Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Invention de l’opinion Moïse et du mosaïsme
Invention de l’opinion Moïse et du mosaïsme Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 20-02-2013 01:30

Pages vues : 5300    

Favoris : 87

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Invention de l’opinion Moïse et du mosaïsme

Caïn et Abel
 
 
 

Première partie sur : Le Jardinier Adam
 
Moïse n’a jamais existé, c’est une invention du mental, comme de tout, une opinion humaine. Tout simplement.
« Dieu créa l’homme ; et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés ». (Ramana Maharshi, entretien 264).
 
Vouloir établir un monothéisme sur cette planète est de la dictature pure et simple, de la mécanisation des humains. Ce culte monothéiste jouxté à l’évolutionnisme nous donna la thermodynamique, si bruyante et si peu efficace et surtout destructrice et polluante. L’Ancien Testament ne peut être composé que de textes selon l’opinion de leurs auteurs. Opinions ne représentant NULLEMENT LA VÉRITÉ. Le thème « Moïse sauvé des eaux » et son berceau est quasiment universelle. Le « berceau qui flotte » est symbole du sein maternel, il est symbole de VOYAGE : Matrice qui vogue ou qui vole, et qui sécurise dans la traversée du monde ; sécurité et son corollaire le confort si présents à notre époque. L’opinion Moïse et ses « Commandements » donneront le Noachisme en passant par le tripatouillage rabbinique à partir du Père Noé et de son déluge, jusqu’à nous donner « les droits de l’homme » à partir de 1789... comme si ces « droits » n’existaient pas il y a 800 ou 4000 ans ou plus ! Tout est une question d’opinion, et donc de mode.

Le monothéisme est curieusement source de guerres. Un comble ! Le plus ancien monothéisme connu fut celui du Pharaon Akhenaton imposant avec violence une pensée unique. Le règne de l’empire d’Akhenaton fut un échec politique : au lieu d’unir, le monothéisme d’Akhenaton brisa l’harmonie intérieure que procurait le polythéisme.
Avec Moïse c’est le DORG (Demain On Rase Gratis) : terre promise, sacrifices, circoncision. Nous sommes dans les religions ou opinions du SALUT, de la Rédemption, du Dieu « Sauveur », donc un Dieu extérieur. Moïse pourrait faire la partie des Dieux du Moyen-Orient de l’orage, comme Baal ; ce sont des Dieux de la voie de l’Agriculture. Baal peut être une mouture de Moïse puisque les prophètes juifs voulaient une « Dieu plus puissant », plus « élevé », et rejetaient les cultes anciens qui, selon eux, se vautraient trop dans la vie organique, la sexualité de la fécondité et le sang. Pour ces prophètes Baal était trop proche des forces instinctives, ils « voulaient du mental ». Le culte de Yahvé faisait plus dans le mental plutôt que dans « la vie élémentaire », il faisait dans l’évolutionnisme : cultiver les « voaleurs ».

Dans l’Ancien Testament l’orage symbolise le Dieu colérique du mythe judaïque.
ORAGE = POUVOIR ET GLOIRE et RÉVOLUTION. Les Dieux « créateurs » sont des faiseurs d’orages : Zeus (Jupiter) chez les Grecs ; Baal chez les Sémites et les Phéniciens ; Donar chez les Germains, Thor chez les Nordiques ; Agni (igné) et Indra chez les hindous. Évidemment pour l’agriculture l’orage annonce la pluie fertilisante. Il en va de même pour les Jardins dans la voie de l’Horticulture.
ORAGE = COLÈRE et PASSION. L’orage est pourtant un anti-confort !
Dans la page Le Jardinier Adam, il était écrit que Yahvé est un Dieu à la fois créateur et JUGE, or SATURNE pour les Babyloniens est l’astre du droit et de la justice et du droit, un sens que Saturne aura dans la Rome primitive : sens de fécondation rattaché aux saisons, donc à la voie de l’Agriculture.
Pour la pensée alchimique Saturne est le vil plomb. En Astrologie Saturne est le mental, la prison de la fixation : coagulation ou cristallisation, rigidité s’opposant à tout changement. On lui a donné le nom de Grand Maléfique (Saturne/Satan ou matérialisation du mental ou Chute de Lucifer, chute dans la Matière. Terrestre, involution ou Feu Contre Nature).
Moïse a un rapport avec Saturne. Saturne c’est le temps : ça tourne ! ROTAS // SATOR -> SATURNE. Les Titans sont fils de Kronos le Temps qui coule et de Rhéa la Terre.
H.P. Blavaysky dans la Doctrine Secrète écrit que Saturne (Kronos) est le prototype du Jéhovah judaïque.

D’autre part l’influence des planètes avait depuis longtemps été observé par les Anciens. Des symboles comme l’étoile de David, le sceau de Salomon, la Menorah, représentent des planètes dans l’antiquité (étoile à six branches de « Vénus », chandelier à branches ou queues, etc.).
Les Gnostiques appelaient le Dieu des Juifs : « Ange de matière », ou celui qui insuffla la vie (consciente) dans Adam et dont la planète est Saturne. L’expression « Ange de matière » est extraordinaire et résume absolument notre situation actuelle (surtout au point de vue de la finance mondiale !). Yahvé est donc L’ANGE DE L’HADÈS (Enfer).

La gloire de Satan est l’ombre du Seigneur [Dieu dans le Monde manifesté] : le trône de Satan est le marchepied d’Adonaï [le Cosmos entier].
(Doctrine Secrète, volume 3)
Comme déjà écrit précédemment, l’adversaire ne doit pas être tué, il n’y a pas d’opposant, mais DES CONTRAIRES. Pour le niveau actuel d’éveil de l’humain, il ne peut comprendre que le système du binaire ou dualité : positif et négatif, ombre et lumière, loser et winner... sauf s’il s’approche du Soi.

Ainsi notre histoire ancienne n’est que basée sur la voie de l’Agriculture. Tout ce qui concerne la voie de l’Horticulture et des Jardins semble effacé. Le Yahvé ou Saturne faisait aussi la partie de la voie de l’Horticulture ou appelée « Âge d’Or ». C’était l’époque de la présence des Dieux. Avec la voie de l’Agriculture apparu la première propre industrie humaine et ce qu’il s’en suit : le feu, le blé, le vin, le commerce, les métaux ; les Dieux se retirèrent et furent simplement déifiés par les humains.
L’Égypte ancienne entre totalement dans la voie de l’Agriculture !

ABEL est BERGER, donc dans la voie de l’Horticulture. Par exemple les Irlandais du Moyen-Âge évaluaient la richesse non en culture mais en bétail : le Pasteur était à l’honneur, non le Laboureur ; et Abel est Pasteur. L’Agriculture correspond au ventre (symbole de mère, de caverne et protection, lieu de transformation. Le ventre est refuge mais aussi dévore. Les Déesses-Mères sont doubles : mère captatrice et jalouse, nourrice tyrannique...)

CAÏN
ET ABEL, AUTRE RACE, OU LA TRANSFORMATION DU THÈME ADAM.
CAÏN ET ABEL OU JÉHOVAH À DOUBLE SEXE (terminé les demis-Dieux, il faut maintenant être sexué, sauf avec la mode de la théorie du genre)


Au pied de la lettre :


CAÏN est AGRICULTEUR, donc dans la voie de l’Agriculture ; il est maudit, poursuivi par la culpabilité d’avoir tué Abel son frère l’innocent (innocence symbole des Jardins et de l’Âge d’Or). Caïn assassine la voie de l’Horticulture pour promouvoir le matérialisme : préoccupation excessive des désirs terrestres sous toutes leurs formes : départ effectif du LIBÉRALISME.
Caïn est marqué au front par « Dieu » lui-même, pour qu’il ne lui soit pas fait de mal. Caïn, agriculteur perverti par ses désirs : « Dieu ne porta pas un regard favorable sur Caïn, sur son offrande ». Caïn poussa la vie humaine vers le développement du mental (organisation des cités et des groupes, départ de la technologie, etc.), avec le gigantesque côté négatif... qui nécessitera le recours à la réalisation du Soi, seul remède contre la souffrance comme le dit Ramana Maharshi.
Caïn est un masochiste, dans le sens où la souffrance est le moteur des religions judéo-chrétiennes. D’un autre côté nous vivons et voyons où nous mène la catastrophe du CONFORT !
La voie de l’Agriculture c’est déjà plus de 10.000 ans de prise de terre, donc de jouissance-confort-sécurité et désirs, en oubliant la vraie évolution ou réalisation du Soi.

Après sa Chute Adam, et Eve, sont « costumés » par Yahvé en peau de bête, symbole de retour à n’animalité : stade où l’humain régresse sous l’emprise de l’avidité de ses désirs. L’humain ayant refusé d’écouter la voix de l’esprit, retourne au stade primitif de l’animalité, sans en avoir gardé l’instinctivité si fondamentale. Pour l’humain redevenir animal est une condition pire que le vrai animal !
Parallèle avec le thermodynamisme : toute faute devant la vie est châtiée par la perte de l’eau de la source : la source est tarit ; la thermodynamique ne fonctionne qu’avec un ridicule filet d’eau ! N’ayant plus d’eau à la source toute faute se transforme en multiplication excessive des désirs : par exemple le libéralisme, et c’es( le châtiment de la banalisation ou généralité du monde spatio-temporel. Tout humain qui se généralise ou se banalise en se vautrant dans le monde spatio-temporel tombe hors du sens de la vie, c’est son châtiment.

Comme déjà dit, le mythe judéo-chrétien condense la « morale », donc l’opinion, dans la symbolique « Dieu juge et fabricant des lois » : valeurs et non-valeurs, diabolique dualité.
La Chute d’Adam symbolise le FAUX CHOIX = la tendance de confondre la valeur de la vie avec la non-valeur. Ainsi cette tendance se prolonge héréditairement à l’humanité entière jusqu’à nous.


Si l’être humain depuis la perte de la voie de l’Horticulture est devenu soi-disant « raisonnable » (ce qui n’est pas du tout le cas depuis le temps !), il a donc une gigantesque responsabilité vis-à-vis des formes de vie qui serait, d’après l’humain, inférieur à lui, ou qui ne « seraient pas conscientes ». La même chose se passe au niveau du supérieur hiérarchique, du Seigneur, du Roi : tous ces êtres sont les vrais inférieurs, président d’une république compris, parce qu’ils sont censés être la globalité de l’Être et du Tout, Dieu y compris. Ainsi les supérieurs sont les Minéraux, les Plantes, les Insectes, parce qu’ils sont naturellement dans le Soi-Instant.
L’être humain depuis la Chute d’ADAM étant capable d’étudier l’Univers voudrait prendre la place de Dieu et, comme dans ce qu’il se passa AVANT notre Univers, il tenta de sortir de son Univers et provoqua une court-circuit cosmique détruisant son Univers...
Depuis l’époque de la Renaissance l’être humain tente à nouveau de vouloir sortir de son Univers et retombe ainsi dans une illusion diabolique fondée sur le renversement des rôles entre essences et accidents (monde 3D).
Mais enfin ! Quel orgueil, quelle vanité monstrueuse possède l’humain qui se croit la seule créature pensante et raisonnante de cet Univers !


Selon la Loi des Croisements :

Maintenant selon la Loi des Croisements, inversons en faisant d’Abel le berger manipulant les ACTUELS moutons : NOUS. Ce brave Abel le sacrifié en odeur de sainteté rappelé aux Cieux par son Dieu. Comme tout est double et JAMAIS FIXE : Abel peut donc monter aux Cieux DE L’ÉLITE MONDIAL. Abel exerce son pouvoir sur les masses que l’élite maintient dans l’enclos.
Caïn l’agriculteur et laboureur qui cherche des vérités est traité de « terroriste » par la caste des élites. Caïn est le bouc émissaire dont on fait un Satan, un TERRORISTE. Abel est devenu un Saint bien installé dans son confort. Abel c’est le « bien pensant », le « gens de bien » ; Caïn est le terroriste révolté, vrai acteur de la voie de l’Horticulture où il était totalement libre.
Ainsi avec la LOI DES CROISEMENTS on a la possibilité fantastique de prolonger indéfiniment, et non plus de façon binaire ou duelle du bon et du méchant, la symbolique du thème Caïn et Abel.

Caïn et Abel sont deux groupes humains radicalement différents sortant de la dualité bon et méchant. La voie de l’Horticulture est perdu (pour le moment) et contrairement aux apparences ce n’est pas Abel qui la représente, puisqu’il n’est que « gens de bien », ou plutôt des biens. Il représente les moutons, les gens soumis. Et les terroristes, les méchants, les comploteurs, les antisémites, les négationnistes, ce sont les insoumis, les hérétique recherchant à retrouver le Soi ; ce sont les Caïn.  
Celui qui veut sortir des équerres-compas est perçu comme le méchant, comme seront considéré les fils de Caïn, dont la vocation est d’aller voir derrière le décor ce que cache strass et paillettes, démarche jugée « criminelle » par le pouvoir étatique républicain.
Abel et sa houlette de puissance envers les masses est une illusion, une VANITÉ. Abel en hébreux signifie : souffle, fumée, vapeur, existence précaire, bref, DU VENT, DU BIDON, de la FLOTTE [femelle], (alors que Caïn est de feu [mâle], Caïn signifie forger).
Ce sont les Caïn de l’Univers précédent qui provoquèrent la destruction de leur Univers, mais à cette époque ils étaient le contraire : des Abel en une puissante élite ! Et les Caïn étaient jardinier, mais pas sous la forme matérielle actuelle.
Maintenant le meurtre perpétué par Caïn, comme déjà écris à propos de l’adversaire, n’est pas un meurtre, mais simplement la représentation du sang répandu.
Caïn étant mâle, en sa partie de voie de l’Agriculture vouera un culte au matérialisme (monde des formes, des rituels, des dogmes).

Avec l’important thème Caïn et Abel, et étant entré dans la voie de l’Agriculture depuis un moment, nous tombions DANS LA SEXUALITÉ : finit les demis-Dieux androgynes.
Caïn serait bien le fils du Seigneur (Adam Kadmon ou Archétype de l’humanité n’ayant pas chuté), et non celui d’Adam (Genèse 4, 1)

Dans le monde actuel où tout devient faux et sans dessus-dessous : en Suède, des parents élèvent leur enfant « sans sexe » (sans lui révéler), pour mieux coller à la théorie du genre. Ou pour retrouver l’état d’androgyne de l’Âge d’Or ? Mais comme tout est inversé de nos jours l'horreur empire ! Alors, fille ou garçon ? Dans le berceau le la môme ne sait rien sauf s’il elle commence à se tripoter ! Mais s’il elle n’a point de possibilité de comparaison, c’est foutu pour lui elle ! Un môme nommé Pop n’est alors ni un garçon ni une fille, il est Pop, et pourquoi pas un hermaphrodite ? Voilà jusqu’où va se planquer la religion de la laïcité franc-maçonnique ! Au nom de la laïcité et du libéralisme ou liberté, il ou elle pourra choisir son zizi comme au supermarché on choisit son fromage. C’est pas beau l’évolutionnisme !? L’humain se prend vraiment pour Dieu ! Terrible !!! L'écart entre l'impuissance morale de l’humain et sa puissance dans le domaine de la technologie est devenu un gouffre sans fond. Gouffre aux Chimères symbolisant l'incapacité intérieure de l’humain de la voie de l’Agriculture à passer du Savoir à Con-Naître, à remonter le gouffre aux Chimères qui les sépare. Seule la Réalisation du Soi permettra de sortir du gouffre. Et ça devient urgent, à cause des événements cosmiques que nous commençons à subir, ce qui n’a rien du hasard.


[En haut de page : Caïn et Abel, ivoire provenant de la cathédrale de Salerne. Musée du Louvre]
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 20-02-2013 02:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >