Accueil arrow JDramas arrow Dramas du JAPON arrow Mokuyou no Kaidan
Mokuyou no Kaidan Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-08-2008 22:25

Pages vues : 8040    

Favoris : 47

Publié dans : Sommaire JDramas, Sommaire Dramas du JAPON

Tags : Dramas, Japon, Mini-drama, Mokuyou no Kaidan


kaik15_pst.jpg
 
Kaiki Club - Mokuyou no Kaidan
 
 
Voir aussi sur Mangas-arigatou : http://www.mangas-arigatou.net/article-7375512.html
 
Mini-drama (1) de 32 épisodes de 20 minutes diffusé au Japon sur Fuji TV en 1995.

Akaboshi Noboru (joué par Takizawa Hideaki, dit Takki) est élève dans une école élémentaire. On ne reconnaît pas aux premiers regards Takki, sauf à certaines expressions de ses yeux. Noboru a un étrange grand-père qui collectionne des tas d’objets ramenés de plein de pays du monde.
Encore un drama sur une sujet d’école, mais ici sur une tranche d’âge plus jeune. A quand un drama sur les écoles maternelles !
Dans l’école il est question de fantômes, et de gobelins ou élémentals, ces esprits de la Nature. (Voir le film : The great Yokai war). Noboru n’en a jamais vu. Par contre l’élève Shuhei dit à sa maîtresse qu’il vient d’en apercevoir un derrière la vitre d’une fenêtre de l’école : une silhouette féminine dans un couloir.
 
 
 
Évidemment une heure avant dans le cours d’anatomie, le prof de sciences avait montré à ses élèves la statue d’un écorché. Ça à de quoi faire travailler l’imagination des enfants, heureusement encore intacte ; après, à l’âge adulte c’est foutu pour beaucoup.
Un yokai (élémental) se trouverait-il dans les toilettes des filles ? Noboru et quelques uns de ses copains sont curieux mais craintifs.
Noboru est déjà rationnel, il parle de la science à son grand-père, lequel lui assure que les yokais existent. Le grand-père n'est pas souvent présent et manque d'intégration à l'histoire.

Le jeu des enfants principaux acteurs semble naturel, par contre celui des adultes est superficiel, outré et théâtral. La réalisation est plus que quelconque et la musique un bouche-trou, par ce qu’il faut bien mettre, là, une illustration musicale ! L’histoire fait un peu patronage, mais bon je veux bien être indulgent, et c’est intéressant pour le début des jeunes acteurs. Seulement comment des enfants se promènent en pleine nuit dans les couloirs de leur école, sans qu’aucun adulte ne vienne à leur rencontre !?
 
 
 
Noboru a aperçu la silhouette féminine dans la salle de la pratique de chimie. Sa vision lui joue des tours. Par la suite la petite bande : 4 garçons dont le petit Shuhei et Tsubasa Imai (ici à l’allure de savant avec des lunettes et armé d’un balai dans l’épisode un), et une fille s’aventurent la nuit dans l’école, comme pour goûter les joies de se faire peur. Takki-Noboru est le plus téméraire de la bande. Pour avoir peur le jeu est réussit, ils s’enfuit tous à la vue de la jeune silhouette d’ectoplasme et sans yeux flottant dans un couloir. Elle a perdu une pierre laissé tombé du ciel et ramassé dans le jardin de l’école par Shuhei. C’est le téméraire Noboru qui rétablit cet accident d’espace-temps yokai.
Les enfants croient à un phénomène UFO.
 
 
 
Chaque épisode apporte un état synchrone, une interaction avec le monde des yokais.
Le monde magique partagé par les enfants de Mokuyou no Kaidan rappel, un peu, Harry Potter... Dans ce mini-drama il vient se mêler une part de technologie avec l’informatique de 1995, et les rubriques : psychisme, et phénomènes paranormaux. Bref de l’irrationnel. Marrant, dans l’épisode deux, à propos de miroirs qui en ont fasciné plus d’un, il est fait allusion à Aleister Crowley, membre au début du 20è siècle de la Golden Dawn. Pratiquant la magie, il semble jouir encore d’une popularité.
Comme Alice au Pays des Merveilles, le téméraire Noboru passe derrière le miroir et ramène plein de personnes disparues.
Une étoile à Mokuyou no Kaidan pour Takki et ses amis. On peut se laisser tenter à les regarder dans ce mini-drama mais sans plus, car le mystère et le merveilleux ne prennent pas du tout... Enfin à mon avis.


M. R.


Note.
1. Épisodes de 15 à 20 minutes chacun. Ancien standard de diffusion.
 
 
[ Cliquez sur les vignettes, puis pour afficher l’image suivante : cliquez sur suivant ou précédent ou sur la partie droite ou gauche de l’image, ou utilisez les flèches du clavier ] 
 
kaik1.jpg
kaik10.jpg
kaik11.jpg
kaik16.jpg
kaik17.jpg
kaik18.jpg
kaik19.jpg
kaik21.jpg
kaik22.jpg
kaik24.jpg
kaik25.jpg
kaik26.jpg
kaik28.jpg
kaik29.jpg
kaik3.jpg
kaik30.jpg
kaik31.jpg
kaik4.jpg
kaik5.jpg
kaik6.jpg
kaik8.jpg
saik33.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 20-08-2008 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >