Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Téléportation et Semblespatium
Téléportation et Semblespatium Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 09-06-2015 17:18

Pages vues : 4316    

Favoris : 72

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
oro3transpa_cubenek.png
 
 
Téléportation et Semblespatium
Le Gouffre ou ABÎME
ABONDA (sans fond)


« Beam me up, Scotty » (le voyageur au mécanicien du vaisseau dans Star Trek)
 
 
« Celui qui n’a jamais changé d’avis n’a jamais rien appris » (Apprendre, du A privatif et prendre, donc ne pas prendre, ne pas posséder, mais FLUIRE c’est cela, car tel est pris qui croyait prendre !).

SEMBLESPATIUM : de sembler (paraître, apparaître, ressembler à, mettre ensemble, rassembler), et du latin spatium (espace, durée). Ici il y a ÉCHANGE d’espace, donc non-localité ou UNE seule localité (plus de dualité cause-effet).
Alors que la Téléportation n’a qu’une notion de distance, donc d’évolutionnisme entre un point A et un point B. Ici il y a localité de départ et localité d’arrivée.
 
La Téléportation et Semblespatium remonte à la nuit des temps. Pas besoin d’avoir attendu des séries télé comme Star trek ou des Alain Aspect et David Bohm. Depuis longtemps, et surtout depuis Savinien Cyrano de Bergerac on savait que VOYAGER C’EST ÉCHANGER DES VOLUMES : IL N’Y A PAS DE DÉPLACEMENT, PAS DE LOCALITÉ car rien n’est séparé (pas de spatio-temporel).
Cyrano rejetait la notion de LOCALE et de ce fait dépassait largement Albert Einstein. Il concevait déjà l’électricité : « Il est facile à juger que dans le Monde le mouvement n’augmente ny ne diminuë, puisque ce qu’un corps en perd se conçoit possedé par un autre » (Fragment de Physique, chapitre 7 : Du ralentissement du mouvement).
Cela correspond aux ions ou molécules qui deviennent positifs lorsqu’ils perdent des électrons ; et inversement les ions deviennent négatifs lorsqu’ils gagnent des électrons.

« - Ayant serieusement medité sur la nature du mouvement, il me semble que tout ce que nous pouvons dire pour expliquer la connoissance que nous en avons, consiste à dire qu’il est le passage d’un corps du voisinage de certains estres dans le voisinage d’autres estres. Et en cela je m’éloigne un peu du sentiment du vulguaire qui le définit le passage d’un corps d’un lieu en un autre ; car il conçoit tous les corps logez dans une étenduë ou espace de laquelle ils diferent réellement ; de sorte qu’attribuant des parties à cette étenduë, il conçoit le corps mobile appliqué successivement au lieu dont il est contenu. Cette pensée seroit raisonnable, si ce qu’il supose estoit vray : mais comme nous avons rejetté cette prétenduë extension, parce qu’elle est la matiere mesme, nous sommes obligez de considerer cette mobilité à l’égard des parties de la matiere, & non pas de ce lieu imaginaire qui n’a point de parties, puisqu’il n’a pas d’extension. Se mouvoir donc, c’est se détacher de certaines parties d’un corps, pour s’appliquer à d’autres : & parce que tout détachement est réciproque, c’est-à-dire qu’un corps ne se sçauroit détacher d’un autre, que cet autre ne se détache en mesme temps de luy ; il s’ensuit que l’on ne sçauroit concevoir qu’un corps se meuve au respect d’un autre, que cet autre ne se meuve au respect de celuy-cy ; & par consequent si je fais une piroüette dans le Monde à l’entour de mon propre centre, ou bien si je demeure sans bouger dans le mesme lieu (ce qui est encore la mesme chose) il s’ensuit à cause que les parties du Monde qui m’environnent se détachent de certaines parties de la surface de mon corps pour s’appliquer à d’autres ; il s’ensuit, dis-je, la mesme chose, si je me suis meu dans le Monde autour de mon centre, que si toutes les parties du Monde se sont meuës à l’entour de moy. Vous ne sçauriez donc prononcer que l’un se meuve plutost que l’autre, si ce n’est sous certaines considerations, dont la meilleure que vous puissiez avoir, c’est d’attribuer le mouvement au corps, dans lequel est la cause du détachement, & le repos à l’autre… »
(Texte d’époque mis en français actuel, chapitre : Du mouvement et du repos, dans : Le Fragment de Physique, page 530, de l’édition des Œuvres complètes de Savinien à la Librairie Belin). Voir aussi la page : Le monde de la TENSION... pour éviter PAN.


Et chez Ramana Maharshi :
« Vous avez quittez votre maison dans une charrette, pris le train, êtes descendu à a gare, remonté dans une charrette et vous vous êtes retrouvé dans cet ashram. Quand on vous à demandé ce que vous avez fait, vous avez dit que vous avez voyagé depuis votre ville jusqu’ici, n’est-ce pas ? Le fait n’est-il pas plutôt que vous n’avez jamais bougé et que ce sont les divers moyens de locomotion qui vous ont transporté tout le long de votre route ? De même que vous confondez ces mouvements avec les vôtres, vous faites ainsi pour les autres activités. Mais ce ne sont pas les vôtres. Ce sont les activités de Dieu ».
(Ramana Maharshi, entretien 78)
Ainsi il n’y a pas de « transmission » puisque il n’y a pas de localité. Il n’y a que l’Instant et « différents rayons » ou Sources.

Donc il y a une grande erreur à employer le mot Téléportation puisqu’il n’y a pas de déplacement d’une localité à une autre. Par exemple on ne peut plus employer cette vieille définition où la Téléportation serait : le transport de personnes ou d’objets à travers l’espace par des moyens technologiques avancés (le système de déplacement à travers un wormhole ou trou de ver genre Stargate). Par contre si on entre dans le mental : la téléportation serait grâce au mental le transport de personnes ou d’objets par les moyens du mental (de la conscience).
Par contre une troisième voie de Téléportation se rapproche plus du Semblespatium en ce sens que c’est le Vide, donc le RIEN, qui transporte des personnes et des objets et se foutant de n’importe quel « espace ».

Les Zaméricains parlent aussi d’une quatrième possibilité : la mode et sauce quantique où un système échange bien contre un autre système (la q-Téléportation ou q-Semblespatium).
Une cinquième possibilité se démarque nettement des autres : on transporte personnes et objets dans des univers parallèles (la e-Téléportation ou e-Semblespatium), mais il y a encore le mot « transport ».
La sixième possibilité est la cinquième mais en un « UNIQUE ESPACE », sorte d’infini, de TOUT, ce que Savinien décrivait il y a quelque 380 ans. C’est là qu’il y a véritablement échange « d’espaces ».

L’opinion d’évolutionnisme voudrait que la Stargate (comme celle de la série télé Stargate SG1) soit une entrée de trou de ver de forme plate (surface de l’Eau) qui introduit dans un « couloir » ou vortex, et qui reste prisonnier de la « vitesse de la lumière » (elle est seulement « accélérée ») donc on a encore l’opinion de « temps » et de localité. On reste encore dans la géométrie euclidienne, avec l’utilisation de « matière exotique » (de signe -, elle repousse et laisse entrevoir un trou de ver).

Dans la troisième voie de Téléportation qui rapproche plus du Semblespatium il y a jonglerie de « vitesse de la lumière ».

La q-Téléportation ou q-Semblespatium.

Les dématérialisations « d’espaces » :
1. Les personnes et objets placés à l’intérieur du q-Semblespatium sont scannés par un système informatique.
2. Un faisceau de balayage encode les personnes et objets sous forme binaire (alors ça craint !) pour en faire un modèle numérique (à ce propos voir les projets du transhumanisme, mais aussi l’HOMÉOPATHIE ET SES HAUTES DILUTION ET LA MÉMOIRE DE L’EAU de Jacques Benveniste, et à Ugo Morichini).
3. Le faisceau de balayage dématérialise alors l'objet ou la personne et stocke son modèle dans un tampon ou « tiroir ».
Alternative 1 : Le processus de dématérialisation convertit les atomes en un faisceau d'énergie pure.
Alternative 2 : Le faisceau de balayage ne dématérialiser pas l'objet ou la personne.
4. Le système de q-Semblespatium transmet son flux d’énergie pure et d’information à « destination ».
5. À réception, le flux d’énergie et d’information est recombiné et la personne ou l’objet retrouve son origine. C’est un peu le système de la Stargate de la série télé.
Bref, c’est de la pure fiction   Du pur transhumanisme à la Google & Cie., surtout si on continu d’utiliser la saloperie du binaire ! On ne pourra JAMAIS digitaliser, virtualiser un être humain et le rematérialiser ensuite !!! Même s’il y a une analogie avec l’EAU… sa mémoire… Bref, je refuse catégoriquement de me laisser « encoder » par un quelconque ordinateur binaire, même quantique ! (au risque de me voir « copié »), nous le sommes déjà assez avec les fichages digitalisés de l’étatisme moderne et bancaire.
Ce scénario est trop proche de l’évolutionnisme à la Freud Marx & Cie.


L’EPR (Einstein, Podolsky et Rosen) ou corrélation entre deux choses. On entre dans l’assemblage Onde-Particule et on se rapproche de « l’échange d’espace » de Savinien. Le Paradoxe Einstein-Podolski-Rosen EPR : il explique que deux particules de matière, qui ont été ensemble une fois et qui ont été séparées, restent pour toujours en relation. Si l’une des deux particules, par la suite, est soumise à une modification, l’autre particule réagit immédiatement, même si elles sont séparées entre-temps par des « années-lumière ».

RAPPEL :  la Vraie Télépathie ignore l’espace-temps. Pourquoi les êtres humains ne communiquent pas tout le temps avec la Vraie Télépathie ? Pourquoi notre corps a-t-il développé un système nerveux, qui communique pratiquement à une vitesse d’escargot avec seulement 8-10m par seconde (idéation du mental) ? Réponse, parce que depuis plus de 10.000 ans de cette voie de l’Agriculture que notre corps n’est plus adapté à la Vraie Télépathie. Nous ne savons plus utiliser la LANGUE-SOURCE. Nous nous reposons sur un alphabet, une logique et de la syntaxe et des conventions, donc sur du CONFORT. Mais TOUT EST DANS TOUT.
La Vraie Télépathie EST un échange d’espaces : de télé (à distance) et de pathie (du grec patheia, pathos, ce qu’on éprouve), il s’agit bien plus de percevoir ce que l’autre éprouve que de communiquer avec lui, ainsi on échappe notamment à la tyrannie de l’opinion.

Étant donné que le « Temps » n’existe pas, il n’existe que s’il y a quelqu’un pour l’observer, il est donc dans le mental ; la totalité du monde est dans le mental : ce sont des constructions de notre mental. Et mesurer quelque chose C’EST LA MODIFIER (le nom et la forme donnent naissance à… l'opinion... ). Ainsi l’acte de mesurer une particule détruit réellement une partie de l'information à propos de son état primitif. Cela rend impossible, apparemment, de copier des particules et les reproduire ailleurs via une téléportation « quantique ».
« L’échange d’espace » de Savinien est l’intrication de deux particules : on reconstitue l’espace d’origine : les deux ne font qu’un seul, mais « déplacé » (les deux espaces couplés + un qui devient le « départ » de celui qui veut se déplacer : nous ne sommes alors plus dans une notion de ‘mesurable’ si chère à notre époque). L’Ouroboros illustre l’échange d’espaces.
ATTENTION : il ne s’agit nullement de « copier » un individu ou un objet en le « déplaçant » vers, comme si le nouvel arrivant perdait son original ! Non, c’est l’original qui est toujours intact et qui se « déplace ».

Un ordinateur non-binaire, à qbits, qui en posséderait 36 pourrait effectuer des calculs très rapides qui exigeraient d’un ordinateur binaires plus de 13 milliards d’années ! Un ordinateur à 36 qbits peut être l’outil de Semblespatium dans le style Stargate SG1. Le qbit sortant du binaire possède 2 états simultanément. Huit qbits peuvent représenter EN PARALLÈLE, donc simultanément, tous les nombres allant de 0 à 255. Mais ce vertige de possibilités laisse entrevoir un doute quand aux résultats de l'opération : doute où incertitude. Et à cause du système physique, le beau parallélisme du qbit risque de tomber dans une décohérence en retournant en série de 0 et de 1. L’idéal est le Itri : une infinité d’état SIMULTANÉMENT et à un tierce supplément : une gate. Rien qu’avec deux Itris on a un ordinateur « plus savant que Dieu Lui-même » !!! Itri pour I de « Un Point c’est Tout » et Tri de trinité ou trois atomes. En fait, deux Itris, et il n’existe plus aucun Univers !!! Donc un seul suffit sinon c’est la catastrophe…
Avec le Itri nous sommes au-delà de la télékinésie. Télékinésie évidemment étudiée par les armées de tous grands et riches pays, notamment le Remote Viewing (Clairvoyance).

En Septembre 1981, un article extraordinaire a été publié dans la République populaire de Chine dans la revue Ziran zazhi (trad : Nature Journal), et ce document a été intitulé « Quelques expériences sur le transfert des objets Interprété par des capacités inhabituelles du corps humain ». Le journal a rapporté que des enfants doués d'intuition ont pu causer une téléportation apparente de petits objets (radio micro-émetteurs, papier photosensible, mécanique de montres, des taons et autres insectes, etc.) d'un endroit à un autre (espacé de quelque mètres) sans jamais toucher les objets à l'avance. Les expériences ont été exploités sous une exceptionnellement surveillance à la fois en simple aveugle et en double aveugle.
Des recherches complémentaires effectuées par l'Institut de génie de médecine aérospatiale à Pékin était rapporté dans le numéro de Juillet 1990 de la Revue chinoise de la science somatique (Kongzhi et al., 1990; Jinggen et al., 1990; Banghui, 1990), qui a également été traduit en anglais par la DIA. Les expériences rapportées dans plusieurs articles impliquant l'enregistrement vidéo et la photographie à haute fréquence du transfert des objets comme : des noix, des pilules, des clous, du fil, papier photosensible, papier traité chimiquement, des éponges trempées dans FeC13, etc.) à travers les parois des enveloppes en papier scellés, double couche de type KCNS sacs en papier, des bouteilles scellées de verre et des tubes avec des bouchons scellés, et des boîtes de film plastique scellés sans que les parois d’aucun des conteneurs ne soient violés. Toutes les expériences chinoises ont utilisé des enfants et les jeunes adultes doués, qui possédaient des capacités intuitives, pour provoquer la téléportation des différents échantillons. Dans tous les cas expérimentaux qui ont été signalés, les éprouvettes qui ont été téléporté étaient complètement inchangées par rapport à leur état initial, même les insectes n’étaient pas affectés par leur « voyage » et les résultats expérimentaux pouvaient être toujours reproductibles.

Dans le cas de téléportation en Chine, la conscience humaine permet de pénétrer une « quatrième dimension » : pénétrer dans les récipients de l’expérience sans les violer physiquement. Donc pas de réelle dématérialisation et rematérialisation. C’est en quelque sorte le « temps » qui s’est déplacé, pas les objets.
Les fluctuations d'intensité du signal électromagnétique de la petite radio, et le mélange apparent d’autres objets avec les parois de leurs contenants, représente le passage des spécimens à travers une 4ème dimension spatiale. Au cours de la téléportation les signaux radio émis par la petite radio sont devenus faibles, comme inexistants et fluctuants, parce qu'ils se répandaient dans la 4ème dimension et qu’ils étaient devenus indétectables dans notre espace à trois dimensions.
La même sensation de faiblesse chez les autres objets qui semblaient se mélanger avec les parois de leur conteneur semble être une 4ème dimension, provoqué par le mental des expérimentateurs, qui pourrait ressembler visuellement à un cube de Necker.
(Pour la Téléportation en Chine, en référence à : Mort ou Pas ? du cardiologue le Dr. Pim VAN LOMMEL)

Mais le véritable échange d’espace à la Savinien passe par les COULEURS : ARC-EN-CIEL ou « échelle » donnant accès à ailleurs. D’ailleurs dans la Genèse 9, 12-17 il est écrit : « Et Dieu dit : Voici le signe de l’alliance que je mets entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à venir : je met mon arc dans la nuée et il deviendra un signe d’alliance entre moi et la terre ». Sept Couleurs de l’Arc-en-Ciel donnent LE BLANC DE L’INSTANT.
Les Couleurs de l’Arc-en-Ciel ne sont pas de la matière mais sont le résultat du traitement que subit la lumière. Le Christ est l’homme de douleur absolue PAN (panique) quand la Conscience absorbe dans l’Instant toute la Lumière. Un Réalisé est du même ordre.

Tout étant vibrations, la Téléportation ou plutôt Semblespatium est une réalité ! Dans la religion et certaines traditions on parle parfois de « bilocation » (être dans deux ou plusieurs endroits à la fois).
L’ADN communique sans temps, sans espace.
Le plus délicat est un travail d’Alchimiste : marier Conscience et Matière… Car en réalité les deux ne font qu’un, il n’y a pas comme à l’Occidental une matière d’un côté et un « esprit » de l’autre, tout est à la fois continu et discontinu (comme dans l’effet domino).

Voir aussi le site de Dan Winter.


 


 
Importante vidéo.
 
 
 

Dernière mise à jour : 09-06-2015 17:57

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >