Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Illuminati = Goldman Sachs et Dieu (faux)
Illuminati = Goldman Sachs et Dieu (faux) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-11-2012 22:15

Pages vues : 5083    

Favoris : 42

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Illuminati = Goldman Sachs et Dieu (faux)
La Terre sous la coupe de la maffia Illuminati
des Couilles en Or

Les Couilles en Or Goldman Sachs viennent de la mine République de 1789 et de sa « liberté » (naissance de la dictature d’État ou ‘changement démocratique’).

Notre monde sous la dualité guerrière et sous l’allopathie artificielle de Big Pharma.
 
 
 
« Mes droits sont à mon libre arbitre », devise supposée des Burgondes, des Alains, des Suèves. Devise qui pourrait être aussi bien appliquée à la République actuelle, à Goldman Sachs, aux francs-maçons, aux anarchistes, et au triomphe de la libre pensée. Dans son côté positif cette devise comporte le sens d’INDOMPTÉ, de LIBÉRÉ. Malheureusement si l’aspect POUVOIR se révèle, on tombe dans la catastrophe actuelle où Goldman Sachs règne sur ce monde (momentanément).
Chaque contrée possède ses droits, aussi quelqu’un passant dans cette contrée doit se plier aux droits ou coutumes de l’endroit.
Mais le seul gros problème et de taille : ce sont des « lois humaines » !!!
 
 
 
En 1793 le peuple tuera le roi et se fera remettre le pouvoir par les loups (le clergé romain). Louis 16 a été jugé par les lois qu’il avait imprudemment acceptées ! Son procès public n’a été qu’un simulacre. D’autres lois cachées ont fait qu’il ne pouvait pas s’en sortir vivant. Voir le discours de Robespierre sur le jugement de Louis 16, particulièrement ce passage trouble : « Louis fut roi, et la république est fondée : la question fameuse qui vous occupe est décidée par ces seuls mots. Louis a été détrôné par ses crimes : Louis dénonçait le peuple français comme rebelle : il a appelé, pour le châtier, les armes des tyrans ses confrères ; la victoire et le peuple ont décidé que lui seul était rebelle : Louis ne peut donc être jugé : il est déjà condamné, ou la république n’est point absoute ». Robespierre joue de la dualité, surtout quand il dit « si Louis peut être présumé innocent, que devient la révolution ? » Et avec le mot « présumé » nous entrions dans cette civilisation du présumé ! Et le roi devait être automatiquement supprimé physiquement, comme le sera plus tard le Tsar Nicolas 2 et sa proche famille. Tout n’est que cycles et rythmes.

Avec Robespierre nous entrions dans le temps de la « raison » ou mental, qu’il considère « supérieur » à la Nature : « que tout ce qui remonte à la source sacrée de toutes les lois semble prendre à nos yeux un caractère illégal, et que l’ordre même de la nature nous paraît un désordre ». Il fabrique la religion de l’Homme qui donnera par la suite le communisme lorsque le fruit républicain sera à maturité.
Républicanisme et communisme qui sont la même forme de religion, puisque déjà Robespierre emploi le mot de « blasphémer » : « vous consacrez le droit de blasphémer contre la république et contre le peuple », phrase qu’on retrouvera dans maints propos des chefs juifs bolcheviks sociétiques, pardon, soviétiques. Robespierre naïvement emploi même le mot de « sanctuaire de la liberté ».

Louis 16 a été condamné par des lois cachées, celles des Forestiers ou ancienne franc-maçonnerie lunaire : les ‘forestiers’, du terme hébreu SCJ, qui veut dire en français ‘saccage’. Selon certains, les lettres SCJ peuvent signifier Sem, Cham, Japhet, les fils de Noé. Les Noachides avaient des assemblés se tenant uniquement à la lumière de la pleine Lune. Ces doctrines lunaires, écrit Grasset d’Orcet, étaient destructrices comme l’indique le mot saccage, et ces doctrines lunaires ont imprimé à toutes les sectes protestantes qui en procèdent un côté ravageur selon l’axiome « La force prime le droit. Soyons frères ou je t’assomme », ce qui est encore une division pour régner et une variation de la devise des Burgondes cité en début de page, ce qui en fait la quintessence et la déviation du principe solaire ou Quarte : le premier n’aime pas assez son prochain, et l’autre l’aime trop !
« Soyons frères ou je t’assomme » est typiquement une doctrine de secte et de réseaux et fait penser à la franc-maçonnerie ! « La force prime le droit » aussi, car il y a la-dedans le POUVOIR... (En référence à Grasset d’Orcet : Œuvres décryptées)

Grasset d’Orcet explique que les Forestiers avaient le droit de pendre, de tuer et de chasser le chat qui avait manqué au retour promis aux frères des bois. Cette pénalité se trouve dans toutes les chartes secrètes, ou accords conclus entre les rois de l’Europe et les Forestiers, qu’ils fussent de rite solaire ou lunaire. Louis 16 a donc été jugé par « un autre tribunal » caché.

L’emploi à toutes les sauces du mot « peuple » par Robespierre fait totalement communisme soviétique et annonce nécessairement notre mondialisme actuel : le règne de la QUANTITÉ : la même soupe pour tous ou « égalité ».
Il ne peut y avoir « égalité », avec sa tyrannie de l’opinion, parce que les souffrances de chacun ont des causes temporelles dans ce monde en 3D et donc indéfiniment variées. Si les mots/maux de l’un ne sont jamais ceux du voisin (les généralisations sont abusivement simplificatrices : les maux du prolétariat, du peuple, de la bourgeoisie, etc.) pourquoi espérer des solutions « universelles » à la Robespierre valable pour tous ? Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux, explique lucidement que c’est parce que la vie spirituelle naît et s’épanouie dans le domaine de l’invisible, des essences, et non dans le visible de la vie du sensible ressentie par nos seuls et unique cinq sens. Les essences sont immuables, éternelles et identiques pour tout le monde puisque prenant source dans l’Instant, le Soi, L’AXE. Et vu la difficulté de réaliser le Soi ou Instant, L’AXE, comme s’en rendra compte tout au long de ses entretiens ou enseignements Ramana Maharshi, Coulonval parle d’aiguillon du mal de la vie sensible. Mais dès que l’âme a intégré les essences à son être ou réalisé le Soi, les morsures de l’aiguillon ou ego n’ont plus d’importance. Quand l’enfant est né, les douleurs de l’accouchement ne comptent plus. Ensuite, chacun ressent à sa façon le mal d’être un humain, et aussi parfois le bonheur de l’être.

Les façons de vivre de chacun sont indéfiniment diverses, in-copiables. À chacun de savoir l’Être qu’il doit devenir : « Je suis CE JE SUIS ».


L’éloignement de l’Instant est le confort, ça rassure. NOMMER par les mots/maux rassure.
La PEUR PANIQUE et l’EXTASE ne se déploiement que dans le SILENCE. Aussi dès le départ chez les Anciens qui acquièrent un langage il fut primordiale de donner des NOMS AUX DIEUX pour former des SOURCES. Ensuite vint la prise de conscience du MÉTAL.
L’INSTANT est l’AXE, L’ESSIEU si important dans l’antiquité indo-européenne comme de nos jours avec nos automobiles à quatre roues. Dans les véhicules anciens l’essieu supporte la totalité du poids du véhicule ; il est fixe et les roues tournent sur les fusées. L’ensemble du système à deux roues et de l’unique essieu forment une TRINITÉ. Un essieu ne peut se construire que par la prise de conscience humaine d’un métal.

AXE : radical indo-européen Aks ; sanskrit Aksah ; grec Axôn ; latin Axis, terme primitif pour ESSIEU, et dérivé d’Axe. Deux autres racines indo-européennes, la première Er, attesté par le grec Eros et Oros ; par le védique Arta ; par le sanskrit Moti ; par le latin Ortus, Oriens, terme impliquant la notion de lumière commençant à poindre. Seconde racine : Kerd, signifiant le Cœur ; en grec Ker, Kardia ; hittite Kardis ; en vieux slavon Kerda. (Réf. Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, de René Alleau)
Voir aussi les pages sur la PANIQUE provoquée par l’INSTANT :
- Pagancratie
- Être toujours en Vraie Guerre (partie panique et couleurs-douleurs)

Comparaison a faire entre PANIQUE et SALE : les deux surgissent de l’Instant et dérangent, pour l’un c’est la Panique, pour l’autre la chose non souhaité dans un ordre bien ordonné : la tache cache le paysage, ou dérange un visage, ou un linge propre ; la « mauvaise herbe » pousse à l’endroit qui gêne l’humain, etc. Les deux dérangent l’ORDRE ÉTABLI (par l'humain).



C’est une profonde erreur que commettent les révolutionnaires de 1789 et la clique à Robespierre de croire que les façons de vivre peuvent être uniformisées, et c’est pourtant de cette illusion franc-maçonnique que naît une certaine conception de l’éducation des humains par l’uniformisation des choses qu’on donne à digérer, à vivre sur le plan du sensible dans le monde en 3D. La même soupe pour tous.

« C’est pas d’la soupe, c’est du rata. C’est pas d’la merde mais ça viendra ».
« La recherche de l’uniformité des choses qu’on donne à sentit, à vivre (les compas et équerres francs-maçonniques et leur laïcité sur fond judaïque), ne peut tendre qu’à l’uniformité des psychismes individuels, impossible à atteindre, et non pas à une vie spirituelle.
La QUALITÉ, qui est de l’ordre de l’infini, ne peut être engendrée par la QUANTITÉ [chère à Robespierre et aux Lénine et Staline etc., avec son emploi du ‘peuple’] qui est de nature indéfinie, jamais achevée [d’où le culte de la Sainte Croissance et de sa société de consommation ou libéralisme] ».
Ainsi nous sommes arrivé à une société fourmilière nommée « mondialisme », où, avec la « religion de la laïcité franc-maçonnique », n’est tolérée aucune liberté individuelle vers la recherche de l’Infini spirituel ou réalisation du Soi ou de l’Instant.
Cette « démocratie » ou république multiplie, cumule les individus (le peuple, la masse) pour en faire un troupeau, mais refuse les personnes, c’est-à-dire les êtres humains dans le sens QUALITATIF. La liberté n’existe alors que pour celui qui décide de ce que devra être vécu et senti uniformément par tout le monde, présentement nous sommes gouvernés par Goldman Sachs et ses Couilles en Or. Nous sommes dans la liberté de Satan le Grand Architecte qui ne cherche pas à libérer les âmes, MAIS À LES POSSÉDER.
Et cette CHUTE, prend sa source en 1789, en Occident prétendu berceau de la civilisation chrétienne !

Réaliser le Soi l’Instant c’est réaliser la Foi directe ou Connaissance qui voit le temporel à partir de l’Instant, et le repense ; c’est ce qu’explique Ramana Maharshi. C’est la formule célèbre : « Changes et tu changeras le monde ». Il n’y a pas besoin de confrérie ou d’église ou autres temples du sentimentalisme pour cela ! Le VÉRITÉ EST UNE ou n’est pas. Et justement, à propos de SENTIMENT et de SENTIMENTALISME les professionnels de la politique et leur serfs dociles, tous manipulateurs d’opinion, s’y entendent pour entretenir le sentimentalisme avec le dernier exemple des Femen fomentant des violences dans un cortège défilant pour protester contre la singerie du « mariage gay ». Il faut savoir que l’art de la provocation ne date pas d’aujourd’hui ! Mais c’est grave, car de nos jours les faits s’enchaînes les uns derrière les autres pour fabriquer l’enfer du Terre où le règne de Satan le Grand Architecte ; beaucoup de personnes sont déjà conscientes de cela.
Or l’Absolu, la Vérité ne peut pas s’imaginer ! Puisqu’on ne peut imaginer qu’à partir du vécu, du sensible, des limitations du contingent, et que le Tout ou Instant ne peut être engendré par les parties. C’est pourtant ce que font ceux qui « ont des opinions », y compris les « opinions religieuses », ou l’athéisme façon Robespierre, c’est-à-dire à la limite autant d’absolus que d’individus sur cette Terre.
Et Robespierre par son athéisme possède naturellement une spiritualité, puisque comme les communistes, l’athéisme est une manifestation de la soif du spirituel et d’Absolu, puisqu’il implique la non-satisfaction de cette soif par les religions établies et officielles. L’athéisme et la laïcité sont une contre-religion, comme on fait un contre-feu pour arrêter les incendies de forêt. Mais un contre-feu est aussi un feu. On a là le principe HOMÉOPATHIQUE vieux comme le monde. Exemple : un corps qui provoque chez l’homme sain une maladie semblable à celle qui est à combattre chez l’homme malsain. Soigner le mal par le mal, ou ‘Nature esjoir Nature’, ou ‘La Nature contient la Nature et la Nature vainc la Nature’. Ou bien : le chaud ne réclame pas le Froid son contraire, mais le Chaud son semblable ; seulement un semblable purifié. (D’après Jacob Boehme).

Comme Jean Coulonval, je pense que la re-ligion, de RELIER, ACCORDER, se réalise en Christ, c’est-à-dire en sa symbolique du Centrum Centri, de l’Instant ; et que le squelette mental qu’est la connaissance absolue s’enveloppe d’une chair vivante, et le mot FOI prend enfin vie. Seulement il faut un squelette véritable, ce que n’a pas l’actuelle Église de Rome. Cette Église n’a que de la chair molle, « et que, comme dans les peintures de Picasso, les yeux peuvent se trouver sur les fesses et le sexe sur la tête [voir le mariage gays, etc.]. Elle n’a, comme les mollusques, qu’un squelette externe qui est son appareil administratif ». Bref, on attend toujours la « pose de la Première Pierre »... mais en pleine Air, dans la Nature.
RAPPEL : le terme Christ vient du terme païen CHRESTOS désignant un ADEPTE, donc aussi un Alchimiste. Lorsque icelui a atteint la réalisation du Soi, il était « oint », donc frotté d’huile comme le faisaient les Anciens Égyptiens. Son nom était alors chargé de CHRISTOS, le Purifié. Cela correspond aussi à LA VOIE ou TAO, bref, à l’INSTANT ou SOI. « Le Royaume des Cieux est en vous » ou « Je suis CE JE SUIS ». Le Christos n’est pas un prophète en chair et en os. Tout individu, même un Juif banquier, peut trouver en lui le Chrestos, le Centrum Centri, le Point Focal, l’Instant, etc. Peut importe les noms à voir selon le point de vue de chacun dans ce monde des phénomènes ou accidents.




 
 

Vidéo dans le thème Illuminati = Goldman Sachs. Et alors ! Où se trouve la Sainte laïcité avec un François de la Hollande, prétendument président de la république juive-franc-maçonnique française avec sa kippa sur le crâne ? Même Sarko a sa kippa ! Les divisions ça continu !!! Et les prêtres francs-maçonniques de la Sainte Laïcité ne disent rien !?
Comme l’exprime le commentaire lucide d’un internaute : « dès qu'un juif prend ‘une claque’ cela devient une affaire d’État alors que la ‘même claque’ reçue par un musulman ne fait qu'une ligne sur une « main courante ».
La « haine » et la « liberté » ça fait longtemps qu’on essaye à coups de guerres et de bombes de la cuisiner en Paix !
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 19-11-2012 23:12

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >