Accueil arrow News arrow Dernières news arrow République capitaliste des boss en marche
République capitaliste des boss en marche Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 19-06-2017 00:43

Pages vues : 3385    

Favoris : 35

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vaccin, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
hidalgomacron.jpg
 
 
République capitaliste des boss en marche
Hidalgo Macron.

Le macronisme en marche est un des grands symptômes
de la disparition prochaine du capitalo-socialisme.
Macron et ses collègues enclenchent le compte à rebours.
Tout ce qui a une naissance, comme l’étatisme et
le capitalisme, va bientôt crever.
Oui, C’EST EN MARCHE et non plus en marché.
LA MORT DE CETTE DÉMOCRATIE MARCHANDE EST EN MARCHE.


Bienvenue dans le monde du Fric/Flic et sa république du CAC 40.
 
 
Le mot MARCHE(É) ici correspond parfaitement à la mécanisation sociale qui commence à se mettre « en marche » parallèlement à la mécanisation industrielle. E. Macron est le principe même de cette révolution industrielle commencée en Angleterre à partir de 1560, donc après les abominations des Conquistadors espagnols et portugais assoiffés d’Or et donc de pour-voir.
 
Ça commence en Angleterre entre 1560-1640 : essor industriel très nette et intense suite aux prologues allemand et italien. Changement si rapide, dont on retrouvera l’équivalent à la fin du 18è et au début du 19è siècle avec la montée en puissance des banques.
À la veille de sa guerre civile (1642) l’Angleterre était devenue le premier pays industriel d’Europe et allait le rester en inventant les États-Unis.
Matière première anglaise : le charbon de bois, qui atteint de très haut prix au milieu du 16è siècle, du fait de sa raréfaction. Le charbon devient une richesse nationale.

À cela s’ajoute une très forte montée démographique, estimé à 60% au cours du 16è siècle. Ensuite une considérable augmentation des revenus agricoles transformant beaucoup de paysans en consommateurs de productions industrielles.
RAPPEL : industrialisation et révolution industrielle entraînent l’ensemble de la communauté humaine : économie, structures politiques, opinion publique, et le reste. (Réf. Fernand Braudel, Civilisation matérielle, économie et capitalisme, 15è-18è siècle, vol.3)

En fait, il est intéressant de remonter aux ergoteurs Grecs à partir de Platon, Socrate et Cie. où va apparaître l’opinion « démocratie », le peuple : démotikos, démos (peuple) et comme démonstration (pour-voir, analyser, calculer et tout mesurer), qui va engendrer la politique, l’étatisme, la police, le business, les valeurs et les profits, le quantitatif, etc. Le démos va principalement engendrer LA PROPRIÉTÉ, LE TERRITOIRE, donc l’État et ce que ça englobe : valeur, commerce et profit, politique, police, la chefferie, les lois ; on passe de la communauté à la société et son social si à la mode de nos jours d’hystérie collective. La DIVISION allait régner en maîtresse absolue et jusqu’à nos jours. Entièrement d’accord avec Francis Cousin et la charnière entre les pré-socratiques libres de la communauté de l’ÊTRE et les socratiques et leurs suites société de l’AVOIR et du quantitatif (production de l’ego), que dénonce aussi Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux (deux dernières pages). Après le socratisme arrive effectivement LE RÈGNE DE L’OPINION : FORUM, AGORA, ETC., LA PARLOTE SOUS TOUTES SES FORMES. Ainsi, DÉMOCRATIE = OPINION ET POLÉMIQUE EN ÉVOLUTIONNISME SANS FIN.
Avant le socratisme, la philosophie se posait la question  : « QUI SUIS-JE ? » et en un ensemble en rapport avec le Cosmos. À partir de Socrate : PLACE À L’EGO, au moi-individuel. On passait du moi-collectif au moi-individuel en s’imaginant que c’était enfin le Paradis retrouvé ! Chacun, comme de nos jours, donnait son avis sur tout, ce qui se retrouve dans les élections politiques de tous pays qui se disent « démocratie », donc issu de la merde ergotique et mercantile de l’après socratisme, de l’après aristotélisme va engendre des petits bouts de machins à n’en plus finir, alors que l’Orient continu à voir l’ensemble.

Empédocle dit que le Vrai c’est le Tout. À partir de Platon et Aristote et dans l’Égypte alexandrine on voit apparaître la vie individuelle, l’ego, qui va occuper une place centrale, apparaissent alors une infinité de noms-les-formes : réthorique, métaphysique ; tout devient divisé, comme plus tard le sera l’Encyclopédie des Diderot et Cie, copie de cette mentalité de l’après ergoterie aristotique. On commence à créer des spécialisations, des « experts », évidemment qui vont exploser de nos jours et se répandre jusqu’aux « Nègres », « pour les aider »… La médecine chimique et industrielle et matérialiste actuelle dite faussement « officielle » voit les individus en petits bouts de machins comme un boucher voit ses différents morceaux de viandes. On coupe le corps d’un côté et l’âme de l’autre, ce qui va se retrouver dans l’invention de la laïcité, nouvelle spiritualité de démocratisme consommateur.
De nos jours l’être humain s’artificiel de plus en plus. Il est très malade en coupant tout et en se coupant du Tout. Le Tout, c’est ce que les Couilles en Or des Google et des transhumanistes cherchent à REMPLACER CHEZ LES ÊTRES HUMAINS FRIQUÉS.

À partir de l’installation de ce démos, comme il faut une police du corps, il faut une police du mental afin de remettre les gens dans le système. C’est aussi simple que ça. On a la camisole chimique, et la camisole psychique comprenant la propagande politique et d’opinion. À partir de cet étatisme va s’installer le langage écrit, et inévitablement les premiers calculs : comptes, lois et règlements administratifs, comme l’explique Richard R. Olson dans : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée.

Notre société de l’avoir et du quantitatif est celle du culte du narcissisme où les individus en des multiples séparatifs étiquetés par le système républicain « unité dans la diversité », déambulent avec leur dualité en étant coupé de leur Origine, avec pour seule préoccupation LA REPRÉSENTATION, donc l’ego, et évidemment l’opinion qui parasite tout par le langage écrit : tablette et informatique et big data, bien-sûr y compris cette page.

Bataille de Teutobourg : pas de chef… celui qui allait le devenir fut éliminé…
Hélas va apparaître Clovis le diviseur… Arminius comme Clovis représente le principe de la chefferie qui mine le monde jusqu’à nous dans son macronisme. On passe effectivement de la Vraie Tradition des Anciens à la tradition artificielle représentée par les rois après Clovis (le régime républicain n’est qu’une variation du même Thème étatique). À partir de Clovis la division sacré-profane est en place, et inévitablement c’est le plus lourd, le plus dense qui va l’emporter, d’où notre actuelle laïcité… L’Église de Rome depuis l’après Clovis n’était qu’un instrument politique destiné à « socialiser » les individus déjà coupé de leur racine, avec les « spécialistes » comme les prêtres, les moines, etc. La maturité du profane va se situer en 1789 et avec elle sa laïcité et sa démocratie marchande et de la City de Londres.

Réalisation du Soi :
« Mes droits sont à mon libre arbitre », devise supposée des Alains, Burgondes et Suèves. Être sauvage, être Soi, rester dans le Soi. Devise qui n’a rien à voir avec l’actuel « libéralisme » et démocratisme de l’après 1789.

L’être humain transhumanisé est devenu un ZOMBIE. J’ai déjà donné l’exemple qui peu paraître étrange à notre époque de folie technologie très bien raconté par Hyacinthe Dubreuil, dans son dernier livre : J’ai fini ma journée, où il écrit page 12 :
« Souffler la chandelle ou souffler la lampe à huile, qui se souvient encore de ces termes ?
En ce temps là les ombres sur les parois permettaient d'évoquer toutes sortes d'images qui constituaient une sorte d'exercice d'imagination, que les nouvelles inventions ont supprimé.
On s'amusait à en composer avec ses mains. Est-ce qu’on n’a pas perdu quelque chose par la disparition de ces exercices, qui sont d’ailleurs devenus impossibles avec notre lumière intense et diffuse ? Aujourd’hui, on ne compose plus ces ombres qu’on appelait « chinoise » (1). On va voir les images « préfabriquées » [par les spécialistes évoqués plus haut] et mécaniques du cinéma, qui laissent l’esprit passif. On pourrait dire la même chose au sujet de la multiplication des jouets mécaniques [et maintenant informatiques et virtualisés]. Autrefois les enfants qui n’avaient rien inventaient leurs jouets, dans lesquels leur imagination voyait des merveilles ».

Imaginez un Instant que le budget des complexes militaro-industriels de tous les pays qui se disent démocratiques et leur économie de la drogue soient consacré pour vaincre le cancer. En moins d’un an cette maladie serait vaincu ! Évidemment ça ruinerait définitivement l’industrie de Big Pharma…
Et à propos de l’économie mondial de la drogue, imaginez qu’au minimum cinquante milles personnes soient des Réalisés vivants, l’économie de la drogue disparaît aussi définitivement, et les États derrière, et nombre d’autres choses !

Tous les systèmes et « isme », comme le nouveau produit « vu à la télé » : le macronisme, sont dans le principe de la thermodynamique : LA VIOLENCE, comme si on enchaîne un animal, ou un homme, ce qui aura pour effet de le rendre encore plus furieux et féroce, et à la longue mortel par épuisement.

« Je me souviens qu'une vieille fille très pieuse, dans le genre intelligent, c'est-à-dire pas bigote, me demandait un jour ce qu'est la métaphysique. Le mot lui était inconnu. Je lui répondis que tout le monde fait de la métaphysique sans le savoir, comme M. Jourdain faisait de la prose. La science métaphysique naît du besoin naturel des hommes de découvrir, pour se tourner vers lui, un centre immuable, non soumis aux contingences, qui servira de point d'appui au fléau de la balance de ses jugements. L'homme a une tendance invincible à rechercher ce centre, comme le tournesol cherche le soleil, parce qu'il a soif de stabilité, de Paix.  

Ce centre est nécessairement à hauteur d'homme ; il est nécessairement perçu intuitivement comme le centre ontologique de l'homme autour duquel l'homme se construit, s'épanouit. Cela est vrai même pour le matérialiste, pour le marxiste qui, lui aussi, recherche un centre de gravité qui puisse stabiliser son âme et lui donner la Paix.

Cette vieille jeune fille (son âme n'avait guère plus de quinze ans) me dit qu'elle avait demandé un jour à son curé pourquoi il ne parlait jamais de la Trinité. Il lui répondit : « Inutile, Personne ne comprendrait. » C'est effarant ! Et probablement c'était vrai. Lui-même, comprenait-il ?

Et pourtant, c'est la Trinité qui fonde la catholicité.
Sans elle, tout n'est que du vent. Hors d'elle, tout est erreur et antagonismes ! Alors, qu'est-ce que l'Églis ? Il semble bien que ce n'est plus qu'une baudruche qui commence à se dégonfler ».
(Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux, Lettre 4, du 27 janvier 1969).

Note.
1. Actuellement certains pays orientaux pratiquent encore les spectacles d'ombres "chinoises" avec de savantes formes en papier ou en minces tôles découpées.
 
 

Dernière mise à jour : 19-06-2017 01:08

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >