L’anti-racisme le monothéisme du racisme marchand
 

Ecrit par Sechy, le 06-06-2020 19:53

Pages vues : 321    

Favoris : 34

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Déconfinement, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Illusion, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
races_lumiere.jpg
 
 
L’anti-racisme le monothéisme du racisme marchand
et marchandises.
Ce nouveau monothéisme qui est l’anti-racisme
est le MASQUE COVID19 ANTI-PAÏENS, car depuis
les Hébreux-Juifs NOUS SOMMES EN GUERRE
HÉBREUX-JUIFS CONTRE PAÏENS.
Ce sera la DER DES DERS infiniment supérieur
à celle de 1914-18 et 1945, car reprenant
les 10.000 ans du néolithique pour abolir l’État,
l’argent et sa marchandise et son salariat.
 
La race : le port du masque (persona, social,
représentations)
En face de l’argent, tout le monde devient
« l’autre face de Dieu », l’élu, l’égalité,
le social.
Ce social qui œuvre dans le temps qui coule,
jusqu’à la mort, avec refuges provisoires
contre icelle, en tyrannie de l’idole sociale.
Social = masque et mascarade : les apparences,
les représentations, jamais la profondeur.
Le masque = la morale tout confort : les humains
s’en servent comme d’un masque derrière lequel
ils cultivent ce qu’il y a de plus immoral en eux :
leur misérable satisfaction d’eux-mêmes et leur
rage de juger les autres en tyrannie de l’opinion.


Il y a déjà longtemps que la légitimité du système social construit sur cette société industrielle est en train de s’écrouler. D’où la nécessaire « mise en jachère » du capitalisme par la mascarade du Co-VID 19 pour lui permettre de souffler un bref moment.

Car enfin, le mot RACE est un mot récent, de la fin du 15è siècle, de l’italien razza (famille, souche, espèce) probablement du croisement entre le latin generatio et ratio (idée ou opinion devenant modèle).
L’anti-racisme EST UN GROS OUTIL DU RÉGIME CAPITALISTE ET RÉPUBLICAIN, COMME LE « RECYCLAGE » LUI AUSSI ISSU DE CE MÊME RÉGIME TENU PAR LES LOBBIES INDUSTRIELS. Et comme pour le racisme, au moment même où se mettaient en place les premières pratiques du tri et du recyclage encouragées par l’industrie de CAC 40, le volume des ordures ménagères explosait !
LE RÉGIME APPEL ÇA « RESPONSABILISATION » et prend les masses pour des imbéciles (voir le cas récent de la mascarade Co-VID 19, les masques, etc.). Le mot « RESPONSABILITÉ » est une clé du néolibéralisme « éthique » actuel. Sa fonction première est bien-sûr la libre circulation de l’argent, donc éviter les règlements qui freinent cette circulation : GOUVERNER LES CONDUITES OU MANAGER LE BEHAVIORISME PAR L’ACTIVATION DES BONNES VOLONTÉS, PAR LA STIMULATION D’UNE PARTICIPATION VOLONTAIRE PLUTÔT QUE PAR UNE CONTRAINTE PROCÉDURIÈRE.
Le mot « responsabilité » renvoie à une laïcité : un sens moral supposé être connu par tous du berceau au tombeau, soit une ingénierie sociale qui met en avant une dualité sujet-objectivité réputé capable de participer à l’horizontalité de la couverture sociale, laquelle ne peut pas aller en profondeur. C’est le mensonge du « pouvoir du peuple » ou chacun est le roi et donc le seul et unique responsable…. devant le Dieu Laïcité ! « Se traiter ou se manager soi-même comme si on était quelqu’un d’autre » prétendent certains qui sont prisonniers de la dualité. Si chacun est le roi cela conduit comme maintenant au « Exploitez-vous les uns les autres », la guerre de tous contre tous : un art de gouverner l’autre en le faisant se manager lui-même ; un art du gouvernement des autres, construit sur l’activation en eux, d’une supposée faculté (raisonnée) de se conduire soi-même, système de la laïcité….

C’est au moment même ou l’industrie du CAC 40 démantèle le système de consigne, larguant ainsi les coûts de retraitement, au moment même où ces industries prennent des décisions contre la planète qu’ils en appellent à la « responsabilité écologique des consommateurs ». C’est de la double morale où l’on proclame une norme valant pour tous sauf pour soi : RESPONSABILISER LES AUTRES POUR MIEUX SE DÉRESPONSABILISER SOI-MÊME ET L’ANRI-RACISME EST COMME ÇA !!! PUISQUE L’ANTI-RACISME EST AUSSI UNE AFFAIRE DE « RESPONSABILITÉ DE CHACUN », COMME ÇA LE CAPITALISME PEUT CONTINUER SES RAVAGES EN TOUT CONFORT SELON SON PRINCIPE DE LIBÉRALISME.

ANTI-RACISME = POLITIQUE INDUSTRIELLE DU CAC 40 DANS LE RECYCLAGE : embobiner les oppositions possibles en maintenant les masses dans un état d’ignorance.
Le « TOUS DES ROIS » DE 1789 OU « DÉMOCRATIE » a fabriqué l’homo ethicus, puisqu’il est devenu le roi et donc le seul responsable chargé à son échelle d’éponger avec sa « micro-sagesse » les « macro-vices » du régime ! Il en est de même de l’anti-racisme, et en consommation ou en responsabilité : chacun devenu le roi doit gérer un paradoxe : être économiquement rentable mais écologiquement responsable, donc CONSOMMER AVEC MODÉRATION…. MAIS PAS TROP, SINON LES USINES DES CAC 40 VONT FERMER… C’EST LE PRINCIPE DE LA DÉMOCRATIE CONSTRUIT SUR LES CONFLITS D’INTÉRÊTS ET PAR LÀ MÊME PAR UNE INGOUVERNABILITÉ : GOUVERNER PAR LE DILEMME, JAMAIS RÉSOLU À CAUSE DE L’EGO TOUT PUISSANT.
L’esclave doit être forcé de travailler (même en télétravail), tandis que « l’homme libre » doit être laissé à son propre jugement ou sa propre raison : système dualiste où l’on construit la Guillotine de la misère, et la destruction des formes traditionnelles d’entre-aide comme le Compagnonnage et les Corporations d’avant 1789 qui sont l’ennemi essentiel, comme le prouve la loi Le Chapelier, ce qui annonçait un futur niveau de sécurité élevé essentiel à la production maximum… comme peut le laisser deviner l’Encyclopédie des Diderot et autres perruques poudrées de leur siècle des « lumières » des Voltaires, Rousseau, Condorcet et de toutes perruques poudrées ancêtres du socialisme à la française : dualité libéralisme anglo-saxon/socialisme français ou Moi-Individuel/Moi-Collectif. Ainsi il ne pouvait que naître la FABRIQUE À CONSENTEMENT inhérente au système de cette démocratie construite sur les conflits d’intérêts et donc condamnée à la frustration permanente.

À partir de la naissance d’une RÉALITÉ PRIVÉE ET DE PROPRIÉTAIRES (surtout à partir de l’héritage du droit romain dans l’Empire romain), ELLE NE PEUT QUE REVÊTIR UNE VALEUR (marchande), alors ceux qui en tirent les bénéfices auront intérêt ÉGOÏSTEMENT OU EN STRATÉGIE DE SURVIE à sa préservation ! L’amplification de la possession privée a pour pré-condition la destruction de la richesse publique. Une fois l’ancienne richesse commune niée et intégrée, accaparée à la production marchande, ceux qui en tirent profit n’ont aucun intérêt, tout au contraire, à revenir à des dimensions d’abondance extérieur au marché. Une industrie qui vend de l’eau en bouteille aurait plutôt objectivement intérêt à la disparition des fontaines publiques ; alors il faudra que l’état de rareté se concrétise et s’amplifie, ce qui est paradoxale avec la politique du « vivre ensemble ».


DANS CETTE CONCEPTION DE LA RÉALITÉ, LA DESTRUCTION DE LA FÔRET AMAZONIENNE NE COMPTE PAS TANT QU’ELLE N’EST PAS DEVENUE CETTE NOUVELLE « RÉALITÉ ÉCONOMIQUE ». UNE FORÊT NON-CAPITALISTE ÇA N’EXISTE PAS. Ce qui fabrique ce dogme marchand de la Nature qui deviendra la condition de sa préservation et l’anti-racisme est la même logique mercantile, CAR LES BIEN COMMUNS SONT L’ENFER DU CAPITALISME : à son stade actuel de cancer en phase terminal il lui faut à tous prix empêcher le surgissement originel de la NON-PROPRIÉTÉ, SOIT L’INEXISTENCE ET DE L’ÉTAT, ET DE SON ARGENT-MARCHANDISES ET DE SON SALARIAT (pouvoir d’achat). Donc embrigader les masses dans des opérations anti-racisme ou anti-homophobie et dans des combats illusoires de réformes du rendement industriel du goulag qui vise à perpétuer le pharisaïsme de la marchandises.

De ces conflits sans nombre et autres imbécilités il n’est alors pas étonnant que cette civilisation [”les pouvoirs publiques”] soit composée d’aliénés dont elle fait enfermer certains, et de beaucoup d’autres qui sont obligés d’avaler les cachets vendus par son industrie de Big Pharma…

LE CAPITALISME NE PEUT QUE TROMPER, ILLUSIONNER LES MASSES : FAIRE ÉCRAN-MASQUE À LA RÉALITÉ. Afin de se soigner de son cancer en phase terminale, le monde des illusions mercantiles ne cesse désespérément de créer des DIVERSIONS susceptibles de manipuler sa clientèle réactionnaire : les citoyens bétonisés et les banlieusards immigrés, en fabrication de slogan imbécile de ce nouveau monde de zombis qui lance des projectiles sur la police tout en adorant la circulation des marchandises comme les drogues ou les consommations en tous genres (légales ou illégales c’est toujours le même régime du capital, de la capital de la tôle-boulons-béton-acier-verre…)

En inventant la valeur on ne pouvait qu’inventer les voleurs, de même que dire : « la propriété c’est le vol » n’a aucun sens puisque le vol engendre la propriété, comme le pris-au-nier l’est de l’ignorance de son Soi.

Le régime capitalo-républicain n’a qu’un ennemi : LA GRATUITÉ, L’AMOUR, L’INUTILITÉ. Le régime n’a d’autre dogme que celui de l’URSS et des Nazis :
« D’une poigne de fer, nous conduirons l’humanité vers le bonheur ».
« Par le travail, la liberté ! ».
« Arbeit macht frei » (le travail rend libre), inscrit à l’entrée des camps de concentration, dont Auschwitz. Ainsi le but unique de cette vie est le concept de descendre dans son tombeau chargé d’or et de richesses de toutes sortes : GAGNER (WINNER, COMPÉTITION, MÉDAILLES, DIPLÔMES, PALMES, FAIRE UN MAX DE PROFITS), soit : « avoir un petit business à soi », dans la logique du : « vous et vos proches, votre député, votre sécurité, votre santé, votre voyante, votre boulanger, etc. »

Votre, votre, votre, comme les actionnaires d’une société anonyme qui créent l’illusion de ne pas posséder, ou de ne pas être racistes vu qu’ils sont anonymes car ils ne détiennent qu’un « titre », une virtualité, une « digitalisation » abstraite et quantitative : les actions d’une société sont dispersées entre des milliers et des milliers de porteurs. Cette société ainsi n’est pas « raciste ».
NON, NON, NON, PAS DE RACISME DANS LE CAPITALISME : L’ARGENT CIRCULE PARTOUT, IL A LA MÊME ODEUR PARTOUT CAR IL EST « ÉCHANGE ÉCONOMIQUE » (un social économique, un « tout connecté économique », bien mieux : « UN VIVRE ENSEMBLE ÉCONOMIQUE » et sa surprotection sociale puisque nous sommes tous roi, enfin, tous riches, tous notre « petite entreprise » ! L’ENTREPRISE MULTINATIONALE N’EST PAS RACISTE PUISQU’ELLE FONCTIONNE EN RÉSEAUX PAR LES INDIVIDUS DE GROUPES, LIÉS PAR LEUR CONTRAT D’UNE FICTION JURIDIQUE SUR LA F(R)ICTION DU MARCHÉ (l’entreprise est typiquement « un sac de nœuds »).
Pas de racisme parce qu’il est vital pour la chefferie d’entreprises d’apprendre à manager les conflits…. comme à en créer, non seulement en interne avec ses propres salariés, mais aussi en externe avec « l’environnement social » que ses conflits produisent, pour cela on établi des réseaux du communication avec les groupes ennemis, surtout avec ceux qui peuvent être le plus dangereux.
 
« ILS N’ONT PAS L’AIR D’AVOIR PEUR ! ». Phrase prophétique avant coureur de la mascarade Co-VID 19 prononcée en pleine période Hippie par un reporter du Wall Street Journal en visite dans une usine (réf. Grégoire Chamayou : La société ingouvernable - Une généalogie du libéralisme autoritaire).
La gestion du Co-VID 19 fut managé conformément au cancer en phase terminale du capitalisme, compte tenu du rôle principal que cette crise sanitaire artificielle pouvait jouer dans la dimension de la production industrielle, donc : arroser les chercheurs, acheter les avis scientifiques, SEMER LE DOUTE (voir le coup des masques et du gel machin) ; car c’est ainsi que le « management des problèmes » devient une « politique de vérité » qui cherche à influencer tout autant la formulation des problèmes que l’établissement d’un « après COVID ». Donc une politique qui ne vise pas seulement à cacher la vérité ou l’incompétence , mais à la produire, quitte à recevoir des attaques extérieures massives.


L’anti-racisme fonctionne comme la démocratie fabrique à consentement : CONSENTIR À PAYER, LA VALEUR DES « BIENS » CORRESPONDANTS, PRINCIPE DU POLLUÉ-PAYEUR : VOUS POLLUEZ PAR PROPOS « RACISTES » : VOUS PAYEZ LES EFFETS ; ALORS LES INDUSTRIES ACHÈTENT DU DROIT À POLLUER, OU À ÊTRE RACISTES, DONT LE PRIX SERA FIXÉ PAR LE MARCHÉ, « ASSURANT AUTOMATIQUEMENT QUE LA DIMINUTION DU DEVERSEMENT DE RACISME OU DE HAINE SERA RÉALISÉ AU PLUS FAIBLE COÛT TOTAL POSSIBLE ».
« Mettre le prix » aux dommages environnementaux, à la santé humaine et mentale, à la vie humaine, ou encore à des valeurs morales, esthétiques…

Nous devenons les prisonniers d’un État totalitaire et puissant qui concentre, avec ses amis et réseaux d’industriels, toute la puissance de la technologie actuelle, à commencez par les moyens du complexe militaro-industriel et des récents moyens de communication de masse : un État militaro-médiatique, maintenant aussi sanitaire-médiatique, guerrier et propagandiste (voir le « Nous sommes en guerre » de Macron), doté du nec plus ultra technologiques en matière HYPER SOURNOISE de répression des corps et manipulations des cerveaux. Avec tous ces jouets cet État-là ne tolérera plus aucun « Gilet Jaune » car il se croira capable de faire jouer la dualité entre amis-ennemis ou entre citoyens et « ennemis du peuple », il n’hésitera plus à combattre - comme Staline en URSS, comme la République entre 1789 et la Commune de Paris - « l’ennemi intérieur » ; un État fort étant synonyme d’économie saine : l’argent circule partout il n’est pas raciste puisqu’accepté partout il apporte la « paix » partout (selon Jacques Attali puisque pour lui l’argent est « l’autre face de Dieu »). « Un État fort pour une économie libre » comme suivant les opinions de la Margaret Thatcher. C’est pour cela que Nous ne seront jamais libre sans l’abolition : de l’État, de l’argent-marchandise et du salariat qui va avec. Abolir l’argent et garder l’État ne servira à rien car un système de monnaie se reconstruira. Idem en construisant un système de monnaie, il apparaîtra nécessairement un jour ou l’autre une chefferie en une hiérarchie pyramidale comme à ce hui.

L’anti-racisme étant un bon outil du capitalisme, il fait partie de l’ingénierie sociale et donc de la politique actuelle : privatisation, choix individuel puisque l’ego est devenu le roi, alors : ni persuasion par le discours, ni la contrainte par la force, nous ne sommes plus en 1789, ni chez Staline ni chez Mao, le sang ne doit plus couler, mais une ingénierie sociale qui réoriente les choix par des mécanismes d’incitations économique et la mascarade du Co-VID 19 en fait la partie ; enfin : la ruse ou manipulation invisible des masses, là encore le Co-VID 19 approchait d’une bonne science : FAIRE EN SORTE QUE LES MICRO-CHOIX INDIVIDUELS TRAVAILLENT INVOLONTAIREMENT À FAIRE SURGIR EN ATOME UN ORDRE SOCIAL QUE LA PLUPART DES MASSES N’AURAIENT PAS CHOISI S’IL LEUR AVAIT ÉTÉ PRÉSENTÉ GLOBALEMENT, EN GROS. C’est la tyrannie de l’opinion à l’œuvre, le bourrage de crânes par l’opinion facilité par les réseaux sociaux et l’Internet et le tout connecté.
COMMENT AMENER LES GENS À FAIRE CE QUE NOUS VOUDRIONS QU’ILS FASSENT ? MAIS PAR LA RÉORIENTATION DE LEURS PLUS PETITS DÉSIRS, ET LA MASCARADE DU COVID 19 ALLAIT Y POURVOIR.

LA MICRO-POLITIQUE OU POLITIQUE SOURNOISE DU NÉOLIBÉRALISME EST UNE INGÉNIERIE SOCIALE VISANT À MODIFIER LES FAÇONS DE SE CONDUIRE SOI-MÊME (voir le coup des masques et de la « distanciation physique ou sociale » et ses « gestes barrière »), DE SE CONDUIRE SOI-MÊME ET DE SE COMPORTER AVEC LES AUTRES, SUIVANT EN FRANCE LE DÉCLENCHEMENT DU PLAN « VIVRE ENSEMBLE » SUITE À L’ATTENTAT CHARLIE HEBDO.
DONC, ALTÉRER RADICALEMENT LES CAPACITÉS DE PENSER ET LES MANIÈRES D’AGIR, CE FUT LE CAS AVEC LE CONFINEMENT-DÉCONFINEMENT DE 2020 QUI AGIT AU NIVEAU ANTHROPOLOGIQUE. TELLE EST LA RADICALITÉ CAPITALISTE À LAQUELLE NOUS SOMMES TOUS CONFRONTÉS. IL FAUT PRENDRE TOUTE CONSCIENCE DE CETTE ANTHROPOLOGIE NÉOLIBÉRALE ET RÉPUBLICAINE : LE PARFAIT POUVOIR D’ÉTAT DANS SA FORME LA PLUS AUTORITAIRE DE « POUVOIR PUBLIC », ET CELA TANT QUE DURERA LA VIE, RESTANTE, DU CAPITALISME ET DE SON ARGENT-MARCHANDISES ET SALARIAT.
 
 
race_fig16-17p43.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 06-06-2020 20:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved