Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Une éternité quantique
Une éternité quantique Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-12-2015 22:11

Pages vues : 3371    

Favoris : 80

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
poliak13_jo350.png
 
 
Une éternité quantique
ou par « paquets » de 30 ans


Page dédiée à Sagesse et Sauveur
les Ingénieurs de la Matière.
 
 
PAQUET - GRAIN : fluide en paquet (quanta), discontinu. Paquet ou assemblage de plusieurs choses. Quanta proche de cantio-, cantia, assemblée en gaulois ; devient kent en angleterre, issu de cantion. Formé sur préposition canti (avec), voir le vieil irlandais cét, le vieux breton cant (avec), comparable au vieil irlandais ceite (assemblée, lieu de réunion, colline). Deuxièmement : samoni(o)s, de samo (été), comparable à l’irlandais samain, etc. Remonte à la racine sem/som/sm (un, même, ensemble). Voir la fête nocturne établissant la liaison entre les vivants et les morts et les Dieux (voir la fête de la Toussaint et Halloween). Réf. DictionnaireFrançais-Gaulois, de J.P. Savignac.
Aujourd’hui le « paquet » c’est le BIT informatique constituant un bout d’information en paquets de 8 bits… On parle de réseau… De « vivre ensemble »… évidemment pas dans le sens spirituel !
Paquet ou sucre, ou domino de l’effet domino formant la matière, ou plutôt son SIGNAL-SIGNATURE : les paquets cumulés ou faisceau d’ondes cumulées. Effet domino ou DRAGON : courant du Qi ou Chi des Chinois, les « veines » du Dragon dans le sol, identiques aux méridiens dans le corps humain dont se servent les acupuncteurs pour régulariser les courants, rééquilibrer les énergies. L’acupuncteur terrestre ou du corps humain est identique. Pour le terrestre les Menhirs et autres Pierres forment un véritable circuit imprimé terrestre identique à celui d’un appareil électronique moderne.
Voir aussi la page : NERF - Corpuscules continus-discontinus GRAINS.
 
Concernant mes deux histoires précédentes : Bernard Uli et Gontran de Suzenelle, autour du personnage prétendant avoir vécu 10 millions d’années, il s’agit d’un conte d’après un film culte de science-fiction : The man from earth, sur un scénario de Jerome Bixby, mort 10 ans après ma consultation astrologique. Qui sait si je n’ai pas rencontré ce Jerome Bixby dans une autre dimension !

Un est le Tout : vous êtes responsable de moi comme je suis responsable de vous. Ainsi Jerome Bixby est peut-être une connaissance de Bernard Uli, et de moi, il y a très longtemps !
Les deux histoires avec ce même personne prétendant vivre 10 millions d’années, et le John Oldman (un nom prédestiné choisit à dessein !) qui lui prétend seulement à 14.000 ans d’âge, donc un « jeune homme », semble lui aussi être un trentenaire éternel ; qui prétend même avoir pour fils un homme déjà vieillissant, alors que lui, Oldman, reste un immortel trentenaire. Le scénario en ces quelques détails est un peu tiré par les cheveux du point de vue intendance ou détails matériels ! Mais allez savoir ce qu’est vraiment la « réalité », qui ne peut être autre que le Soi ou Instant.
Dans les deux contes j’ai donc ajouté pour mon héros du Miocène les cycles de trente ans, sorte « d’éternité qui hoquette tous les 30 ans » ! Cela me semblait plus pratique du point de vue intendance. J’ai imaginé ces cycles, sans même me rendre compte que ça équivalait à une Fontaine de Jouvence ou de régénerescence, comme un baptême et en même temps un nouveau départ dans le monde physique, soit en apparence, une punition !

Si John Oldman a un fils, il doit donc être marié ou vivre avec un femme, or celle-ci doit bien se rendre compte au bout d’un moment qu’elle vieillit et que son mari reste toujours trentenaire ! Dans l’introduction de mes cycles de trente ans, le Bernard Uli peut aussi avoir des enfants, mais il faut qu’il s’y prenne au début de son cycle (à l’âge de 5 ou 10 ans de régénération) ; et même comme ça, en disparaissant à 30 ans pour se régénérer, son enfant risque d’être orphelin seulement à l’âge de 10 ou 20 ans !
Concernant l’animal social que nous sommes, comment font les John Oldman et Bernard Uli ou Gontran de Suzenelle pour avoir des papiers d’identités ? Leur éternelle jeunesse risque de les trahir aux yeux de l’administration étatique, et aussi vis-à-vis de la société en général, ou du milieu où ils travaillent ! Remarquez, avec le tout informatique et tout virtuel, tout faux, il deviendra de plus en plus facile de fausser son identité et de se la fabriquer ! Bienvenue dans la Matrice ou Cyberespace…

En ce qui concerne la vie au Miocène, les continents n’étaient pas aux mêmes places que de nos jours ; il y avait de grosses bestioles, et probablement des humanoïdes beaucoup plus avancés en science que nous. Venant d’ailleurs ? Peut-être, ce n’est pas le sujet.
Maintenant, le cycle de trente ans des Bernard Uli ou Gontran de Suzenelle peut correspondre à ces quatre mots-clés : ÉCLATS, GLACES, FRACTALES, SINGULARITÉ.

ÉCLAT et BRISURE correspond aux FRACTALES (fractus ou brisure), ce qui rejoint aussi les nombres en suites de Léonard de Pise ou Fibonacci, comme : 0 – 1 – 1 – 2 – 3 – 5 – 8 – 13 – 21 – 34 – 55 – 89 – 144. Soit : 1+1=2, 1+2=3, 2+5=5. On est donc dans les RYTHMES ou CYCLES. IL Y A FRÉQUENCE ou VIBRATION.
 
fibonacc1.jpg
 
 
fibonacc2.jpg
 
 
yi-king-chiffr.jpg
 
 
Les séries de nombres se suivent les uns les autres, en gardant une dépendance constante, et à l’infini le même rapport qu’au début des séries. On trouve beaucoup « d’objets » fractals dans la Nature : les Arbres, les Fougères, nuages, flocons de neige, montagnes, minéraux, vaisseaux sanguin ou de circulation de la sève, bactéries, astronomie, etc. Les informaticiens parlent maintenant d’algorithmes, ce qui, en faisant un saut gigantesque, amène les transhumanistes et leur rêve de pouvoir vivre au moins 1000 ans.


FRACTALE ou ÉCLAT ou BRISURE : UN EST LE TOUT = STARGATE !

Maintenant le mot SINGULIER : étymologie de ensemble, du latin « seul ». Là encore on retrouve ce que j’appelle « paquet », que je pourrais aussi nommer POINT, TROU, donc STARGATE ou TROU NOIR ! L’ŒIL DU CYCLOPE, celui du cercle dont le Centre est partout et la Circonférence nulle part ! Le Cyclope ou VULCAIN (Dieu des Vents et des Fourneaux), même thème que le Dieu Ptah (prototype d’Osiris).
SINGULIER : qui concerne UN individu (opposé à général ou quantitatif) ; qui est UNIQUE. Or nous sommes tous unique. Nous sommes tous ORIGINEL.
Ce qui amène à la SINGULARITÉ DE BERNARD ULI, ou de JOHN OLDMAN. Ils ne sont pas seuls, car ils ne peuvent venir que de l’ÂGE D’OR, donc du GROUPE ou PLÉRÔME, de la FAMILLE (sans chefferie !… ), et des autres Familles ou groupes. Famille, John ou Bernard, UN EST LE TOUT. Il est moi, il est toi… Selon les situations.
14.000 ans pour John Oldman ou 10 millions d’années, qu’importe ! Le temps n’existe pas, c’est dans la tête ou ego : « Le temps n’est qu’une idée. Il n’y a en fait que la Réalité. Quoi que vous pensiez qu’elle soit, elle apparaît comme telle. Si vous l’appelez « temps », c’est le temps. Si vous l’appelez « existence », c’est l’existence, et ainsi de suite. Après l’avoir appelé « temps », vous divisez [fracturez, brisez] ce temps en jours, nuits, années, mois, heures, minutes, etc. Le temps n’a aucune importance pour la voie de la Connaissance [ou Libération] ». Ramana Maharshi, entretien 17.
Même argument à l’entretien 41, à propos « d’aller au Paradis » : « Il faudrait qu’il y ait QUELQU’UN pour y aller. Ils sont comme des rêves. Nous constatons que le temps et l’espace existent aussi dans nos rêves. Alors, qu’est-ce qui est vrai, le rêve ou l’état de veille ? »

Temps et espace ne sont que des concepts, des idées, dit R. Maharshi à l’entretien 68. Même argument à l’entretien 127 : « Temps et espace sont en nous. Vous êtes toujours dans votre Soi. Comment le temps et l’espace peuvent-ils l’affecter ?
Question : Dans l’air d’écoute d’un poste émetteur de radio, ceux qui sont le plus près entendent plus tôt. Vous êtes hindou, nous sommes américains. Cela fait-il une différence ?
Réponse du Maharshi : Non.
Question : Il arrive que les pensée soient lues par d’autres.
Réponse du Maharshi : Cela prouve que tous sont un.
À l’entretien 304, cette importance : « L’espace est en vous. Le corps physique se trouve dans l’espace, mais pas vous ».
Pas de temps, il n’y a que l’Instant, l’ici et maintenant, soit LE BLANC, figuré par l’Arc-en-Ciel et ses sept couleurs.

Maintenant j’en reviens aux Bernard Uli et John Oldman (de Jerome Bixby). Ils sont dans la tradition valentinienne (Valentin).

Je ne sait pas si Ramana Maharshi connaissait, en livre, ou en méditation, ou « sans temps », le gnosticisme valentinien, mais le Soi correspond au « principe unique source de toutes choses », appelé par ces Gnostiques « Père », et « l’Abyme » (Profondeur). On retrouve notre Stargate ou Point Focal…

Système valentinien.
Explication « scientifique » du christianisme. L’Abyme ou Point Focal est la connaissance que le Père a de lui-même, le Connaître toi-même par toi-même, qui produit le Fils. Ainsi le Père et le Fils sont, ensemble, unité et dualité, une relation ambiguë qui engendre une pluralité d’êtres. Êtres qui sont le déploiement de l’Essence divine qui se pense elle-même, comme le Dieu Ptah. Père et Fils gardent bien-sûr leur individualité propre. Ces deux entités sont nommées TOUTS, ou encore ÉONS, et sont désignées ensemble comme le PLÉRÔME, soit LA PLÉNITUDE (plein).
On a donc une bascule Plérôme ou tension entre unité et collectivité, collectivité et individualité, régie par la « colle » joignant les éons les uns aux autres pour les mener à la perfection. Une « colle » qui n’est pas sans évoquer les sucres ou dominos de l’effet dominos, en bascule ou échanges de positif en négatif.

La tension entre individualisme et collectivisme provoque une crise, personnifiée par le dernier et plus jeune des éons (ou dominos) nommé SAGESSE (Sophia). À partir de là le récit des Origines prend une tournure tragique (un peu comme le Bernard Uli). Car le jeune éon cherche à saisir la totalité du Père, mais n’y parvient pas parce qu’il n’est qu’un éon individuel.
Dans une autre version de ce « conte », Sagesse essaye de réaliser elle-même un acte spirituel en individuel, en égoïste, sans son partenaire (la colle, comme un domino isolé). Cela est qualifié de PASSION et d’AUDACE.
Chez Plotin, la hardiesse ou l’audace est une caractéristique de la dualité (dyade, division) conduisant à la multiplicité incontrôlée et à la dispersion, comme maintenant dans le monde du Nouvel Ordre Mondial où Sagesse est condamnée à l’errance puisque Sagesse n’arrête pas de diviser, ce qui est le propre du Nouvel Ordre Mondial, d’où son argument de nous vendre son « vivre ensemble ».
Ce qui dans Sagesse et spirituel est renvoyé au Plérôme, alors que son autre partie n’est autre que sa passion, qui est retranchée. Elle est donc coupée en deux ! Une limite est alors mise en place pour exprimer la division de l’éon errant.
Ainsi le système valentinien recourt à deux Sagesses : une à l’intérieur, une à l’extérieur (la Sagesse du Dehors).
Donc Sagesse tout entière EST À L’EXTÉRIEUR, alors que sa partie spirituelle, CHRIST (le Soi ou Instant), l’abandonne et remonte au Plérôme.

Ainsi Bernard Uli serait, ou bien :
- La Sagesse uniquement à l’extérieur : dans un de ses cycles terrestres de 30 ans.
- La Sagesse uniquement à l’extérieur : dans une de ses ombres, ou COLLE lui permettant d’aborder un nouveau cycle nouvelle « naissance » (ici qui n’est pas une réincarnation, où il faut tout recommencer à zéro : apprendre à parler, marcher, etc.)
- La Sagesse uniquement dans sa partie ombre : intérieur ou état christique (l’Eau de Vie de la Déesse égyptienne Isis dans l’Arbre de Vie).
- la Sagesse uniquement dans sa partie ombre : intérieur mais état non christique (l’Eau de mort figurée par la Déesse égyptienne Nephtys dans l’Arbre de Vie).

Bref, IL FAUT CROISER, selon la conception christique. De plus l’ombre peut correspondre à un aspect négatif, retranché de la plénitude unitaire. Ensuite, le Christ invisible abandonne sa Mère Sagesse et qui est séparé d’Elle par la limite, préfigure la manière dont le « Christ visible a rendu l’Esprit sur la Croix » et fut libéré de son corps mortel. C’est pourquoi LA CROIX EST DONNÉ À L’UN DES NOMS DE LA LIMITE (Point Focal). La Croix est la séparation de l’Esprit et de la Matière, elle en symbolise le POINT FOCAL, LA STARGATE (j’insiste). Et c’est typiquement une façon valentinienne.

La passion de Sagesse explique alors l’origine de la Matière, mais séparé du Plérôme, Sagesse devient aussi la cause de deux autres Matières :
- L’âme, issue de la repentance de Sagesse.
- Il s’en suite la Matière pneumatique de l’Esprit, qui va produire le SAUVEUR envoyé par les éons vers Sagesse. Soit une émission d’armée d’anges accompagnant le Sauveur démontrant à la fois l’unité et la diversité du Plérôme (toujours le problème du paradoxe individualisme-collectivisme). Sagesse devient guérit de sa maladie de la passion. Elle devient la joie, supérieur à la repentance et à la conversion. Ainsi elle enfante une progéniture nouvelle : des êtres spirituels reflétant la vision merveilleuse qui lui avait été accordée.
Ainsi la trinité Matière-Âme-Esprit est le sel des expériences émotives de Sagesse. Cela va donner le COSMOS.
La Création fut réalisée, soit par le Sauveur lui-même, sous le nom de Logos ; soit par Sagesse, devenue rationnel et sorte « d’architecte » ; ou par l’un et l’autre agissant de concert.

Le « Plan » d’architecte (genre GADLU) de la Création est bien-sûr l’œuvre de l’Archonte nommé « Démiurge », soit un simple outil aux mains des créateurs véritables : Sagesse et Sauveur.
Sagesse s’installe quasiment dans le Point Focal, dans la Stargate, genre sept sphères du Cosmos psycho-matériel (tout est dans le mental), avec ses enfants spirituels, sa « semence » (Osiris). Point Focal ou Stargate nommé LE MILIEU (Ogdoade, à prolonger par le Fléau).
Les valentiniens ne pensaient pas que le monde eût été voulu par un Créateur malveillant comme un spatio-temporel genre prison pour l’esprit ; ce qui est logique puisque le fond valentinien ressemble beaucoup à celui de Ramana Maharshi. Pourtant, la Matière, dérivée de la passion de Sagesse, ne peut qu’être mauvaise, de la merde à cause du mental (le Nom-la Forme). Mais voilà, IL NE S’AGIT QUE D’UN SPATIO-TEMPOREL VAISSEAU, VASE, destiné à une promenade éducative pour se perfectionner, comme une Abeille butine le pollen et le rapporte à sa ruche. Les valentiniens nomment donc ce Vaisseau « économie » (maison, du grec oikos; il était évident que le E.T. de Spielberg allait un jour ou l’autre prononcer le mot de MAISON…
Donc une fois le Vaisseau achevé, Sagesse se servit de l’outil Démiurge pour modeler un Adam doté d’une âme, soit l’introduction dans une Matière d’un élément spirituel. C’est important. Un élément spirituel de même nature que celui que Sagesse avait produit en réponse à la vision du Sauveur et de ses anges. Ainsi les êtres humains sont un REFLET DE DIEU (Genèse 1, 26). Un Reflet, donc Dieu est caché, endormis, et a besoin d’être réveillé par un Sauveur venu d’ailleurs (Tout est Mouvement et par petits paquets… Rien est fixe… Tout est continu et discontinu… ).

Le Sauveur ou Jésus de Nazareth et sa « Croix », symbole de dire « merde » à la Matière (et au matérialisme). Les anges sont aussi un autre sens des « petits paquets » accompagnant le Sauveur.
L’ombre régénération de Bernard Uli ou Gontran de Suzenelle est pour moi l’équivalent du BAPTÊME : se régénérer de la corruptibilité du corps ou matière. Et l’eau au centre de la Stargate de la série télé Stargate SG1 symbolise bien ce baptême quand les gens sont décorporés, décomposés (Eau de Mort), pour être incorporés ou recollés « plus loin » (Eau de Vie).
Bref, Stargate ou Baptême, ou Ombre, sauve de la corruptibilité de l’existence corporelle et rend possible le retour au Plérôme ; et dans le cas de la Stargate rend possible le passage en d’autres dimensions. Évidemment il s’agit surtout du passage pour le RETOUR VERS L’ORIGINE OU SPIRITUALITÉ qui se trouve en chaque individu humain (voir plus haut l’entretien 17 de Ramana Maharshi, car il y a des choix à fer/faire… ).
La réunification avec le Plérôme est décrite comme un mariage avec des anges, donc des petits paquets, qui accompagnaient le Sauveur…
RÉDEMPTION = CHAMBRE NUPTIALE.    

L’humain marié avec son ange guérit de l’oublie de l’Origine quand Sagesse fut séparée du Plérôme. Sagesse unie au Sauveur comme une fiancée à son fiancé, idem pour les individualités spirituelles unis aux anges (petits paquets) accompagnant le Sauveur (Plérôme : Sauveur + anges ou SEL : LES ÉONS). Ingénierie pour unifier individualisme-collectivisme cassé par la passion de Sagesse qui avait retranché le dilemme du Plérôme : le mécanisme de l’Eau de la Stargate, ou du Baptême, aboutit à une harmonie, un ACCORD UNITÉ DANS LA MULTIPLICITÉ (apocatastase, que peut symboliser l’Ouroboros).
Donc le valentinisme cherchait à marier l’unité et la pluralité grâce à une théorie ÉMISSION-RÉCEPTION (restaurer, régénérer), donc bien dans le concept EAU DE MORT-EAU DE VIE.
Ainsi le concept valentinien pose un agent divin dont la « descente » gracieuse dans le spatio-temporel et de sa dualité, rendait possible la restauration ou régénération de l’Unité. Le système du valentinisme est religieux, et non philosophique.
Le valentinisme est aussi clairement de teinture chrétienne. Il s’inspire du mythe de Sophia, et cherche à l’adapter à une interprétation du message de Jésus, comme Sauveur ou Révélateur : CATALYSEUR (BLANC Instant, le Dissolvant Universel ou Fluide Salin ou Mercure des Philosophes qui se mêle intimement avec les corps qu’il dissout *Origine*, alors que l’Alkaest se sépare des corps qu’il dissout sans les diminuer, il agit par sa seule présence. Alkaest (sens physique) : Catalyseur ou le retour en arrière ! L’Alkaest au sens spirituel est le Soi. Donc l’Alkaest est différent du Dissolvant Universel et cependant du même Thème).

Maintenant côté ingénierie de la Matière. Si Sauveur et Sagesse savent y faire, SONT-ILS DE LA FAMILLE DES SALAMANDRES ?
La Salamandre, le seul animal connu capable de se régénérer presque totalement : moelle épinière, rétine, queue, mâchoire. Parce que chez les vertébrés comme les humains et autres, le potentiel électrique en surface d’une blessure est en général toujours positif, alors que chez la Salamandre c’est tout différent : d’abord positif, puis le flux s’inverse brutalement après quelques jours, pour devenir très négatif, et le reste jusqu’à la régénération.
Si la Salamandre coupé en morceaux est ensuite comme une RÉDEMPTRICE après RÉGÉNÉRATION, que dire d’un PROMÉTHÉE ou de son principe humide Athéné (intelligence), et Thesan (Sauveur), le Thésée étrusque, du même thème Prométhée ! Son nom donne TSN, soit Thesin, domestique voleur, et Thesan, crucifié. Un version parle de Thesin expiant le péché. C’est la trinité cabirique selon Grasset d’Orcet dans Les Cabires et la Vénus mutilée.
Tisin est la troisième face de la trinité cabirique, le mis à mort par les deux autres, pour l’expiation des péchés du monde, l’Éros de Platon. Bref, il s’agit encore et toujours de l’INSTANT OU BLANC, DU CHRIST.
 
 

Dernière mise à jour : 05-12-2015 22:49

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >