Accueil arrow News arrow Dernières news arrow République universelle capitalo-communiste
République universelle capitalo-communiste Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-04-2013 23:29

Pages vues : 5536    

Favoris : 69

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
bidon_messie.jpg
 
 
République universelle capitalo-communiste yahviste
ou
Karl Marx le coucou
 
 
 
Le système du MESSIANISME est la bombe atomique du 21è siècle. Il en est de même de « croire à la providence » (protecteur, secours), phénomène du CONFORT. Croire aux Marchands de croyance (ancien nom des banquiers), croyance et croissance, ce dernier mot/maux étant le crédo des professionnels de la politique actuelle. Chercher un « libérateur » c’est se tourner vers l’extérieur en dehors de l’INSTANT. C’est se vautrer dans l’illusion de l’illusion. Donc recherchez ce qui est proche de vous, intime, au lieu de rechercher ce qui est lointain et inconnu : le sauveur ou le messie ou l’extraterrestre en avance technologique et guérisseur du cancer. La notion de l’ego est le criminel ; c’est lui le vrai POUVOIR. L’autre pouvoir est l’opinion et son « Royaume de Dieu (des Yahvistes) sur Terre ».
Le système du Messianisme est bien-sûr dans le thème de l’ÉVOLUTIONNISME ou FUITE EN AVANT : la « modernité » ou « tendance » inversion de l’Instant. Pourtant, certains de la mouvance du siècle des loupiotes crient : « Guerre à Dieu », afin d’instaurer la dictature de la « raison » ou mental, donc de l’ego dans ces deux derniers siècles où l’humain « veut tout mesurer avec ses compas et équerres et sa raison » ce qui nous donnera l’horreur du BINAIRE rongeant surtout l’Asie et le Pays du Transistor Levant ; ce qui nous donnera la prolifération des maladies mentales et ses cliniques et ses drogues de Big Pharma.
Une seule Vraie Croissance : la nourriture par le prana (principe vital, souffle de vie). Mais ça, ce n’est pas pour demain ! Et ça passe naturellement par l’Instant ou Soi. Et le Christos, le Messie, il est INTÉRIEUR.

« La Lune luit grâce à la lumière réfléchit du Soleil. Lorsque le Soleil se couche, la Lune devient utile pour révéler l’existence des objets. Lorsque le Soleil se lève, personne n’a plus besoin de la Lune, bien que son disque pâle reste encore visible dans le ciel.
Il en va de même pour le mental et le Cœur. Le mental est utile en raison de la lumière qui s’y réfléchit, ce qui permet de voir les objets. Lorsqu’il est tourné vers l’intérieur, la source de son illumination resplendit par elle-même et le mental pâlit et ne sert plus à rien, comme la Lune en plein jour ». (Ramana Maharshi, entretien 98)

RAPPEL : nul besoin d’un quelconque messie, car comme le rappel souvent Ramana Maharshi, l’état de Félicité est la Libération qui est véritablement l’état naturel de notre être. La Libération commence par la Connaissance de soi, car de l’ignorance vient la servitude, ce qu’on bien compris toutes les élites actuels pour nous y maintenir, alors que la Connaissance précède la Libération. Il faut donc d’abord savoir ce qu’est la Connaissance ! Ce qu’est la Liberté !
Avec le danger du messianisme, les gens sont plein pot dans la société de consommation : chercher Dieu ou le messie ailleurs, comme quand on se rend dans un magasin pour acheter le dernier écran plat de télévision ! Les gens cherchent le messie et ne savent même pas ce qu’est « Dieu » !

La Libération c’est SAVOIR ET NON PAS PENSER, aussi la « raison » des Illuministes et autres perruques maçonniques du siècle des lumières est-elle à expédier en Enfer. Je répète : la Libération n’est pas à « gagner » comme on « gagne sa vie » ou on gagne à un concours de violon. La Libération est L’ÉTAT ORIGINEL QUI DEMEURE INCHANGÉ DE TOUTE ÉTERNITÉ. LIBÉRATION OU PAIX OU VÉRITÉ SONT UNE SEULE CHOSE. PERSONNE N’EST LE MENTAL.
L’évolution des Yahvistes ne peut se faire que dans la logique de la ligne droite : d’un état à un autre. Quand aucune différence ou relation sujet-objet n’est admise, l’évolution n’existe pas. La « théorie de l’évolution » n’existe que dans la tête de certaines personnes, c’est donc de l’OPINION. Le messianisme est une opinion comme une autre, estimant un corps, une forme, ayant évoluée du stade de l’amibe jusqu’à la folie technologique actuelle.
Enfin la LOIE DE CAUSE À EFFET est une abomination : prison avec chaînes sans fin d’attache d’un effet à une cause ; et puisque la cause elle-même doit avoir une cause, on est dans la prison symbolisée par l’Ouroboros mangeant sa queue : en rattachant un effet à une cause, l’humain est obligé de PENSER (la fameuse raison des francs-maçons). Quand l’humain découvre qu’il est lui-même, c’est la Libération ou Félicité ou Vérité.
« Tous les ennuis n’existent que pour l’ego ». (R. Maharshi, entretien 571).
On ne découvre pas le mental par le mental ou la raison par la raison ! Il faut passer au-dessus pour découvrir que raison ou mental ou ego ou intellect définissant un même terme n’existent pas.
LA LIBÉRATION EST EN NOUS.
 
 
Le Club des Jacobins fut l’exécutant des Illuminés de Weishaupt, l’Internationale des travailleurs (des esclaves) conservent les mêmes cancers du Nouvel Ordre Mondial.
L’internationale à peine fondée, en septembre 1867, sans fonds ni cotisants, elle accorda plusieurs millions à une campagne de manipulation et adressa 300.000 dollars aux USA pour soutenir un grève générale. D’où venait l’argent ? Ce nerf de la guerre ?
« Le peuple juif pris collectivement sera lui-même son messie. Son règne sur l’univers s’obtiendra par l’unification des autres races humaines [projet mondialiste], la suppression des frontières et des monarchies, et l’établissement d’une République universelle qui reconnaîtra partout le droit de citoyen aux Juifs. Dans cette organisation nouvelle de l’humanité, les fils d’Israël répandus partout dès maintenant sur toute la surface du globe, tous de même race et de même formation traditionnelle, sans cependant former une nation distincte, deviendront sans opposition l’élément partout dirigeant [c’est déjà fait !], surtout s’ils parviennent à imposer aux masses ouvrières la direction stable de quelques uns d’entre aux. Les gouvernements des nations formant la République universelle [judéo-franc-maçonnique] passeront tous sans effort dans des mains israélites à la faveur de la victoire du prolétariat.
- La propriété individuelle pourra alors être supprimée [comme chez les Incas] par les gouvernants de race judaïque qui administreront la fortune publique [bonjour les dégâts !]. Ainsi se réalisera la promesse du Talmud que, lorsque le temps du Messie sera venu [peut-être en 2013-2014 c’est très proche] les Juifs tiendront sous leurs clefs les biens de tous les peuple du monde ».

Ainsi est la stratégie du rabbin et sioniste Moses Hess, qui avait convaincu Karl Marx un après midi de 1843, et qui dirigeait aussi l’Illuminisme.
Le marxisme est une fausse religion ou une religion à l’envers comme le montra si bien Jean Coulonval dans son livre : Synthèse et Temps Nouveaux : le règne de l’opinion prenant le masque de l’universel en renversant les rôles : Ce sont les accidents qui engendrent les essences, ce qui est la marque du satanisme absolu. Le communisme et son autre face le capitalisme est une catholicité en creux, comme l’envers d’un Cuivre repoussé.
Le capitalo-communisme est un outil d’asservissement passé à la moulinette des grosses barbes Marx et Engels et des puissances spirituels maligne de la Synagogue, en compagnie des hauts gradés des loges francs-maçonniques. Et le plan du « mariage gay » fait typiquement la partie de la source Weishaupt.

Le principe du Capitalo-Communisme est la privation de la propriété pour le plus grand nombre, selon le principe des Incas : l’État décide de tout, même de votre mariage, des vêtements que vous devez porter, du travail que vous devez faire pour « gagner votre vie », etc. La propriété ne s’exerce que pour une petite « élite » de dirigeants au pouvoir.

Il faut savoir que Londres est depuis le 17è siècle le centre où se préparent toutes les révolutions, ce qui n’a rien d’étonnant puisque avec le coffre fort de la City les révolutions trouvent facilement du fric.
Le système actuel fait croire au libéralisme, mais C’EST FAUX, car le libéralisme est à rapprocher de l’ANARCHIE : inverse du socialisme ou même soupe pour tous, désir de donner une liberté sans limite que chacun pourra développer. Un exemple de cette liberté est donné par Louis Cattiaux, mais ce n’est pas de l’anarchie ou individualisme exacerbé mais le contraire de l’égalité ou robotisation de la société : « Quelle que soit la chose que nous avons décidé de faire, persévérons jusqu’à ce que l’absurde ou la lumière de Dieu nous délivre et nous rende libres dans l’acte et dans le repos ».
Cette phrase de Louis Cattiaux n’est pas de l’anarchie car tous les être humains, tous les trois règnes minéral, végétal et animal aspirent à être heureux et libre de toute entrave et souffrance. Les trois règnes désirent également se débarrasser de tous les maux dont les corps sont atteints et qui, comme dans la phrase de Cattiaux, ne correspondent pas à leur nature véritable (le Centrum Centri). Ramana Mahashi ajoute à l’entretien 349, que chacun entretient à son propre égard le plus grand amour, et cet amour n’est pas possible en l’absence de bonheur. « Dans le sommeil profond, bien que tout ait disparu, chacun fait l’expérience du bonheur. Parce que les gens ignorent la vraie nature de leur être, qui est le bonheur en soi, ils pataugent dans le vaste océan du monde des apparences et rejettent la voie juste qui mène au bonheur. Ils agissent selon la croyance erronée que la seule façon d’être heureux consiste à obtenir les plaisirs de ce monde et ceux de l’autre monde [c’est moi qui souligne en rouge] ». Ramana Maharshi, entretien 349).

Les capitalo-communistes ou socialistes considèrent les humains comme des marchandises, des choses qui doivent obéir aux diktats de l’État, c’est-à-dire à l’opinion du pouvoir en place.
Quant au soi-disant initiateur du mouvement communiste : Karl Marx, il est comme le coucou qui pond ses œufs dans un nid déjà fait et qui n’est pas le sien. Marx avait l'habilité d’utiliser les idées des autres pour les faire servir à son objectif ; comme s’il s’était approprié les idées des premiers socialistes et les avait fait passer pour être de sa propre invention. Marx s’inventa la réputation d’avoir fondé l’Internationale.

Marx rejoignit l’Internationale au moment où l’initiative des travailleurs anglais et français venait de la fonder, comme le coucou arrivant dans le nid déjà construit. Les sociétés secrètes, les francs-maçons, infiltrèrent l’Internationale, surtout les loges du Grand Orient : « la Marianne, les Frères de la République de Lyon et de Marseille, les Fenians d’Irlande, les innombrables sociétés secrètes de Pologne et de Russie, les restes des Carbonari se joignirent à la nouvelle société », écrit Nesta Webster dans La révolution mondiale.
Dans cette ambiance on crache à la « gueule de Dieu ». Guerre à Dieu ! Haine envers Dieu ! Voilà le progrès de ces gens qui ne savent même pas ce qu’est « Dieu ». « Nous devons crever le Ciel comme une voûte de papier » (cité par N. Webster). Nous entrons alors dans l’horreur du monde du BINAIRE : la foi en la déesse Raison. Depuis l’athéisme décrété par la dictature républicaine franc-maçonnique : « en dehors de l’athéisme il n’y a aucun espoir pour l’homme ; être religieux c’est être ridicule ».

L’association l’Internationale, dénuée de fonds et de cotisants accorda plusieurs millions de subvention à des campagne d’agitation révolutionnaire et adressa 300.000 dollars aux USA pour y soutenir une grève générale. D’où venait l’argent ? Évidemment des Yahvistes genre Baruch Lévi, amis des Rothschild et d’Adolphe Crémieux.
Texte d’une lettre de l’Alliance Israélite Universelle publiée dans les années 1920 (réf. N. Webster : La révolution mondiale) :
« Le peuple juif pris collectivement sera lui-même son messie. Son règne sur l’univers [sic]  s’obtiendra par l’unification des autres races humaines [mondialisme], la suppression des frontières et des monarchies, et l’établissement d’une République universelle qui reconnaîtra partout le droit aux Juifs. Dans cette organisation nouvelle de l’humanité, les fils d’Israël répandus partout dès maintenant sur toute pa surface du globe, tous de même race et de même formation traditionnelle, sans cependant former une nation distincte, deviendront sans opposition l’élément partout dirigeant, surtout s’ils parviennent à imposer aux masses ouvrières la direction stable de quelques uns d’entre eux. Les gouvernements des nations formant la République universelle passeront tous sans effort dans les mains israélites à la faveur de la victoire du prolétariat [prolétaire : habitant de la cité et seulement utile à l’État en tant que fournisseur de chair à canon].
La propriété individuelle pourra alors être supprimée [comme chez les Incas du Pérou] par les gouvernants de race judaïque que administreront la fortune publique [déjà fait par les principales banques]. Ainsi se réalisera la promesse du Talmud que, lorsque le temps du Messie sera venu, les Juifs tiendront sous leurs clés les biens de tous les peuples du monde [déjà fait en grande partie aujourd’hui].
Telle était la stratégie dont le rabbin Moïse Hess avait convaincu Karl Marx un après midi de 1843, et qui dirigeait l’Illuminisme.

Quelques mots sur le socialisme à cette moitié du siècle de l’après 1789.

Le courant socialiste était à la mode à cette époque : H.P. Blavatsky initie Garibaldi, Alfred Milner devient ensuite acteur dans la révolution russe de 1917 avec l’inévitable Cecil Rhodes et des francs-maçons comme Rudyard Kipling et George Bernard Shaw. Ces personnalités, dont Annie Besant, allaient former la Fabian Society en 1884. Société Fabienne qui essaimera à Oxford et Cambridge, et autres universités anglaises. Ces universités formeront en 1914 un Comité pour la paix d’inspiration fabienne (elle-même infiltrée par l’Illuminisme juif dans les années 1880, sous la direction de T. Dwight à Yale et de Daniel Coit Gllman membres de l’Ordre des Illuminés.
La société Fabienne créera en 1894 la London School of Economics, dont l’ENA en France sera après 1945 la copie.

Ce sont les hauts membres politiques issus de ces cercles secrets qui fonderont en Angleterre en 1919, avec l’aide du financier yahviste ashkénaze Sir Ernest Cassel associé de la banque Loeb et ami intime d’Edouard 7, et avec l’historien Arnold Toynbee, le cercle élitiste mondialiste fabien du RIIA Royal Instaure of International Affairs qui devait essaimer partout et aux USA : Council on Foreign Relations (CFR). L’équivalent français est l’Institut Français des Relations Internationales présidé par Thierry de Montbrial (un actif de longue date des Bilderberg), dans l’esprit du British-Israel. La plupart de ces gens sont rongé du cancer de l’évolutionnite.
Le RIIA était issu de la Pilgrims Society fondée en 1902 peu après la mort de Cecil Rhodes, mais dans l’esprit du Britsh-Israel, avec l’aide du financier George Morton (dont un fils, Levi Morton avait été vice-président des USA de 1889 à 1893), une société très élitiste issue elle-même d’une autre société secrète illuministe fabienne, la Table Mountain, fondée en 1891 sous la direction d’un journaliste franc-maçon et de Cecil Rhodes. Rhodes fut soutenu par Rothschild et trois autres Juifs. Il avait réussi à arracher au boer Paul Kruger le contrôle des mines d’Or et de Diamants d’Afrique du Sud, et à concentrer la cotation mondiale de l’Or dans les mains de trois courtier juifs de la City dont la firme Samuel Montaigu consacré dès lors son immense fortune à la formation d’une élite fabienne par les bourses Rhodes au service du projet illuministe impérialiste anglo-saxon d’unification mondiale sous l’égide anglo-américaine (USionistant).


[En référence partielle à : La révolution mondiale - Complot contre la civilisation, de Nesta Webster].
 
 

Dernière mise à jour : 17-04-2013 00:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >