Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Masturbation du chapeau du N.O.M.
Masturbation du chapeau du N.O.M. Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-06-2015 22:15

Pages vues : 4709    

Favoris : 62

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
lord_milnerhitler.jpg
 
 
Masturbation du chapeau du N.O.M.
ou talmudistes financiers ou
société de technocrates ou
travailleurs du chapeau : cette
nouvelle judéo-maçonnerie spéculative
des Léon Bourgeois & Cie et ONU
Travail du chapeau ou RAISON
des perruques poudrées
 
 
Fuyez le plus loin possible les vendeurs de « paix » et de « démocratie » ! Ces vendeurs de « paix » n’en ont strictement rien à foutre de « sauver l’humanité » tant qu’ils seront prisonnier de leur ego.

ATTENDRE UNE FIN DES TEMPS EST LA PIRE DES IDOLÂTRIES DES RELIGIONS DU LIVRE en mythe de la cité (City de Londres) future, avec ses rêves politiques de conquête et de domination universelles, ses lendemains qui chantent et sa soif de nivellement reproduisant façon judaïsme, l’appel divin à l’unité (un seul troupeau, un seul Pasteur : le peuple élu et ses Couilles en Or ou oligarchie).

TALMUD : de apprendre, du A privatif et prendre : le travail du chapeau n’entraîne pas la Connaissance, ainsi, tel est pris qui croyait apprendre, surtout si on y ajoute « par cœur », donc du pur travail du chapeau !!! La Connaissance n’est pas du business, elle est GRATUITE : seul celui qui ne cherche pas à prendre peut découvrir et con-naître (pas de dualité sujet-objet mais con = avec, ou dans l’INSTANT). Il n’y a pas de bagages culturels, comme ceux symbolisés par des rangés de livres comme décor derrière la prêche des rabbins officiant leurs opinions sur l’Internet ou ailleurs.
 
RAPPEL : ces travailleurs du chapeaux se veulent « sauveurs de l’humanité » ou « défenseurs la civilisation », donc LA LEUR : les ismes ou travail du mental transposé en mécanique, pardon, en politique, ça devient la pensée unique actuelle ou mécanisation des âmes, le viol des foules. Historiquement, la technologie de la mécanisation sociale, le socialisme, a progressé parallèlement à la mécanisation industrielle progressant tout au long du 19è siècle grâce à la montée en puissance des banques.
Les fabricants d’opinions, de psychoses collectives, les inventeurs de « ismes » ; des pachydermes qui s’appellent Staline, Lénine, De Gaulle, Nasser, Hitler, Mao, Mussolini, et se poursuivant en des Alfred Milner (photo du haut caricaturé en Hitler). Tout le monde veut s’intégrer, trouver sa case, sa sécurité, son confort intellectuel et sentimental dans un troupeau (le mondialisme que rêvent ces pachydermes et autres judéo-maçons). L’Église de Rome n’échappe pas à ce troupeau dont le Berger se prétend Juif (le peuple élu) ! Un psychisme de groupe ou grégarisme agglutinant les âmes en un paquet visqueux, comme les paquets d’œufs de crapauds qu’on trouve dans les étangs ; il est dangereux d’être têtard qui veut vivre seul en tête à tête avec les lois de sa vie de têtard, sans la protection de ce paquet de gélatine. Il y a toujours un goujon ou une truite pour le bouffer. J’empreinte ce superbe exemple à Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.

La Trinité du Nouvel Ordre Mondial, dans l’ordre : les marranes (Juifs convertis au catholicisme), la City de Londres, les droits de l’homme.

Le mondialisme actuel est une masturbation mentale liée à une poignée d’individus, des marranes, ayant des postes clés à la City de Londres, et tous issus de la haute aristocratie et bourgeoisie anglaise. Henri VIII avait pour agent financier une famille de marranes portugais.

Pour les droits de l’homme, ils commencent en Angleterre avec un ancêtre du Bill of Rights, quand les barons anglais imposent à Jean sans Terre la Magna Carta en juin 1215, amorçant ainsi le moderne néolibéralisme (liberté du commerce à tous les étrangers, en particulier aux Juifs) ; le mondialisme commence en France avec le roi Charles V, qui en 1370 ordonne que toutes les cloches se règlent sur l’horloge du Palais Royal, qui sonne les heures et les quarts d’heures. (D’après Jacques Le Goff, Pour un autre Moyen Âge, chapitre Temps et Travail, page 76). Invention du temps de l’horloge, d’où découle l’ère productif, et l’argent des bénéfices !!

L’Artiste ou Adepte labourant à fixer l’Instant le plus pur n’est actuel ou dans le temps profane, que le temps de FAIRE son labeur ; icelui terminé, l’Artiste ou Alchimiste est en dehors du temps profane.

Les suites de la Magna Carta ne pouvant progresser qu’avec le fait religieux : lutte engagée entre l’Église de Rome et les Yahvistes qui prenait un tour singulier à l’époque des Conquistadors espagnols et portugais qui allaient détruire les Peuples du Soleil (Mayas, Aztèques, Incas, etc.). Et à la même époque les Pays-Bas retrouvent leur indépendance en 1579, ce qui permet aux marranes de s’y installer, afin de faire face à l’empire financier de Venise. Au 16è siècle les Pays-Bas furent nommés « la Jérusalem hollandaise », donc un concurrent sérieux à l’Angleterre. Alors l’Angleterre pour lutter favorise l’accueil d’une forte communauté ibérique juive/marrane qui va construire les bases financières de la City de Londres, Ajoutez à cela le messianisme en forme de carotte-idole « fin des temps », un marchandage ou promesse-loterie qui va inaugurer l’impérialisme anglais. De plus les nouveaux venus sont favorisé par le bouleversement provoqué par la Réforme de Luther et Calvin : une révolution préparée de longue date par les échanges de travailleurs du chapeau juifs kabbalistes ou non et des humanistes genre Pétrarque, Pic de la Mirandole, etc.

La Réforme et le protestantisme rapprochait ce courant religieux de celui des Yahvistes : rabbins et pasteurs sont des fonctionnaires (des employés), ensuite, refus de toute transcendance, abolition du culte marial, disparition des monastères et suppression de la hiérarchie ecclésiastique. Mais le plus important, cela allait changer radicalement le rapport de ces gens à l’argent, puisque l’Église de Rome condamnait fermement l’usure ou commerce de l’argent : « Le temps est un don de Dieu et ne peut donc être vendu ». Citation d'après : Un autre Moyen Âge, de J. Le Goff. Pour l’Église l’argent était sale ; pour les protestants et les Juifs : non ; d’ailleurs « Calvin autorise les pasteurs à pratiquer le prêt à intérêt en raison des « pieux loisirs qu’il dispense aux ministres du culte ».
Les choses à partir de cette époque s’inversait : plus question du haut, selon que les choses de ce monde ne sont rien pour gagner le Ciel qui est gratuit, on ne s’attardait plus que sur le bas : le matériel ou la monnaie qui devenait une forme supérieure d’harmonie entre la société humaine ; bref, la monnaie devenait LA nouvelle religion. Les travailleurs du chapeau sur le Talmud sont pour la plupart des marchands, et sont travailleurs du chapeau en économie. (Voir Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).

Une grande figure du mondialisme et donc de la City de Londres est Oliver Cromwell, qui fut en grande communion mentale et littérale avec l’Ancien Testament, il était donc proche des Yahvistes, comme un puritain (anti-idole). Cromwell jaloux des marranes et riches Hollandais voulu les faire venir en Angleterre, soit détourner les flux économiques hollandais d’Amsterdam vers Londres afin d’en faire la capitale mondiale de la finance. À cela il faut ajouter le frankisme et sabbataisme qui met en avant les communautés juives/marranes.

Mais la City de Londres prend aussi son essor avec Guillaume d’Orange (Guillaume III d'Orange-Nassau) qui installe solidement une dynastie protestante, avec le soutien de riches juifs portugais, suite à la révolution de 1688, ce qui assure une pérennité totale à la communauté yahviste d’Angleterre. L’alliance judéo-anglo-protestante était scellée, en y ajoutant les prémices de cette prochaine nouvelle judéo-maçonnerie spéculative qui ne pouvait que naitre à Londres en 1717. Le judaïsme avait besoin d’un sponsor, il venait de se l’offrir en la personne de la City de Londres.

Ce mariage de la finance juive et de l’Angleterre n’était possible que parce qu’en conformité théologique avec le dogme judaïque talmudique (les travailleurs du chapeau). Ce mariage avec l’Église de Rome était impossible, à cause de la condamnation de l’usure, comme écrit plus haut. Il n’était possible qu’avec les pays non catholiques.
J’irais même plus loin dans le temps : le judaïsme cherchait non seulement à contrer l’Église de Rome, mais aussi à contrer les Païens comme ils le firent il y a plus de 4000 ans ! Ainsi depuis plus de 4000 ans la guerre des Yahvistes ou Hébreux, Juifs maintenant contre les Païens, continu contre l’Église de Rome. Un autre ennemi de l’Église de Rome furent effectivement les Gnostiques, un variation du thème des travailleurs du chapeau. Selon le psychiatre de courant catholique A. Stocker, dans son livre : Folie et santé du monde, il voit les Gnostiques et l’Ouroboros dans le sens contraire de l’évolutionnisme que représente les trois religions du Livre (ou révélées), il le voit comme diabolique, comme dans un sens de PAN, du TOUT, qu’il voit comme « matérialisme du retour perpétuel » en forme de renouvellement de la substance, comme la saison du printemps renouvelle effectivement la substance verte !!! Alors là, Monsieur Stocker, désolé, je ne suis absolument pas d’accord avec vous, où que vous soyez maintenant ! On a encore là la vieille lutte entre créationnistes et évolutionnistes, et une troisième voie indispensable, que je résume par celle de la non-dualité des Advaïta Védenta et de Ramana Maharshi, et qui est du même thème que l’Alchimie traditionnelle, et a pour base le Christ ou Soi-Instant. On en revient toujours au ZÉRO OU VIDE, n’en déplaise à Monsieur Stocker adepte des religions du salut, et donc du marxisme qui place l’origine à la fin des temps.
On a donc toujours cette guerre entre le mythe de l’éternel retour (Païens), et la fin des temps (Juifs ou religions du Livre). Pierre Hillard, qui bien que critiquant les Juifs (la Synagogue, comme il les nomme), se situe dans les religions du Livre, chez les créationnistes, puisqu’il parle de la Providence pour sauver le monde du Nouvel Ordre Mondial, et qu’en « bon » Occidental, comme le psychiatre A. Stocker, il crache carrément sur les Païens (toujours cette horrible division winner-loser).


Pierre Hillard comme le Dr. Stocker sont des pourvoyeurs de guerres, comme les républicains destructeurs du passé en 1789 qui, en croyant nier le passé, nie en réalité la misère, les besoins éternels de l’humain. Et par là, leur guerre contre le passé, contre les Païens, avec la carotte winner de « fin des temps », au lieu de nourrir l’avenir, l’empoisonne. « Ce qui blesse l’Essence humaine ne peut pas servir le « progrès » humain », pour faire référence à Gustave Thibon.
 
Les évolutionnistes ce sont l’oligarchie anglo-américaine et Israël qui veulent mettre en place le noachisme : les 7 lois pour les non-Juifs, et seul le « peuple élu », les Grand prêtres, seront alors l’intermédiaire entre leur Dieu et les masses non juives dans le cadre d’un monde politiquement unifié à la mode dogme Moïse & Cie.
RAPPEL : l’islam est un démarquage du judaïsme, même s’il mérite d’être tripatouillé à cause de son refus de la laïcité (judéo-maçonnique) afin d’être en accord avec le rêve de l’oligarchie.

Le protestantisme calvinisé et donc technocratisé est typiquement un thème des travailleurs du chapeau, donc des Yahvistes, et est parfaitement en accord avec la montée de la société industrielle tout au long du 19è siècle : le capitalisme ou finance internationale exige un gros travail du chapeau, et une forte technologie : c’est du « pain béni » l’arrivée de l’informatique après la seconde guerre mondiale.
La vision religieuse anglo-saxonne ne pouvait être que « science chrétienne », soit UN CHRISTIANISME JUDAÏSÉ, MÉCANISÉ, politique, ce que dénonce souvent Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux.
Alfred Milner et ses adeptes (car il s’agit d’une société secrète qui ne dit pas son logo), soit typiquement ces technocrates du projet de la gouvernance mondiale.

La société secrète Alfred Milner :
- 1873 - 1891 : W.T. Stead, Alfred Milner. Stead hélas lié à la Société Théosophique nouvellement créé ce qui en fait directement un fantôme participant à cette gouvernance mondiale ou rêve d’un nouvel Empire (Jérusalem céleste : Jésusalem !), surtout par une Annie Besant qui était un membre de la Fabian Society. Le 19è siècle était bien à la mode du socialisme et du grégarisme crapaud(teux).
- 1891 - 1901 : Cecil Rhodes & Cie (la liste est longue, et avec seulement des noms anglais, et inévitablement la Couille en Or Nathan Rothschild)
- 1901 - 1922 : période du New College avec Alfred Milner au centre.
- 1922 à nos jours : lord Lothian, lord Brand, Lionel Curtis (jusqu’en 1939). Aujourd’hui c’est The Round Table ou cercle d’influence (laboratoire d’opinion ou de travailleurs du chapeau. Voir le site http://www.moot.org.uk/). Ensuite nous avons les sociétés secrètes qui commencent à être moins secrètes de nos jours : le Bilderberg en 1954, la Commission Trilatérale en 1975).

Jeux olympiques modernes ou trinité oligarchique anglo-saxonne :
- Réseaux ou le social.
- Compétition et winners.
- Couilles en Or.
Si on n'est pas un de ces trois éléments, on peut aller chez les losers, soit chez les non-Juifs ! Elle est pas belle, cette démocratie vendue par les républicains de 1789 à nos jours ?!

[Avec l’aide de : Histoire secrète de l’oligarchie anglo-américaine, de Carroll Quigley]
 
 

Dernière mise à jour : 14-06-2015 23:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >