Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Le sionisme, les Juifs inventent l’Histoire
Le sionisme, les Juifs inventent l’Histoire Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 06-09-2015 21:56

Pages vues : 3850    

Favoris : 69

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Assassiner, Banques, Bible, Bomb, Bombes, Bourgeois, Cacapitalistes, Cesium, Chaos, Communisme, Complot, Chronologie, CIA, Cinéma, Crottasocialistes, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Drogue, Dualité, Dynamite, Eau, Église, Esprit, État, Europe, FBI, Feu, Forêt, France, Gadlu, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Haine, Hébreux, Hollywood, Homéopathie, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Internet, Itri, Jardin, Jérusalemisation, Jihad, Juifs, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Maffia, Magie, Manipulation, Médecine, Merde, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Musiques, Nature, NSA, Obnos, Occulte, Oligarchie, Opinion, Or, Pagan, Paradis, Pétrole, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Qbit, Reflet, Religions, Renseignement, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Spirale, Spirolution, Supplices, Synarchie, Talfumiste, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tétéphone, Tétévision, Thermodynamite, Touta, Tradition, Transformation, Transhumanisme, URSS, USA, Vide, Volonté, Washington, Walt Disney, Yahvé, Yankee, Yokaï

 
logo_repub_france_francmacon.jpg
 
 
Le sionisme, les Juifs inventent l’Histoire
et la fixation en une « Fin des temps »
grâce à « leur tempérament fougueux et poétiques »
comme l’écrit le judéo maçon du 33è degré
C.W. Leadbeater
 
 
« Terre promise » = colonialisme et possession de société de consommation.

Page en refrain tant le problème actuel mondial, et surtout palestinien est lié aux Juifs et sionistes et à leur invention de l’HISTOIRE.

Comment transformer une foi religieuse ou opinion en identité nationale : suivez les Talfumisto-sionistes (1)
- Vous êtes de quelle nationalité ?
- Je suis de nationalité chrétienne.
- Impossible, réplique le policier.
- Et pourquoi donc ?
- Parce qu’il n’y a pas d’identité nationale chrétienne, s’énerve le policier.
(Dialogue de référence en remplacement de « chrétienne » par « israélienne » pour parodier Shlomo Sand : Comment le peuple juif fut inventé).

LAVAGE DE CERVEAU TYPIQUE multi-millénaire : est juif le descendant du peuple contraint à l’exil il y a 2000 ans. Encore une preuve de l’invention de l’histoire par « le peuple juif » ! Ils vont même jusqu’à inventer « un sang juif », « un gêne juif », comme s’ils étaient des « élus » de X ou Y extraterrestres. En étudiant les sources historiques disponible de l’Antiquité, Shlomo Sand et des historiens sont arrivé à la conclusion que l’exil juif est une histoire de plus ; les vrais Sémites de Canaan sont plutôt les Palestiniens ; alors que les Juifs actuels sont originaires des Khazars et du côté Ashkénase (Europe occidentale et centrale).
 
RAPPEL : L’historien des événements politiques ou religieux, l’ethnologue, le sociologue, le psychologue, l’archéologue, ne sont pas des entités qui opèrent en dehors du temps qui coule dans le spatio-temporel. Ce ne sont que des humains engagés, d’une part, dans une situation « concrète », et d’autre part, dans une logique déterminée par la mode du moment, suivant une évolution (histoire), dont ils prétendent rendre compte. Ainsi cette « logique » n’est pas autonome, elle n’est pas un étalon, un dogme, mais une opinion, soit elle ne représente qu’une superstructure qui recouvre, dans le mental de l’observateur, tout une idéation caché, où des mythes nouveaux ont été substitués par la culture, par l’opinion de l’enseignement universitaire, associé à des opinions de mythes anciens !

L’histoire ou le mot-à-dire : en Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle.

« Le domaine de l’histoire n’est pas le domaine des « faits » ni, encore moins, celui des « phénomènes ». Il est celui de la reconstitution de l’événement, d’une « re-composition » de ce qui a été « dé-composé » par le temps. L’histoire « re-créé » une durée intellectuelle, un enchaînement logique entre des moments abolis en tant que tels, elle « re-fait » les faits et les déforme d’autant. Il y a des faits proprement dits et scientifiquement observables dans la seule mesure où ces faits peuvent être reproduits dans les mêmes conditions. Le « fait religieux » et le « fait magique » n’existent pas en tant que « phénomènes observables » car, dans les sciences humaines, l’observateur est lui-même engagé dans le système qu’il observe et il y apporte tant d’éléments d’incertitudes que l’on ne saurait accorder quelque crédit à une méthode qui, prétendant décrire « objectivement » les faits historiques, prouve ainsi qu’elle méconnaît et la notion de fait et la notion d’objectivité ».
(En référence à René Alleau : Aspects de l’Alchimie Traditionnelle, qui donne une bonne définition du sens « moderne » de l’histoire).

Le sionisme des Juifs Talfumistes (1) dans leur tradition de l’invention de l’histoire (2) et dans son rêve de « fixer le temps » par leur formule : « Fin des temps » se prend pour Dieu, en forme de religion de l’homme (politique et matérialiste). Le sionisme des Juifs Talfumistes se veut COPYRIGHT DU MONDE en forme de « retour à la terre promise » ; copyright du monde parce que ça concerne et entraîne toute la diaspora juive, évidemment avec l’aide de la finance juive internationale. Ainsi le peuple palestinien devra partir. Ainsi le monde entier sera robotisé, déshumanisé, sous le joug du talfumiste sionisme : voir ce qui se passe sur le soutien juif pour les crimes de guerre d’Israël depuis son invention.

SIONISME = VOLER LA TERRE (LE YIDDISHLAND)

Le sens du mot « démocratie » ne peut coller qu’à l’idée d’une nation (sens de peuple ayant même conscience de son unité). La NATION N’EST QU’UNE OPINION : les humains fabriquent une nation. Les Chasseurs-Cueilleurs n’avaient pas de « nation » parce qu’ils se déplaçaient, n’avaient pas de « territoires », sauf celui qui était momentanément réservé à la pêche et la chasse. Ils étaient une famille, mais n’avaient pas l’idée de POSSESSION comme de nos jours, l’idée de patrie-patriotisme terriblement dépendante de l’ego, parce qu’avec elle apparaît immédiatement l’étatisme, et le désir de coloniser le « sauvage », l’inférieur ; la dualité winner-loser entre ceux qui ont un langage écrit, et un langage parlé.

Comme écrit en not (2), les Juifs prennent au sérieux, ou divinisent leurs histoires : divinisent le temps qui coule, comme de transformer les textes de l’Ancien Testament en « pays ». Temps qui coule en par exemple transformation de textes théologiques en chaîne « d’évènements » du passé.

L’ÉTAT D’ISRAËL REPOSE SUR UN MENSONGE ABSOLU : « La Terre d’Israël est le lieu où naquit le peuple juif [sic]. C’est là que se forma son caractère spirituel, religieux et national [quelle différence entre religieux et spirituel ?] C’est là qu’il réalisa son indépendance [faux : production de l’oligarchie anglo-américaine et des banques], créa une culture portée à la fois nationale et universelle [sic] et fit don de la Bible éternelle [sic] au monde entier [sic] » (déclaration d’indépendance de l’État d’Israël, 1948).
Là encore ça pue le « peuple élu » et son gigantesque orgueil !
L’historien juif Heinrich Graetz vient étayer l’invention de l’histoire par les Juifs, donc le temps qui coule, par le fait que, selon Graetz, des peuples mortels qui ont disparu de l’histoire et d’autres qui sont « immortels » : « il ne reste rien de la race hellénique, ni de la race latine, elles se sont fondues dans d’autres entités humaines. La race juive, elle, a réussi à perdurer et à survivre, et elle est sur le point de ranimer le feu de sa jeunesse biblique miraculeuse. Sa « résurrection » après l’exil à Babylone [sic] et le retour à Sion sont le signe qu’elle possède en elle le potentiel latent d’une nouvelle renaissance [mon pote la renaissance comme tu dis c’est pour tout le monde et c’est naturel !], et il se distingue par là d’un organisme biologique normal. L’existence de la race juive était exceptionnelle dès le début, et par conséquent son histoire est également miraculeuse [pur racisme, pur orgueil démesuré, et démonstration du FONCTIONNEMENT DE L’OPINION, DE L’INVENTION DES HISTOIRES].
Bref, ils font un copyright de tout, et surtout du peuple-prêtre ou « peuple-messie » qui veut convertir à son OPINION tous les Terriens !!!
Même le judéo-maçon du 33° degré, C.W. Leadbeater, reconnaît dans son livre Rites Mystiques Antiques - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie, la qualité de la race douée en inventions d’histoires : « Avec la richesse de leur esprit oriental appréciant les allégories complexes et exubérantes, les Juifs conçurent une véritable ville faite de temples, dont le temple du Roi Salomon n’était que le symbole. Ces temples et ces palais s’attachaient chacun à un aspect ou à un plan distinct de la nature, constituant un système très élaboré de réflexions et de correspondances [travail du chapeau] ». Leadbeater précise que les Juifs se sont approprié la richesse historique des Anciens Égyptiens ; ils n’ont rien inventé par eux-mêmes ! Même « la perte du Nom divin » copié aussi chez les Anciens Égyptiens avec le concept de Nom-Forme donnant vie ici-bas.

L’imaginaire national ou opinion du nationalisme est le pendant du colonialisme, et Israël en tant qu’État ou nation est le parfait colonialiste, au même titre que les trois religions monothéistes dites du Livre ou de la « révélation », donc placé dans le temps, et donc SIMPLES OPINIONS.

RAPPEL : LES HÉBREUX COMMETTENT UN ETHNOCIDE AU PAYS DE CANAAN : sur simple opinion baptisée « ordre divin », les Hébreux ou « peuple d’Israël » exterminèrent la plus grande partie de la population. Cet ethnocide rapporté dans le Livre de Josué n’aurait jamais eu lieu ; ce serait un mythe « totalement réfuté par la nouvelle archéologie » écrit Shlomo Sand, mais voir le texte ci-dessus à propos du sens de l’histoire chez les humains ! Évidemment Canaan va avec le mythe de « l’ouverture de la Mer Rouge », les « Plaies d’Égypte », Jacob avec l’Ange, etc.
« Les mythes centraux sur l’origine antique d’un peuple prodigieux venu du désert, qui conquit par la force un vaste pays et y construit un royaume fastueux, ont fidèlement servi l’essor de l’idée nationale juive et l’entreprise pionnière sioniste. Ils ont constitué pendant un siècle une sorte de carburant textuel au parfum canonique fournissant sont énergie spirituelle à une politique identitaire très complexe et à une colonisation territoriale qui exigeait une auto-justification permanente » écrit Shlomo Sand, qui précise que ces mythes commencèrent à s’effondrer vers la fin du 19è siècle à cause de l’archéologie galopante allant parfaitement avec ce siècle où allait naître un matérialisme forcené et jusqu’à nos jours.

Shlomo Sand écrit cette remarque d’importance : « le Cuirassée Potemkine de Sergueï Eisenstein, bien qu’il relate les événements de la révolution de 1905, nous renseigne peu sur la révolte du début du siècle, mais bien plus sur l’idéologie du régime bolchevique en 1925, année de la production du film. Ainsi doit-il en être pour la Bible ». La Bible, un livre d’histoire, de politique et de morale, et nullement théologique ou sacré.

MYSTÈRE : QUESTION D’ACTUALITÉ : comment un peuple déjà contaminé par la voie de l’Agriculture, qui ne naviguait pas et n’avait pas créer de vaste empire, a-t-il pu produire autant d’émigrants ? Par contre les Grecs et les Phéniciens qui étaient des peuples de navigateurs et de nombreux commerçants  émigrèrent en fonction de leurs occupations et modes de vie et fondèrent des villes nouvelles le long des côtes de la Méditerranéen. En revanche, les Judéens n’étaient pas majoritairement des commerçants, ils étaient déjà agriculteurs et donc attachés à « la terre sacrée ». Leurs villes étaient bâties loin de la mer. « Si à l’apogée de la période du Second Temple, le nombre d’habitants de la grande Judée atteignait les huit cent mille âmes, à combien pouvait donc s’élever le nombre d’émigrants ? Dans le meilleur des cas à quelques milliers ! Et pourquoi donc les communautés de Judéens ne parlaient-elles pas leur langue, l’hébreu ou l’araméen, là où elle avaient émigré ? Pour quelles raisons les émigrés prirent-ils des noms qui, en général, n’étaient pas hébraïques, et cela dès la première génération ? Et s’ils étaient agriculteurs, comment se fait-il qu’ils n’aient pas fondé ne serait-ce qu’une seule colonie judéenne-hébraïque ? »
Bref, quelques milliers ou dizaines de milliers d’émigrés ne pouvaient pas engendrer au cours de deux siècles suivants une population atteignant le chiffre de quelques millions d’adeptes du judaïsme dispersés sur le littoral culturel méditerranéen.

Selon les historiens présionistes et sionistes, la résolution du mystère ne peut venir que de la CONVERSION au judaïsme durant l’Antiquité. Ne jamais oublier, comme écrit plus haut, que les trois religions du Livre ou de la « révélation » sont les pires colonialistes, et curieusement depuis 2000 ans les Juifs ne font plus de prosélytisme, seules les deux autres religions endoctrines et convertissent à tout va et souvent de force.
Les trois monothéistes sont par essence colonisatrice et missionnaire : « apporter la civilisation, le démocratie aux sauvages », ALORS QUE LE POLYTHÉISME OU PAGANISME ACCEPTAIENT TOUTES LES IDÉES ET LES NOMBREUX DIEUX EN UN ESPRIT DE TOLÉRANCE. IMPOSER UN DIEU UNIQUE EST PROPREMENT DE LA TYRANNIE DE L’OPINION. Imposer un Dieu unique et sa vénération par d’autres peuples constituent la preuve d’être atteint DU CANCER DU POUVOIR. Comme déjà écrit sur le site le judaïsme n’a rien d’exceptionnel et ne sert que la politique, une certaine manière de vivre et de se tenir en société.
Le seul « Dieu unique » ne peut être que le SOI-INSTANT : Le « Royaume des Cieux est à l’intérieur de vous » (Le Centrum Centri).

Les Hébreux profitant de la mode de la perte des croyances chez les Païens en profitèrent pour vendre leur judaïsme, à l’aide de la bonne vieille propagande. Et les convertis devaient se faire circoncire et adopter le mode de vie des Juifs. On passait de la « judaïcité » (culture et langue) à un « judaïsme » (ensemble de gens ayant une même croyance comme le sont les Chrétiens).

La société judéo-israélienne sera sauvé quand elle se débarrassera du gigantesque boulet nommé « peuple élu », car il est d’un orgueil monstrueux et proprement criminel de diviser entre élus et non-élus parmi les peuples de la Terre.


Comme Shlomo Sand, je crois que les Juifs ne sont ni une race, ni un peuple, et encore moins un « peuple élu ». Ils sont un ensemble de populations fondé sur des HISTOIRES INVENTÉES, DONC DES OPINIONS. Ainsi on ne peut absolument accuser personne « d’antisémitisme » puisqu’en vertu de la moderne « liberté d’expression » et de son règne de la tyrannie de l’opinion, il est salutaire de se protéger du cancer du pouvoir juif.
Oui, nous sommes en GUERRE DE RELIGION (D’OPINION), soit SE LAVER INTÉRIEUREMENT DE LA JÉRUSALEM CÉLESTE, sauf si ça intéresse certains.



Notes.
1. Talfumiste : de Talmud et travailleurs du chapeau ou fumistes (judaïsme rabbinique), entendu qu’un fumiste se moque du monde comme le font les banquiers depuis quelques millénaires déjà. Ces gens là ne jouent plus un jeu d’enfant : ils se prennent au sérieux et sont donc des fumistes qui dupent tout le monde. Tous fumistes est une dictature en puissance. Ce sont les enfants qui sont au contraire sérieux. Contrairement à Maupassant, Arthur Rimbaud n’est pas un fumiste. L’argent est une fumisterie, une parfaite mystification, parfaite illusion, voyez : « Dette, Carte bancaire, etc. ». Fumiste-Fumée comme celle de Lucifer, du Diable ou d’un Feu de mortel…
Fumisterie ou Histoire, fiction sociale comme l’inventèrent naguère les Hébreux-Juifs ; fumisterie ou CONVENTIONS qui telles des fumées viennent se plaquer sur des « réalités naturelles » et les étouffent genre gaz oxyde de carbone. Or tout système politique ou religieux ou scientifique, tout parti, tout « isme » EST UNE FICTION, UNE FUMISTERIE-OPINION. Vouloir tenter d’implanter une fiction sociale à la place d’une autre est une idiotie criminelle : fomenter des conflits sociaux jusqu’à faire couler des flots de sang, comme en 1978 et 1917.
Instaurer par la violence extrême comme en 1789 et 1917 la « société libre », c’est de la DICTATURE RÉVOLUTIONNAIRE. Toute révolution est de la dictature, pour la raison que les peuples n’y sont pas préparés : ils n’ont pas réalisés le SOI-INSTANT, même les meneurs de révolutions. Toutes révolutions est une fumisterie qui asphyxie dans la violence extrême comme les fumisteries supposées « Gas Chambers ».

2. Les Yahvistes ou Hébreux inventèrent l’histoire et par là même l’évolutionnisme. En effet, dès que l’opinion des prophètes « valorisent l’histoire », les événements historiques prennent désormais une « valeur » en eux-mêmes : ils deviennent comme une idolâtrie, dans la mesure où ils sont déterminés par « la volonté de Dieu », c’est-à-dire par l’opinion des fabricants de l’histoire. Ainsi les faits historiques deviennent des « situations » de l’humain face à Dieu (face à lui-même), et comme tel l’opinion acquière une « valeur religieuse » que rien jusque là ne pouvait lui assurer. Donc les Yahvistes furent les premiers à inventer une signification à une histoire en y introduisant la notion de leur Dieu Yahvé, et c’est cette conception qui fut reprise et amplifiée par le christianisme.
Avec les Yahvistes l’histoire devenait une « preuve de la manifestation de Dieu » (volonté divine), c’est-à-dire la manifestation d’un puissant égrégore-opinion d’ensemble destiné à manipuler des tribus. Bref, le Dieu des Juifs aspirait au mondialisme, et donc déjà au Nouvel Ordre Mondial source de bien des « guerres de religions » ! Il n’est pas étonnant non plus que l’industrie du cinéma de Hollywood soit organisée et tenue par des Juifs, et que nombre de Juifs se retrouvent à la tête de banques et veulent dominer le monde.
 
 

Dernière mise à jour : 06-09-2015 22:33

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >