFLIT DE SUPRÉMATIE (winnerisme).
 
 
CONFORT = SANTÉ MORALE ET PHYSIQUE, SEXUELLE, PAIX ET JUSTICE SOCIALE, CONQUÊTES OU POSSESSIONS DE LA TECHNOLOGIE, BREF, TOUT CE QUI CONFORTE ET EXALTE L’HUMAIN DANS SA CONDITION D’EGO OU TERRESTRE : L’INSTANT S’EFFACE DEVANT LE MONT THABOR…. Par contre, nous ne sommes plus dans une FOI SÉCURISANTE comme sous l’Ancien Régime et l’Eglise, mais sous une FOI EXALTANTE POUSSANT À LA CONSOMMATION.
 
 
FAIRE/FER = POUVOIR : il s’exerce nécessairement, sinon il n’existe pas. Pour-Voir qui va s’exercer par le TRIBUT : ÊTRE TRIBUTAIRE DE QUELQU’UN, COMME LE SALARIÉ DOUBLÉ DU CITOYEN TRIBUTAIRE DU SYSTÈME CAPITALO-RÉPUBLICAIN. La forme actuel et lié à l’étatisme est LE TRIBUT DE L’IMPÔT, de la taxe.
Dans les communautés anciennes c’était l’inverse : le chef ou délégué momentané l’était en fonction de son don et désigné par la communauté dont il était alors SEUL, équivalence de l’Homme est la mesure de toute chose ; de nos jours avec l’État et la mécanisation industrielle, l’Homme est mesuré par les choses, il est notamment un salarié mesuré à ses compétences et à sa rentabilité !
Dans la communauté ancienne le pouvoir est détenu par l’ensemble de la communauté.

Dans les sociétés à État, toute chefferie exerce obligatoirement le pouvoir, quoi qu’elle puisse s’en défendre ! Alors dans cet étatisme pyramidale avec le chef au sommet, c’est lui qui fabrique le tribut envers la communauté, icelle qui sera alors endetté par rapport au sommet.
Dans la communauté primitive il n’y a aucun besoin de productivité industrialo-capitaliste ; ce qu’on appelle « économie » n’existe pas. Économie qui renvoie au FOYER, lieu de résidence de la famille et unité de production domestique : autonomie productive. Ainsi économie veut dire : art de gouverner le foyer, tel le PATRIARCAT DÉTENANT POUR-VOIR SUR : l’épouse(s), les enfants et les esclaves ; cela c’est déjà au niveau d’une communauté étatisée.
De nos jours le mot « économie » renverrait plutôt au TROC, ÉCHANGE, PRINCIPE DES RÉSEAUX SOCIAUX À LA MODE DU TOUT CONNECTÉ, style judéo-maçonnerie mâtinée de compagnonnage : « Une cave m’est connue, une lampe m’a éclairée, une source m’a désaltérée ». Vous avez là le principe MATÉRIALISTE du RÉSEAU et de l’UTILITARISME INTÉRESSÉ ET NON GRATUIT (réseau qui ne semble pas naturel (1).
Le réseau désignera le système de multiples économies ou « économies démocratiques » en interrelations ou en réseaux constituant l’ordre ou les intérêts du marché, ou « l’ordre spontané produit par le marché [mondialisation] ».
L’économie à l’ancienne ou patriarcale est une téléocratie ou système pyramidale à des fins fixées par le sommet ; alors que le troc actuel est une MÉCANISATION ou MÉCANIQUE, qui peut se nommer « libéralisme » où chacun poursuite ses propres fins dans les conventions d’un jeu généralisé :
- Les organisateurs, l’autorité ou direction pyramidale. Tyrannie du maître.
- Les marchés, les échanges, une sorte d’auto-coordination sans domination centralisée. Guerre de tous contre tous.
Tout devient RÉSEAUX, CONNECTÉ, GOOGLEISÉ.

Le troc actuel est une MÉCANISATION ou MÉCANIQUE : PRINCIPE CYBERNÉTIQUE DE L’ÉCONOMIE DE MARCHÉ. L’humain est donc largué et maintenant broyé par cette « chose » virtuelle.

Il est aussi broyé par ce système de migrants-privilégiés ou minorités privilégiés = nouvelle arme du capitalisme. Oui, oui, la mode est à « Ouvrez les frontières », pratiquer le grégarisme de cette même soupe pour tous, accueillez les envahisseurs avec fleurs et petits gâteaux. Depuis les Judéo-maçons à la mode à partir de 1717 à Londres, il est connue que les banquets engendrent la « chaleur communicative », ainsi LES SEULES ENTENTES INTERNATIONALES VALABLES SONT LES ENTENTES GASTRONOMIQUES, ce que savait parfaitement un François de Rugy.

CORPORA NON AGUNT NISI SOLUTA : dans le domaine mental donc des sentiments, la possibilité d’une entente avec l’autre va décroître en fonction de la profondeur et du manque de simplicité des éléments. ON NE PEUT QU’ÊTRE SINGULARITÉ QUAND ON EST VRAIMENT SOI-MÊME ! Ainsi c’est bien la raison ou ego-corps qui unit, et le Soi qui séparerait !  Oh là là !!! Mais pas de PANique, le Nietzsche disait : « Toute communication avilit », il faut donc choisir entre le grégarisme des agapes à la de Rugy et judéo-maçonnerie, soit choisir entre la vulgarité du Prince et machiniste de ce monde et la Singularité-Solitude sans ce Prince.

Des masses de blancs ignorantes ont permises à leurs chefferie imbécile et cancérisée par le Pour-Voir de commettre des palanquées de crimes contre d’autres pays. Par exemple à l’époque de la guerre contre le Viêt Nam la firme Honeywell fabriqua des bombes à fragmentation (cluster bomb unit) qui une fois larguées vomissaient de leur cosse métallique plusieurs centaines de mini-bombes dispersées à terre ; ou des mines araignées projetant des milliers d’aiguilles métalliques à la rondes ; ou encore des mines à gravillons bourrées de billes en fibre optique, et des bombes « silencieuses » actionnées par un capteur de mouvement camouflé par une gangue en plastique imitant une bouse de vache ou la merde quelconque d’un animal. Honeywell fabriqua des capteurs qui équipaient le champ de bataille électronique déployé au Viêt Nam, et aussi des « renifleurs de présence humaine ».
Elle est pas « évolutive » l’industrie du complexe militaro-industriel et de ses actionnaires liée à la chefferie d’un État ? Cette société du Faire/Fer va-t-en-guerre ?
Ce sont les entreprises privées qui dirigent les États.

Ce n’est pas l’État qui nous dirige, ce sont les multinationales : l’entreprise est partout, dans tous les moindres aspects de nôtre vie, à tous les moments et dans tous les lieux ; nous dépendons du business des entreprises pour nôtre nourriture, nos vêtements, pour nos logements où nous vivions, et pour la plupart de nos divertissements, et pour nous déplacer, pour pour nous tenir au courant de ce qu’il se passe dans le monde.
QUI DIRIGE CES CHOSES ET FIXE LES RÈGLES ? UNE ENTREPRISE NE FONCTIONNE QU’AVEC DES RÈGLES OU LOIS, UN POUVOIR QUI NE CESSE DE DONNER DES INSTRUCTIONS SUR LA FAÇON DONT LES CHOSES DOIVENT ÊTRE FAITES, LES AFFAIRES CONDUITES ET EN DÉFINITIVE SUR LES VIES VÉCUES. Une multinationale est un gouvernement, ET LES GOUVERNÉS C’EST NOUS : TOUT AU LONG DE LA CHAÎNE HIÉRARCHIQUE DE L’ENTREPRISE, NOUS SOMMES GOUVERNÉS PAR LES LOIS PRODUITES PAR LE CAPITALISME. NOUS SOMMES SOUMIS À CE GOUVERNEMENT PRIVÉ, ÉTAT DANS L’ÉTAT PUISQUE NOUS NE SOMMES QUE DES CONSOMMATEURS QUI NE FONT QUE DES CHOIX (principe de la « liberté d’expression ») MAIS IL N’EN RESTE PAS MOINS QUE C’EST LE MANAGEMENT D’ENTREPRISE QUI DÉCIDE DE NOS VIES. L’entreprise apparaît donc comme un GOUVERNEMENT PRIVÉ DE LA VIE, nettement plus invasif ou plus coercitif que le pouvoir d’État.

Civilisation de concept ou de croyants qui colle si bien à toutes passions terrestres. « Dieu, s’il n’est pas la lumière qui transfigure [donc le Soi], devient le masque qui déguise [donc la croyance] », énonce Gustave Thibon dans : L’ignorance étoilée.
VOUS VOULEZ AIMER ? SOYEZ MORT !!! Depuis un moment déjà SEULS LES MORTS SAVENT AIMER… (Le bois vert gorgé de sève dégage dans le feu plus de fumée qu’il ne brûle, seul le bois mort jette flamme lumière et chaleur).

Le Bien est vulnérable PARCE QU’IL EST NU, SANS PROTECTION AUCUNE, alors il peut succomber sous la violence de la consommation ou le ridicule tout aussi consommation et puis, une fois tué, il ne pourra plus, par la force des choses, « faire du bien » ou Révéler.
Se rappeler que le mouvement centrifuge par lequel la pureté se retrouvera dégradée en convention ou concept, la pureté en deviendra alors façade, illusion ou déguisement : à force de « jouer le jeu » on finit pas attacher plus d’importance aux règles du jeu, aux Lois, qu’à l’enjeu ou racine elle-même, et c’est ce que fait l’entreprise liée nécessairement à la City de Londres et aux profits.

Société du concept et de l’opinion : dans ce monde du fantôme ou illusion la meilleure est que l’humain bouffe de plus en plus de confort, soit de PASSIVITÉ, DU FAIRE/FER DEVENU PASSIF : L’IMAGE (eyes candy) EST EN TRAIN DE TUER CE QUI RESTE D’IMAGINATION, ET HOLLYWOOD GOOGLE ET CIE S’EN CHARGENT TRÈS TRÈS TRÈS BIEN. LES MANAGERS DES ENTREPRISES PENSENT POUR NOUS. Nos erreurs et nos illusions ne nous appartiennent même plus et nous sont maintenant communes avec des milliards de nos semblables ; tout le monde se ravitaille chez les mêmes fournisseurs de mensonges. Il y a là un choc en retour propre à toute Magie : la matière violée et aliénée par l’humain, se venge en communiquant à son winner son inertie et sa passivité stérile.

GRATUITÉ = L’AMOUR CONTEMPLATIF : la rivière qui coule paisiblement dans son lit, donc dans sa SINGULARITÉ, féconde de ses eaux sauvages le paysage qui l’entoure et reçoit de lui en échange un reflet immatériel de surprise qui n’interfère en rien dans l’objet contemplé. Amour Imhotepique : CORPORA NON AGUNT NISI SOLUTA…
Car le « solide » consiste en la PASSION POSSESSIVE de la rivière qui va déborder, dévorer et troubler, obscurcir le paysage.
Idolâtrie de l’argent, du winnerisme, du salariat afin de posséder son petit « pouvoir d’achat » et sa petite vérité, autant de moyens qui détruisent l’humain, pas besoin d’attendre les ondes millimétriques de la 5G pour devenir un aliéné sous forme d’un imbécile heureux dans la psychose du « tout connecté » et de son « tout intelligent » (machines communicantes) bien dans cette mode du réseau qui remplace, en Occident, l’Église de Rome censée relier tout le monde…. Voir l’analyse de l’effet du 60 GHz sur les cellules d’organismes vivants. Voir ici cette étude plus récente.
Mais c’est l’ensemble des trois Règnes, Minéral, Végétal, Animal-et-Humain qui sera affecté…

TOUJOURS LE PRINCIPE CAPITALISTE DE CRÉER LA PERMANENCE DES BESOINS.
INDIVIDUALISME = SE LIBÉRER DU FIL, DONC ON LE REMPLACE PAR DE L’ILLUSION, DES ONDES.
On passe du cheval individuel au chemin de fer collectif, puis à l’automobile individuelle, maintenant à la trottinette électrique encore plus individuelle, et maintenant aux machines sans fil mais qui « foutent des fils partout » en emberlificotant tout.

« C’est avec ce qu’il y a de plus solitaire en nous que nous devons aborder les lieux communs », écrit Gustave Thibon dans L’ignorance étoilée, rejoignant : « Tout être humain doit d’abord faire société avec lui-même, au plus intime de son être, avant de se lancer à faire société avec les autres. Des relations sociales authentiques ne peuvent avoir lieu qu’entre personnes authentiques ».

Note.
1. Ces préceptes des Bouddhistes semblent naturels (en principe le Sage s’éloigne de l’agitation du Monde !) :
- Ne maudire en aucune circonstance, car la malédiction retombe sur celui qui la profère.
- S’aimer les uns les autres et même vos ennemis.
- Donner notre vie, même pour les animaux.
- Remporter la plus grande victoire en se vainquant soi-même.
- Éviter tous les vices.
- Pratiquer toutes les vertus, spécialement l’humilité et la douceur.
- Obéir à ses supérieurs.
- Chérir et respecter ses parents, les vieillards, le savoir, les hommes vertueux et Saints.
- Donner nourriture, abris, réconfort aux hommes et aux animaux.
- Planter des arbres au bord des routes et creuser des puits pour le bien-être des voyageurs.
(Dans Isis Dévoilée. Vol 2, part 2. H.P. Blavatsky)
 
 

Dernière mise à jour : 12-07-2019 00:31

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved