Communautarisme, républicanisme des abeilles…
 

Ecrit par Sechy, le 17-06-2022 00:24

Pages vues : 1207    

Favoris : 55

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Aiguille, Argent, Artifictiche, Atlantide, Autorité, Banque, Christ, Collectifictif, Commerce, Convention, Croyance, Diable, Dragon, Echo, Egorgueil, Égrégore, Empire, Enfer, Essence, État, Feu, Guerre, HOTC, Hulkerie, Images, Jardin, Loi, Marchandise, Marxengelsisme, Masque, Métal, MIB, Nostalgie, Paradis, Peur, Pierre, Pinceau, Pointe, Pouvoir, Raison, République, Rêve, Russie, Scalaire, Serpent, Silence, Social, Spirale, Tore, Transhumanisme, Verbopinion, Vie, Vierge, Washingtonisme, Yi King, Yokai

 
cadran_solaire_premierwokisme.jpg
 
 
Communautarisme, républicanisme des abeilles…
chez les Crétois apiculteurs, était-il copié
par la judéo-maçonnerie spéculative de 1717 ?
 
En tous cas, l’URBAIN, le DUR-DURÉE semble s’installer.
 
 
Le Réalisé vivant nommé « le Sauveur », BOUSCULE L’URBANISATION DE LA ZONE AUTOUR DE LA GRANDE VERTE. Le mental des peuples de ce temps est déjà très UTILITARISTE ET SOUS L’INFLUENCE DU MENTAL des puissances égrégoriennes à l’oeuvre : c’est alors qu’apparurent le philosophisme utilitaire des Grecs et leur science, en même temps qu’une jurisprudence des Juifs, toutes technologies politico-économiques devenant à la mode. LE RÉALISÉ VIVANT CHRIST-JÉSUS VA DONNER UN GRAND COUP DE PIED DANS CETTE SOCIÉTÉ DÉJÀ FOURMILIÈRE. Le problème est que seuls ceux qui devenaient conscient de la réalité de la Conscience infinie, ou Soi, pouvaient avoir une affinité avec le Christ : On passait d’un monde en dualité : connaître l’existence/connaître l’Essence (du monde et donc du « Qui suis-je ? » ; nombre de Païens qui ne croyaient plus à l’Essence passèrent dans l’Église de Rome : ils se convertirent au christianisme religieux, dogmatique, chosifié). Il y une différence entre « connaître l’existence de Dieu » (forme de Dehors) et « connaître l’Essence de Dieu ou Soi » (forme de Dedans et le vivre). Le mot ESSENCE se rapproche du MIROIR (1).
Le Christ chosifié ou devenu DE CHAIR annonce le matérialisme du monde actuel et l’amplification du NOM-LA-FORME nommée de nos jours : « information ». Nous passions d’un MONDE DE LA VISION-LUMIÈRE-DIRECT À UN MONDE DU SON-TINTAMARRE-SPEED-LANGAGE-OPINION : LE SEUL RÉEL, L’ÉVEIL AUTHENTIQUE EST INSAISISSABLE, INEXPRIMABLE ET TOTALEMENT LIBRE DES DÉSIGNATIONS CONVENTIONNELLES ; IL N’APPARAÎTRA JAMAIS DANS L’ÉVOLUTIONNISME JUIF D’UN DÉBAT SANS FIN DANS CE MONDE EN PERDITION DANS LA DERNIÈRE MO(N)DE (le wokisme) : c’est là une caractéristique transcendant toute polémique.

Nous passions d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée, augmentation du mental ou « raison », LA SOUMISSION TOTALE À L’EGO-CORPS. Notre conception actuelle du monde est devenue depuis l’invention du monde sur le papier, un sous-sous-sous produit du monde dans l’ordinateur de l’électromagnétisme.

NOUS PASSIONS D’UN CHRIST-ESSENCE À UN CHRIST INCARNATIONISTE, OPINIONÉ, CHOSIFIÉ, HISTORIFIÉ : un Christ homme mûr comme au plafond de la Chapelle Sixtine avec signe sexuel différencié (genré). CE SERA LÀ ENCORE LA MISE EN VALEUR DE LA FLÈCHE DU TEMPS DANS UN SEUL SENS : UN TEMPS-OBJET ET MERCANTILE, CELUI DE LA MÊME HEURE POUR TOUTE LA PLANÈTE.
En revanche, si ce Christ-Jésus étant comprit en son ESSENCE, POURQUOI ALORS CHIFFRER UNE DATE MONDIALISÉE EN HISTORICISME COMME ACTUELLEMENT L’AN 2022 DEPUIS L’AN ZÉRO DE CE CHRIST-JÉSUS ???
Le Soi synonyme de Christ N’EST PAS UN ÉVÉNEMENT au sens actuel des « actualités » (des ”infos”).
Depuis le passage de l’Essence au Matériel, Nous passions aux pièges de la dialectique historique de l’Incarnation ou « objectivité » : la causalité-opinion du « Circulez ya plus rien à voir » engendrant inévitablement BIG BROTHER (la technopolice actuelle et les « pass » ou QR codes de ceci et de cela, la digitalisation du monde).


Lorsque le concept d’incarnation du Christ-Jésus fut laïcité (vulgarisé) au point de faire place à une INCARNATION SOCIALE : LE SOCIALISME POLITIQUE DE L’ÉGLISE (afin de maintenir une certaine harmonie ou cohésion dans le social), ce qui en a survécu, ce sont les palanquées de philosphismes de l’histoire et cette obsession du sens de l’histoire ou mise en valeur du temps. Bref, le Christos originel ou Réalisé vivant N’EST PAS SOUS LA LOI DE SUCCION QUI SE NOMME AUSSI « PASSION », IL N’EST PAS NON PLUS PAN (LE TOUT). IL EST PLUTÔT LE D’ANGER : ISSU DE L’ANGE… Si bien que l’aspect positif du Christ fait de chair en fait le D’ANGER : L’ANGE ANNONÇANT LE TRAGIQUE DE CETTE SOCIÉTÉ HUMAINE QUI VERRA TOUT À TRAVERS LE CONCEPT D’OBJET, DE MATÉRIALISME : LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION ET DU POUVOIR D’ACHAT QUI TUE, QUI ÉLOIGNE, QUI TRANSHUMANISE OU ROBOTISE TOUT CE QU’ELLE ENTRE-PREND, SAISIT.
MONDE DE CONSOMMATION D’OBJET PAR LE POUVOIR D’ACHAT OU MISE EN VALEUR DU TEMPS UNIQUEMENT ÉVOLUTIONNISTE NOMMÉ AUSSI « DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE » (le packaging capitaliste qui change de couleurs en fonction des modes). MONDE-OBJET-OBJECTIF DE SON POUR-VOIR EN CROYANCE AU CORPS, SOIT LA MISE EN VALEUR DU TEMPS (TRANSHUMANISME) ET SOCIALISME DE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE EN CO-VOITURAGE (faisant croire au « liberté égalité-fraternité »). Le co-voiturage n’est qu’une bonne chose APRÈS la disparition du capitalisme et de l’idolâtrie de la marchandise et de l’étatisme, et du salariat (collaborationnisme) !

La Réalisation du Soi est PLUS que le concept du Salut ou Rédemption trop attaché aux Juifs et à leur concept de TIGOUN ou réparation, comme si la Nature était à réparer parce que « cassée » comme une machine qu’il faut réparer, ou repeindre, comme une « Nature imparfaite » ! Le Réalisé vivant Christ-Jésus laissait ainsi loin derrière la foi chaotique des Juifs et la foi intéressée de nombreux Païens déjà sur le déclin parce qu’ils « n’y croyaient plus ».


Il n’y a pas de « fin des temps » et ses variantes comme « le vrai nom de Dieu » (ou le vrai son de son nom), et la Jérusalem céleste. Car la Liberté n’est pas nouvelle, donc au bout d’une fin temporelle (ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître car il ne peut pas durer ! Mais, ce qui est Réel doit exister toujours et n’a pas à être acquis au bout d’un temps). « La Réalisation n’est pas quelque chose a acquérir. Elle est déjà là. Tout ce qui est nécessaire consiste à se débarrasser de la pensée « je n’ai pas réalisé » [parce qu’on met des distances, on n’est pas directe] ». (Ramana Maharshi, entretien 245).

« La liberté, en revanche, est la connaissance de la vérité qui existait AVANT que ne fut l’ignorance ; elle règne éternellement, sans commencement et sans fin, elle est un bienfait, la réalisation du salut [donc du Soi] ; elle est libération de la nature esclave dont on souffert ceux qui ont été produits par une pensée inférieure et vaniteuse, qui incline au mal et qui les fait succomber à l’amour l’AMOUR DU POUVOIR ». (Nag Hammadi, NH I, 5 Traité tripartite, 117,26-37 et 118)

« L’entrée dans la Fraternité d'hommes comme Elie Ashmole, aplanit le chemin pour la grande "Révolution Maçonnique en 1717", lors de la naissance de la Maçonnerie SPECULATIVE. Les Constitutions de 1723 et de 1738, par l'imposteur maçonnique Anderson, furent élaborées pour la première Grande Loge des "Maçons libres et acceptés" d'Angleterre, de laquelle dérivent toutes les autres dans le monde d'aujourd'hui.
Ces constitutions factices, écrites par Anderson, furent compilées vers ce temps là, et pour faire accepter par la société son abject rebut, baptisé histoire, il eut l'audace de dire que presque tous les documents ayant rapport à la Maçonnerie en Angleterre avaient été détruits par les réformateurs de 1717. Fort heureusement, Rebold, Hughan et d'autres ont découvert au British Museum, à la Bodleian Library et dans d'autres institutions publiques, des preuves suffisantes, sous forme d'anciennes charges d'artisans Maçons pour réfuter ces allégations ».
Passage important d’Isis dévoilée, en citation d’une lettre du 11 janvier 1877 par M. Charles Sotheran, Secrétaire Correspondant du Club Libéral de New-York. M. Sotheran : 32è degré maçonnique de Memphis, K.R. etc. Kadosh, etc. Également initié de la Fraternité anglaise moderne des Rose-Croix et d’autres sociétés, et éditeur Maçonnique du New-York Advocate.

EN RÉSUMÉ : Cette judéo-maçonnerie spéculative née à Londres en 1717 étant humaine EST FAILLIBLE. Je pourrais aussi résumer par cet antique adage anarchiste et anti étatisme ou anti chefferie : « PAIX À LA CHAUMIÈRE ET GUERRE AU PALAIS ». Et qu’est-ce que c’est la MÈRE-PATRIE DE CE MONDIALISME ? C’EST LA CITY DE LONDRES ET SON WALL STREET, comme le surent les judéo-maçons Lafayette, Franklin, Jefferson, Hamilton. Bref, des rêveurs rêvant d’unification ; à la fois une bonne chose et une source de catastrophes (voyez 1917 en Russie et voyez la trinité « liberté-égalité-fraternité » qu’on impose sans demander son avis aux peuples).
Le maçon Charles Sotheran précise bien que la judéo-maçonnerie est une ÉCOLE DE RELIGION PURE, et « être à l’avant-garde de la civilisation » (attention à l’ego…).
Bref, ces maçons de l’après 1717 SONT DES DESTRUCTEURS, plutôt que des constructeurs.
LA VRAIE CONNAISSANCE IMPLIQUE DE SE TAIRE. SINON, ON TOMBE DANS LE POUVOIR, L'OPINION ET DONC DANS L’EGO.


Communautarisme, républicanisme des abeilles…
Ce que tenta le 1789 français : LA TABULA RASA : concept de l’Ein sof juif dans leur appropriation de l’universel Arbre de Vie, qu’ils appellent les Sephiroths ; conception reprise par les existentialistes de Jean Saul Partre pour qui l’existence ou le monde des accidents précède l’Essence, conception de la dialectique historique du Marxengelsisme, à laquelle Jean Saul Partre souhaite se rapprocher, et par là-même, qu’est-ce que Partre entend par « liberté… de choix » dans son existence-ialisme, donc dans la dualité sujet-objet, objet fixé, arrêté ?


La tabula rasa est ainsi le concept du règne de l’opinion arrivé à maturation, prenant le masque de l’Universel pour en renverser les rôles : CE SONT LES ACCIDENTS OU LES IMPRESSIONS DES CINQ SENS DU MENTAL DANS LE SPATIO-TEMPOREL QUI ENGENDRENT LES ESSENCES (1). CONCEPT JUIVO DIALECTIQUE HISTORIQUE où l’humain naîtrait vierge et serait marqué, formé, « impressionné » (au sens d'« impression sensible » par les sens) par la seule expérience dans le spatio-temporel. Le Soi ou la Conscience infinie, non relativiste, serait son INEXISTENCE en regard de la conscience relativiste du sujet face à l’objet. DANS CE CONCEPT L’HUMAIN EST CHOSIFIÉ, RENDU OBJET, CORPS.
Or l’humain se construit ses opinions à la façon d’un carrelage (comme celui de la loge judéo-maçonnique) : aucune possibilité de « paix » ici-bas en l’état actuel de cette dualité sujet-objet et d’inversion des rôles entre Accidents-Essences, car il ne peut y avoir deux humains qui puissent vivre la même série d’événements, ou vivre le même événement de façon identique. Chaque être humain est dans sa façon de penser, de sentir, un résultat de la vie, de sa vie personnelle. IL EST FABRIQUÉ, MOULÉ DANS UNE MATRICE, UN CADRE SENSIBLE, SOCIAL, TEMPOREL OU DE MISE EN VALEUR DU TEMPS. IL EST CONDITIONNÉ. IL N’EST PAS LIBRE. Ce qu’il appelle « liberté » ou « notre démocratie », ce n’est que le droit de rechercher les conditionnements qui l’arrangent le mieux, dont il jouit le plus, ce qui n’est pas possible sans contredire ce qui convient à l’Autre. Résultat : de perpétuels conflits entre individu, classes et nations. C’est pourquoi la démocratie est construite sur les conflits d’intérêts et est condamnée à la frustration par ses propres limites ; comme le citoyen n’est pas l’Absolu, la manifestation du Ein sof juif comme le prétend sa république, puisqu’il se définit par rapport à un autre consommateur, qu’il est donc limité par ce qui le différencie de cet autre consommateur (l’égalité est un tour d’illusionniste politique…).

La « nouvelle tabula rasa » ne se fait plus au niveau matériel, mais, COMME DE TOUT MAINTENANT : DE FAÇON VIRTUEL, les anglo-américains appellent ça « wokisme » (woke : « éveillé »), soit LA RACINE DU MAL :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie
ou attraction ”universelle”].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme,
du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans
l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors,
lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable,
chapitre V, 14)
Ils sont introuvables pour la raison naturelle
que Nous sommes l’Univers et que la racine
du mal fait SORTIR de l’Univers comme pour l’examiner
et POUR-VOIR comment il fonctionne.
C’EST LA CHUTE…

WOKISME = SAISIR, SUIVANT LA MISE EN VALEUR DU TEMPS. La laïcité à la française est probablement un wokisme bien avant les Anglo-américains ; wokisme ou tabula rasa (cancel-culture) SONT TOUJOURS UNE SAISIE DE LA CARACTÉRISTIQUE PUREMENT OPINIONESQUE SAISIE PAR LA CARACTÉRISTIQUE DEPENDANTE.
ICI DANS LA DUALITÉ PUR-IMPUR ou BIEN-MAL dualité typiquement mécaniste occidental. Ces Occidentaux qui voient tout comme des objets, des substances, des choses ; alors que les Orientaux voient les choses comme un événement : étymologie de venir, tel le « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi).
Saisir le « non-conforme à la défense d’une cause » bien dans la dualité occidentale de cause et effet de cette SYMÉTRIE HÉRITAGE DE L’OCCIDENTAL À L’HELLÉNISME ET SA GÉOMÉTRIE COINCÉE DE PURISTE TROP VISIBLE, qui s’avère incompatible avec la Nature. (Les Grecs prétentieux qui croient ne pas tricher parce qu’ils maîtrisaient leur géométrie…). Ainsi, opposé à l’approche statique (winneriste) de la symétrie hellène, il a toujours existé un courant de pensée « dynamique » tel le Gate gate… qui ne dogmatise pas, qui ne s’approprie pas, et qui tente de comprendre par l’Éveil la Nature dynamique du Macrocosme et du Microcosme. En un sens le concept winneriste des Anciens Grecs et de leur « pureté » dans la géométrie de leurs constructions EST COMPARABLE À LA RELIGION DU DÉSERT DES HÉBREUX-JUIFS QUI BANNISSAIENT LA NATURE SOUS PRÉTEXTE QU’ELLE ÉTAIT IMPURE : des pierres, des fontaines et des sources, des arbres, certaines récoltes et même certaines fleurs seront « WOKISÉS » (cancelés) comme « impurs », puisque souillés par le culte de la fertilité. Les régions « pures et saintes » sont alors par excellence le DÉSERT, car pour Israël, c’est là qu’il reste soumis à son Dieu, comme si À CET ENDROIT : ON NE TRICHAIT PAS AVEC DIEU QUI VOIT TOUT : ON NE PEUT PAS SE CACHER DANS UN DÉSERT…. La dimension sacrée de la Nature sera redécouverte assez tard dans le judaïsme médiéval. Là encore, incompatibilité avec le monde oriental.

RAPPEL : les Crétois qui étaient querelleurs et conscients de leurs différences de croyances ou opinions se re-trouvaient dans leur unité patriotique : le syn-Crétisme (union des Crétois, conscience du global mais en résolution du dilemme Individualisme-Collectivisme).
Il y avait beaucoup d’échanges divers à travers la navigation crétoise, ce qui produisit une civilisation minoenne (roi Minos) raffinée qui dura presque 2000 ans (du Minoen ancien au Minoen récent) ! Civilisation de l’Égypte antique et celle de Minos ont beaucoup de points communs.
Le culte religieux des Crétois tournait autour du matriarcat (Mère ou Dame Nature), comme Isis chez les Égyptiens. Le symbole crétois le plus sacré était la double hache (Labryx). On y trouve aussi la Croix ANKH égyptienne. Des actuels judéo-maçons comme le 33è degré Charles W. Leadbeater, en sont fascinés comme il le montre dans son livre : Rites mystiques antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie. Bref, un syn-Crétisme très aimant pour cette nouvelle judéo-maçonnerie uniquement spéculative née en 1717 à Londres ; Leadbeater tient à voir chez les Crétois « des Mystères dans lesquels étaient employés des signes et symboles maçonniques. Des Mystères qui admettaient hommes et femmes, et dont les rites étaient célébrés dans des temples très semblables à ceux de la Franc-maçonnerie moderne » (page 98, Rites Mystique Antiques - Une brève histoire de la Franc-maçonnerie, de C.W. Leadbeater).
Les Crétois, spécialistes en labyrinthes !

Le monDIAlisme est une tentative de remplacer TOUTES les religions, mais comme il est lié à cette religion de l’argent, ça ne peut conduire qu’à la catastrophe. Car qui est prêt à vivre le JE SUIS : sa solitude originelle (Patri-Moine, de Monos et Patria : solitude originelle) ?

[En haut de page : le cadran solaire, LE PREMIER WOKISME : IMPOSER LE MÊME TEMPS POUR TOUS : ESPACE ET TEMPS VONT ALORS DEVENIR UN CONCEPT OU ÉLÉMENT DU MENTAL DE L’HUMAIN : LE SUJET OBSERVATEUR ET FABRICANT DU TEMPS, UN PHÉNOMÈNE DANS LA DIVERSITÉ (marchande) DES PHÉNOMÈNES ”MASSE-ÉNERGIE”.
Le Roi Charles V en 1370 ordonne que toutes les cloches se règlent sur l’horloge du Palais Royal, qui sonne les heures et les quarts d’heures. (D’après Jacques Le Goff, dans “Pour un autre Moyen Âge” chapitre Temps et Travail, page 76). Invention du temps de l’horloge, d’où découle l’ère productif, et l’argent des bénéfices.
Si le cadran solaire avec ses signes qui fabriquent le temps qui coule, le langage écrit ou gravé allait rapidement suivre : la langue écrite va grandement aider le Diable qui va organiser, administrer de plus bel : L’ÉCRITURE C’EST LES ”COMMANDEMENTS DE MOÏSE” : L’ÉCRITURE DEVIENT L’OUTIL DU POUVOIR ÉTATIQUE ROYAL PUIS RÉPUBLICAIN ; la culture écrite devenait un puissant instrument de pouvoir comme de nos jours la technologie devient ce même instrument du pouvoir, MAIS LARGEMENT AUGMENTÉ DE PAR SA PUISSANCE TECHNOLOGIQUE, POUR INÉVITABLEMENT ABOUTIR VERS CETTE SOCIÉTÉ FOURMILIÈRE EN UN TOTALITARISME MORTIFÈRE COMME JAMAIS AUPARAVANT DANS L’HISTOIRE HUMAINE… Et encore trop peu de gens ont conscience de cela…
CETTE SOCIÉTÉ FAIT TOUT POUR AUGMENTER, AMPLIFIER LA DUALITÉ ATTAQUE-DÉFENSE : NÉCESSITÉ DE SE DÉFENDRE CONTRE LE CANCER DU POUR-VOIR OU POUVOIR ; le cas récent est d’ailleurs mis en œuvre par le Pour-Voir lui-même dans le cas du covidisme sanitaire : se défendre contre le Dehors représenté par un virus probablement issu de ce même pouvoir qui fait fabriquer une défense qu’il nomme « vaccin »… Tout semble fait pour accélérer la confrontation, la division et pour ainsi donner de la bouffe aux égrégores, et par la même accélérer la venue du Mashiah juif en forme de DORG (Demain On Rase Gratis), puisque Christ-Jésus n’est pas reconnu comme Messie par les Juifs.
RAPPEL : « Chréstos, dans ce vocabulaire, désignait un disciple en probation, un candidat hiérophante. Lorsqu'il en avait atteint la stature par l'initiation, de longues épreuves et la souffrance, et qu'il avait été "oint" (c'est-à-dire, "frotté d'huile", comme l'étaient les Initiés et mêmes les idoles des dieux, en tant que dernière touche de l'observance rituelle), son nom était changé en Christos, le "Purifié", en langage ésotérique ou langage des mystères. A dire vrai, en symbologie mystique, Christés, ou Christos, signifiait que la "Voie" (le Sentier) était déjà foulée et le but atteint, quand les fruits du dur labeur, unissant l'éphémère personnalité d'argile à l'indestructible individualité, la transformait par là en un immortel EGO [le Soi] ». Extrait de l’article CHRESTOS (gr.) dans le Glossaire théosophique (inachevé) de H.P. Blavatsky. Christ veut ainsi dire : RÉALISÉ VIVANT, L’AINSI-ALLÉ : l’Éveillé, épithète des Bouddhas : être délivré des masques émotionnel et cognitif du mental en qui se sont épanouis les deux aspects de l’OMNISCIENCE : la Connaissance des choses et des Essences, et leur infinie variété]


« Être assis dans la présence du Maharshi apporte la paix de l’esprit. J’avais l’habitude de rester en samâdhi [absorption totale dans la contemplation, expérience directe mais temporaire du Soi] pendant trois ou quatre heures d’affilée. Alors je sentais que mon mental prenait une forme et sortait de l’intérieur de moi-même. Par la pratique et la méditation constante, il pénétrait le Coeur et s’immergeait en lui. Le résultat était la paix. De cela je conclus que le Coeur est le lieu de repos de l’esprit. Quand le mental est absorbé dans le Coeur, le Soi est réalisé. Cela peut être ressenti même au stade de la concentration (dhâranâ).
Je posai au Maharshi une question au sujet de la contemplation. Voici comment il m’instruisit. »
- Maharshi : Lorsqu’un homme meurt, on prépare le bûcher funéraire et on y dépose son corps. Puis on allume le feu. La peau est brûlée, puis la chair, les os, jusqu’à ce que le corps entier soit réduit en cendres. Que reste-t-il après ? Le mental. La question se pose : « Combien y a-t-il de personnes dans ce corps, une ou deux ? » S’il y en a deux, pourquoi dit-on ‘je’ et non pas « nous » ? Il n’y en a donc qu’une seule. D’où naît-elle ? Quelle est son essence (svarûpa) ? Lorsqu’on poursuit cette enquête le mental disparaît lui aussi. Ce qui reste alors est perçu comme étant ‘Je’. Puis, s’élève la question :
« Qui suis-je ? » Le Soi seul. C’est cela la contemplation. C’est ainsi que j’ai procédé. En suivant cette méthode, l’attachement au corps (deha-vâsanâ) est détruit. L’ego s’évanouit. Seul brille le Soi.
Une autre méthode pour obtenir la dissolution du mental (manolaya) consiste à se tenir en la compagnie des grands – ceux qui ont atteint le yoga (yogarûdha). Ils ont une parfaite expérience du samâdhi. La réalisation du Soi a été pour eux chose aisée, naturelle, et ils y demeurent perpétuellement. Ceux qui vivent en étroit contact avec eux et en affinité s’imprègnent peu à peu de leur habitude du samâdhi. (YOGI RAMIAH RELATE SES EXPÉRIENCES, entretien 34).


Note.
1. ESSENCE-MIROIR : le Libéré Vivant ou Réalisé Vivant est comparé au reflet dans un miroir sans tâche [miroir clair] dans un autre miroir semblable. « Que peut-on trouver dans un tel reflet ? Le pur akasha [éther, ou Lumière de la Conscience]. De même, la Félicité reflétée du jnâni [Sage, Bienheureux] représente la véritable Félicité (ânanda).
Ce ne sont là que des mots. Il suffit que la personne devienne antamukti (tournée vers l’intérieur). Les shâstra [écritures sacrées] ne présentent pas d’intérêt pour ceux dont le mental est tournée vers l’intérieur. Ils sont destinés aux autres ». (Ramana Maharshi, entretien 513 du 16-9-1938)

UN PHÉNOMÈNE NE PEUT EN EXAMINER UN AUTRE ; soit une forme donnée que l’on voit apparaître dans un clair miroir en pensant que l’on voit une image. La forme et l’apparence de son reflet se manifestent comme deux choses différentes. De même en est-il pour la pensée ainsi produite et pour l’objet de recueillement (saisie) appelé « reflet », ou « image » : ils nous apparaissent comme des objets différents. Bref, ces images ne sont que des pensées et rien de plus.

COMPARABLE AU TROU : dans un Trou, il n’y a rien d’autre que le Trou, donc pas le Trou à voir. Le sujet qui réalise le Soi ne voit pas sa propre forme ou Vraie Nature, laquelle étant sans double, DEMEURE RÉFRACTAIRE À TOUTE ENTREPRISE D’IDENTIFICATION OU DE LOI DE SUCCION : LE POUR-VOIR, LA SAISIE. Mais si le sujet ne peut voir sa propre forme comme le mental ne peut se voir lui-même, est LUI-MÊME MIROIR DIVIN, LA MANIFESTATION DU SOI, et dans cette « Forme-Miroir-Divin » il re-connaît sa Vraie nature : il ne voit pas Dieu en son Essence : la réponse donnée à Moïse est éternelle : « Tu ne me verras pas » (Lan tarânî). De même il en est dans le miroir matériel : en contemplant sa forme, le sujet ne voit pas le miroir, idem avec le film déroulant ses images sur l’écran : on regarde le film, on ne regarde pas l’écran : on ne peut regarder à la fois l’écran et les images défilantes du film, comme on ne peut regarder à la fois l’image qui apparaît dans le miroir et le corps du miroir lui-même. Et c’est une définition de l’Essence.

LE TROU : LÀ OÙ L’ON ENTRE SANS ENTRER (comme l’absence d’espace-temps) CE NE PEUT QU’ÊTRE L’IMPÉNÉTRABLE, L’INSAISISSABLE.
 
 

Dernière mise à jour : 17-06-2022 01:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved