L’humain est inchangé depuis 2000 ans
 

Ecrit par Sechy, le 25-09-2020 00:18

Pages vues : 114    

Favoris : 14

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Adam, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Blanc, Bombes, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Clown, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Douleur, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Fléau, Foi, Forêt, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Jehovah, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Logique, Masque, Matrice, Méditation, Mental, Messianisme, Montagne, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Noir, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Porte, Pouvoir, Privilège, Race, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
adam_eve_02.jpg
 
 
L’humain est inchangé depuis 2000 ans
Ici en Occident la civilisation chrétienne telle
que fabriqué par le décret de Théodose 1er (1).
Si bien que l’Église catholique n’est QU’UN MASQUE,
UNE MASCARADE : l’humain intérieur est resté
EN DEHORS, LA LAÏCITÉ S’INSTALLAIT AVANT L’HEURE,
ET PAR CONSÉQUENT L’HUMAIN RESTAIT INCHANGÉ.
L’état de son ‘je’ ne correspond pas à son ‘Je’
et à la croyance et connaissance qu’il professe.
Le développement du chrétien en son ‘je’ n’est
pas allé de pair avec son ‘Je’ intérieur.
 
Extérieurement, tout était là : Bible, images, cathédrales,
et mots, mais tout ça faisait défaut au-dedans.
Le CHRIST ou Soi est resté ignoré, oublié.
C’est pourquoi de nos jours il règne un
PAGANISME INVERSÉ par rapport au Vrai Paganisme
ou spiritualité originelle des Païens.

Aussi longtemps que la religion reste une CROYANCE,
comme l’est aussi la POLITIQUE (sens de dualité,
qui concerne le social : moi et l’autre), soit une
forme extérieure par rapport à un intérieur,
RIEN D’ESSENTIEL NE S’EST PRODUIT DEPUIS 2000 ANS
PARCE QUE LA CROYANCE EST DEVENUE LA LAÏCITÉ ET
SA FORME D’OPINION SOUS « LIBERTÉ D’EXPRESSION ».
Il reste toujours à comprendre le Mysterium
magnum
(2) c’est-à-dire le Soi.

Le ‘Je’ ou Soi, l’ÂGE D’OR toujours présent
attend sa rédemption : LA FIN DE LA DUALITÉ :
LE MARIAGE MOI-INDIVIDUEL/MOI-COLLECTIF OU
COMMUNAUTÉ HUMAINE PERSONNALISÉE.


anipucsac1.gifSuite de la page : Il n’existe aucune vérité ici-bas

LA COMMUNAUTÉ HUMAINE PERSONNALISÉE est le problème principal de l’actuelle civilisation du béton en pensée unique et inique : la vie de troupeaux ou hypertrophie de la vie collective en tout connecté en un entassement inouï des masses en troupeaux de consommateurs alimentant le capitalisme. Rare sont encore les individus qui prennent conscience de leur étouffement non seulement derrière leur masque covid, mais surtout derrière le masque et les fictions dans les structures de la masse organisée par le régime capitaliste et républicain.

Le collectivisme de l’Église de Théodose a été remplacé en 1789 en France par le collectivisme en tout connecté du régime républicain, lequel a dépassé le collectivisme de l’Église médiéval qui avait atteint le degré de pression qui avait élevé la question des rapports de l’individu avec le social et la politique ou manière de vivre (plutôt de survivre, car l’Église comme forme de « vérité » restait le réconfort principal dans la misère).

Le drame fictionnel de 2020 avec son « virus covid » exprime COMME UN CRI AU MONDE le but d’atteindre : LA PRODUCTION DE L’INCORRUPTIBLE ou le SANS PÉCHÉ, BUT ABSOLUMENT INCOMPATIBLE AVEC L’IDOLÂTRIE DE LA MARCHANDISE PAR LE CAPITALISME. Au lieu de cela, le citoyenisé est consumé-consommé dans sa FLAMME PROPRE DE CONSOMMATEUR ÉVOLUTIONNISTE, comme si ce principe devait être lui-même incorruptible, et incombustible ! Ici « incorruptible » signifie : rêve d’immortalité ici-bas, comme un rajeunissement définitif qui ne passerait pas par la mort, sorte de déprimé « no futur ».

L’humain actuel se veut le Superman, le surhomme de Faust, le surhomme de Nietzsche reprit dans son Zarathoustra : une singerie de la Réalisation du Soi, car un surhomme SITUÉ dans l’ego NON ÉLUCIDÉ. Ainsi Nietzsche allait réveiller et activer l’anti-chrétien car, par cet ego non élucidé, sa singerie de surhomme allait se heurter immédiatement avec le Moi-Collectif du christianisme originel, le Soi, le sens du mot CHRIST, avec la PANique devant la perte du Moi-individuel.
Le surhomme de Nietzsche s’est réfugié en URSS sous la forme des Lénine-Staline Trotsky !!! Et de nos jours chez un grand nombre de présidents de république, avec une organisation collectiviste et un entassement des masses dépassant tout ce que l’humanité du Néolithique a pu connaître. Étouffement de la personnalité d’un côté, christianisme stérile, islam outrancier, judaïsme orgueilleux et aussi agressif que l’islam (puisque il est copié par l’islam), voilà où en est rendu la politique de la « valeur » de la république !

Depuis les perruques poudrées du 18è siècle et leur « lumière » ou « raison » qui fera suivre le rationalisme scientifico-technique, qu’est devenu le Soi universel et éternel ?
Il a été identifié à la conscience conceptualisante, celle qui calcul et analyse et qui prétend : « Je sais », l’ego. Ainsi il n’y aura d’autre Soi que le soi, l’ego, celui du consommateur et sa laïcité dont la fonction du berceau à la tombe est de consommer (de la bouffe, des objets, de l’argent, des opinions, etc., selon la Loi de succion).
Nous la subissons cette raison laïcisée dans l’étatisme qui paralyse par les élections à la prière (suffrage) « universel », et qui paralyse par le tout connecté et les réseaux sociaux informatiques : AUCUN DOUTE NE PEUT EXISTER DANS LE TROUPEAU ; PLUS GRANDE EST LA MASSE DES CONSOMMATEURS ACTEURS-SPECTATEURS ET ÉLECTEURS, MEILLEUR EST LA VÉRITÉ, MAIS PLUS GRANDES AUSSI LES CATASTROPHES (voir l’épisode français de l’élection de Macron, les Gilets Jaunes… 1917, 1789, etc.)

« Les ennuis ne surgissent que lorsqu’il y a un autre que soi-même. Lorsque l’on réalise que l’âtman [le Soi et soi] est unique, il n’existe plus de second, et il n’y a donc plus de raisons d’avoir peur ». (Ramana Maharshi, entretien 58 du 4-7-1935).

Or : « Qui est celui qui voit quelque chose d’autre, extérieur à lui-même ?
C’est l’ego qui s’élève en premier et qui considère les objets comme extérieurs. Si l’ego ne s’élève pas, le Soi seul existe et reste sans second [sans manifestation extérieure]. Toute chose extérieure suppose un spectateur intérieur. En le cherchant à l’intérieur, tout doute, toute peur – non seulement la peur, mais toutes les autres pensées centrées autour de l’ego – disparaîtront en même temps qu’icelui ». (Entretien 146 du 26-1-1936).

« Si l’homme considère qu’il est né, il ne peut pas éviter la peur de la mort. Qu’il cherche donc s’il est né ou si le Soi a quelque naissance. Il découvrira que le Soi existe depuis toujours, que le corps qui est né se réduit à une pensée et que l’émergence de celle-ci est la racine de tout le mal.
Trouvez d’où jaillissent les pensées. Alors vous demeurerez dans le Soi toujours présent au plus profond de vous-même et vous serez libéré de l’idée de la naissance ou de la peur de la mort.
Les pensées ne sont que des vāsanā (prédispositions), accumulées au cours d’innombrables vies antérieures. Le but est de les annihiler. L’état libre de vāsanā est l’état originel et de pureté éternelle.
Chacun est conscient du Soi éternel. L’homme, bien qu’il voit tant de gens mourir, continue à se croire éternel. Parce que c’est la Vérité. Étant naturelle, la Vérité s’affirme d’elle-même, involontairement. L’homme s’illusionne à cause de la confusion du Soi conscient avec le corps inconscient. Cette illusion doit cesser.
Ce qui est né doit mourir. L’illusion est concomitante à l’ego qui s’élève et disparaît. Mais la Réalité ne se lève ni ne disparaît jamais. Elle demeure éternelle ». (Entretien 80 du 3-10-1935).

Ne vous laissez pas influencer par le social, par l’extérieur, soit « DÉCHIREZ VOS LIVRE » (vos références, vos idées reçues par l’enseignement, par l’extérieur, par l’opinion), POUR ÉVITER QUE SOIT DÉCHIRÉS VOS CŒURS. C’est bien le Retournement de la Lumière (3) qui compte et non les livres et références et l'extérieur.

Aucun changement depuis 2000 ans. Il est autant INADMISSIBLE que :
- Pour le physique : se blesser en une seconde et mettre un mois pour se raccommoder !
- Pour le mental : être blessé en une seconde et mettre toute sa vie pour se raccommoder ! Le mental, celui qui fabrique le relatif, qui discrimine, qui opinione.
Où est le social ? où est l’autre ? où est l’extérieur ?
Le mental existe-t-il s’il n’y a aucun individu (dividu ou ego) pour le fabriquer : en prendre conscience, genre « raison » ? La lune existe-t-elle s’il n’y a pas un individu pour la voir et ainsi la fabriquer ? Idem pour le temps ou l’univers. Et le ‘je’ là-dedans, qui est-il ?
« Vous ne voyez les objets que lorsque vous oubliez votre propre Soi. Maintenez-vous dans le Soi et vous ne verrez pas le monde objectif ». (Entretien 6 du 15 mai 1935).
Le caillou tombé derrière la lourde commode fait-il exprès de tomber ? Pour forcer à le récupérer après de longs efforts pour bouger la commode ? En notre absence, SANS NÔTRE EGO, nous ne savons pas ce que font les objets. Sont-ils toujours là ? ou ailleurs ? Existent-ils ? Ne serait-ce pas plutôt Nous qui fabriquons ces objets, ce social, cet extérieur, cet Univers ? NOUS NE POUVONS PAS LE VÉRIFIER PUISQUE NOUS SOMMES DEDANS, NOUS SOMMES L’UNIVERS, et c’est bien ainsi selon la Tradition du « Reste tranquille et sache que je suis Dieu », c’est-à-dire NE PAS PENSER, soit la Libération (moksha), qui consiste par le mot « tranquille » à comprendre que Nous ne sommes jamais né (« Vos parents n’ont pas eu d’enfant », disait un psychiatre à quelqu’un fils unique).


Notes.
1. L’étatisme dans tout son totalitarisme mercantile : décret de 380 puis 392 qui projette la politique de 1789 :
« Sont dorénavant abolis tous les privilèges concédés par les lois anciennes aux prêtres, ministres, préfets, hiérophantes des choses sacrées, ou quels que soient les noms qui les désignent ; et si leur confessions religieuse a été reconnue condamnée par la loi, qu’ils ne croient pas qu’aucun privilège les protégera ».
En 423 ça se durcit : «  Bien que les Païens qui subsistent soient soumis à la peine capitale, que celle-ci se commue en exil et en confiscation de biens s’ils sont découverts être liés aux sacrifices abominable des démons » (Codex Theodosianus XVI, 10, 14, 23).
L’actuelle dictature sanitaire de 2020 découle de tout cela.

2. Tant que l’être humain ne sera pas devenu ”à lui-même” le Mysterium Magnum (Grand Mystère), il continuera à parler de « laïcité » et de « liberté d’expression » et effets d’opinions qui engendrent par des polémiques sans fin le chaos partout.
Le temps est à l’absolu de la Vraie Vie comme de la Vraie Mort ; Nous mourrons tous un jour, puisque l’instinct de la mort s’impose un Instant à la vie la plus exubérante. Détruire le surfeu par un surfeu surhumain qui portera le Noir de la Putréfaction ou Renoncement au ‘moi’ au Cœur de l’Être enfin réalisé. Quand le Feu et l’Eau se dévorent entre eux, quand la puissance se retourne contre soi tel le Mysterium Magnum, l’être devient l’Être Ici et Maintenant dans sa Perte ou Renoncement, perte de son ego annonçant la preuve absolue de son existence. C’est le Paradoxe tout entier de la Réalisation du Soi, le Être, le EST, le ‘Je’ rejetant l’illusion du ‘je’ pour demeurer en tant que ‘Je’, la contradiction à la racine même de l’intuition de l’Être, qui engendre les transmutations de vraies valeurs sans limite.

3. « Lorsqu’on utilise cette technique pour la première fois, on a l’impression d’un non-être dans l’être. Mais une fois le travail achevé, quand on a un corps au-delà du corps, on a l’impression d’un être dans le non-être [le « sentiment océanique » de Coulonval : Synthèse et Temps Nouveaux] ».
« Ce n’est qu’au bout de cent jours de travail concentré que la lumière est réel, qu’elle est le feu du mental. Car au bout de cent jours, la lumière jaillit spontanément : de même que le rapport entre une femme et un homme forme l’embryon, soudain, d’un point d’authentique énergie positive, surgit une perle. Il convient de l’observer, calmement, tranquillement. Le retournement de la lumière est le processus de « mise à feu ». […] La Lumière n’est ni en soi ni en dehors de soi. Les montagnes, les rivières, le soleil, la lune et toute la Terre participent aussi de cette Lumière qui ne se trouve pas seulement en soi. Toutes les opérations de l’intelligence, la connaissance et la sagesse, participent également de cette Lumière qui ne se trouve donc pas en dehors de soi. De même que la Lumière du ciel et de la terre emplit l’univers, la Lumière d’un seul Être s’étend naturellement aux cieux et embrasse la Terre. Voilà pourquoi si l’on retourne la Lumière, le monde entier se retourne également », dit si clairement le Secret de la Fleur d’Or. Centrum Centri, se concentrer là-dessus « pour passer la Porte [Stargate] », pour vivre le Point Focal…
Riplée (Ripley) définit la Putréfaction, la mort des corps et division de la Matière, comme la conduisant à la division, donc au démontage, soit LA CORRUPTION SUIVIT DE LA GÉNÉRATION : « la Putréfaction est l’effet de la chaleur des corps entretenue continuellement, et non d’une chaleur appliquée manuellement. Il faut donc se donner garde de pousser la chaleur excitante et extérieur au-delà d’un degré tempéré : la matière se réduirait en cendre sèche et rouge, au lieu du noir, et tout périrait », dit fort à propos Dom Antoine-Joseph Pernety à l’article Putréfaction dans son Dictionnaire Mytho-Hermétique ».

Retournement de la Lumière dans le NOIR : PUTRÉFACTION, RENONCEMENT ET RENAISSANCE : AL-KHIMIA (chimie). Khimia en Arabe, du Grec Khémia : « magie » noire, de la racine Égyptienne Kêm (noir). Kemit : la terre noire ou réunion des 2 contrées d’Égypte. ALCHIMIA : herbe ; KHIMÉRA – KHIMAIRA : SAINTE CHIMÈRE, VIERGE NOIRE, KRISHNA (Bhagavad Gîtâ).
Kemit, le Noir, le Nirvana, la Vacuité essentielle de toutes choses dans l’annihilation de la dualité et de l’éternité, de l’être et du non-être. L’éternité est déjà une idée de fiction comme le mot fin de la fiction sur l’écran de cinéma, une idée de conditionnement, une SAISIE ! On n’atteint pas le Nirvana, on n’atteint pas le Sans-Lien sans recourir à un expédient. On se fait autrement une opinion de la Libération qui n’a aucun rapport avec la Libération, pour faire référence au  
Le Noir n’est pas non plus la fiction de la négation de toute cause, en forme du isme du nihilisme. Les ignorants imaginent que la Libération consiste à ne pas produire d’idées fictives. Mais, privé d’actes de conscience, comment le mental pourrait-il détruire la dualité ?
Seule la Réalisation de sa propre Nature, de son Soi, garantit l’abolition de la dualité. Cette abolition est l’effet de la Réalisation (le Retournement), et non de la destruction des opinions fictives comme si on enlevait des virus informatiques sur un disque dur.
 
 

Dernière mise à jour : 25-09-2020 00:53

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2020 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved