La peur de l’uniforme ou du dogme
 

Ecrit par Sechy, le 03-06-2020 21:39

Pages vues : 393    

Favoris : 47

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
communistes_uniforme.jpg
 
 
La peur de l’uniforme ou du dogme
L’uniforme a dit de porter un masque et
de respecter les « gestes barrière »
(pour « vous et vos proches », dans le mode capitaliste
du : « votre député, votre santé, votre voyante, votre
sécurité, votre boulanger, votre ceci ou votre cela »)
LA POSSESSION : « Il ne peut y avoir de fonction
mentale en l’absence du sentiment d’individualité.
L’individualité et les fonctions mentales sont
donc concomitantes. L’une ne peut demeurer
sans l’autre ». (Ramana Maharshi).
 
LE CO-VID 19 COMME PRESQUE TOUT MAINTENANT
QUI ET LIÉ AU RÉGIME EST CONSTRUIT SUR
LA CROYANCE ET NULLEMENT SUR LE SAVOIR.
SI L’IGNORANCE ÉTAIT VAINCUE SUR TERRE
PLUS AUCUN HUMAINS ET SES ANIMAUX FAMILIERS
NE SERAIENT CONTAMINÉS PAR QUOI QUE CE SOIT.


Après le contrôle capitaliste et républicain des masses par le sanitaire, viendra le contrôle par la faim (le cannibalisme s’installera).
« L’homme est un être qui s’habitue à tout : c’est, je crois, sa meilleure définition » (Fiodor Dostoïevski, Récits de la maison des morts). L’être humain n’est JAMAIS dans l’INSTANT, toujours dans la project-projection : LE MESSIANISME. C’est comme cela que le régime capitalo-républicain tient ; c’est comme cela que les ignorants robotisés élisent leur tyran après des provocations style maffia : « Je te casse ta baraque, et si tu ne veux pas que ça recommence, je te protège si tu me paye tous les mois » ; le « cassage de baraque » est ici le chaos organisé par le mode terrorisme et le Co-VID 19 où les gens vont demander LA PROTECTION PAR LEUR TYRAN QU’ILS VIENNENT D’ÉLIRE.

Ainsi, prochainement, l’Internet possiblement sera coupé, car toute autorité politique redoute avant tout L’ÉCRIT ET LES GROUPES : RÉSEAUX SOCIAUX, parce que ça peut déboucher sur une révolution, ou contre-révolution.
Nous aurons des hôpitaux psychiatriques pour dissidents, ceux qui ne portent pas de masques ou qui refusent le « geste barrière » : une politique SANITAIRE qui présente de nombreux avantages pour le régime capitalo-républicain : discréditer les opposants et détourner l’attention de leurs personnes ; s’ils n’étaient pas vraiment des opposants politiques, mais uniquement des malades mentaux, qui trouverait à redire à leur hospitalisation ? Ainsi le régime pourra inventer la maladie de « schizophrénie larvée », une forme de maladie qui ne marque pas l’intellect ni la conduite extérieure, mais qui peut englober toute forme ou presque de comportement jugé asocial ou « anormal ». Dans la majorité des cas, toute opinion de « lutte pour la vérité et pour la justice » sera formulée en des « personnalités de complexion paranoïde », dans le style si connu des « spécialistes ». Suivant cette définition tous les opposants au régime seront considérés comme malades mentaux. Les patients qui acceptent de renoncer à leur opinion et qui admettent que la maladie mentale les a conduits à critiquer le régime pourront être déclarés sain d’esprit et libérés. Et ceux qui s’obstineront seront des malades à qui on pourra administrer des « traitements » (drogués de force, électrochocs et diverses formes de contraintes ; on pourra injecter des substance pour faire monter la température du corps au-dessus de 40°, ce qui causera douleur et grande gêne ; injecter des tranquillisants qui provoqueront toute une palanquée d’effets secondaires ; raideur, suppression de la libido, ralentissement de la parole, mouvements involontaires avec paralysie des sphincters, apathie totale, injection d’insuline pour provoquer ainsi un choc hypoglycémique chez les non-diabétiques, ponction lombaire, etc. « Vol au-dessus d’un nid de coucou » ne sera pas loin…)
Après le coup du sanitaire avec le Co-VID 19 viendra la coup de la psychiatrie à des fins politique du régime, car le but du régime sera toujours le même : FAIRE PEUR, EFFRAYER LES GENS POUR LES DISSUADER DE SE GROUPER OU DE REJOINDRE LES MOUVEMENTS DISSIDENTS : les suspects s’exposent au confinement, à ce que leur ligne téléphonique soit sur écoute, leur permis de résidence révoqué, leurs déplacements restreints à 100 kilomètres.

Les gens qui portent des masques sont conditionnés par l’autorité, ils y sont habitués comme un chien est habitué à son maître : porter un masque dénote le commencement d’un régime politique totalitaire comme celui de l’URSS, dans la dualité totalitaire dominants-dominés ou winner-losers. Accepter le port du masque et des gestes barrière qui ne servent à rien car sans action sur le problème artificiel et sanitaire du Co-VID 19 ça va dans le sens du totalitarisme de l’URSS ce qui devient de plus en plus un vrai danger pour la communauté humaine de plus en plus clair DANS LE DRESSAGE HUMAIN : l’éducation, la fabrication ou le coulage dans le moule du régime capitaliste et républicain. Séparation de plus en plus nette et brutale depuis l’après 1945, entre fabricants (l’oligarchie et à la limite un seul individu) et fabriqués (Nous les milliards d’individus).

C’est l’oligarchie et son régime qui prétend détenir la vérité, soit l’universalité. L’ennui c’est qu’il ne peut y avoir QU’UNE SEULE UNIVERSALITÉ, ATEMPORELLE, et vu les constations-contestations de par le monde, je doute que l’« universalité » ACTUELLE que croit posséder l’oligarchie et son régime soit la bonne….. Surtout qu’elle croit posséder son « universalité » de générations en générations par cooptation depuis maintenant plusieurs millénaires : depuis le Néolithique… Si ce n’est plus par cooptation par le sang depuis 1789, c’est maintenant par cooptation d’argent et de social (réseaux). (Emmanuel Macron n’est pas le fils d’un balayeur ou d’une marchande des quatre saisons, mais fils de la culotte d’un bourgeois : médecin et même professeur de neurologie ! À y ajouter une mère aussi médecin et planquée à la Sécurité Sociale ! Et en remontant on trouve un arrière-grand-père ingénieur et maire, etc. Certain que le Macron n’allait pas devenir un Compagnon du Devoir….. La sang a à voir la-dedans comme chez les Anciens Nobles, comme le père cheminot aura au moins un enfant aussi cheminot ou dans un métier de service, et les Macron auront des enfants dans la médecine…. et les musiciens auront des enfants musiciens, etc… Comme cela ils n’auront pas besoin de se casser le cul…..)

« D’une poigne de fer, nous conduirons l’humanité vers le bonheur ».
« Par le travail, la liberté ! ».
« Arbeit macht frei » (le travail rend libre).

Les gens qui portent un masques et qui « respectent les gestes barrière » SONT DES COLLABORATEURS DU RÉGIME COMME LE FURENT LA PLUPART DES RUSSES SOUS STALINE ET JUSQU’À L’EFFONDREMENT DE L’URSS EN 1991 : ils ont collaborés dans le passé et plus ils sont devenus sages : par analogie, ils sont actuellement d’autant plus sages qu’ils trichent et qu’ils mentent. Voilà ce que risque de devenir le monde masqué à ce hui. De plus dans un régime politique totalitaire la délation est la règle, comme en URSS, les mouchards se trouvent dans toutes les sphères de la vie soc(v)iétique : les informateurs sont partout, et à ce hui de tout connecté ce sera tout confort pour iceux ; ce sera le « chacun pour soi » au centuple : il faudra pour survivre apprendre à mentir, à être hypocrite de diverses manières…. Les mouchards se trouvent aussi en France dans les manifestations de Gilets Jaunes ou autres, mouchards FLICS déguisés en casseurs, forme plus vicieuse que le totalitarisme de l’URSS. Mouchards-casseurs ou minimiser, nuire, dénaturer ou détruire toutes revendications.
Les Russes ont eu l’idéologie du Goulag qui survit en partie dans les attitudes et la vision du monde de la nouvelle élite russe (celle de Boris Eltsine) : toujours cette dualité winners-losers ou dominants-dominés.
LA RUSSIE DES LÉNINE-TROSKY-STALINE FUT CELLE DE LA TERREUR, ET LE CO-VID 19 FOMENTE LA PEUR, S’IL Y A UNE SECONDE VAGUE (provoquée) DU VIRUS, L’ÉTAPE AU-DESSUS DE LA PEUR SERA LA TERREUR POLITICO-SANITAIRE ARTIFICIELLE.
Ceux qui se laissent manipuler par l’autorité et qui s’y habitue seront les dégénérés de leur monde totalitaire prochain où ne régnera plus que la corruption à tous les niveaux et le chacun pour soi.

En 1930 Staline et sa terreur et la famine tua plus d’Ukrainiens que Hitler ne fit massacrer de Juifs.
Confinement, déconfinement et restrictions de toutes sortes sous prétexte tout confort et si pratique de « sanitaire » est proche de la Rome et Grèce antique qui envoyaient leurs opposants dans des colonies lointaines ; Ovide fut exilé dans un port fétide de la mer Noire ; le roi Georges anglais envoyait ses pickpockets et ses voleurs en Australie ; la France du 19è siècle envoyait ses déviants en Guyane…
Le Juif Naftali Frenkel inventa le système utilitaire « Vous mangez en fonction de ce que vous travaillez », en vertu duquel les rations des détenus étaient calculées au prorata de la besogne accomplie. Évidemment un malade travaillait moins, donc mangeait moins et crevait rapidement…

En URSS les « ennemis du peuple » étaient condamnés (à mort le plus souvent), de nos jours les « ennemis du peuple » (fabriqués par ces mêmes gens qui parlent des « prenez soin de vous et de vos proches ») peuvent très bien être ceux qui ne portent pas de masque et se moquent des « gestes barrière ». Les fondateurs de l’institution du Goulag avaient planifié leur système  autour de l’opinion que les prisonniers n’étaient pas des êtres humains, mais des « unités de travail ». LE FAIRE/FER SOCIALISTE DEVENAIT WINNER. À partir de 1930 Staline se mit à traiter publiquement les « ennemis du peuple » de : « vermine, pollution, ordures, mauvaises herbes à déraciner » ; le fabricant d’âmes ne se sentait plus et se prenant pour Dieu. Ça pourrait arriver à ce hui avec l’ingénierie sanitaire et financière qui est loin d’être terminée….

CONFINEMENT : Après la fouille le malheureux Russe victime des Juifs bolcheviques est isolé des autres détenus, de façon qu’il n’y ait personne pour lui prodiguer des encouragements, de façon que le poids de tout le gigantesque appareil comprenant les milliers et des milliers d’individus PESÂT SUR LUI SEUL.
Confinement et torture : pression de toutes sortes amènent le prisonnier à un état d’inconscience, le privant de tout jugement, d’abandon de sa dignité humaine, c’est ainsi que les « confessions » sont signées…
Inverse du confinement : la désintégration de la personnalité peut se fabriquer dans une cellule bondée : même pour se suicider la nuit sous la couverture, en essayant de s’ouvrir les veines du bras avec ses dents, le désespéré était vite découvert par un des insomniaques de la cellule, qui l’empêchait de finir son travail ; le surpeuplement ne peut que monter les prisonniers les uns envers les autres…. (Pour l’institution du Goulag, en référence à : Goulag - Une histoire, de Anne Applebaum).



Je croyais cette vidéo ci-dessous insignifiante ou dans le courant de ce qu’on voit beaucoup sur Youtube à propos de Co-VID 19 ; mais non, par le bon sens qui y est développer, elle vaut le coup d’aller jusqu’au bout des 42 minutes. Merci aux participants.
Co-VID 19 variation de la grippe saisonnière, maladie virale respiratoire et selon des études en milieu hospitalier et de santé, avec et sans masque (chirurgicaux et autre ordinaire) AUCUN AVANTAGE À SE PROTÉGER AVEC CES MASQUES POUR SE PROTÉGER DES MALADIES RESPIRATOIRES COMME LE CO-VID 19. L’OMS recommande au « grand public » : « Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le 2019-nCoV ».
Pourquoi ces masques ne marchent pas ? Par le mode de transmission : minuscules particules aérosols suspendues dans l’air. Ce ne sont donc pas les postillons (petites gouttelettes de salive) qui s’échappent de la bouche en parlant. Les minuscules particules aérosols ne peuvent pas être arrêtées par les masques, d’après les études effectuées et ce qu’on connaît de la physique. De plus le masque est dérisoire, il y a toujours des rides sur la peau ou des interstices ou des reliefs du visage qui laissent passer l’air sans la filtrer, surtout parce que ce genre de masque EST INCONFORTABLE SI PORTÉ PLUSIEURS DEMI-HEURES.
Les grosses particules comme les postillons ne voyagent pas dans l’air mais chutent rapidement sur le sol et donc ne sont pas vecteur de transmission de virus. Le vecteur de transmission sont les minuscules particules aérosols suspendues dans l’air. Un air sec favorise la circulation de ces particules minuscules.

Idem, « gestes barrière » comme distance « d’un mètre » entre les gens et lavage des mains 50 fois par jour avec gel-machin EST INUTILE, parce que le vecteur ce sont les minuscules particules aérosols suspendues dans l’air qui remplissent le volume des lieux fermés. Que l’on ai un masque ou pas, si on rentre dans un lieu où se trouvait une personne infectée, on peut respirer ces minuscules aérosols. Des expériences avec échantillons d’air un peu partout ont été effectuées dans des lieux fermés (hôpitaux, centre avec des enfants, immeubles, etc.). Se laver les mains ne sert que si on touche des ordures ou des excréments, des déchets organiques en décomposition, des objets poussiéreux…
On ne peut pas vivre dans un monde pasteurisé, stérile, comme le souhaite le régime qui veut tout contrôler de la vie de chacun et tout ordonner dans la Nature alors que par la composition de ses membres il est incapable de s’ordonner lui-même : il faut sortir de la prison de la guerre de tous contre tous et tout : « Pas de guerre, y compris contre les microbes "L’entente pour la vie, à la place de la lutte pour la vie” ».
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 03-06-2020 22:07

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved