Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Thermodynamique : écroulement de la planète
Thermodynamique : écroulement de la planète Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-09-2014 22:06

Pages vues : 4452    

Favoris : 76

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Thermodynamique : écroulement de la planète
Un monde basé sur la DETTE, surtout
envers les générations futures !
« Après moi le déluge »,
voir les Nouveaux Droits de l’Homme
comme le machin en pierre de Georgia Guidestones.
Le temps de la robotisation humaine était bien là
et aussi l’horloge à pointer en usine.
C’est ce « temps moderne » et mécanique qui apporte
un mal inconnu jusqu’alors : l’alcoolisme.
 
 
PROGRÈS (matérialisme) : Comme dit Mme de la Tour du Pin, cité par Hyacinthe Dubreuil dans : J’ai fini ma journée : « Si les sentiments et les vertus avaient suivi les mêmes progrès que l’industrie [et sa technologie], nous serions des anges, dignes du Paradis. Il est loin d’en être ainsi ».
 
La lutte contre l’étatisme passe par la désobéissance civile, contrer le social et ses socialistes et capitalistes. Contrer l’industrie, soit la production en série et sa « croissance », soit la division des opérations qui n’existaient pas avant 1914, au temps des moyens artisanaux qui exigeaient un savoir professionnel.

LA THERMODYNAMIQUE C’EST LA MORT, par Big-techno et Big-philo (opinion) voulu depuis plus de 200 ans pour supprimer le trop plein de bouches à nourrir sur cette planète.

THERMODYNAMIQUE : c’est par exemple un objet de l’ordre d’une tonne transportant 80 kg de charge utile dans la plupart des cas, donc le cas d’une automobile ou à moteur à « explosion », ou électrique.
Le rapport une tonne/80 kg et donc inefficacité se situe partout dans ce monde actuel: disparition de « petits coins de Nature » au profit de viaducs bétonnés, d’autoroutes, de no man’s lands entre bretelles de bitume. Voilà la liberté ou libéralisme tant vendu par cette judéo-franc-maçonnerie spéculative et diabolique créant la mobilité individuelle comme la même mobilité de l’argent. Les dégâts sont énormes : émissions de gaz à effet de serre et de polluants, consommation de ressources, robotisation des territoires, etc., antisocial (nuisances sonores, fragmentations de lieux de vie, impacts sanitaires, etc.). L’énergie actuelle ne permettra jamais d’offrir à l’ensemble de l’humanité la mobilité moyenne comme celle d’un Américain (genre Superman and STUPIDITY for these big boys with big toys, and with big black wallets), ou même d’un Européen. La consommation énergétique et des métaux est telle que le SEUL choix dans l’état actuel des consciences est de SORTIR DE CETTE CIVILISATION DE LA VOITURE (1 tonne/80 kg), car la « liberté-égalité » de cette judéo-maçonnerie est le parfait TOMBEAU.
Si la laideur générale est fabriqué beaucoup par l’automobile et ses accessoires autoroutiers, elle commença véritablement au 19è siècle avec la prolifération des hautes cheminées des usines qui donnèrent leur note dominante dans la laideur générale des banlieues industrielles.


Les Nouveaux Droits de l’Homme.
La thermodynamique c’est aussi ce qui est gravé en forme de moderne « Dix Commandements » chez les Zaméricains sur leur Georgia Guidestones :
Dix commandements gravés sur les deux faces des quatre pierres érigées verticalement. Ils sont écrits en huit langues différentes : l’anglais, le russe, l’hébreu, l’arabe, l’hindi, le chinois (mandarin), l’espagnol (castillan) et le swahili. (Bizarre, pas le français...).
- Maintenez l’humanité en dessous de 500 millions d’individus en perpétuel équilibre avec la nature [les microbes s’en chargeront, et l’eugénisme aussi].
- Guidez la reproduction intelligemment en améliorant la forme physique et la diversité [transhumanisme des Google & Cie].
- Unifiez l’humanité par le développement d’une nouvelle langue vivante commune à tous [Novlangue].
- Contrôlez la passion, la foi, la tradition et toutes les autres choses [qui divisent] par l’usage de la raison et de la modération [diabolisation ou exaltation du mental ou ego].
- Protégez les personnes et les nations par des lois et des tribunaux équitables [déjà fait avec les lois « humaines »].
- Laissez toutes les nations gérer les problèmes internes, et réglez les conflits internationaux devant un tribunal mondial [Nouvel Ordre Mondial].
- Évitez les lois et les fonctionnaires inutiles [place en souterrain à la judéo-franc-maçonnerie spéculative].
- Équilibrez les droits personnels et les devoirs sociaux [comme en 1789-93, et comme en URSS de 1917 et jusqu’à la mort de Staline et l’effondrement de l’URSS].
- Faites primer la vérité, la beauté, l’amour en recherchant l’harmonie avec l’infini [vieux délire de l’Homo religiosus tombant dans la matière ou départ dans le pouvoir spirituel pour tomber ensuite rapidement dans le pouvoir temporel ou religion de la laïcité...].
- Ne soyez pas un cancer sur la terre. Laissez de la place à la nature. Laissez de la place à la nature [délire écologique de ceux qui ont pondu ces commandements].
Donc rien de nouveau sous le Soleil avec ces « commandements », mais grande inquiétude pour les prochaines années puisque c’est carrément le PLAN du Nouvel Ordre Mondial gravé sur pierre comme les antiques colonnes d’Asoka.

Évidemment avec le passage de la thermodynamique avec le moulin à eau passant à la machine à vapeur, la population commence à augmenter puisque le confort augmente aussi. Avec le charbon la population augmente encore plus. Et que dire avec le pétrole... où la population augmente encore plus ainsi que le pouvoir des Couilles en Or et des banques, ce qui n’était pas le cas des moulins à eau puisque l’eau était encore gratuite en ce temps là...
Aujourd’hui on dirait que c’est le pétrole qui nourrit les humains... De toutes façons, toute tentative de statu quo ou de maintien de cette civilisation de la voiture (même électrique) est vouée très bientôt à un échec phénoménal, parce que encore une fois, ça se situe dans l’enfer de la thermodynamique : nous détruisons à grande vitesse des espaces naturels, nous réduisons chaque jour la capacité des générations futures à se nourrir, nous empêchons les espèces de cohabiter avec nous... L’enfer sera pour les générations futures... avec l’escalier de pierres devenu escalator, le stop et le passage piéton devenu un feu tricolore, ou une passerelle, la boutique de l’épicier sympa devenu un centre commercial, l’atelier de l’électricien devenu une tout de bureaux. Tout est à revoir à base dans l’édification d’une cité !

« Ce n’est pas Adolphe Hitler qui a détruit Paris, mais Louis Renault », celui qui à l’âge de 14 ans en 1891 visite en compagnie de Léon Serpollet les ateliers des frères Serpollet au 27 rue des Cloys dans le 18è arrondissement à Paris. C’est là que l’on passera de la machine à vapeur à laquelle les frères Serpollet étaient passionnément attachés, au moteur à explosion, summum de la thermodynamique. Le moteur à explosion du prix du baril et la « fée » électricité et ses compteurs et lignes à haute tension naissaient.
Un autre construction d’automobiles à machine à vapeur fut Weyer-Richmond.
Le mondialisme actuel c’est la dictature ou l’étatisme à son maximum, avec mise en réseau globale, créant nettement plus de malheur que de « bonheur », et autant de frustrations que de rêves du « dernier téléphone machin ».

1789 et le 19è siècle et son industrie ont permit l’accroissement de la population occidentale, MAIS SANS CONNAISSANCE DES CONSÉQUENCES : la folie consumériste, le libéralisme et la technologie détruisant notre planète et ses habitants. Normalement si la daube 1789 et ses droits de l’homme et ses judéo-maçons avait prit, il y avait de tout en abondance pour au moins 10 milliards d’habitants. Comme ce n’est pas le cas, les Couilles en Or ont des projets, d’ailleurs en cours par la bouffe et Big Pharma, pour réduire drastiquement la population mondiale, en ce même processus de la thermodynamique ou du machinisme qui mécanise la civilisation depuis plus de 200 ans.

La civilisation est mécanisée à un point que dans cette société technicienne, donc robotisée, l’humain ne peut plus vivre que s’il reçoit nombre de satisfactions complémentaires permettant de surmonter les inconvénients de ce désastre : comme par exemple Big Pharma, il y eut naguère l'alcoolisme, puis la nourriture très diversifiée, la croissance de la consommation de substances azotées et de glucoses pour compenser les fatigues nerveuses engendrées par cette vie de robot. D’ailleurs sous prétexte de confort et de rendement on remplace les humains par des machines partout, et après on se plein du chômage !!!
Robotisation niveau supermarché : consommation outrancière de surface (locaux, stationnements), d’énergie (éclairage, chauffage, climatisation réfrigération des linéaires), places d’automobiles, pression des fournisseurs, éloignement des producteurs, besoins de transport, etc. Évidemment qu’il faut retourner vers les circuits courts ou DIRECTS.

Le 19è siècle et ses banques exaltées nous donne Napoléon 3 et le chemin de fer en fabrication partout en Occident, soit la prospérité momentanée où le chômage était inconnu, ainsi la guerre de 1870 passa avec ses misères, et tout au long de ce 19è siècle la monnaie fut très stable... jusqu’à la guerre de 1914-18 !

Le divertissement sain et naturel du temps de l’artisanat : « C’est en écoutant de telles histoires que, dans cette époque des longues journées, on savait se créer des « loisirs » imprévus... On comprendra aussi que le travail « minuté » d’aujourd’hui, dû à nos ingénieurs, a fait disparaître ces sortes de loisirs, dans les journées plus courtes l’intensité du travail a augmenté, et il n’est plus question d’écouter des histoires. Le loisir est maintenant au dehors [médias, télé, ciné, culture de masse], et il pose des questions nouvelles », écrit joliment Hyacinthe Dubreuil.
Hyacinthe Dubreuil écrit justement dans son livre : J’ai fini ma journée, que : « Avec l’avènement de la bourgeoisie industrielle du 19è siècle, c’est la classe de gens très différente de la bourgeoisie des Corporations du Moyen-Âge qui apparaît. Enrichis par le travail en usines, ce furent les fameux « parvenus » chez lesquels l’éducation n’avait pas suivi la montée de la richesse. Seulement quelques individus possédant un meilleur fond moral se révélaient, tel ce Dollfus, de Mulhouse, qui avait déclaré que le patron doit aux ouvriers « plus que le salaire ». Il inaugure alors le « paternalisme » envers lequel on n’a peut-être pas été tout à fait juste ». Évidemment le vrai patron est celui qui connaît à fond tous les rouages de son entreprise.

Le mondialisme sain, c’est celui de l’ouvrier : il est partout chez lui, sa patrie c’est son industrie, elle est partout où il peut trouver les mêmes outils, il y est aussitôt chez lui, comme l’exprime si bien H. Dubreuil rejoignant ainsi le compagnonnage des constructeurs de cathédrales au moyen-Âge. C’est le mondialisme ou nomadisme du travail, de l'art, et non celui du profit et de la circulation du fric.
Le mondialisme actuel vient essentiellement des États-Unis, c’est le « Ce qui est bien pour nous est bien pour vous », soit le COLONIALISME : ce que possèdent les USA, leur creuset, c’est le MELTING POT. Cette fusion de nombreuses populations qui semble la fierté des USA, là où un émigré de fraîche date peut parler de la révolution américaine comme si ses ancêtres s’étaient battus à Lexington ! Donc les USA c’est un sentiment d’orgueil national, qui est devenu agressif, non à cause du peuple américain, mais à cause de ses gouvernements successifs depuis la guerre de 1914-18 et la création de la FED. Le sens civique dans la France a disparu en 1789.

Aujourd’hui de cette modernité et de ce délire technologique nous sommes dans le CONFORT du tout tout de suite, donc du rendement et de ses conditions « plus économiques » bien-sûr pour économiser et « protéger la planète » ; et puisque tout devient robotisé, il y a moins d’effort physique pour l’esclave, donc il se rapprocherait du non matérialisme, je suis tenté d’écrire qu’il se rapproche du divin, MAIS UN DIVIN INVERSÉ car produit par la rentabilité et le rendement ; donc un divin du Diable, celui de la laïcité. De cette laïcité assimilable au confort si présent, de cette sécurité matérielle où tout se veut assuré, sécurisé, protégé, « de sorte que, continuant à vivre dans l’isolement individualiste [nommé par la république ‘responsabilité’, et par le business 'VOTRE ceci ou cela'], nous serons « libres », libérés de la préoccupation d’aimer nos frères » écrit justement Hyacinthe Dubreuil décrivant cette société d’assurés, où les liens de la solidarité semblent s’affaiblir en proportion de la sécurité que l’on croit acquise.


Au lieu de chercher une méthode pour contrôler les naissances et réduire la population mondiale, « Ils feraient mieux de découvrir la méthode pour mourir » [mort de l’ego évidemment] comme le dit Ramana Maharshi à l’entretien 69. Mort de l’ego ou seule solution pour sortir de cet Enfer des 10.000 ans de la voie de l’Agriculture et de sa thermodynamite.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 16-09-2014 22:45

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >