Accueil arrow News arrow Dernières news arrow SOCIAL = NOUS, DOMESTIQUES DE L’ÉTAT
SOCIAL = NOUS, DOMESTIQUES DE L’ÉTAT Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 14-06-2016 22:37

Pages vues : 3795    

Favoris : 89

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : ADN, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Inquisition, Instant, Islam, Jardin, Jeu, Judaïsme, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Vide, Volonté, Yokaï

 
lion_transpa3_coul3400.png
 
 
SOCIAL = NOUS, DOMESTIQUES DE L’ÉTAT
et des banques de la City

DOMESTIQUES  DE L’ÉTATISME ET DE LA RELIGION DE LA CITY

TOUT ÉTAT EST POURRITURE PAR ESSENCE
 
 
Pour les vrais ouvriers, ceux qui ouvrent (les Paysans ou Pagans, les MAINS VIVES), il y a perception immédiate - sans aucune erreur qui doit être comblé par un discours logique - de l’identité d’Essence du sacré et du profane ; et cela est vrai pour tout art, pour tout artisan qui ŒUVRENT DANS L’INSTANT. C’est l’imbécilité des temps bourgeois qui a distingué l’art gratuit du travail qui n’aurait pour fin que l’argent. (Réf. à Jean Coulonval).
Depuis les perruques poudrées, la raison et son blabla sonore logique sert pour réaliser la fusion du sacré et du profane (division expliquée plus bas), et le judéo-maçon spéculatif essayera de faire cette fusion dans son « cabinet de réflexion ». Mais, qui dit discours logique dit POSSESSION (vérité possédée), OPINION, totale contradiction de la soi-disant libération que procurerait l’appartenance à cette contre-Église qui place l’opinion, donc la laïcité, en principe numérique du quantitatif érigé en dogmes, en critères infaillibles de la vérité ! Une vérité en forme de parasite plus virulent que la grippe nommé « opinion publique » (l’information) se propageant par le bouche à oreille, par le haut-parleur et l’écran des médias.
 
Écroulement prochainement de tous les systèmes économiques, plus le terrorisme qui est la dernière arme pour interdire la contestation contre le système. Une seule issue : guerre mondiale pour destruction de toutes forces productives et humaine en trop, ou révolution sociale. Cela va donner un CHAOS HUMAIN COMME JAMAIS AUPARAVANT DANS L’HISTOIRE HUMAINE : écroulement du système économique que nous avons connu jusqu’à ce jour, avec en parallèle des vagues de terrorismes de grandes ampleurs menées par : CIA, Mossad, etc, et autres cirques du N.O.M. qui vont à la fois détruire les concurrents, et briser les risques de contestation sociale. Tout va dépendre de ce qui va surgir des grèves : les officielles avec F.O., la C.G.T. qui sont dans une singerie de conflit avec l’actuel gouvernement socialiste qui négocient des seigneuries locales. Ce qui n’empêche pas qu’une vraie contestation ouvrière commence à monter. On est arrivé à une phase qui correspond à l’année 1967.

Un syndicat ne sera JAMAIS révolutionnaire, mais CONTRE-révolutionnaire.

Nous allons devoir ABOLIR LE SALARIAT ET SON ESCLAVAGE QUI EST LE MODÈLE OCCIDENTAL BASÉ SUR L’HISTOIRE OU CHRONOLOGIE, opposé aux sociétés orientales construite sur UN ENSEMBLE FERMÉ : le pouvoir spirituel répartie les « biens du monde » (dans l’absolu ou équilibre spirituel parfait, il ne doit pas exister de chefferie, sinon on tombe dans le despotisme façon des Incas où le « chef » n’était fait que pour « avoir un peuple » comme un enfant possède un jouet).
En Occident, à travers le patriarcat et le christianisme, cette structure sociale n’agence pas les biens du monde, elle se contente de « chasser les marchands du temple » et d’essayer de bannir l’argent ; ce sera remplacer un moment par « aimes ton prochain », donc le social. Mais l’argent ne sera pas banni ! Ni l’étatisme ! comme certains le souhaitaient déjà au Moyen-Âge dans le monde paysan.
Ensuite avec l’après 1789 ces paysans vont être forcés, expulsés, déportés même de leur terres communales pour aller travailler dans les villes où ils perdront leur autonomie quand, dans leur campagne, ils pouvaient vivre de leur ferme et de leurs champs, alors dans les villes ils seront à la merci des industriels nouveaux bourgeois grâce à la montée en puissance des banques tout au long du 19è siècle.
Cela commence avec Oliver Cromwell qui fit déporter des milliers et milliers d’Irlandais (l’esclavage des blancs était né grâce au pouvoir anglais).
Cromwell lancera le vrai départ de l’actuelle judéo-maçonnerie spéculative née officiellement à Londres en 1717. Avec Cromwell la judéo-maçonnerie spéculative sera uniquement politique, la célèbre légende d’Hiram leur sera étrangère, ainsi que toute espèce de souvenir biblique (réf. Grasset d’Orcet : Œuvres décryptés, vol.1).

La mode du social sans religion se développe tout au long du 19è siècle, en Italie comme en France ; Émile Zola le signale déjà dans son Germinal : elle n’est pas dirigée contre l’étatisme, ce qui est déjà une erreur, car elle se contente d’être dirigée contre l’empire financier devenant adulte.

1968 = c’était à bas l’argent, à bas le salariat, à bas l’étatisme ! Alors le patronat va chercher « des mecs du bled » : des bougnoules, des « sauvages » qui n’en auront rien à foutre de la contestation de la condition humaine et seront très content de travailler chez les Occidentaux, et ils n’emmerderons pas le patronage-patronat comme les ouvriers et leur culture très spécifique à la française, comme l’explique bien Jean Coulonval dans sont livre Synthèse et Temps Nouveaux.

Pendant des millions d’années les êtres humains ont vécus SANS ÉTATISME, SANS ARGENT. Il est évident que le premier troc de la catastrophe néolithique et de sa voie de l’Agriculture contenait la graine de l’actuel Wall Street (1).
Avec l’effondrement mondial de civilisation prochainement va se poser le problème de la reconstruction sociale, ce qu’aborde longuement Jean Coulonval dans son livre.
EN PREMIER : ABOLITION DE L’ARGENT, DU SALARIAT ET DE L’ÉTATISME. Déjà on y verra un peu plus clair pour en second la Réalisation du Soi.
RAPPEL : LA VILLE N’EST PAS NATURELLE, son nom sonne comme vil : abject, ignoble, misérable, etc. Et le mot CAPITAL (grande ville) deviendra aussi synonyme du système économique de la voie de l’Agriculture et jusqu’à nos jours ; ce n’est pas un hasard. Capital vient de TÊTE, de CHEF, de PRIMORDIAL, de SUPRÊME, donc le capitalisme N’EST QU’UNE RELIGION-OPINION. En 1567, d’après le dictionnaire, Capital désigne une somme constituant une dette (opposé à intérêt) ; puis un ensemble de biens que l'on possède.
Nos Anciens ont vécus des millions d’années sans villes ; la dualité ville-campagne a tout au plus entre cinq et 10 millénaires.
Même division imbécile et esclavagiste du travail-loisir !


Prochainement il n’y aura bien-sûr plus de « pays », mais des communes, des PAGANS dirais-je dans le sens ancien et naturel, et cela AU NIVEAU MONDIAL.
PAGI - PAGAN : fidèles d’un culte antique comme le Zoroastrianisme résidant dans les districts ruraux. Les Pagans, comme les Paysans, sont les provinciaux de ces districts. PAGANISME doit signifier : ANCIENS CULTES ET CULTURE DE DIVERS GROUPES DE POPULATION.
Le PAYSAN (MOUJIK en Russe) [PAISANT] est homme du [PAIS] de PAGUS (Canton ou contrée) pays, terre, ferme, région.


Bientôt on ne produira plus pour la vente, les profits et le commerce de l’argent, MAIS POUR LES BESOINS DE TOUS LES PAGANS. Il n’y aura plus besoin d’échanges de marchandises, lesquels arrivent avec la production et le stockage (comme la dette aujourd’hui) à la naissance de la voie de l’Agriculture.
Il n’y aura pas de « division du travail » mais un CIRCULUS ORGANIQUE de complémentarité entre les personnes : une femme portant son bébé sera complémentaire d’un homme ou d'une autre femme n’ayant pas à s’occuper d’un bébé, etc. Au Moyen-Âge ce Circulus s’exerçait encore dans les trois pouvoirs : spirituel, politique, économique, où chacune était complémentaire de l’autre SANS JAMAIS TOMBER DANS LA CHEFFERIE (en son principe…), comme l’indique le sens chrétien du mot Circulus ou Circumincession. Ce sera reprit par la contre-Église franc-maçonnique aussi en Circulus, mais en variante nommée RÉSEAU, qui tient en cette formule : « Une cave m’est connue, une lampe ma éclairée, une source m’a désaltéré », bref, le gîte et le couvert gratuit ! Mais entendre par le mot « cave » : initiation, et le reste à l’avenant…

RAPPEL : les Pagans ou communautés primitives ignoraient le patriarcat, donc la chefferie qui allait naître notamment avec les troupeaux, et les Hébreux qui vivaient dans des terres et étaient aussi nomades étaient un peuple avec des troupeaux et de nombreux animaux « domestiques ». Le patriarche est donc la chefferie ou pouvoir envers les femmes, le chef de famille. On va retrouver ça chez nombres de groupes mahométans. Le matriarcat n’est pas un pouvoir mais la reconnaissance que la femme porte l’enfant qui est la dynamique du prolongement de la vie du groupe.

Chez les Pagans ou communautés le ‘je’ ou ego n’existe pas : le « Moi collectif » est triomphant.

Aujourd’hui l’ego marque L’IMPUISSANCE DE CETTE CIVILISATION HUMAINE QUI A BESOIN DE L’EXACERBATION DE L’EGO, LE ’JE’, MOI, MOI, MOI. Chez les Anciens il n’existe pas de CONCURRENCE ET DE COMPÉTITIVITÉ : les enfants disent à leurs voisins « Je cours vite », mais comme de nos jours ils ne disent pas « Je cours plus vite que toi » où tout est construit pour le « exploitez-vous les uns les autres », la guerre de tous contre tous. On nous a cancériser en nous faisant avaler que la concurrence était naturelle, que c'était le plus fort, le plus diplômé, le plus riche, qui était le winner !
LA CHEFFERIE CE N’EST PAS NATUREL VU QUE LE SOI EST NOTRE ÉTAT NATUREL. CHEZ LES PAGANS IL N’Y A PAS DE CHEF, SEULEMENT UN « MENEUR PONCTUEL », POUR SEULEMENT UN TEMPS ET PARCE QU’INTEL OU INTEL AURA UN DON EN SON DOMAINE : il sera ainsi mandaté pour un temps et selon sa compétence, donc pas de chefferie.

La chefferie provient de ce que nous avons besoin d’être dans un cadre, être dépossédé de son Soi. Cela vient d’une angoisse IMMENSÉMENT profonde dont nous n’avons même pas conscience ; ALORS QUAND SURVIENDRA LA RÉALISATION DU SOI, CE SERA LA PANIQUE TOTALE PENDANT UN MOMENT ABSOLU.

Chez les Pagans ou communautés il n’existe pas de jeu ni de fête. Le fête est né quand les humains commencèrent à être dépossédé de leur Soi, le Big Other naissait, l’extérieur naissait, l’entertainment, les vacances, etc. Chez les Pagans comme on vivait proche du Soi-Instant, LA JOIE ÉTAIT PERMANENTE, IL N’EXISTAIT PAS D’ANGOISSE. C’est si évident que l’on a du mal de nos jours à l’admettre !
Notre civilisation ne véhiculant que la mort, il lui faut alors des fêtes et des Big Other permanents ! D’où d’ailleurs entre autres la singerie « mariage gay » et autres bidules « festifs ». IL FAUT DISTRAIRE, HYPNOTISER, HAMEÇONNER LE BÉTAIL HUMAIN ANGOISSÉ POUR QU’IL PUISSE REPRODUIRE LA SERVILITÉ NÉCESSAIRE À LA REPRODUCTION À L’INFINI DU CAPITALISME.

Sur les Pierres des grottes du Paléolithique, il n’existe pas « d’art » comme écrit en début d’article, cet « art » invention moderne du capitalisme. Les peintures du Paléolithique étaient possibles justement pas la Réalisation du Soi-Instant : tout était précieux, authentique, originel À CHAQUE INSTANT DANS LEUR ICI ET MAINTENANT. Il n’y avait pas de spécialisation et divisions destructrices comme aujourd’hui.
Pas de religion non plus puisque pendant des millions d’années l’humain vivant le Soi-Instant il était le Cosmos, puisque naturellement Homo Religiosus, le Tout : pas de profane ni de sacré, pas de division entre spirituel et temporel. C’était l’ÂGE D’OR PARCE QU’IL N’Y AVAIT PAS DE DIFFÉRENCE ENTRE LES HUMAINS ET LES DIEUX : IL Y AVAIT FUSION, c’est ensuite quand commence la catastrophe Néolithique avec la voie de l’Agriculture et qu’arrive la division sacré-profane que les humains vont commencer à PRIER, À MARCHANDER, À CONTRAINDRE LES DIEUX ; LÀ VA APPARAÎTRE LE CÔTÉ NÉGATIF DE LA MAGIE.

La religion est née quand le temporel va se mêler du spirituel et que le sens du divin va s’oublier, donc en oubliant le Soi-Instant les religions apparaissent et vont FABRIQUER LE SOCIAL, le côté politique et « moral », donc d’opinion. Elles vont établirent  sur des bases durables un temps la discipline sociale en promettant aux losers de ce monde la Super Carotte, le Big Other et le début de la maladie égalitarisme. LES PRINCIPALES RELIGIONS ACTUELLES NE SONT QUE DES OPINIONS ÉTABLISSANT  LA POLITIQUE ET LE MILITAIRE (voir les Croisades, le protestantisme, etc. chez d’autres grandes croyances et religions du Livre). L’EUROPE ACTUELLE LEUR DOIT SA FONDATION.
À partir de la catastrophe Néolithique et de la voie de l’Agriculture, avec l’invention de la VALEUR DES ÉCHANGES, ON CRÉÉ LA DIVISION PUR-IMPUR, soit le SACRÉ et le PROFANE, le TEMPOREL et le SPIRITUEL. Le sacré vient détruire le Sacral (l’Originel). Avec l’impur vont apparaître les mal-à-dit ; alors il faudra « purifier », ce qu’on retrouve de nos jours à l’échelle mondiale avec la politique du N.O.M. et son invention du terrorisme : les sales types qu’il faut purifier par le feu des bombes ou les fusils des flics ; ainsi le N.O.M. retrouvera la santé.

RAPPEL : LE SACRÉ DÉTRUISANT LE SACRAL IL DEVIENT PAR LÀ MÊME DOUBLE : LE SAINT EST L’OMBRE DU SORCIER, LE SORCIER EST L’OMBRE DU SAINT. DEVANT UN SAINT CHERCHEZ LE DIABLE, IL N’EST PAS LOIN (surtout quand un saint est tueur de Dragon…). Les saints authentiques le savent, car ils dialoguent en permanence avec le Diable. SAINT ET SORCIER SONT LES DEUX PÔLES DU MÊME THÈME. Les Romains déclaraient sacer (sacré) celui qui s’était rendu coupable d’inceste ou de meurtre, ou qui avait commerce avec une femme en période menstruelle. À partir de là va se développer le MOI, comparable à la ville ou village : LE CERCLE PROFANE (la chose vil et ville et village). L’autre partie de la division sera le ÇA : le Ciel, la Brousse, la Forêt ou inconscient et ses puissances diaboliques qui évidemment à l’Origine n’avaient pas lieu d’être ; l’ombre, le paradigme, le bouc-émissaire n’existaient pas !!! Ensuite va arriver le SUR-MOI : pouvoir ou Totem ou chefferie et avec elle l'opinion.

Donc à partir de cette division entre sacré et profane, le profane, grâce à l’ego, va être en croissance permanente pour monter en apothéose à partir de 1789 et des perruques poudrées pour exploser jusqu’à nous, là où triomphe la laïcité qui piétine les dernières religions parce que nous n’en avons plus besoin ! L’Église de Rome comme de tout à nos jours est un artifice de plus, un Big Other de plus. La seule religion moderne est celle de la City de Londres.

CAPITALISME ET CROISSANCE DIABOLIQUE ET MORTIFÈRE : produire de plus en plus, ça coûte de moins en moins pour l’acheteur, mais ça profite de moins en moins aux producteurs, qui sont alors obligés de produire toujours plus. Ça engendre une débauche d’illusions ou artifices sur artifices (créations monétaires, etc.). Le Capital dés le début portait son germe de destruction.

ANÉANTIR : L’ÉTAT, LE SALARIAT, L’ARGENT (pour faire référence à Karl Marx, LE VRAI, ET PAS CELUI DÉFORMÉ PAR L’OPINION DEPUIS PLUS DE 150 ANS. CEPENDANT MARX N’A RIEN INVENTÉ, il a repris les tendances du bouillonnement de l’après 1789. Il est probable que Karl Marx soit un des plus grands « falsifiés » de l’histoire humaine. Karl Marx a dit : « Moi je ne suis pas marxiste », donc il ne voulait pas devenir un « saint » du isme et être ainsi détruit. Il ne voulait pas devenir une icône gigantesque promenée lors de défilés sur la Place Rouge à Moscou face à Staline).
La judéo-protestantisme du monde va produire Vatican 2 (La question juive, de Karl Marx).

- USA = capitalisme mondial unipolaire.
- RUSSIE = capitalisme multipolaire.

Soit deux variations du même thème. Pas d’ouverture ou de bouffée d’air à attendre du côté de la Russie.

RAPPEL : La loi, au sens des Moïses & Cie est une invention et imbécilité moderne. Chez les Anciens il n’existe pas de loi humaine, seule la Loi Cosmique a de la valeur. La loi c’est encore un truc de Big Other, de l’autre, extérieur. Or l’être humain étant le Soi, il est parfait, comme toutes choses, donc RIEN NE MANQUE. Alors pourquoi chercher à l’extérieur une loi ? Et s’il n’existe pas de loi à l’extérieur, elle n’existe pas non plus à l’intérieur, donc au-dedans de vous même !!!
Les Sioux n’ont pas besoin d’une loi genre 10 commandements avec un « tu ne pratiqueras pas l’inceste ». La loi est inventé comme remède de la maladie de la civilisation de la possession. Chez les PAGANS il n’y a pas de système juridique. Le système juridique vient sanctionner le déphasage entre les désirs de l’humain, sa vie et le social. De là va se constituer l’étatisme et sa soupe politique à faire avaler à tous ; une soupe évidemment de la City de Londres. À partir de 1973 en France on passe des banques d’État aux banques privées. Idem pour la politique : elle a besoin du capital pour contrôler le social, parce qu’elle n’a pas le pouvoir total.
Le capitalisme multi-millénaires a créé les nations pour bouffer les pays et former le Nouvel Ordre Mondial. Le mondialisme de la marchandise va détruire les nations, puisque l’argent n’a pas d’odeur et fonctionne partout, et que la chronologie tueuse ou histoire est à l’œuvre (évolutionnisme).

PROLÉTAIRE ou LA MAIN VIVE : L’ESCLAVE DU SALARIAT, que ce soit au bénéfice d’un État ou de Couilles en Or des industries. Les prolétaires ce sont les PAGANS, NOUS TOUS, sauf l’oligarchie et la City : « la main morte », soit les gens qui pondent de la politique et travaillent du chapeau de l’ego et sont improductifs.
L’ÉMANCIPATION DU PROLÉTARIAT, DES PAGANS, ÇA PASSE PAR EUX-MÊMES, PAR CHACUN DE NOUS. Les Pagans ne seront plus un ensemble de multiples séparatifs, d’unités ou ego qui vont cahin-caha avec leur dualité, mais au contraire, seront un ensemble d’associations Unitives de plusieurs individualités autonomes qui marchent en unité sur la même voie, LÀ OÙ N’EXISTE PLUS DE DILEMME.

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler cette schizophrénie si républicaine par, d’un côté, la loi Le Chapelier qui abolissait toutes les anciennes corporations et du même coup abolissait l’art du Grimoire par abolition du SECRET DE MAÎTRISE, ainsi de l’autre côté ça va se retrouver dans toutes les sectes judéo-maçonniques spéculatives…


Note.
1. Wall Street et la City sont déjà présentes dans le TROC : VALEUR D’ÉCHANGE, par exemple les fluctuations des taux d’échanges des javelots et des haches dans quelques contrées ; ou près de la « source » septentrionale des javelots, il faut 12 javelots pour obtenir une seule hache, alors que 150 miles plus au Sud, donc d’autant plus près de la « source » des haches, le taux d’échange s’égalise, soit une hache pour un javelot ; et que dans l’extrême Sud, il semble qu’un javelot vaille plusieurs haches… Chez des Indiens vivant dans les plaines où la valeur d’échange du cheval, dans le commerce intertribal, a connu d’importantes variations, liées aux conditions de l’offre… (Exemples tirés de : Âge de pierre, âge d’abondance - L’économie des sociétés primitives, de Marshall Sahlins).
 
 

Dernière mise à jour : 14-06-2016 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >