Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow JE SUIS est à l’image de Dieu
JE SUIS est à l’image de Dieu Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-05-2015 20:59

Pages vues : 4085    

Favoris : 78

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lumière, Maffia, Magie, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occulte, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Tradition, Transformation, Vide, Volonté, Walt Disney, Yankee, Yokaï

 
fresque_bleu446.jpg
 
 
JE SUIS est à l’image de Dieu
Ce que les Pygmées savent
depuis la nuit des temps :
l’humain est non seulement
incarné par des forces invisibles,
mais comme il n’est qu’un voyageur
dans son propre corps et
dans le corps de la planète,
en s’échappant de ces corps
il retrouve le Souffle de
TOUS LES POSSIBLES.
 
 
LA CHUTE (du Paradis) ou LE PÉCHÉ : c’est l’incapacité ou la perte de vivre l’Instant, mais le besoin de seulement vivre dans l’Histoire ou la Chronologie tueuse, soit ne vivre qu’en référence au passé, au futur, dans la peur et dans le regret, le tout à cause du mental ou ego dans la dualité sujet-objet (la découverte d’Adam et Ève qu’ils étaient… ). Ainsi, la mode capitalo-socialiste du « devoir de mémoire » est un parfait péché !!! Par conséquence le PÉCHEUR EST SANS PRÉSENT, SANS INSTANT, SANS ICI ET MAINTENANT. D’ailleurs les psychiatres connaissent cette souffrance du pécheur, cette nostalgie de l’Instant appelée psychasthénie ou névrose obsessionnelle, soit « un infini renoncement à vivre l’Instant », ou À VIVRE VRAIMENT. Ainsi on est constamment dans la dualité sujet-objet, d’où la SOUFFRANCE !!!

« JE SUIS » dénué d’ego n’est pas une pensée. C’est la Réalisation de l’Instant ou Soi. Le sens ou la signification  de ‘Je’ est Dieu. L’expérience « Je suis », c’est « être tranquille » (Ramana Maharshi, entretien 226). « Être tranquille », dans le sens d’avoir dompté l’ego, d’avoir dompté le « Je suis ceci ou cela » (entretien 363)
« Le Soi est Dieu. « JE SUIS » est Dieu » (entretien 363).
 
Dieu, la Libération ou Bonheur :
« Dépassez seulement la fausse idée que le ‘Je’ est le corps. Trouvez à qui se présentent les pensées. Si la conscience du ‘je’ [ego] disparaît, la découverte est achevée. Ce qui subsiste, c’est le pur Soi [Instant]. Comparez le sommeil profond et l’état de veille [et sa « raison »]. Ce n’est que dans ce dernier que se trouvent la multiplicité et le corps. Dans le sommeil profond, le Soi demeure sans qu’il y ait perception du corps ou du monde. Là, règne le bonheur.

Le shruti-vakya « aham brahmâsmi » [Je suis le brahman] se rapporte à l’état de sommeil profond et non au mode de fonctionnement du mental. On ne peut devenir le brahman [Absolu] par le seul fait de répéter ce mantra. Cela signifie que le brahman n’est pas ailleurs. Il est votre Soi. Découvrez ce Soi ; le brahman est alors trouvé. N’essayez pas d’atteindre le brahman comme s’il se trouvait dans quelque contrée lointaine [aucun but à atteindre] (Ramana Maharshi, entretien 54).
Aucun but à atteindre : le vrai ‘Je’ est toujours là. Il est présent, ici et maintenant, il est l’Instant. Il n’apparaît ni ne disparaît jamais. Ce qui EST doit perdurer à jamais. Ce qui apparaît nouvellement doit aussi disparaître. (Entretien 96).

LA PEUR : la sensation d’avoir le mental séparé du corps physique, comme se « dédoubler » (voir plus bas).  Mais, la peur ne peut venir que par l’habitude d’identifier le corps avec le Soi. « Si l’expérience de la séparation entre le corps et l’esprit se répète souvent, elle vous deviendra familière et la peur cessera » (entretien 96).

Dieu n’est rien d’autre que le Soi (entretien 106). LE ROI EST LE SOI : il accomplit des miracles, remplit sa mission, et finalement accède à la Royauté et épouse sa princesse…


CIRCUMINCESSION : LES SUCRES.
Chaque fois que la Conscience est dégagé, l’état précédent de conscience est marié à l’état nouveau ; comme les sucres ou effet domino, les successions de dominos ou consciences sont illusoires par le fait de leur changement et de leur relativité par rapport au Soi ou Absolu.
En effet, « Dieu créé l’Homme à Son Image… ». Seulement à Son Image ! Il a seulement reçu une ÉTINCELLE de Dieu. Une étincelle depuis longtemps éteinte chez beaucoup.
Ainsi le reflet, ou l’image, le FILS, en oubliant comme en ce moment son « Créateur » et sa Transcendance s’annihile lui-même par sa propre volonté, ou son propre ego dans la Création qui va en être mutilée (la Chute), coupée du TAO ou Origine, par le fait même que le Fils ne se re-connaissant pas dans le Père, ne peut se re-connaître dans la Création d’Origine ; et qu’étant lui, le Fils, l’expression du dernier terme de la Création, c’est à partir de ce terme, la Chute que le Monde 3D va œuvrer par lui, par son self-Pouvoir créatif. Si le Fils ne re-connaît pas le Père, c’est la Chute et l’actuel monde anti-création ou de la thermodynamique ; le monde de la dualité et la perte de l’énergie libre.
L’actuel monde de Lucifer est une part d’Originel détachée de l’Origine au moment de la Chute. Lucifer « Ange déchu » signifie qu’il est tout de même un Ange ! Donc il est NOUS aussi, c’est pourquoi Lucifer est aussi un AMI, comme le terroriste… Tout est lié.

« Dieu créa l’homme et l’homme créa Dieu. Ils sont tous deux les créateurs des noms et des formes. Mais en réalité, ni Dieu ni l’homme n’ont été créés » comme le dit Ramana Maharshi à l’entretien 264.
Le mot ‘pouvoir’ contient à la fois Dieu et le Diable, comme le mot SACRÉ ou SAINT (ici-bas tout est double).
Le Saint est l’ombre du Sorcier, et le Sorcier est l’ombre du Saint. Devant un Saint, cherchez le Diable, il n’est jamais loin, et les Saints authentiques le savent parfaitement et dialoguent sans cesse avec lui. D’ailleurs les Romains déclaraient sacer (sacré) celui qui ne pouvait être touché sans être souillé et sans souiller, celui qui était rendu coupable d’inceste ou de meurtre ou qui avait commerce avec une femme en période menstruelle (réf. Pierre Solié : Médecines initiatiques, aux sources des psychothérapies).
Depuis la Chute Nous sommes confrontés AU TEMPS ou CHRONOLOGIE TUEUSE ou HISTOIRE, comme l’énonce l’entretien 264 : le monde ne souffre pas de devoir finir, il souffre de ne pas avoir commencé : de ne pas avoir encore « eu lieu » comme le dit l’entretien 264 (il avait certainement lieu à L’ÂGE D’OR).

Un « monde sans histoire » donc sans temps (événements se déroulant d’un point A vers un point B) est le propre ou le naturel de la VIE ÉTERNELLE, celle qui ne fait jamais événement, une histoire à jamais manquante. Sans durée, comme un « voyageur dans le temps » s’en jouant en « s’y baladant dedans » ! (Phénomène que certains appliquent aux ovnis…) Ainsi le « Big bang » fait partie de ce qu’on nomme Histoire : avec un début et une « fin des temps » chère aux Yahvistes et aux Catholiques, ou à toutes religions du Salut.
La réalisation du Soi-Instant peut très bien sur le plan « technique » être un phénomène de « voyage dans le temps », parce que les « humains du futurs » sans dualité sujet-objet seraient capable de « se moquer du temps » et de la matière et de venir nous rendre visite « en arrière », mais certainement pas une matière bidouillage binaire à la Ray Kurzweil. Ici on appelle ça des rencontres RR3 ou Rencontre Rapprochée du Troisième type ; un phénomène mondial… Un phénomène RR3 prouvant que le Grand Temps ou ÂGE D’OR EST TOUJOURS LÀ : pas de Chute au sens biblique : les expériences de drogues genre LSD, Mescaline, Iboga nous montrent à l’évidence son existence, tout comme les maladies mentales genre schizophrénie, délires et autres ; ou simplement nos rêves et nos phantasmes. La Chute c’est aussi le passage de Chasseurs-Cueilleurs aux 10.000 ans de la voie actuelle de l’Agriculture : passage vers la « civilisation », passage de sociétés pastorales en sociétés citadines (les citoyens), faisant irrémédiablement (diablement) reculer l’imaginaire, le Merveilleux, l’Âge d’Or. D’où le recule des Élémentaux qui délaissent nos bois, l’air, nos sources et nos rivières pour se réfugier SOUS TERRE.

Le « Je suis ce JE SUIS » ce n’est pas la super Tautologie qui fait que l’humain se prendrait pour Dieu, comme le comprend par exemple un Chrétien passé de la judéo-maçonnerie au christianisme, mais bien la réalisation de l’absence de temps ou Chronologie tueuse, ou histoire. Faire très attention que la Tautologie EST UN POINT FOCAL : à partir de la Tautologie les possibilités de conceptualisation existent à l’infini, et comme l’écrit Clément Rosset dans : L’école du Réel, « ce sont naturellement elles [les possibilités tautologiques], et non le simple « argument tautologique » qui n’argue en fait de rien, qui constituent l’étoffe d’une pensée et d’une philosophie.
La Tautologie entre aussi dans la balance Thème-Variation chère à l’Alchimie. La musique est d’essence tautologique : elle est un langage que rien n’éclaire de l’extérieur et qui, si on l’interroge sur sa signification, elle ne peut répéter que son propre dire, comme le « Je suis ce JE SUIS », elle EST, traduisible aussi en « Je suis qui JE SUIS », simplifiable en lettres majuscules : JE SUIS (ce qui évite les erreurs à partir du Sum qui Sum traduit comme « Je suis celui qui est », qui sonne déjà comme avec une histoire, une Chronologie tueuse… Une absence d’Instant…

CROYANCE sonne comme CROIX, donc comme le POINT FOCAL :  pas d’histoire, pas de temps donc pas de dualité, donc SANS OBJET NI SUJET. Mais depuis 2000 ans ça a été déformé pour non seulement se transformer en religion (sens de relier les êtres humains, les accorder entre eux et non les enchaîner entre eux, cependant le contraire se produit plutôt…) mais surtout ça a non seulement été déformé, mais INVERSÉ : les banques, le Saint Fric, le crédit-crédo, le sujet-objet dans toute sa splendeur ; ces banques qui autrefois se nommaient « Marchands de Confiance ». Nous sommes bien dans des temps sataniques, et depuis longtemps (1789 n’a rien inventé ni trop changé de choses).
La « Fin des Temps » est la recherche du Graal, du voyage dans le Temps, car actuellement et depuis la Chute, pour nous autres êtres humains, le Sentier des choses proches est le temps le plus long, et pour cette raison le plus difficile (ce qui est si simple est effroyablement compliqué).

COMME L’INSTANT CRÉANT PAN OU PANIQUE, LE TERRORISTE FAIT PEUR PARCE QU’IL EST DANS L’INSTANT : un autre à la fois irréel (en tant qu’autre de l’homme « de bien » ou intégré au système) et venu de nulle part (en tant que rebelle à toute localisation, ce qui est le propre du terroriste : il fait peur on ne sait où et quand il va frapper) : tel le Mithra-Dieu-Planète Jupiter qui est autre que l’humain et, vivant dans l’Olympe, il réside « ailleurs ». D’ailleurs Mithra qui est la base du Christianisme repose sur le sacrifice du Taureau (1), autre moyen de marier le corps et le Soi-Instant : parce qu’apparaît la notion mercantile de VALEUR : un bien matériel contre un bien spirituel : l’offrande-monnaie de paiement ! (Mais l’aspect mercantile du sacrifice ou offrande est uniquement perverti PAR LA MAGIE ou VOLONTÉ, donc par le mental… ).
Cet autre, ce terroriste, ce Lucifer, est en même temps très proche, par l’impossibilité où l’on est de se situer hors de portée de son repaire, un repaire qui existe ou non, et qui occupe aucun lieu par rapport auquel on pourrait prendre ses distances pour s’en protéger. Ainsi on est toujours près de ce qui ne réside en aucun lieu, comme l’exemple du collier au cou de la femme dans l’entretien 63 de Ramana Maharshi : la femme cherche bien loin ce qu’elle croit perdu et qu’elle a toujours autour du cou ! C’est ça le drame de l’oublie du Soi-Instant, le péché qui créé la souffrance.
Ainsi le plus proche de mes voisins est celui qui se situe plus loin de tout lieu repérable : car il n’a pas à venir de loin, comme le collier déjà autour du cou de la femme, il n’a aucune distance à parcourir pour venir jusqu’au cou ou jusqu’à moi et mon voisin, dès lors qu’il est situé non pas au loin, et si loin soit-il, mais « ailleurs », donc D’AUCUN LIEU (non-dualité), ainsi est le danger qui menace les humains depuis la Chute !!! C’EST LE DANGER DE L’IMMÉDIATETÉ, CE QUI FERA COMPRENDRE L’HYSTÉRIE ACTUELLE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL AUPRÈS DE SA MODE DU TERRORISME.
Le Nouvel Ordre Mondial cherche à PRIVER LES HUMAINS DE LEUR SINGULARITÉ, de leur Soi-Instant, en les transformant en ÉLOIGNEMENT D’EUX-MÊMES, comme s’ils devenaient des jumeaux d’eux-mêmes et deviennent des DOUBLES, DES FAUX, DES COPIES.
L’étrangeté a toujours fait peur, d’où d’ailleurs le succès des films d’épouvante et autres Dark Vador hautement excitant… l’aura d’une autre chose non discernable éloignée de l’Instant… Inversion totale…
Les choses les plus simples sont effroyablement compliquées !
Notre civilisation est perdu dans la complexité tant elle ignore la simplicité ; elle l’a remplacé par le confort (aide) anti-naturel, anti-création.


Note.
1. Le sacrifice dans l’opinion hébraïque est matérialiste : la vie est préférable à la mort, dans le sens où on « refoule la mort sous le tapis ». L’holocauste n’a de sens que dans la mesure où il s’agit de sacrifier sa vie mortelle pour témoigner d’une vie supérieure dans le Soi-Instant ou non-dualité. Ainsi chez les Hébreux on est toujours éloigné du Soi-Instant, parce que l’union corps et âme chez eux possède un support matériel : le SANG !!! D’autres parlent de sacrifices en forme de victoire de la nature spirituelle de l’humain sur son animalité dont le Taureau serait un symbole (culte de Mythra) ; on est en plein évolutionnisme !!!

[En haut de page : aquarelle de Michel Roudakoff, Minéral Bleu, d’après une fresque].
 
 

Dernière mise à jour : 01-05-2015 21:46

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >