Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le Chaos naît de l’Ordre ou mondialisme
Le Chaos naît de l’Ordre ou mondialisme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-01-2013 22:20

Pages vues : 5121    

Favoris : 30

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Le Chaos naît de l’Ordre ou mondialisme
 
 
 
Effectivement le Chaos naît de l’Ordre ou mondialisme :
« Qui se sert du crochet, du cordeau, du compas et de l’équerre pour rectifier, offense la Nature ; qui se sert de la corde, de la ficelle, de la colle et de la laque pour consolider les choses va à l’encontre de leurs qualités propres. Qui plie les hommes par le rite et les rompt par la musique, qui les protège par la bonté et les relie par la justice, celui-là corrompt leur nature originelle » (Tchouang-tseu, chapitre 8, Pieds palmés).

L’ordre pensé et raisonné par l’être humain est le chaos dans son sens négatif, car comme l’exprime si bien Tchouang-tseu, toute chose s’ordonne d’elle-même dans le juste déploiement des potentialités, on dit bien OR-DONNÉ, donc un ORDRE dans la gratuité ou naturel. Il n’existe pas d’ordre sans Chaos qui peut aussi se comparer à l’Instant, ainsi on peut dire « qu’organiser le Chaos » c’est réaliser l’Instant en toutes choses du Chaos, réaliser ou épouser toutes choses à partir du Chaos.
La Chaos est l’Eau Primordiale des Anciens où rien n’est organisé et où toutes choses sont en puissance : DANS LE PUIT, DANS LE POINT FOCAL, le Point sur le I. La Focal étant le Point ZÉRO, soit le SEUIL, le PASSAGE, c’est pourquoi il est souvent défendu par un DRAGON : le Gardien du Seuil, le Gardien du SOI. On retrouve notre Focal dans le Seuil exprimé dans le mot PERSONNE : à la fois individu et non-individu, mais surtout PER : intérieur voie intérieure, maison en égyptien ancien, donc l’intérieur qui sonne pour exprimer : « Je suis CE JE SUIS ». Ce qu’indique aussi le mot TROUVÈRE : voir le trou (du Point Focal), donc en dehors de toute dualité terrestre.
Apopis (fresque en haut de page), dragon mythologique RYTHME du Chaos : adversaire-renaissance en Égypte ancienne, identifié tardivement à Seth. Neith, la déesse bisexuelle (ondulations et croisements), ou Vierge Immaculée ou Père Mère ou Grande Mère.
 
 
 
Tous ego ou égalité franc-maçonnique ? Par la force de la Chute nous avons tous un ego, un mental, et comme tous francs-maçons qui se respecte, nous cherchons notre propre glorification (voir notre pouvoir qui sera notre plus grand ennemi. La Magie, la volonté, l’attirance du merveilleux en est un exemple, de même l’envie d’être un Superhumain grâce à l’Archée ou Chi ou Akasa, mais c’est un autre sujet et une réalité évidemment du mental, Le pouvoir fascine et est une drogue dure en même temps qu’il est maladie dégénérative comme le cancer. L’être humain a un besoin de savoir ce que le commun des humains ne sait pas et il est mû par l’obscure besoin de domination sur l’ignorant, d’où l’importance de la naissance des réseaux de sociétés secrètes et de francs-maçonneries). Je dirais que j’ai vécu un embryon de pouvoir : anticiper à tous les coups la trajectoire d’un projectile afin de l’éviter (il s’agissait d’un ballon rond...) Il est certain que l’Esprit permet de « soulever des montages »... (Voir les informations sur les EMI Expérience de Mort Imminente). Voir aussi la vidéo en fin de page et le refrain sur la Partie nécessairement plus grande que le Tout (No limite). « Tout est possible, mais Tout n’est pas permis » écrivait l’Alchimiste Roger Bacon.

Si Superman et la Magie de Hollywood et des Harry Potter & Co ont autant de succès, c’est parce que le mental cherche sa propre glorification comme le cherche la franc-maçonnerie. Le réel, le Tout ou Pan provoque la panique quand on n’y est pas préparé. C’est tellement confortable de « prendre du recul », donc faire marcher le mental et la raison.
Les francs-maçons disent : « La République est Une et Indivisible », ce qui nous donne la mode des INDIVIDUS, donc des indivisibles, c’est-à-dire des non-personnes, comme l’individu est une unité arithmétique du mondialisme baignant dans la masse humaine mondiale dénombrable par contrôle électronique comme des marchandises avec leurs codes barres, comme un numéro de sécurité sociale ou de carte d’identité bio-machin, comme un nom sur un fichier électoral, un numéro de poste de travail à l’usine ou dans une grosse entreprise ; donc compter pour « un » en tout (non divisible comme la république). Le voisin comptera pour le « deux », etc. Ainsi le contexte républicain franc-maçonnique veut nous faire croire que ce que l’on appelle « la Vie » se limite au sensible, entre l’Instant de la naissance et l’Instant de la mort. L’égalité franc-maçonnique multiplie et cumule les individus pour en faire des troupeaux à la pensée unique et refuse les personnes, c’est-à-dire les humains dans le sens qualitatif. La liberté n’existe que pour celui ou l’oligarchie, ou le réseau, qui décide de ce qui devra être vécu et senti uniformément par tout le monde. C’est la liberté du Diable qui ne cherche pas à libérer les âmes mais à les POSSÉDER. Ce sera l’erreur du mondialisme qui nécessairement ne pourra que s’effondrer.

Si individu va avec personne et personnalité, en ces temps difficiles où tout devient faux, il serait bon de se coucher pour atteindre pendant un moment le sommeil profond afin de rejoindre le Soi ! En effet, dans personnalité il y a A-LITÉ, privé de lit, privé de flux, privé de courant ; donc qui n’est pas dans ses pompes, qui n’a pas les pieds sur Terre ; et ce monde n’a plus les pieds sur Terre, il s’est coupé de la Nature, de Sa nature. Donc un individu devra se re-poser, se relaxer pour retrouver son AXE, aller au PIEU, donc se RE-POSER DANS UN LIT comme le flux coule dans le lit de la rivière.
Il faut sortir du dilemme et enfer de l’individualisme-collectivisme, problème le plus profond de toute politique mondiale actuelle, et depuis un moment.

Voici à nouveau le refrain pour contrer le Nouvel Ordre Mondial et son obsession de l’évolutionisme ou religion du Salut :
La Vérité tout entière ne peut consister en un puzzle de vérités partielles cueillies un peu partout (ce que veulent faire les francs-maçons). Le Tout est autre chose et plu que le total des parties. Le Vivant est ce Tout puisque nous sommes la Nature, par conséquent la physique dépasse la physique !
L’évolutionnisme tout comme le darwinisme se retrouve dans la théorie de l’expansion de l’Univers (Abbé Georges Lemaître). « Concevoir la totalité de l’univers comme la plus grande sphère possible, volume évidemment euclidien, à l’opposé de l’atome qui serait le plus petit volume euclidien possible, est aussi absurde que la terre-camembert qu’imaginait mon voisin le mineur. Si grande que soit une quantité, on peut y ajouter. Si petite que soit une quantité, on peut la diviser. Il est impossible, sinon par décision arbitraire [ou par convention] dictée par le besoin de clore une logique, d’ÉTEINDRE un problème, de décider d’une limite dans le plus grand ou le plus petit. L’homme n’aime pas le mystère [surtout ceux qui se réclame de religions à mystères puisque le mystère leur sera dévoilé], il préfère le supprimer, l’étouffer dans une pseudo-rationalité [par la raison] », écrit si justement Jean Coulonval dans : Synthèse et Temps Nouveaux.
Ainsi non seulement la franc-maçonnerie nouvelle religion, mais aussi les trois plus importantes religions monothéistes, juive, chrétienne et islamique, ont fait table rase de tous les anciens cultes nommés par ces trois religions : « Païens », ces nouvelles religios parlent aussi « d’idoles ».

Jean Coulonval cite une merveille des Upanishad :
« Quand l’homme pourra rouler l’espace sur lui-même comme un parchemin, il y aura la paix sur la Terre ». Le rouler en pensée, en Esprit, bien-sûr.
« Se livrer à l’Esprit, c’est renoncer à son jugement propre, à l’opinion. L’ennui, c’est qu’il y a deux esprit, le vrai et le faux, et cela pose un problème, le seul problème dont chacun soit seul à décider. C’est que le faux esprit, lui aussi, prétend dépasser toute opinion (Roubachof, dans le Zéro et l’Infini), en prenant le masque de l’absolu. L’ORGUEIL D’ÊTRE HOMME ! Qui toujours est là pour nous piéger ! Même sous le masque de l’humilité ! », écrit Coulonval, ce que met en garde aussi Ramana Maharshi.

« Tout opinion se clôt sur elle-même, comme la surface de la sphère. Toutes les opinions sont autant de billes-pensées qui s’entrechoquent sans se pénétrer [individualisme et égalité oblige, pour la fraternité il faudra y croire tant c’est un artifice]. Par nature, elles sont antagonistes, inconciliables. Seul, l’esprit d’en haut n’a pas d’opinion, les pensées qu’il inspire sont complémentaires et ne peuvent se combattre. L’Esprit n’a pas d’ennemis, alors que le marxisme, l’anti-Esprit en a besoin pour s’en nourrir », écrit Coulonval.

En l’état actuel il ne pourra pas y avoir de mondialisme avec une religion universelle, parce que depuis la nuit des temps il y a des tombereaux de religions et de croyances en la Magie (noire ou blanche), des brouettes de sociétés secrètes comme l’actuelle franc-maçonnerie qui ne construit aucun bâtiment. Toutes les religions se prétendent vraies tout en s’excluant les unes et les autres dans des violences inouïes ; alors que par définition la Vérité est nécessairement unique et indivisible (comme la république maçonnique ! nouvelle religion depuis 1789). Ainsi, en théorie et à supposé qu’elle existe, la vraie religion ne doit pas se présenter comme une religion particulière parmi d’autres, comme un système sentimental, moral et intellectuel ayant ses particularités propres. On ne doit pas pouvoir dire : « C’est ma religion, la religion de mes pères, la religion de ma race », pas plus qu’on ne peut dire : « C’est ma vérité à moi », car une chose est vraie ou pas vraie, et le vrai ne peut en aucune façon être un objet de propriété, à plus forte raison par une religion franc-maçonnique ou autres.

Le sens du mot CHAOS est totalement inversé par la franc-maçonnerie à la Weishaupt : Ordo ab Chao (du Chaos à l’ordre, mais cela concerne uniquement l’aspect MATÉRIALISTE). Comme certain le font, dont David Icke, ont peut traduire cela par la trinité : Tension-Réaction-Solution, soit la loi de Cause et Effet, appliquée surtout par toutes maffias, y compris par les États. Donc dans ce système, on créer discrètement un point de tension dont on fera porter le chapeau à quelqu’un ; ensuite par le biais des médias on offre à la masse une version fausse de la tension afin de mieux vendre le produit ; ainsi on suscite de la masse le pouvoir d’achat : faire quelque chose, apporter un SALAIRE, SEL ou SOLUTION. Alors le pouvoir peut appliquer la SOLUTION qu’il avait envisagé dès le départ pour vendre sa daube. Par exemple dans une situation de drame on peut entendre : « Pas question de toucher à nos libertés » (puisqu’on est en démocratie), mais après ce qui s’est passé (genre « Plus jamais ça ») nous n’avons plus de choix », et la daube est vendue.

Un exemple fameux du Ordo ab Chao maçonnique est le drame du 11 septembre 2001. On fait passer une loi anti-machin. La tension sera ce que le pouvoir veut : une guerre, une « attaque terroriste », un effondrement boursier, un « scandale politique », tout ce que l’on peut imaginer pourvu que ça mène à la Solution voulue.
La plus redoutable tactique du Ordo ab Chao maçonnique est la technique des petits pas, ou l’avancée à pas de loup, et c’est la stratégie de la Fabian Society : mettre en œuvre une série de minuscules étapes qui cachent aux gens (ou à l'ennemi) le chemin sur lequel vous êtes en train de les entraîner. C’est encore la technique du COMPARTIMENTAGE si cher à l’industrie américaine : chaque étape se voit coupée du contexte de l’ensemble, elle apparaît en solution de continuité avec chacune des autres. On travaille EN SÉQUENCE au lieu de travailler en parallèle comme devrait le faire le cerveau en état de réalisation du Soi. On parle aussi de GUERRE D’USURE. Avec la technique Fabian Society on peut construire un État que l’on dénomme Union Européenne... Cette méthode est ainsi une DIVERSION : on focalise l’attention de la masse sur autre chose de moindre importance...
Cette technique de Fabian Society est redoutable car travaillant en séquence comme les dominos ou les sucres dont chaque morceau en basculant sur son voisin n’entraine aussi et ainsi toute la chaîne des sucres ou dominos. (Voir aussi la page : Technologie fluidique et circuit naturel. Un véritable circuit fluidique fonctionne dans LES DEUX SENS). L’actuel circuit fluidique en séquence dans un seule sens s’apparente aussi à la pyramide avec au sommet le chef, et à la base tous les esclaves.

Le compartimentage était très élaboré chez Weishaupt. De nos jours on le retrouve à tous les étages des grandes industries, de l’armée évidemment. J’ai travaillé pour une petite société de fabrication de matériel électronique : on fabriquait une pièce pour l’armée en ne sachant pas le pourquoi de l’ensemble, afin probablement d’éviter l’espionnage industriel toujours possible ! Les anglo-saxons sont les maîtres de l’organisation. Le cloisonnement est institué, par exemple, dans les studios de tonton Walter Elias Disney, où un dessinateur en perspective sur des décors, ignorera le temps de son contrat, ce que fait un animateur qui fera bouger par le dessin un personnage dans le décor lui-même exécuté par une autre personne. On peut appeler ça le taylorisme. Tout était cloisonné pour préserver les secrets de fabrication de tonton Walt !

Le compartimentage est donc aussi et surtout le fait de toutes sociétés secrètes, selon dans le meilleur des cas, parce qu’en matière de spiritualité l’avancement ne peut se faire que suivant le degré d’avancement de chacun, soit en fonction de son tempérament et de sa maturité spirituelle. Mais en général le compartimentage est là pour bloquer la vision d’ensemble, donc ON DIVISE POUR MIEUX RÉGNER, et chacun dans son coin fait une tâche unique sans connaître l’intention véritable de l’ensemble. Tout cela encore une fois se résume par : POUVOIR, la conséquence en étant le règne de la libre pensée qui signa son arrêt de mort à la Renaissance où l'humain commença à vouloir péter plus haut que son cul.
L’Occident est spécialiste de « petits bouts de machins », alors que l’Orient voit l’ensemble.
 
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 07-01-2013 23:01

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >