Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Antienne talmudique = pantalons à une jambe
Antienne talmudique = pantalons à une jambe Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 10-08-2015 23:16

Pages vues : 4744    

Favoris : 55

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Vide, Volonté, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
Hebergeur d'image
 
 
Antienne talmudique = pantalons à une jambe
et le sang de cette planète depuis plus de 4000 ans
L’OR ET SA FINANCE ET SES GUERRES


UN MONDE SOUS HAUTE RENTABILITÉ et HAUTE COMPÉTITION
OU ÂGE DU FAIRE/FER.
Bienvenue dans les pays du pétrole et de la Palestine, car de nos jours on en revient toujours au Saint Fric.


Page dédiée à Aharon David Gordon
 
 
Voir aussi :
 
1892, le prince André Poniatowski (1864-1954) décrit le mode de vie des Seligman : « L’argent en lui-même n’a pas de signification pour eux en dehors des affaires […]. Ils ne parlent que sport, littérature, art, spécialement musique, financent des œuvres et leurs partis politiques, et sont par-dessus tout dévoués à la vie de famille, avec une intensité qu’on ne trouve aujourd’hui que dans les provinces françaises […]. La vie de ces hommes, mis à part leur goût pour le sport, ressemble à celle des banquiers des vieilles maisons de Lyon », cité par Jacques Attali, dans Les Juifs, le monde et l’argent.

FAIRE/FER des affaires dans cet ÂGE DU FER OU KALI YUGA est typique de l’antienne talmudique : ce n’est pas l’argent qui compte, mais FAIRE CIRCULER LA MATIÈRE : acheter, vendre, acheter, vendre, peut importe quoi. On retrouve ce précepte chez les financiers Abraham et Simon Oppenheim énonçant le grand principe de la société de consommation : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ».
 
Cela rejoint plein pot l’antienne talmudique sous forme « d’altruisme talmudique » : « RIEN N’EST BON POUR LES JUIFS SI CE N’EST BON AUSSI POUR CEUX QUI LES ENTOURENT ». Donc vendre des services : acheter, vendre, acheter, vendre. Un Menasseh Ben Israël en 1650 écrira dans son Apologie des Juifs, que « les quatre cent familles juives des Pays-Bas rapportent beaucoup d’argent à l’État et que, partout où ils sont admis, les Juifs sont de bons citoyens qui ne veulent rien d’autre qu’apporter la prospérité autour d’eux. ‘Ce sont de fidèles vassaux’ », rapporte J. Attali.

En somme, pour ces talmudistes, l’argent c’est comme de l’Eau, ou une Pierre Philosophale : ça sert à rien, sauf à FAIRE CIRCULER LA MATIÈRE, COMME LE SANG QUI CIRCULE DANS UNE AUTRE MATIÈRE : LE CORPS. Le Sang du sacrifice aux Dieux et aux guerres sert à maintenant ACHETER LA PAIX !
SANG : symbole solaire, rouge, chaleur, vie. Sang et Terre = vie dans les trois règnes : minéral, végétal, animal. Voir le Sang du Christ et le Graal. le Sang correspond aussi au souffle de l’Esprit : en forme de véhicule des passions ; alors l’argent en deviendra une religion ! Un véhicule de l’âme, ce qui peut exprimer le sens des rites des sacrifices, dans lesquels un grand soin est pris pour ne pas laisser le sang de la victime se répandre sur le sol (ref. dic. des Symboles, de J. Chevalier et A. Gheerbrant).
CIRCULATION DU SANG OU DE L’ARGENT = COMMUNION PAR LE SANG, ALLIANCE, SERMENT PAR LE SANG. L’ARGENT DEVIENT ARCHE D’ALLIANCE, SUPRÊME IDOLE. Il n’est point étonnant que le socialisme soit si présent dans les Hébreux-Juifs. SANG = MOTEUR.

En 1867 New York devient la capitale financière des USA : les Loeb, Lehman, Goldman, Seligman près de Wall Street. Puis Jacob Schiff à l’âge de 20 ans fonde sa société de courtage bancaire à Wall Street. Les Goldman et Sachs fondent leur banque commune. On se marie entre familles banquières.
Le Juif allemand Emile Berliner émigré aux USA invente en 1887 un microphone, le disque plat, etc. On est en plein ÂGE DU FAIRE/FER
« Les enfants de ces quelque cinquante grands banquiers sont alors élevés dans les meilleurs collèges protestants et font leur bar mitsvah. On ne parle plus l’allemand à la maison. Le tsar, dont on suit avec colère la politique antisémite, représente pour ces banquiers « l’ennemi de l’humanité », et ils ne détesteraient pas financer une révolution en Russie. Ils financent d’ailleurs les débuts du Bund à Vilna. Joueurs de squash, amateurs d’opéra, ils possèdent yachts, terrains de polo privés et chevaux de course », écrit en un aveux de projet de révolution russe Jacques Attali.

Départ de l’entertainment et des médias et de la propagande :
Adolph Simon Ochs à l’âge de 20 ans, moyennant 250 dollars, prend le contrôle d’un petit journal nommé New York Times tirant seulement à 9000 exemplaires. En 1889 il épouse la fille du rabbin Wise de Cincinnati, un des fondateurs du judaïsme réformé aux USA. Ochs fixe les principe du journalisme au moment où un Joseph Pulitzer mise sur le sensationnel (l’entertainment). Pour Ochs le judaïsme n’est qu’une religion, il est hostile au sionisme qui vient d’apparaître et qu’il voit comme contraire au judaïsme. 780.000 exemplaires du New York Times en 1925.

En 1903 se point la graine de la FED : Paul Warburg, frère de Max, publie un « Plan pour une banques centrale » pour un contrôle du crédit, sur le modèle de Ludwig Bamberger (la BNP) en 1870 pour l’Allemagne.

« En novembre 1912, le président Wilson, sitôt élu contre Taft et Theodor Roosevelt, demande à Paul Warburg de rédiger un projet de loi à partir de son livre. Présenté au Sénat par Robert Owen, et à la chambre des représentants par un élu de Virginie, Carter Glass, le projet de Paul Warburg devient le Glass-Owen Act, qui créé les douze banques régionales de réserve et la banque fédérale de réserve prévues par Paul… », écrit J. Attali.
En bref, le pouvoir bancaire est partagé entre Protestants et Juifs. Tous ces gens désirant, selon Attali, « réaliser les aspirations de la Révolution française : en finir avec le ghetto, trouver une terre de liberté ». Là encore nous voyons le résultat de cet Empire du Goulag Levant qui fout la merde et les guerres partout depuis plus de 200 ans !!!

Jacob Schiff fonde l’American Jewish Committee (AJC). Après les pogromes de 1905 il demandera à Theodor Roosevelt que celui-ci proteste auprès du tsar Nicolas II, mais Roosevelt ne bronche pas. Schiff déclenche une première attaque contre la Russie : pour battre l’armée du tsar embarquée dans une guerre contre le Japon, il organise un gigantesque emprunt de 200 millions de dollars, et obtient le soutient des Warburg et Morgan. Schiff refuse de prêter à la France car il craint que son argent n’aille aux Russe très emprunteurs auprès de Paris. Évidemment la colère russe contre la finance américaine ne fait qu’aggraver les pogroms ! Le 11 juillet 1906 alors que la guerre est à l’avantage des Russes, le Japon lance à Londres un nouvel emprunt de 30 millions de livres. Kuhn Loeb de New York, et Warburg, placent ces millions dans d’autres banques. Évidemment cela entraînera la victoire du Japon et la porte ouverte à prochainement la révolution russe de 1917. Avec cette victoire du Japon, Max Warburg et Jacob Schiff deviennent les financiers attitrés du Japon !
Suite à la succession de pogroms en Russie, les USA se remplissent de famille juives : 540.000 arrivent sur le continent américain emportant avec eux leur culture yiddish (askhénaze).

Un écrivain juif anglais et sioniste, Israel Zangwill, dans une pièce de théâtre dédiée à Theodor Roosevelt, va « inventer » le mot melting pot, où il fait des USA le pays « où chacun construit la République de l’homme et le Royaume de Dieu [la terre promise] », on ne pouvait mieux définir le pays du DORG (Demain On Rase Gratis) ou lendemains qui chantent. On en voit le résultat aujourd’hui ! Et ce n’est que le commencement !!!
En 1910 les USA sont déjà l’Empire actuel et financier dans Wall Street avec : Kuhn Loeb, Lehman Brother, Guggenheim, Seligman, Goldman et Sachs, Lazard, les Salomon Brothers qui financent des chemins de fer, les émissions d’obligations…


LE SIONISME OU LA TERRE PROMISE.

En voiture Frère Jacob pour 1833 chez Méhémet-Ali en Égypte qui déjà envahit la Palestine, moderne NŒUD GORDIEN : si compliqué que nul humain ne pouvait le défaire, alors on eu recourt à le trancher d’un coup d’épée, donc à ainsi renforcer l’illusion ; si bien que comme de nos jours dans le conflit Israël-Palestine, le problème se reconstitue sans cesse… parce que ce monde est dans la totale illusion DE SES LOIS, DE SES ONDES STATIONNAIRES, DE LA MORT tout simplement. Le coup d’épée dans le Nœud, la guerre et la colonisation palestinienne ne résout rien et n’est que crimes et violences. SEULE LA NATURE INTÉRIEURE DE CHACUN PEUT RÉSOUDRE LE PROBLÈME, évidemment ça va « demander du temps », donc tout bénéfice pour les sionistes et les banques !
Le banquier Moses Montefiore se soucie des Juifs de Palestine. Il établit un village à Yemin Moshe, et achète dix hectares de plantation d’orangers à Jaffa.

Dans l’ombre du sionisme nous avons un Charles Netter qui émigre en Palestine. Mais le premier projet d’État juif en Palestine est formulé en 1880 par un Juif russe, Leo Pinsker, médecin à Odessa, qui publiera à Berlin L’auto-émancipation. Il soutient l’association Les Amants de Sion, dont le but est « la résurrection politique nationale et spirituelle du peuple juif en Palestine ». Alors, à quand un peuple chrétien, bouddhiste, hindouiste, etc., tellement il y a de religions sur cette planète ???
Du fric arrive en Palestine par le banquier Maurice de Hirsch, cependant il est très hostile à l’idée d’un « État juif », là encore, pourquoi pas un État chrétien, un État bouddhiste, un État chiite, un État orthodoxe, etc.

Emma Lazarus est sioniste : « La Palestine des sans patrie, un but pour les errants et un asile pour les persécutés d’une nation qui aura cessé de l’être ». My God ! comme c’est beau !! On notera que le sionisme est gravé et le fric est gravé par un poème de Lazarus sur le socle de la « statue de la liberté », c’est tout dire le N.O.M. !!!

Dans le genre perle de l’opinion qui tue ce monde, nous avons ceci pondu par les Protestants William Blackstone et le cardinal Gibbons au président Benjamin Harrison :
« Pourquoi ne pas rendre la Palestine aux Juifs ? Selon la distribution par Dieu des Nations, c’est leur patrie, inaliénable, dont ils ont été expulsés par la force. C’était un pays industrieux et cultivé, le centre d’une civilisation et d’une religion. Nous pensons qu’il est approprié de donner aux Juifs le droit au retour sur la terre dont ils ont été dépouillés par nos ancêtres romains ». Typique profession de fois sioniste.

Évidemment que PALESTINE = PÉTROLE (le Moyen-Orient) : en 1900 le pétrole commence à faire fonctionner les navires commerçants. Comme l’écrit Attali : « Toute la politique mondiale ne va pas tarder à tourner autour de ces gisements d’or noir. Le sort de la Palestine, et du sionisme, en dépendra très largement ».

Le même Israel Zangwill cité plus haut invente le mot sionisme, et prend la tête du mouvement. Parallèlement à la montée du pétrole c’est la monté en puissance du socialisme modèle Lénine & Cie, avec : David Ben GourionMoshe Sharett, Yitzhak Ben Zvi.

Une bonne idée juive, ou d'ailleur : le KIBBOUTZ : sorte de petit pays où il n’y a pas de hiérarchie, pas de propriété, pas d’économie donc par de monnaie. Une utopie pas tant que ça, puisque les Incas auront le même genre, sauf que la hiérarchie sera tout entière contenue dans l’Inca (Empereur)… Donc le Kibboutz serait inventé par Aron David Gordon, né en 1856 en Russie, arrivé en Palestine en 1904. Fait très intéressant, pour lui : SEULS LE RETOUR À LA NATURE ET L’ÉLIMINATION DE L’ARGENT PERMETTRONT DE CHANGER LA DESTINÉE DES JUIFS. Bref, un Saint homme ce Aron David Gordon (enfin j’en tiens un ! suffit de voir son portait, en haut de page [photo tirée du Wikipédia]). Un saint homme hélas convaincu du bien fondé de l’opinion sioniste, vue qu’il a eut à souffrir des pogroms russes. Il n’est pas étonnant que l’idée de Kibboutz ait été inspirée notamment par un David Henry Thoreau.
David Gordon s’aperçoit que les Juifs sont coupé totalement de la Nature, de la terre, et se rendent prisonniers des villes et cités (les citoyens). Comme quoi tous les sionistes et tous les républicains ne sont pas des criminels !

Certains estiment que le Kibboutz n’est que le modèle réduit d’un futur État juif où l’argent serait banni.
Avant 1914, les Juifs américains ne s’intéressent toujours pas au sionisme. Mais ces mêmes Juifs américains sont tous d’accord, et s’accordent même avec tous les autres, que le seul pays à combattre est la Russie de Nicolas II.
Après la révolution russe de 1917 les États-Unis seront désormais et jusqu’à nos jours l’Empire, avec leur Saint Dollar et leur complexe militaro-industriel et leur agences alphabétiques états dans l’État style poupées matriochkas.
Malgré la non liberté totale, à nos yeux actuels d’Occidentaux, que renvoyait le modèle social et économique des Incas, je ne peux m’empêcher de le rapprocher du modèle Kibboutz :

Système politique des Incas, pur système socialiste ou communiste : un gouvernement patriarcal, donc dans le style Petit-Père-des-Peuples, MAIS SANS ARGENT.
Le peuple était vu comme un DON, et non comme un droit. Le peuple renonçait à tout droit personnel, la nation, l’État était soumis à l’Inca. « Sous ce régime extraordinaire, un peuple raffiné à beaucoup d’égards, chez qui l’industrie et l’agriculture avaient fait, comme on l’a vu, de grands progrès, ne connaissaient pas la monnaie. Il n’avait rien qui méritât le nom de propriété. Il ne pouvait exercer aucun métier, se livrer à aucun travail, à aucun amusement, autres que ceux que la loi avait spécialement réglés. Les Péruviens ne pouvaient changer de résidence ou d’habits qu’avec la permission du gouvernement. Ils ne jouissaient pas même de liberté qui appartient aux plus misérables dans les autres pays, celle de choisir leurs femmes. L’esprit impératif du despotisme ne leur permettait pas d’être heureux ou malheureux, autrement qu’il n’était réglé par la loi. Le pouvoir d’agir librement - droit inestimable et inné de tout être humain - était annulé au Pérou.
Le mécanisme étonnant du gouvernement péruvien pouvait résulter uniquement du concours de l’autorité morale et de la puissance positive dans la personne du chef de l’État, porté à un degré sans exemple dans l’histoire de l’homme. Cependant une forte preuve de sa conduite généralement sage et modérée, c’est qu’il ait pu si heureusement fonctionner, et durer si longtemps contrairement aux goûts, aux préjugés et aux principes de notre nature », écrit William H. Prescott dans : Aztèques et Incas - Grandeur et décadence de deux empires fabuleux.

Prescott ajoute, que le gouvernement est fait pour l’homme, tandis qu’au Pérou, l’homme ne semblait fait que pour le gouvernement [COMME AUJOURD’HUI OÙ LE FRANÇAIS, OU L’AMÉRICAIN, OU D’UNE AUTRE NATION EST FAIT POUR L’ÉTAT OU NOUVEL ORDRE MONDIAL]. Prescott ajoute cette remarque fondamentale : « Le Nouveau Monde est le théâtre sur lequel ces deux systèmes politiques, de nature si opposée, ont été mis en pratique. L’empire des Incas a passé et n’a pas laissé de traces. L’autre grande expérience dure encore [la notre], expérience qui doit résoudre le problème si longtemps discuté dans l’Ancien Monde de l’aptitude de l’homme à se gouverner lui-même. Malheur à l’humanité, si elle doit échouer ». Parce que l’être humain naturellement n’a pas le besoin d’un État, donc d’un gouvernement.
Voir aussi la page : La démocratie est une farce cruelle.

Bref, le système politique des Incas est du pur socialisme en osmose avec la Nature. Tellement pur qu’il en prive de liberté (en apparence, je ne peux me mettre à la place d’un seul Inca). Empire Inca détruit par l’argent des banquiers juifs, et pillages de l’Or par leurs exécutants les Conquistadors espagnols et portugais.

Voici encore ce qu’écrit l’admirable Prescott : « Le travail n’était pas seulement regardé comme un moyen, mais comme un but, par la loi péruvienne […]. Elles étaient si parfaites [mesures contre la pauvreté] que, dans la vaste étendue de leur territoire, dont beaucoup de parties étaient stériles, aucun homme, quelque humble qu’il fût, ne souffrait du manque de nourriture et de vêtements. La famine, fléau si ordinaire chez toutes les autres nations américaines, si fréquent à cette époque chez toutes les nations de l’Europe civilisée, était un mal inconnu chez les Incas ». Selon Prescott, un philosophe s’exclama même : « L’homme moral du Pérou infiniment supérieur à l’Européen ».


Hebergeur d'image
 
Ville sacrée inca du Machu Picchu
Wikipédia, photo : Martin St-Amant.
 

Après la révolution russe de 1917, l’exil est fermé aux Juifs : plus de terre promise aux USA. Avant 1917 la Russie était un enfer ouvert, avec l’URSS c’est un enfer fermé, comme précise Attali. Attali dans son livre ne parle pas de l’institution du Goulag, portant grande part de l’économie de l’URSS pendant plus de 50 ans (1920-1972 et au-delà jusqu’aux débuts des années 1980). Comme la Palestine et le Moyen-Orient, l’URSS est très liée à l’économie du pétrole : HUILE DE PIERRE. Cette Huile ou Or Noir qui aussi gouverne le monde à travers les banques. Suite aux pollutions bientôt arrivera l’Or Bleu ou Eau… Bleu dans le sens symbolique du futur, le Rouge étant le passé, et le Blanc l’Instant.

HUILE : SYMBOLE DE PURETÉ : on oint les mains d’huile les invités en Égypte antique. CHRESTOS en vocabulaire païen veut dire un initié qui a été de ce fait OINT (frotté d’huile comme l’étaient les Initiés païens). Chrestos a le même sens que TAO : la Voie (réf. Glossaire théosophique, de H.P. Blavatsky). L’huile est ainsi symbole de FRATERNITÉ (Deutéronome 33, 24). Les rois d’Israël étaient oints et l’huile leur conférait autorité, gloire, de la part de Dieu, comme seul auteur de l’onction.
L’huile est donc force et fertilité, aussi symbole de l’esprit de Dieu (Samuel I 16, 13). D’ailleurs une expression populaire dit bien le sens de oint : « C’est une huile », pour désigner un personnage important, un chef.
Le baptême est identique au fait d’être oint.


[En référence à : Les Juifs, le monde et l’argent - Histoire économique du peuple juif, de Jacques Attali]



Le Kibboutz par Marion Sigaut… installé sur le colonialisme sioniste. Mon « Kibboutz » fut les colonies de vacances, le scoutisme avec la paroisse de Saint François de Sales, avant Vatican 2, et deux séjours chez les moines de Saint Benoit sur Loire. Je fus un « peu autiste » dans chacun de ces milieux. Encore une fois, le Kibboutz est une excellence idée, mais pas construite sur le sionisme qui colonise une terre et détruit ses habitants. Comme le dit bien Marion Sigaut, le Kibboutz lui a apprit le sens du « Je suis CE JE SUIS » : vivre l’Instant, ÊTRE. Mais s’il y a toujours la guerre entre Païens et religions du Salut ou du Livre, jamais de Paix il n’y aura.
L’État d’Israël et le sionisme est criminel car fondé sur des morts, des pillages de terres… On dirait que les sionistes se vengent maintenant en une forme de récupération, un marchandage politique collé au rejet de partout des Hébreux-Juifs pendant des millénaires, puisqu’il n’y a plus de barrière avec le « libéralisme » ou « démocratie », alors ils se croient tout permit.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 11-08-2015 00:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >