CROIRE = TEMPS
 

Ecrit par Sechy, le 10-03-2020 20:38

Pages vues : 275    

Favoris : 56

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Histoire, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
frise_fresq_itali.jpg
 
 
CROIRE = TEMPS
Croire, du latin credere = confier en prêt,
comme les anciens banquiers se nommaient
« marchands de confiance ».
Croire, admettre, marque une distance, un temps.
On est proche de la définition chrétienne de la
foi : accorder, admettre, soit PASSER UN CONTRAT.
On opinione pour vrai ou on admet une chose,
on prétend « prouver », persuader l’autre en
dualité intérieur-extérieur ou sujet-objet.
La fameuse morale est du même Thème avec
sa « certitude morale » (de son bon droit).

Croire = se fier à, ce qui marque encore le temps
entre celui qui croit et la chose à laquelle il croit.
On créé un temps en « ajoutant foi », idem et pire
à nôtre époque dans le « à en croire les journaux »
Bref, CROIRE = REFUSER LE GRATUIT, L’INSTANT.
 
 
CROYANCE = FUSIBLE (comme le rire fusible contre la peur. Il n’y a pas de pire ennemi de l’émotion que le RIRE, parce que c’est un COURANT…).
 
 
Les gens républicanisés du berceau à la tombe croient que seul leur système de société est viable, parce qu’ils ignorent que pendant des millénaires il n’y avait ni État ni argent, et que depuis qu’il y a l’État, l’argent et le salariat, l’être humain n’a cessé de se révolter dans les campagnes et les villes : voir les Jacqueries, la Commune, les grèves ouvrières de mai 1968, voir les Gilets Jaunes. Malgré toute la force destructrice de la marchandisation de l’humain, il a encore en lui LA Graine du Soi, du Centrum Centri qui lui fait refuser la trinité étatique.

CROIRE = SURFACER, METTRE ENTRE, CUIRE, LUTTER CONTRE LE CRU-ELN SOIT LUTTER CONTRE LE GRATUIT : chaque fois que quelque chose se dresse et menace le capitalisme et sa république, il le mange, il le digère, il le chie, l’investit et le rentabilise.


CROYANCE = FUSIBLE = IMMIGRATION.

L’immigration est un FUSIBLE du capitalisme destiné à le protéger de toute révolte ouvrière ou de « petites gens ». D’ailleurs, le capitalisme n’a rien à foutre que certaines parlent de « grand remplacement », parce que de « remplacement » n’a pas pour objet qu’il y ait moins de Blancs ; le capitalisme a pour objet qu’il n’y ait pas de contestation, ce qui ralentirait sa croissance.
Se poser la question de : POURQUOI IL N’Y A PAS D’IMMIGRATION MASSIVE AU JAPON ? Parce que le Japon fonctionne encore selon le système de FIEF entre supérieur et inférieur (et winnerisme) : dualité Seigneur-Vassal et services rendus ; on le voit au nombre de courbettes respectueuses à outrance dans nombres de dramas ; une politesse en apparence sympathique mais outrée, inquiétante, qui inévitablement, de temps à autre, peut caché des choses terribles.

CROIRE = TRINITÉ ÉTAT-ARGENT-SALARIAT qui fabrique l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule)

Comme nous entrons rapidement dans l’ère des Sachants, des Maât (pas de pluriel), les croyants de toutes dimensions sont désormais dépassés et morts et ne ressusciteront jamais.

CRÉDIT-CRÉDOT-CROYANCE = PRODUIRE POUR LA VENTE ET LA CONSUMATION ET LA POLLUTION.

GRATUIT ET SACHANT = ÊTRE MAÂT POUR LA VIE : ON NE CONSUME PLUS, ON VIT CAR ON EST (Je suis ce JE SUIS).

La Vérité est Vrai ou ne l’est pas ; pas de compromis. Un compromis entre Croyance et Sachant aboutirait à repeindre la prison avec une autre couleur, soit aboutirait à une réorganisation et de la marchandise, et du salariat, et donc à une préservation du capitalisme. TOUT COMPROMIS REVIENDRAIT À REPEINDRE AUTREMENT LE CAPITALISME ET SA RÉPUBLIQUE. Au cous de l’année 2020 tout va s’accélérer et s’amplifier nous allons avoir moult partis et de gangs politiques qui vont vouloir « sauver le monde », à savoir « sauver le capitalisme », le transformer, l’adoucir en montrant « voyez comme il est gentil, et serviable et si pratique ! ». IL EST TERMINÉ LE TEMPS DE LA CROYANCE EN LA RÉNOVATION : DE L’ÉTAT, DE L’ARGENT ET DU SALARIAT.

La suppression de la trinité capitaliste ne peut aucunement passer par la fabrication de « petites communautés » dans le style new age ou Hippie des 1960-70, parce qu’au bout d’un temps très court ces communautés périsses, les gens les quittent pour « regagner le troupeau » (regagner la civilisation), parce que ces communautés vont tomber dans la routine du quotidien ou du temporel, et vont reproduire en plus petit et plus grotesque les tares qu’elle prétendent abolirent, soit le dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuel. Ainsi je remet en refrain ce dilemme qui a pour principe le « moi » ou ego.

Seul le ‘Je’, la Réalisation du Soi, peut connaître un total. Or, l’ego, le ‘je’, n’est pas un total, une globalité, parce qu’il se définit par rapport à un ‘toi’, ce que le régime capitalo-république va appeler « vivre ensemble » ou le « social », alors ce « moi je » sera limité par ce qui le différencie de ce ‘toi. La théologie chrétienne l’exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, ou un seul Soi, c’est la même chose, car s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc par infini, éternel. Il en est ainsi de l’ego de chaque individu qui ne peut être une TOUT, un infini.

Par contre, le Soi ou ‘Je’ vécu dans la plénitude de RE-trouver le Vide Principe Originel (le Noir), n’est pas une partiellité à côté d’autres partiellité, ou d’ego errant cahin-caha aux côtés d’autres ego. Le ‘Je’ n’est pas non plus perception d’une collectivité, d’une multitude. IL EST AU-DELÀ DE LA QUANTITÉ COSMIQUE DE LA MOINDRE GALAXIE. IL EST : Je suis ce JE SUIS, l’accès à la Vacuité, à l’éternité. En ce ‘Je’, dans la non-dualité sujet-objet s’efface ainsi le dilemme Moi-Individuel et Moi-Collectif qui, depuis des millénaires, est la base de tous les conflits politiques depuis l’invention de l’État au début du Néolithique, parce que chacun prétend posséder l’universalité à lui seul, alors la lutte sera impitoyable, sanglante et cruelle.

LE CAPITALISME A SINGÉ L’UNIVERSEL, BIENTÔT IL NE SERA PLUS À JAMAIS CETTE SINGERIE DE L’UNIVERSEL (”l'autre face de Dieu”, dit Jacques Attali, notamment à partir de sa chute effectivement commencée courant 2020). L’air du capitalisme devenant de plus en plus irrespirable, l’accélération du chaos va être de plus en plus irrespirable, nous en avons les prémices avec le coronavirus qui précisément empêche de respirer par encombrement de glaires dans les poumons.

Tout ce qui naît un jour, après avoir consommé et consumé, meurt à un autre jour.
Tout ce qui est création des mains et du mental de l’humain et de son ego comporte la graine de sa destruction, exactement comme en témoigne la succession discontinue dans l’espace-temps des royaumes et empires les plus divers. Même les plus grands et les plus puissants, comme à ce jour les États-Unis, n’ont eut ou n’auront qu’une durée de vie très courte : dès que ces constructions issues du mental de l’humain atteignent le point culminant de leur puissance et de leur gloire, le ferment de dissolution qu’elles portaient en elles, l’ego, va les démolir nécessairement.
En 2020 la combinaison de VIRUS DE TOUTES SORTES, AJOUTÉS À DES INONDATIONS ET À LA CHUTE DU CAPITALISME DE PLUS EN PLUS EN ÉVOLUTIONNISME RAPIDE EST COMME LE FUSIBLE DE LA TERRE QUI SE VENGE DE NE PLUS POUVOIR SUPPORTER LE KILLER MENTAL DES HUMAINS, PARCE QU’IL S’AGIT BIEN DE L’EGO, DU MENTAL.


NOUS N’AVONS BESOIN DE RIEN DE NOUVEAU ET CERTAINEMENT PAS DU CONCEPT DU CAPITALISME, DU LIBÉRALISME ET DE L’ÉTAT PATRIARCAL PROTECTEUR. Mazu Daoyi (709-788) un des plus grands maître Chan-Zen, ne dit pas autre chose il y a plus de 1200 ans dans cette extraordinaire CLÉ nécessaire au VAISSEAU de l’humain ici-bas, Clé que je répéterai inlassablement :
« Ce qui m’interroge à l’Instant présent constitue ton trésor. Toutes choses sont parfaites en soi, RIEN NE MANQUE [sinon on tombe dans le SOIN (1) et automatiquement dans la mal-à-D.I.T.]. Utilise-les SPONTANÉMENT, à quoi bon rechercher vers l’extérieur [comme il n’y a rien et pas de Loi au-dehors, il n’y a pas non plus de loi qui puisse être obtenue au dedans de vous-mêmes] ».


TEMPS = INCARNATION, CARNE, CHAIR(e) et HISTOIRE et COMPUT, CALCUL, CHIFFREMENT PAR UNE DATE (culte de l’information déformante ou informe par essence : l’histoire ou fiction ).
Comme le précise Mazu, nous n’avons besoin ici-bas de rien de nouveaux, TOUT EST DÉJÀ, parce le ‘Je’ N’EST PAS effet de faits d’une causalité extérieure qui n’ont aucune réalité en eux-mêmes, dès qu’ils sont abstraits des sujets qui les vivent. Ce qui existe, c’est le ‘Je’, alors que les faits extérieurs en dehors du sujet ne sont que de l’irréel. Cependant, NOUS qui sommes pris au piège de l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) que certains appellent « dialectique » et piège de la dualité cause-effet, alors un fait extérieur comme le coronavirus attaquera par sa CAUSALITÉ HOTC TRANSFORMÉE EN « RÉALITÉ OBJECTIVE ».

Lorsque le concept d’incarnation ou de naissance à un temps donné a été inventé, ou s’est trouvé laïcisé, au point de créer le concept d’une « incarnation sociale », l’actuel « vivre ensemble » et actuel société de consommation, ce qui en a surgit ce sont les philosophistes de l’HOTC et la névrose de l’histoire se traduisant depuis 1945 par le dictat du « devoir de mémoire ».
L’ego des humains est l’HISTOIRE même qui leur fait engendrer des sentiments, des désirs, des appétits vitaux et purement subjectifs ou d’opinions. Ensuite seulement, par le temporel de l’idéation du mental, ils cherchent à les légitimer, à leur donner une speudo-objectivité rationnelle par des acrobaties du mental que sont les philosophismes, et surtout les sectarismes politique et religieux. La Félicité naturelle y perd son fluide.
En revanche, le Christ ou Osiris, Ptah, Mazu, Ramana Maharshi, tous les Réalisés du ‘Je’, ne connaissent ni la Passion (parce que la Félicité est naturelle et n’est pas une médecine qu’il faudrait aller chercher et ingurgiter), et ils ne deviennent pas le Pantokrator ; Ils restent pures comme les visions du Prophète et d’Ibn’Arabi. Il y a donc DEUX christologies : l’un causale (historique ou temporel, laïc), et l’un non-causale !

« Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place » (Jean 14, 2). La christologie incarnationiste ne fait que dans la morale : « Ne prends pas ! ne goûte pas ! ne touche pas ! (Colossiens 2, 21). Que des observations temporelles faisant dans le rituel : réglé, protocole, usage, culte ; dans ce temporel là c’est l’évolutionnisme : les considérations seulement morale sont stériles car les intérêts moraux genre ”ne tue pas ne vole pas” (ou ne pratiques ni l’inceste ni le cannibalisme) peuvent se diversifier à l’infini selon les situations des groupes et des individus, aussi divers que les égoïsmes inconscients, que les morales de situation, et ne font que plonger cette christologie dans un océan inépuisable de casuistique conduisant à la noyade !… Le républicanisme qui a remplacé les curés tente d’ailleurs la même navigation avec son éducation nationale obligatoire…

Il n’y a pas et il n’y aura pas de Gouvernance mondiale sous la forme d’êtres humains, parce que ce ne sont pas eux qui possèdent le capital, C’EST L’ÉGRÉGORE qui possède l’humain ; le cancer du pouvoir de la marchandise est le Cœur de l’échange DEVENU UNE VALEUR AUTONOME, L’ÉGRÉGORE. Si bien qu’avant 1914 l’être humain pouvait encore être la mesure de toutes choses ; et de nous jours d’ÉGRÉGORE capitaliste, c’est l’humain qui est mesuré comme une marchandise à code-barres, DONC QUI EST MESURÉ PAR LES CHOSES ! Il est devenu un produit (voir la GPA-PMA…). La christologie actuelle est celle du dogme de l’incarnationisme avec sa « forme de Dieu » (le patriarcat et le nom « Dieu ») : le ‘Je’ est passé au ‘je’ (voir les mosaïques de Ravenne qui illustrent le passage du ‘Je’ au ‘je’).


Note.
1. SOIN : étymologie de sommeil : la nuit réparatrice et qui « porte conseil » (par les songes et le repos loin de l’agitation)
SOMMEIL : a-lité, du A privatif et lit : qui n’est pas dans son lit et qui en est ALIÉNÉ et a donc besoin de SOIN, comme celui qui n’est pas dans ses pompes, donc comme CENDRILLON qui n’a pas trouvé chaussure à son pied (avoir les pieds sur Terre), soit ÊTRE AU COURANT OU DANS LE FLUX, DANS SON LIT (de la rivière).

 
cendrillon_gp.jpg 
 
 

Dernière mise à jour : 10-03-2020 21:13

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved