Créer des besoins = évolution et temps
 

Ecrit par Sechy, le 15-07-2019 01:46

Pages vues : 174    

Favoris : 18

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Apocalypse, Apparence, Asservissement, Banques, Capitalisme, Carotte, Catastrophe, Chimère, Christ, Confort, Contrat, Corps, Démocratie, Dépendance, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Étoile, Gnostiques, Gordiasade, Gratuit, Héros, Histoire, Homéopathie, Humain, Idolâtrie, Information, Innocence, Instant, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Maux, Méditation, Mental, Miroir, Morale, Mort, Mot, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pèlerin, Peur, Pierre, Plume, Porte, Ptah, Race, République, Réseaux, Rien, Sagesse, Silence, Simple, Social, Soi, Sophisme, Souffrance, Spiritualité, TAO, Temps, Tore, Vérité, Vide, Vieux, Viol, washingtonisme, Yokaï

 
etoile_de_mort_evolut.jpg
 
 
Créer des besoins = évolution et temps
Temps = présent repérable par rapport à
un avant (Passé) et un après (Futur) ;
présent lui-même en mouvement : « Ah ! il est passé ! ».
Ainsi l’évolution n’existe que d’un état à un autre,
elle est une succession de changements.
Quand aucune différence n’est admise, le mot
« évolution » n’existe pas.
La Bhagavad-gîtâ commence ainsi : « Jamais Je ne fus
point, ni toi, ni ces chefs… », II, 12, et à II, 20 :
« Jamais il ne naît ni ne meurt… ».
Ni naissance, ni mort, ni présent.
Le Réalité a été, elle est, et elle sera.
L’évolutionnisme est la Super Carotte religieuse
QUI SE SITUE DANS LE MENTAL :
« C’est parce ce qu’il se prend pour un être humain
qu’il pense avoir évolué du stade primaire de l’amibe
jusqu’à son stade actuel » (R. Maharshi, entr. 644).
Évolution qui se rattache à la dualité CAUSE-EFFET :
« et la cause elle-même doit avoir une cause, cette
argumentation devient interminable. En rattachant
une cause à un effet,l’homme est obligé de penser.
Finalement, il est conduit à découvrir qui
il est lui-même. Quand il connaît le Soi, il atteint
la Paix parfaite. Ce n’est que pour aboutir à cette
perfection que l’homme doit évoluer » (entr. 644).
 
Dans le même entretien il est dit que le mental
peut se perdre en plongeant à l’intérieur
de sa recherche du Soi.
Tandis que l’investigation qui examine le passé et
qui spécule sur l’avenir offre à l’intellect un
regain de vie et alimente son besoin de croissance.
L’intellect a un dessein à accomplir et sa voie
est celle de la Réalisation du Soi.

Créer des besoins, des concepts = soumission.
Tant qu’il restera un ego mal contrôlé,
il ne servira à rien de se rendre ingouvernable
car ceci ne fera qu’amplifier le pouvoir
de mieux gouverner les autres
(1).
EGO : se comporter comme si nôtre activité
mentale, l’idéation nomade, était l’origine
de nôtre perception. Il y a oubli de nôtre Réalité.


Les communautés humaines construites sur la techno-science totalement matérialiste liée au capitalisme sont prisonnières d’un engrenage en évolutionnisme : des accès aveugles de moralisation (voir la fameuse « haine ») et de répression (voir les Gilets Jaunes que même la radio d’État France-Info leur « crache à la gueule »), entrecroisés dans le discours d’un libéralisme autoritaire (ne serais-ce qu’avec son mot « valeur », dans la bouche de tous les contaminés à la démocratie marchande).

Ah oui, l’évolution : nous sommes passés du verrou à un point aux verrous ou cinq ou sept points (avec le haut et le bas), et porte blindée, à cause des voleurs qui eux aussi veulent l’accès à leur « pouvoir d’achat » transformé en pouvoir de voler. Et encore heureux que je ne parle pas du passage du cheval au chemin de fer et à l’avion et au « tout connecté » ! Évolution qu’ils disent : « Tenir compte des techniques nouvelles », le « toujours nouveau » et le « Nouveau, vu à la Télé ! »… Sinon : « Nous sommes appelés à disparaître… ». Il y a donc bien la fabrication permanente des besoins, comme si la vie en dépendait : faire ses besoins, sinon, infection intestinale ou guerres intestines… FABRICATION PERMANENTE DE CONCEPTS : UNE PERSONNE SI ELLE VEUT « EXISTER », ON VA LA FORCER À NAÎTRE (acte de naissance en mairie étatique), ELLE DOIT ENSUITE ÊTRE COLONISÉ DE FORCE PAR LES CONCEPTS-OPINIONS DE SA CULTURE, CES CONCEPTS ÉTANT LE TOUT CONNECTÉ EN MAINTENANT UN STATUT QUASIMENT SACRÉ, RELIGIEUX (ici je suis la logique d’Émile Durkheim), ce qui va conduire à « l’État de droit : LA CAUSALITÉ, l’humain attaché corps-mental à la parlotte, qui, selon le juriste et psychiatres Pierre Legendre, n’a pas le pouvoir de se soustraire à son propre statut dans l’espèce, bref, toujours le « Circulez ya plus rien à voir ! ». Pour Legendre, la société met en scène, donc du eyes candy, la « Loi des lois », « c’est-à-dire institue la causalité que nous appelons la Raison » (page 51, Le crime du caporal Lortie).

ÉVOLUTIONNISME : L’INTENSIFICATION DES DISCIPLINES ET TECHNOLOGIES DU MARCHÉ BOURSIERS ET DE LEURS AUTORITÉS VA DE PAIR AVEC LE RENFORCEMENT DU POUVOIR OLIGARCHIQUE ET DE LEURS BANDES ORGANISÉES EN RÉPUBLIQUE ET DÉMOCRATIE.

La politique néolibérale (qui prétend se dégager en grande partie de l’État) et qui pratique la dérégulation surtout en droit du travail, va renforcer le pouvoir ou autorité de l’employeur dans la relation de contrat ou convention : précarité et insécurité du salarié-esclave, affaiblissement de son rapport de force et réduction du refus, réduction de sa liberté, en ce que cette dérégulation favorise le winnerisme : accumulation des richesses en peu de mains, croissance des inégalités et amplification de l’autorité privée. Par ce principe le libéralisme qui n’est qu’économique EST AUTORITAIRE, ET AU SENS SOCIAL ET AU SENS ÉTATIQUE.

DÉMOCRATIE = LE PARADIS DU NÉOLIBÉRALISME QUI SE MARIE TRÈS BIEN AVEC LE RÉGIME RÉPUBLICAIN ISSU DE 1789, Y COMPRIS SOUS FORME AUTORITAIRE, COMME NOUS LE VOYONS EN CE MOMENT AVEC LA RÉPRESSION DES GILETS JAUNES, TANT QUE DEMEURE CE RÉGIME EN « DÉMOCRATIE » SUR LA SEULE DIMENSION ÉCONOMIQUE, C’EST-À-DIRE EN SA LAÏCITÉ.
Le capitalisme a horreur des lois de « régulation » et encore plus des mouvements sociaux comme celui des Gilets Jaunes, qui sera perçu comme contre-productif dans la « valeur » et du capitalisme et du régime républicain !
La république et sa démocratie n’est pas l’égalité pour tous, mais le meilleur régime pour la protection des grands intérêts, expliquait Charles Brook Dupont-White. (La démocratie est effectivement construite sur les conflits d’intérêts, les inégalités grandissantes, ainsi elle est condamnée à la frustration permanente par ses propres limitations et ce quelle engendre ; elle est par essence STÉRILE, seuls les ignorants, les CROYANTS, les POSSÉDÉS, peuvent encore s’y accrocher).


CAPITALISME = LA SERVITUDE DES CONTRATS OU LOIS À LA JUDAÏSME, les « Têtes raides » qui veulent convertir Dieu au Judaïsme.


De nos jours CAPITALISME = SAC DE NŒUDS DIGNE DU NŒUD GORDIASADE, MAIS UNE GORDIASADE À LA FOIS À L’ENVERS ET À L’ENDROIT, EN FAISANT QUASIMENT UN DIEU. L’ENTREPRISE OU FIRME LIÉE À LA CITY DE LONDRES PAR SES DÉPENDANCES AUX BANQUES EST CE DIEU.

ENTREPRISE OU FIRME : virtualité ou eyes candy juridique autorisant certaines organisations en bandes organisées à être traité de « démocratie », comme des individus, des « responsables » puisque nous serions tous des rois, donc des individus. FIRME = COPYRIGHT, TRADEMARK, on peut donc porter plainte contre elle ! Bien que comme la « république » ce ne soit pas un humain, qui comme la firme, n’a de « réelle » que sa bande organisée qui la compose et qui se prétend « Nation ».
La firme est une GORDIASADE, le « vivre ensemble » si à la mode en régime républicain. Sacs de nœuds des contrats ou conventions enchaînant les individus entre eux comme va le faire le réseau informatique en 5G, soit là encore une PURE FICTION, UNE ABSTRACTION BIEN DANS LA MODE DU VIRTUEL ET DE SA « RÉALITÉ AUGMENTÉE ».
En effet, quand l’épicier vend au détail un kilo de café torréfié, il aliène une portion de sa propriété et transfère à un autre, à l’extérieur, son pouvoir de faire ce qu’il veut avec le café. Quand un salarié vend sa force de travail, ou de son mental-ego, il aliène une portion de sa vie entière et transfère à un autre ou extérieur le pouvoir de faire ce qu’il veut de lui. NOUS SOMMES TOUJOURS EN PLEIN TROC.
Le pouvoir de FAIRE/FER que le capitalisme obtient en échange de son argent est un POUVOIR SUR QUELQU’UN : L’employeur m’a acheté la possibilité de me FAIRE/FER, dans certaines limites, et pour une certaine durée, ce qu’il exige.

Firme Gordiasade parce qu’elle englobe les salariés, mais aussi les fournisseurs, les créditeurs, les actionnaires, et les consommateurs et leur pouvoir d’achat qui évidemment participent eux aussi à divers degrés à cette Gordiasade. Alors, qui est membre de la firme, de la secte ?? Au finale la firme est une virtualité ou une « réalité augmentée du marché boursier », de la fiction-friction, ce qui engendre la DUALITÉ…. une pure Gordiasage. À tel point que les Gilets Jaunes et autres contestataires se heurtent à du vent (créé par le marché, lui aussi du vent). Vous critiquez l’entreprise ? mais il faudrait d’abord supposer qu’elle existe ! Cauchemar, histoire d’aliénés ?? Certainement ! EN TOUS CAS MAGIE NOIRE ; LE CAPITALISME RELÈVE DE LA MAGIE NOIRE (voir le nombre de Talmudistes à Wall Street… et le calcul est à lui seul une magie noire, ou blanche, peu importe tant la frontière est mince).

LE TOUT CONNECTÉ = LA PARFAITE GORDIASADE COMME LE NŒUD DU ROI GORDIAS. UN NŒUD ENCORE PLUS COMPLIQUÉ QUE CELUI DE L’ÉGLISE DE ROME….
ÉVOLUTION = SAC DE NŒUDS DU SOCIAL-MENTAL ACTUEL. Aucun « éclair de génie » s’il tranche le Nœud n’apportera la libération, À CAUSE DE LA VIOLENCE DE L’ÉCLAIR, COMME DE TOUT SUPERMAN ANGLO-SAXON IMPÉRIALISTE ET COLONISATEUR.

Là où il n’y a plus d’amour, plus de gratuité, tout devient lois, libéralisme et chaos.
VIDE = GRATUITÉ, LIBRE, DISPONIBLE (TOUS LES POSSIBLES) PARCE QUE TOTAL DÉSINTÉRESSEMENT : KILLER DU FAIRE/FER : on n’agit plus pour se valoriser, ni par attachement, ni par réaction cause-effet donc pas par peur ; il y a disparition de l’opinion cause d’afflictions (qui chauffent : thermodynamique… CE QUI CHAUFFE : L’HABITUDE DE JUGER).

Création des besoins :
Les sots, et non les ignorants,
Ont inventés quatre types d’impermanence :
Le temps, l’anéantissement,
L’absolu et l’exclusion mutuelle.

Les atomes, la Nature primordiale et le Créateur
Précipitent les sots dans le dualisme.
Adhérant aux thèses de l’être et du néant,
Les sots ignorent les causes de la Libération.
(Soûtra de l’Entrée à Lankâ, Stances 121, 122).

Regardez votre mental et son essence : vous n’aurez plus attachement ni croyance. (Soûtra de l’Entrée à Lankâ, chapitre : La requête de Râvana).

L’évolutionnisme ravageur commence avec ceux qui veulent tout mesurer, les précurseurs de Big Brother : le CARBONE 14 et ses « preuves » sur les fossiles végétaux ; le problème est que cette opinion de preuve n’est le fait que d’une conscience liée à l’ego-corps et matérialisée par un langage CONVENTIONNEL.
CONCLUSION : ces opinions d’après le carbone 14 et le mental censées « prouver » la matière ne prouvent rien. Et si la conscience est le produit de la matière, donc du cerveau, rien ne prouve encore l’antériorité et le caractère causal des bidouillages électro-machines du cerveau sur les pensées qu’ils produisent…
La théorie de l’évolution est dans le Thème du marxisme : ce sont les opinions, les accidents, la matière ou le corps mental qui engendrent les essences, tout est inversé comme dans un cuivre repoussé, en creux.



Paradoxe de la Réalisation : si tout est Conscience puisque l’Univers lui-même et les objets qu’il contient est dans le mental et donc Conscience, et qu’il ne peut pas exister d’objet sans conscience, comme le temps ne peut exister que s’il y a une personne pour le voir, quelle est la Vérité de la Conscience infinie ? Ce qui rejoint l’entretien 264 du Maharshi : « Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ».
Bref, CE QU’ON APPELLE « MONDE » N’EST QUE DÉSIGNATION CONVENTIONNELLE, CONTRACTUELLE COMME AVEC LA FIRME ; ET COMME AVEC LA FIRME IL N’Y A PAS D’OBJETS EXTÉRIEURS, TOUT EST DANS LE MENTAL, CONSCIENCE. AINSI, EN L’ABSENCE D’OBJET, IL N’Y A PAS DE SUJET ; ET EN L’ABSENCE DE SUJET ET D’OBJET, AUCUNE FICTION OU HOTC N’EST POSSIBLE. (HOTC : Histoire-Opinions-Temps qui coule). Seulement savoir cela est déjà un embryon de sagesse ! Sagesse qui devrait en premier, dès la « sortie de l’œuf », être consciente de son objet, et non l’inverse comme depuis longtemps. Avec la sagesse il est impossible d’acquérir un pouvoir d’achat, il est impossible de s’évanouir devant un objet.



Note.
1. Dans Le banquier anarchiste de Fernando Pessoa, il y a d’abord la dictature de l’égalitarisme ; le principe est de toujours détruire au profit de la liberté, aussi bien en politique QU’EN RELIGION et qu’en économie capitaliste, évidemment sans jamais perdre la racine de la fameuse « société libre ». Dans un groupe dès qu’il y a une grande gueule en ego, il va se mettre plus ou moins inconsciemment à vouloir commander les autres, soit une action qui se voudrait logique ou pire : spontané, presque instinctif. Cela équivaut à fabriquer une tyrannie nouvelle, qui s’exercera sur les individus subissant déjà les soumissions et pressions économico-sociales. Et pire, cette nouvelle tyrannie s’exercera parmi des gens totalement sincères, qui n’avaient d’autre but que d’abattre l’ancienne tyrannie et créer de la liberté.
 
 

Dernière mise à jour : 15-07-2019 02:16

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2019 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved