Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Vibrations de signes
Vibrations de signes Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 25-03-2010 18:33

Pages vues : 6481    

Favoris : 136

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Instant, Nature, Terre

 
2arbres.png
Beaucoup de choses heureusement demeureront incompréhensibles. Inutile de creuser, car à l'intérieur, ELLES SONT.

Chronologie tueuse et l'Instant fugitif !

Illustré par la vidéo ci-dessous avec les photos de Dominique Kubler illustre parfaitement l'Instant insaisissable. L'Instant est obligé de se protéger de la tueuse chronologie. Comme le diamant et ses reflets magiques, comme l'Instant, le symbole tire sa réalité que de lui même, de sa source. C'est pourquoi la chronologie ne peut rien contre ces successions d'instants, ou plutôt de l'Instant, car comme le dieu du monothéisme, il n'y a qu'un seul Instant. Comme Dieu, il ne se laisse ni même posséder ni même approcher (la face de Dieu qui brûle celui qui tente de le voir). A peine le diamant est-il aperçu qu'il roule sur le sol et tombe dans l'anfractuosité de la terre. Les voleurs peuvent se précipiter, les entrailles de la terre reprennent leurs biens. La chose en soi, le symbole est irrémédiablement voilée ; comme le symbole qui révèle en voilant immédiatement après. Il faudra se résigner à vivre seulement dans l'ombre du symbole, dans le souvenir du diamant, histoire de DIGÉRER. Dans les photos de Dominique Kubler, les reflets insaisissables, sauf par la mystérieuse coïncidence avec l'appareil photo et abolissement de la chronologie, se présentent sous formes de glyphes à la surface de l'eau, cette merveilleuse traductrice de messages. Ces messages permettent de nous reposer face à la panique.
 
L'Instant, comme le Dieu monothéiste, est terrible, il est PAN (le dieu grecque de la Nature), puisque ignorant ce qu'est la chronologie. L'Instant ne peut que jaillir, comme la plus gigantesque explosion que nul ne peut imaginer ; mais sans danger ni radiations, puisque il est caché. Il ne laisse pas la possibilité de "réfléchir", puisque sans temps. Donc PAN fait peur, créé la panique, car la chronologie est absente et ne laisse pas à l'humain un décalage, un espace, nécessaire pour entrevoir le réel par le biais de la représentation latente ou anticipée. Sans temps, c'est la panique !
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 25-03-2010 18:43

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2022 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >