Traire, détourner, DISTRAIRE
 

Ecrit par Sechy, le 17-06-2020 22:23

Pages vues : 250    

Favoris : 39

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
dianepoitiers_songesdrol.jpg
 
 
Traire, détourner, DISTRAIRE
détente, dérivation, diversion, plaisir,
erreur, accumulation, bévue, amusement :
du A privatif et muse :
privation de muse ou de ce qui vient
d’en haut, c’est-à-dire du Soi.
Tout cela caractérise nostre monde, celui
de l’Univers. Il faut être DIVERSIFIÉ pour
concevoir l’Univers [et le commerce] :
« Maintenant, le  mental se voit
diversifié en tant qu’Univers.
Si la diversité ne se manifeste pas, le
mental demeure dans sa propre essence,
c’est-à-dire dans le Cœur.
Entrer dans le Cœur veut dire demeurer
sans distraction.
 
Le Cœur est la seule Réalité, le mental
n’est qu’une phase passagère [que certains
appellent ”raison”, qui est du cycle des
naissances et des morts].
Réaliser le Soi, c’est entrer dans le Cœur.
Parce que l’homme s’identifie à son corps,
il voit le monde comme séparé de lui.
Cette fausse identification est due au fait
qu’il a lâché ses amarres et s’est écarté
de son état originel. On lui conseille
donc d’abandonner toutes ces fausses idées,
de remonter à sa source et de rester le Soi.
Dans cet état, il n’y a pas de différence
[et pas de calculs]. Aucune question ne
se posera [ce sera le SANS-POURQUOI] ».
(Ramana Maharshi, entretien 252 du 30-9-1936)

Seul le Diable, le Satam, peut aimer la diversité :
IL VA L’ORGANISER, L’ADMINISTRER, LA SPEEDER,
LA RENDRE MARCHANDE, RENTABLE ET COMPÉTITIVE !!!


DIVERSITÉ = OUVERTURE DE LA BOÎTE À PANDORE ET DE TOUS LES MALHEURS, SAUF LA CAROTTE ESPÉRANCE OU DORG (Demain On Rase Gratis). La boîte, l’Arche d’Alliance, n’a de valeur que par son contenu (invisible), dès qu’elle est ouverte, le merveilleux est pasteurisé, stérilisé, vérolé. Ouvrir une boîte, au sens aussi capitaliste et de l’entertainment du mot, c’est prendre un risque ! Le mot BOÎTE sonne comme celui qui boîte, le boîteux : l’ambiguïté du SACRÉ par excellence ! Padam (1) en sanskrit désigne le PIED qui peut être synonyme du Soi, le « Je suis CE JE SUIS ». Muruganar (1890-1973), un des proches disciples éveillés de Ramana Maharshi a écrit un vaste recueil de cours aphorismes intitulé Padamalai « Une guirlande pour Padam », donc consacré au Maharshi. En Occident boiter est souvent vu comme un signe de faiblesse, un déséquilibre, comme le soleil déclinant ou le soleil de la fin et du commencement de l’année. Pour le monde gréco-latin, boiter est un signe de faiblesse de « l’âme » ou un « défaut spirituel », voir Achille vulnérable au talon en raison de sa violence et de sa colère… Mais plus positivement les Réalisés comme Héphaïstos sont boiteux et forgerons (le Feu ou Connaissance), voir les Tyr, Odin, Alfödr (Père du monde dans la mythologie nordique), les Dieux qui connaissaient les secrets du Feu et du métal en fusion ; les Dieux magiciens sont borgnes, estropiés, manchots, signifiant que leur corps est comme « élagué », distant, pour mieux s’en protéger…

Les Songes drolatiques, de Rabelais, représentent (en haut de page) une possible caricature de Diane de Poitiers en « mère boiteuse », en « mère boite », avec un pied onglé, et un phallus monstrueux (1)), soit la façon de figurer le marrane, marabais ou marabout espagnol [le jéhoviste] qu’on retrouve dans le conte Acajou et Zirphile, conte de Charles Duclos illustré par Boucher (1744), dans lequel la Fée Ninette et protectrice du Royaume de Minutie dispose d’une paire de lunettes et d’une béquille enchantée qui « servoit à rendre la démarche plus sûre en la ralentissant », et « La vertu des lunettes étoit en affoiblissant le vûe, de tempérer la vivacité de l’esprit par la relation de l’ame et du corps » ; donc le contrôle de son corps qui permettait sa relégation…. Charles Duclos précise pour les lunettes : « On les a employées pour un usage tout opposé : et c'est ainsi qu'on abuse de tout ». « Ninette ne se servoit du présent des Fées [lunettes et béquille], que lorsqu'il étoit question de conduire une affaire délicate ».

DISTRACTION = PLAI-SIR
: plaire au sire, et LOI-SIR : PERMISSION (donnée par le sire, ou le senior) ; IL Y A BIEN UNE DIVISION ET NON UNE UNITÉ. CE QUI PROVOQUE LE CHOI-SIR (lui aussi permit par le sire) AUSSI DUALITÉ DU SUJET ENVERS L’OBJET, DONC LA DIS-TRACTION : la séparation de l’action (elle n’est plus un Tout et donc perd de sa force). Nous sommes bien dans un monde de DIS-TRACTION à tous les points de vue où un cochon n’y reconnaitra plus ses petits et les bouffera !

L’étatisme français n’aime pas la haine et ne jure que par son contraire : l’amour. Mais la souffrance est pour celui qui vit. « LA MEILLEURE MANIÈRE DE NE PAS SOUFFRIR EST DE NE PAS VIVRE. TUEZ CELUI QUI SOUFFRE. Qui donc restera dès lors pour souffrir ? [Seuls les vivants pleurent les morts !] L’ego doit mourir. C’est la seule solution. Les deux possibilités [aimer tout le monde ou n’aimer personne] conduisent au même résultat. Quand tous sont devenus le seul Soi, qui est alors là pour être aimé ou pour être haï ? », dit le Maharshi dans le même entretien. Il dit aussi que la Voie solaire (ravi-mârga) correspond à la voie du jnâna [connaissance, sagesse], la voie lunaire (chandra-mârga) correspond à celle du yoga (2). « Ce ne sont que des concepts mentaux. L’homme est déjà accablé par les concepts du monde, et maintenant on y ajoute encore d’autres sous la forme de ce yoga. Le but de tout cela est de délivrer l’homme des concepts et de l’aider à être le pur Soi, c’est-à-dire la Conscience absolue, libre de pensées [la Dimension  Absolue] ! Pourquoi ne pas aller droit au but ? [dans le Ici et Maintenant ou spontanéité] Pourquoi ajouter de nouvelles charges à celles qui existent déjà ? »


DISTRACTION = CROIRE, NOTAMMENT QUE LE MONDE (rêve éveillé) EST RÉEL.

L’écran de cinéma ou d’ordinateur ne peut fonctionner qu’avec un spectateur, comme le temps qui coule ne peut exister que s’il y a une personne pour le voir. Alors que l’écran du Soi inclus et le spectateur et le spectacle : il est le TOUT lumière (en référence à l’entretien 636 du 23-2-1939).
Idem : « Les idées d’intérieur et extérieur [miroir] n’existent que tant que vous n’acceptez pas votre réelle identité », entretien 625 du 7-2-1939, parce que la personne s’identifie à l’écume ou « aux images » et pas à l’eau ou écran : le Soi infini qui inclus tout ce que Nous voyons ! Rien n’existe en dehors ni au-delà du Soi. En SACHANT Cela le désir disparaît et la Félicité est retrouvée.

Traire, détourner, DISTRAIRE, engendre la démocratie actuelle, cette société de FRUSTRATION, D’INASSOUVISSEMENT, D’INSATISFACTION, PRINCIPE DU JUDAÏSME OU DE LA CAROTTE « FIN DES TEMPS » (le Salut) QUI NE DOIT JAMAIS SE RÉALISER, SINON LE MOTEUR « CAROTTE » EST CASSÉ : le commerce ne peut plus évolutionner et le capitalisme meurt. Le concept du messianisme ou du salut a pour stricte et paradoxale condition de son efficacité conceptuelle que ce salut ne doit en aucun cas advenir, comme en témoigne le judaïsme en son principe d’une manière exemplaire. Cette conception, et celle de sa copie le mahométisme, PROJETTE : l’autorité de tout Messie consiste en son absence, ou plutôt dans l’idéation assurée certifiée que sa présence reste et restera à venir ! (Comme si le Soi devait être absence, ignoré…) On est alors dans la dualité ombre-lumière style Caverne de Platon : l’invisibilité du Seul Réel. Le judaïsme et son mahométisme ne sont que des dualités… Bref, tout cela rejoint le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI.
Ne pas confondre le messianisme avec l’Éveil : « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi », car il n’y pas pas de mention de la Carotte « fin des temps » ou d’un BUT quelconque qui ne doit jamais se produire ; le messianisme AFFIRME, l’Éveil N’AFFIRME PAS, PAS MÊME UNE NÉGATION : LE CHAMP RESTE OUVERT BIEN PLUS QU’AVEC LE MATÉRIALISME ET COMMERCIALE POSSESSIF, ET DUALISTE, DE LA CAROTTE « FIN DES TEMPS ». L’ÉVEIL CORRESPOND AU FLÉAU (Voie du Milieu), À SAINT JEAN DE LA CROIX, À SIMONE WEIL (qui admirait Jean de la Croix), LE MAHARSHI, MAZU, ETC. Voie du Milieu exprimé dans cet exemple du Soûtra du Diamant [la Vacuité] et autres Soûtra de la Voie Médiane : « … les marques d’excellence qu’il décrit, le Tathâgata [titre du Bouddha] explique qu’elles ne sont pas des ”marques d’excellence”. Voilà pourquoi ”marques d’excellence” n’est qu’une désignation ». Important, important !

Paradoxe de la Réalisation énoncée par Ramana Maharshi dans l’entretien 28 du 4-2-1935 : « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe de la Réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction. Prenez la bhakti [dévotion, investigation, Réalisation] : Je m’approche d’Ishvara et je prie afin d’être absorbé en Lui. Je m’abandonne dans la foi et le recueillement. Que reste-t-il après ? À la place du ‘je’ initial, ce qui subsiste après l’abandon total de soi-même est Dieu, dans lequel le ‘je’ s’est dissous. C’est la plus haute forme de dévotion, l’abandon total ou le niveau suprême de vairâgya [détachement, lâcher-prise, être Cour] ».

« D’après vous, vous n’êtes pas heureuse. mais vous étiez heureuse dans le sommeil. Qu’est-il arrivé entre-remps pour que le bonheur du sommeil se soit brisé ? C’est la monté de l’ego [pouvait être illustré par les énormes phallus se retrouvant dans les nombreuses gravures des Songes drolatiques de Rabelais]. Il est le nouveau venu dans l’état de veille. Il n’y avait pas d’ego dans le sommeil. La naissance de l’ego est appelée la naissance de la personne. Il n’y a pas d’autre sorte de naissance. Tout ce qui naît doit mourir. Tuez l’ego ; il n’y a pas lieu d’avoir peur d’une mort pour ce qui est déjà mort. Le Soi subsiste même après la mort de l’ego. C’est la Félicité, c’est l’Immortalité » (Ramana Maharshi, entretien 251 du 29-9-1936, la Saint Michel en Occident chrétien).

CELUI QUI PENSE, C’EST L’EGO (même entretien).
De là va naître « le monde » :
Le samsara ou cycle des naissances et des morts ne peut exister que dans le mental : « Le monde ne vient pas proclamer : « Je suis le monde ». S’il en était ainsi, IL DEVRAIT TOUJOURS ÊTRE PRÉSENT - MÊME DURANT VOTRE SOMMEIL. Comme il ne s’y trouve pas, c’est qu’il est impermanent. Étant impermament, il manque de force. N’ayant pas de force, il est aisément subjugué par le Soi. Seul le Soi est permanent. Le renoncement [Putréfaction], c’est la non-identification du Soi avec le non-Soi. Avec la disparition de l’ignorance, le non-Soi cesse d’exister. Voilà le vrai renoncement » (Ramana Maharshi, entretien 251).
 

Notes.
1. Sur la gravure en haut de page, un pied onglé (Padam), 3 griffes rappelant la guerre anglaise de la rose blanche contre la rose rouge : « Mainte lune reculée, mors ongles, doigt chef gratté », en rapport avec les nombreux miroirs (spéculum, donc encore la psyché, la connaissance dans le sens conceptuel) trouvés dans des tombeaux grecs et l’inceste d’Œdipe… Miroir et révélation de l’identité dans le sens de SA VRAIE NATURE, miroir équivalent du Retournement de la Lumière. Mais le miroir renvoie une IMAGE INVERSÉE : la manifestation ou le spatio-temporel INVERSE le Principe, COMMME NE RESPECTANT PAS LE SOI : IL Y A VIOL, INCESTE.
Le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)

Voir le tableau d’Andrea Mantegna au Louvre de La Sagesse victorieuse des vices, ou Minerve chassant les Vices du Jardin de la Vertu. Tableau illustrant le Thème de la Réalisation, avec une Vierge « pucelle-homme », comme illustré possiblement sur la gravure de la Diane en haut de page. Dès qu’il y a introduction d’une loi par l’humain, c’est le chaos organisé, selon le principe du Diable ou Satam (Administrateur). Du viol de la Vierge Noire ou de l’ouverture du couvercle de l’Arche d’Alliance sont nés tous les mots/maux, donc s’est développé le concept du mental : LA PSYCHÉ (sens de l’ego)… Ne pas oublier que l’époque de Mantegna est plein pot dans la Renaissance où l’ego va devenir l’idole (humanisme) en compagnie du social (échange, commerce, paraître, Réforme), ce qui ne pouvait que donner plus tard 1789 en France. La peinture de Mantegna est déjà très photographique (dans tous les sens...).

2. Soleil et Lune ou Yang et Yin (imaginez un système planétaire avec trois soleils ou deux lunes….). Ici en France républicaine de 1789 Soleil et Lune sont devenu « la droite » et « la gauche ».
 
 
SOLEIL - YANG LUNE - YIN
Plein
Main Vive
Vide
Main Morte
Souffre Mercure
Or
Art
Libre arbitre
Argent
Science
Prédestination
Ville Forêt
Extérieur Intérieur
Patient - Effet Agent - Cause
Effet - Alarme Cause - Incendie

Solve - Entropie

Perte - Mort

Coagule - Négentropie

Gain - Vie

Mouv. Centrifuge

Divergence Bruit

Mouve. Centripète

Convergence Silence

RELIGIONS

Christianisme

Catholiques

Septembriseurs

RELIGIONS

Islam

Protestants

Sans-culottes

Suc-loi - Sicile

Suce-raison ou

Sois-Sarrasin

Masculin Féminin
Positif Négatif
Repousse Attire
Évolution/endroit Involution/envers
Sec Humide
Rosée Pluie
Sommeil Veille
Crayon Pinceau
Anode Cathode
Expiration Inspiration
Mars Marsyas
Vénus Diane
Quart Quinte

Guelfes (démocratie)

Franc-maçon
Maçonnerie Ècossaise

Gibelins
Carbonari
Physique Métaphysique
Art Science
Élohistes Jéhovistes
Vêtements Nudité
Droit Force
Rose rouge
Rose blanche
Cité, paroisse
Tour, château
Guère Gain
Beaucéan Oriflamme
Artisans Aristocratie
Éoliens Ioniens
Saint Jean
Saint Paul
Carolingiens Mérovingiens
Pape Empereur
Rome Avignon
Pies, pouhiers
Goys, baillie
Dominicains Albigeois
Ordre de Malte Franciscains
Armagnacs Bourguignons
Saint-Barthélemy Conjuration d'Amboise
Jésuites Jansénistes, quiétistes
Marius, Titus
Sylla, César, Pompée
Templiers Saint Louis, Philippe le Bel
Shakespeare Dante, Michel-Ange
Catherine de Médicis
Henri II, Diane de Poitiers
Marie Stuart
Rabelais
Richelieu, Louis XIV
Louis XV
Duc de Brunswick, Napoléon
Louis XVI

La suite est indéfinie...

 
 

Dernière mise à jour : 17-06-2020 23:09

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved