Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Renaissance et Révolution de 1789
Renaissance et Révolution de 1789 Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 27-07-2010 00:53

Pages vues : 8777    

Favoris : 36

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Laïcité, Mouvement, Nature, Opinion, Politique, Religions, Renaissance, Révolution 1789, Vie


francois1_roi.jpg
 
Renaissance et Révolution de 1789
Bonds de civilisations


Vers la possible destruction du genre humain
 
 
Tout est cyclique et fréquences vibratoires, aussi pour Jean Coulonval la Révolution de 1789 prend sa source à la Renaissance. Je suis d'accord.

Certains disent ici en Occident qu'il ne faut pas généraliser. ET BIEN SI, combien de fois ai-je écrit ici qu'il fallait VOIR L'ENSEMBLE. C'est fondamental, c'est la base même de l'Art.
 
 
En effet :

La civilisation humaine se développe très très très lentement sur des millénaires, mais depuis deux siècles environ tout s'accélère. Il y eut des bonds intérieurs permettant une accélération du progrès en positif ou en négatif, négatif dans le cas de 1789. Mais le bond le plus prodigieux fut extérieur à la planète Terre, il concerna l'Égypte ancienne. On ose à peine dire qu'il s'agit de la visite d'extraterrestres il y a plus de 10 000 ans avant notre ère. S'agit-il de spéculations et d'opinions, de rêverie ?? A chacun et chacune de faire des recherches en son âme et conscience comme on dit. Mais lorsque j'étais élève à l'école de dessin de la rue Dupetit Thouars à Paris (école des Arts Appliqués), j'ai toujours été frappé par un petit "Que sais-je" sur l'histoire de l'écriture, avec mention notamment de la grande référence en ce domaine qui reste l'Histoire de l'écriture de James Février. Une petite phrase dans le "Que sais-je" qui s'étonne du bond prodigieux fait en si peu de temps par l'Égypte, dans son savoir de la maîtrise de son écriture idéographique. Et c'est précisément ce que développe cette vidéo ci-dessous sur une "enquête" ou plutôt quête de l'ex KGB, au mieux sur l'origine de l'humanité et au pire sur la recherche de super technologies. Bref, toujours le bon vieux matérialisme. Il est tout-à-fait probable que l'Égypte ancienne a bénéficié des connaissances d'une civilisation ancienne ayant été visité, ou colonisé par des visiteurs extraterrestres.

Je dis comme Jean Coulonval, qu'effectivement la Renaissance est le début de la naissance de la Révolution de 1789, le Siècle des Lumières n'est qu'une passerelle. A la Renaissance le monde commence à se tourner à l'extérieur, nous sortons du géocentrisme des Grecs et d'Aristote pour aller vers l'héliocentrisme, c'est déjà ça, quoique du point de vue du sens symbolique ça se discute. La Renaissance ce sont les grands voyages à travers les océans, vers l'Amérique pour anéantir des civilisations entière au nom de mon Dieu qui est meilleur que le tient, comble des universalismes qui ne peuvent que donner la mort... Le massacre des Peuples du Soleil, Mayas, Incas, Toltèques, etc. est le pire drame des deux derniers millénaires. Et au nom d'un Dieu et pour de l'Or... Toujours le fric. Comment pouvait-on avoir une foi en un Dieu et en même temps en la folie de l'Or ?

La Renaissance ce sont des découvertes techniques comme la chambre noire (Camera obscura), qui permis aux peintres à la mode de l'époque de reproduire "la réalité" presque parfaitement ; donnant ainsi foi à la raison et à l'analyse si chère aux encyclopédistes révolutionnaires et à Aristote. Cette Camera obscura qui deviendra la photographie, puis le cinéma et nos images digitales du moment actuel. Cette photographie qui sert de preuve de "la réalité", pauvres humains qui demandent des preuves "scientifiques", visibles par tout le monde ; à tel point que paradoxalement on se sert de la photo pour identifier un individu, sur une carte d'identité et dans les fichiers de la police. La "nouvelle photo qui va plus loin" c'est l'ADN. Vous verrez que bientôt on trouvera comme moyen d'identification l'aura avec le rayonnement Kirlian. Mais paradoxalement tout le monde cherche à fuir cette saloperie de réalité, grâce à la culture, le cinéma, les drogues, le fric, le pouvoir, etc. Mais dans le cas des drogues, et donc du fric et du pouvoir, ça entraîne tout le globe terrestre en enfer.

L'entertainment de nos jours comme son sens l'indique est d'amuser, du A privatif : priver de muses ou d'inspiration, comme je répéterais souvent. Donc on force la population a rester sur le faux, au mieux sur le superficiel sans jamais approfondir.
Le danger des "images qui bougent" donnent l'hypnose, d'autant plus que ça se passe dans une salle obscure : la Camera obscura, mais c'est le spectateur qui est dedans !

La Renaissance c'est Galilée et le perfectionnement des instruments de mesures, et Giordano Bruno, Tycho Brahe, puis plus tard Isaac Newton, et la encore une explosion vers l'univers, un début de cosmogonie actuelle avec l'héliocentrisme. A l'idée d'un centre du monde immobile, il était venu le temps de lui substituer une infinité de centres possibles, tous en translation uniforme les uns par rapport aux autres. Tout commence a se rationnaliser, la pensée en devient plus libre, mais l'opinion aussi.

La Renaissance débouche donc sur la « libre pensée », et du même coup paradoxalement sur un manque de liberté : pour le pouvoir impossible de gouverner en reconnaissant le droit à chacun de ne pas être d’accord. Ainsi la libre pensée a donné autant d’opinions qu’il y a d’individus, renforçant du même coup l’individualisme. « Chacun appelle barbarie ce qui n’est pas de son usage... et monstre qui pense différemment » écrivait Montaigne. C'est pour ça que si vous voulez avoir des client ou faire plaisir à quelqu'un, il faut aller dans le sens de son opinion, sinon il vous jettera. Par contre pour créer, il ne faut tenir compte que de son inspiration en ignorant totalement un possible public...
Ce qui en a suivit, le pouvoir du peuple, est la plus énorme escroquerie de l’histoire de l’humanité, de même que les régimes d’Assemblée si subtil que soit leur dosage ; il fallut des franc-maçons derrière tout cela pour que l’édifice tienne... Il fallut aussi que ces nouveaux régimes démocratiques pour tenir dissolvent la conscience politique dans la conscience économique (le pouvoir d’achat), tout en tuant le développement de l’âme sous le débordement des réactions du sensible, du physiologique et du psychologique, en précédant à la « massification des peuples ». Le véritable pouvoir étant celui des sociétés occultes genre franc-maçons, tout au moins certaines grandes obédiences, et les groupes financiers. Les citoyens croient participer en votant, mais leur vote n'est qu'un substitut les responsables étant des marionnettes. En référence aux recherches de Jean Coulonval.

De la Renaissance viendra la création vers 1630 d'un cercle de réflexion, donc on va carburer dur du côté mental, avec Gassendi, Naudé, Diodati, etc. Mais si on carbure dur du mental, on cache jalousement ses découvertes en des publications clandestines, avec codages des apparences... pour bien-sûr tromper le profane. Le liberté de pensée oui ! mais pas pour tous... comme dirait Orwell dans Animal Farm : "Tous les animaux sont égaux, mais certains animaux sont plus égaux que d'autres". Il est vrai que la censure de l'Inquisition régnait et qu'il fallait être prudent dans ses écrit, à moins de vouloir le suicide.

Donc l'apparent libéralisme prenant sa source dans la Renaissance, avec la bénédiction des philosophes grecques nous mène vers la prison et les catastrophes que nous vivons en ce moment : la possible destruction du genre humain.


"Je pense donc je suis" (Descartes) - "Non c'è Dio senza mondo" (Bruno)


C'est le renversement de ce qui est enseigné dans toutes les religions : "Sans Dieu pas de monde". Alors que selon Ramana Maharshi le soi vulgaire repose sur le soi originel ou Soi divin. Bref, il s'agit de savoir OÙ placer le CŒUR.
Là encore on peut sentir un embryon de communisme chez Giordano Bruno. Les horreurs philosophiques sont insondables mais surtout corruptrices. Donc à partir de cette époque, le cosmos, l'individu, deviennent le foyer de la vérité, mais comme si elle était à l'extérieur. Cependant on apprend que la force de Bruno n'est pas la certitude mais le doute, et là est sa grande trouvaille : "une fixation cavalante". Mais pour l'Église il ne faut pas douter... d'où encore une foi fois, la prison du dogme !
Bruno a écrit dans De minimo, Œuvre latine I, III : "Qui désire philosopher, commençant par douter de tout, ne doit pas déterminer en faveur d'une des parties de la contradiction, avant qu'il ait entendu les adversaires, et, après avoir comparées, qu'il juge et se prononce non pas sur le ouï-dire, par rumeur, d'après le nombre, l'ancienneté, les titres et la dignité...".

René Descartes, avec se "clarté et sa méthode" héritage des philosophes grecs et surtout d'Aristote, a été un des pires philosophes qui nous a donné 1789. Il incarne la prison : la pensée paralysée par le dogme, où il ne reste plus grand chose de la Nature, remplacé par un système mécaniste. Pour certains Descartes incarne la République française, la soi-disant modernité, la civilisation par rapport aux "bons sauvages" ou aux Nègres à coloniser.

La Renaissance a été un jouet pour des sales gosses qui ne connaissaient rien de la vie mais se croyaient les plus intelligents sur leur planète. D'ailleurs par la suite, on a coupé la tête de plusieurs illustres représentants révolutionnaires comme Lavoisier par exemple.

Il ne faut pas oublier qu'à la Renaissance, le matérialisme a aussi pris sa vitesse de croisière : la matière à la Renaissance était la substance commune à toute génération, découlant de l'Alchimie et qu'on appelait "Matière première" ou hyle. Elle servait de support à la forme et son origine était l'objet de débats. Et bien-sûr elle restait synonyme de vice et de péché ou réalité honteuse. Gassendi élabore un système de représentation de la Nature à base matérialiste ; il ouvre donc la voie à une physique matérialiste. Sa conception dynamique de la Nature correspond à sa représentation d'un monde vivant que seul explique la matière. On peut voir là un timide embryon du dogme communiste. C'est Gassendi qui partage matière et Esprit, selon la terrible division de l'Église chrétienne : le temporel et le spirituel : il ajoute Dieu aux atomes ; l'âme humaine est composée selon lui de matière et d'Esprit, cette partie spirituelle étant insufflée par Dieu dans l'homme. Ainsi le Dieu monothéiste n'est plus lui aussi géocentrique, mais héliocentrique !... Un comble ! On ne sait toujours pas sortir du dualisme.
Le philosophe Blaise Pascal sépare aussi esprit et matière : "Tout ce qui est l'objet de la foi ne saurait l'être de la raison", écrit-il dans le Traité du Vide. Blaise Pascal qui faisait des études acharnés pour comprendre le monde !... Son ego devait lui jouer des tours de cochons... Il fut un "libertiniste" de première classe dont il se défendra plus tard, et qui découvrit Giordano Bruno.
La Renaissance a prolongé une laïcité commencée avec le christianisme (Homme solidaire d'une destinée collective, adamique) : les "noces chimiques" de la symbolique alchimique deviennent combinaisons de substances, l'amour devient "combustion", la mort devient incinération, etc. La Renaissance imposa une conception mécaniste du cosmos et non poétique.

L'astronome Tycho Brahe a reçu la visite de Giordano Bruno, et il refusait l'idée que la Terre puisse tourner autour du Soleil. Pour lui, seules cinq planètes tournaient autour du Soleil... mais le Soleil poursuivait sa ronde orbitale autour d'une Terre maintenue au cœur de la Création, car trop lourde d'après lui pour avoir une orbite. Orgueil suprême ? Peut-être car Brahe avait un comportement de despote et traitait son monde en esclaves. Tycho Brahe s'adonnait à l'occultisme, au temps de la Renaissance où ce n'était pas encore méprisé. Il n'avait pas de soucis pour gagner sa vie, sa fortune lui permettait d'entretenir une cour d'une vingtaine de personnes, ce qui était pratique pour s'adonner à toutes sortes de recherches.

À propos d'inversion : ici je reproduis tel que une réponse à un courrier par Pierre De Châtillon sur son site :

Courrier : J'aimerais savoir ce qu'a de particulier cette fameuse treizième constellation "Oppuchius" et s'il y a d'anciens textes sur ce sujet ?

Réponse : La treizième constellation n'est pas Ophiuchus. Cette définition est apparue dans l'histoire suivant une vague de corruptions des oligarques. Il y a peu de texte clair sur la 13ième et beaucoup a été fait pour la cacher. Elle est très importante dans l'iconographie de la période religieuse et apparaît sur toutes les représentations de la cène, ce souper de J.C. et des apôtres. Elle sera parfois en symbole caché comme dans la cène de Da Vinci, mais elle est généralement l'enfant assise sur les genoux du Christ pendant qu'il présente l'obole.
Rien de ce qui se passe au-dessus de notre équateur galactique n'est bon. Les oligarques ont inversé le système solaire au début de la période scientifique. Ils ont commencé à représenter le système solaire vu de l'autre côté. C'est la raison pour laquelle la direction de l'orbite des planètes a changé tout d'un coup. Alors que les anciens répétaient que rien de ce qui se passe en bas n'est bon, nous c'est le haut. Rien de ce qui se passe en haut de l'équateur galactique n'est bon.
L'inversion solaire du rayonnement provenant des étoiles explique les raisons pour lesquelles l'hémisphère nord fut privilégié par l'homme. Ophiuchus n'apporte rien de bon et la constellation importante qu'il faut retenir, en fait la plus importante et la plus bénéfique de toutes les constellations est celle de l'Autel.
La treizième constellation est le centre galactique, la position du Dieu des Anciens, la constellation de l'Autel.

Effectivement, on peut se poser de terribles questions sur le "pourquoi les Anciens se seraient trompés pendant plus de 10 000 ans !!!". Depuis la Renaissance comme écrit plus haut, et avec l'héliocentrisme, tout s'est inversé : la matière est devenu quelque chose de bon, et le ciel quelque chose de mauvais (voir le "racisme" envers tout ce qui est microbes, mais surtout extraterrestres)

Rappel important : "Il n'y a rien de nouveau sous le Soleil". Ce que nous appelons découvertes ou inventions sont simplement des redécouvertes faites par des hommes compétents dont le samskâra (tendance innée, impression) sont forts dans tel ou tel domaine". Ramana Maharshi, enseignement 384. Tout dualisme est a combattre, car lorsqu'on adhère à une système philosophique, on est obligé de condamner tous les autres... C'est-à-dire que la dualité ne doit pas être une opposition et une guerre entre deux contraires, mais elle doit être un appui ou une amitié entre l'un et l'autre. L'humain n'est qu'un grain de poussière dans le monde et il en veut toujours plus, ce qui amène des drames. Les croyances peuvent changer... mais pas La Vérité.
 
L'anglais Newton a influencé des philosophes anglais et un vivier pour les futurs révolutionnaires. Newton discutent avec les Pères chrétiens et affiche des idées arianistes. Ses entretiens avec le funeste John Locke l'incite à rédiger un traité sur la "Corruption des Écritures",  et c'est à ce moment là que sa maison prend feu et qu'il traverse une dépression nerveuse !...

La libre pensée ne doit pas conduire à une catastrophe planétaire ; et donc la complexité ne doit pas conduire à la prison. Par exemple en Inde, on a inventé le ZÉRO, le VIDE. Avec les Chinois et le Taoïsme les Hindous sont les champions du vide, mais ils sont aussi les champions de l'humain, ils n'enferment pas dans une prison, et grâce à leur science du zéro. Car personne ne peut dire : "voilà la Vérité et ce qui est en dehors est faux", ce serait une imbécilité de plus, une prison et une dictature de l'opinion de plus (le 'monstre' qui pense différemment, comme écrivait Montaigne). Je crois que les Hindous savent que la Vérité ne peut être que quelque chose EN MOUVEMENT.

[En haut de page, portrait de François premier]

M. R.
 
 
 
Les services secrets russes, et la recherche de technologies extraterrestres pour mieux avoir de pouvoir et faire chier le monde.
 
 
 

Dernière mise à jour : 29-07-2010 00:22

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >