Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Ce monde sous déphasage, décalage
Ce monde sous déphasage, décalage Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-07-2017 01:54

Pages vues : 5337    

Favoris : 48

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Anarchie, Âne, Argent, Artifice, Banques, Behaviorisme, Bourgeois, Cacapitalistes, Chefferie, Chimère, Christ, Communisme, Conte, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Étatisme, Europe, Famille, Fréquence, Fusible, Génocide, Histoire, Humain, Illusion, Image, Information, Inquisition, Instant, Islam, Israël, Jardin, Jeu, Judaïsme, Kronstadt, Labyrinthe, Laïcité, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Manipulation, Matrice, Médecine, Merde, Métal, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Moteur, Nature, Oligarchie, Opinion, Or, Ovni, Païen, Paix, Prostitution, Ptah, Pays, Paysan, Père, Peur, Philosophie, Pierre, Politique, Porte, Pouvoir, Prisons, Psychiatre, Raison, Religions, République, Révolution, Royauté, Russie, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Tradition, Transformation, Transhumanisme, Tyrannie, Univers, Vaccin, Vase, Vide, Volonté, Yokaï, Zombie

 
radio_galene_self.jpg
 
 
Ce monde sous déphasage, décalage
 
 
Moïse et la tyranscommunication, pardon, transcommunication instrumentale (TCI). (TYCI, Tyranscommunication : PANique… ou PANique devant l’inconnaissable à jamais… surtout devant le sur-prenant qui peut vous aliéner, vous dépersonnaliser…)

Tout est une question d’Accord, comme avec le condensateur variable de radio à cristal (pièce blanche sur la photo en haut de page). Page avec des condensateurs variables à la vente, qualité militaire.

Plus ce monde se rapprochera de l’organisation de son propre chaos (guerres, effondrement de la civilisation, dérèglement climatique, manque matériel et spirituel de ceci et de cela, etc.), par son déphasage et sa perte du Saint Chaos, plus il sera amené à « entendre des voix » (résonances), et pas celles artificielles éventuellement fabriquées par l’Empire USionistan et ses alliés pour « religioniser » ou recoller les morceaux (le ”vivre ensemble” du laïcisme style GODF et de son "unité dans la diversité”) ; pas non plus les voix intérieures du Super Égrégore de cette judéo-maçonnerie spéculative à Pour-Voir comme le Grand Orient de France.
Tous ce que fait le monde de la chefferie depuis le départ du Néolithique ne fait que DANS LE SÉCURITAIRE, y compris pour la bouffe (blé, etc.), sans jamais aller dans le questionnement du « QUI SUIS-JE ? », auquel pour cela l'écho ne répondra jamais ; donc sans jamais aller à l’orIgine de la cause produisant l’effet, AFIN DE TUER CETTE CAUSE QUI N’AURA PLUS A BOUFFER D’EFFET ! Si le feu (effet) n’a plus à bouffer de bois ou autres (cause), il va mourir. Depuis le Néolithique, ce monde ne soigne que l’effet, il ne fait que sécuriser et ne soigne JAMAIS LA CAUSE DE LA MALADIE, qui s’aggrave en évolutionnisme de siècles en siècles sur cette planète.
 
 
DÉPHASAGE : différence de phase entre deux phénomènes rythmiques de même Thème. C’est un décalage, UNE RÉSISTANCE (ça chauffe) un manque d’harmonie, ou tomber dans la dualité cause-effet.
C’est-à-dire que ce monde, le notre, est ALIÉNÉ, exactement comme quand vous écoutez votre voix dans un magnétophone : vous ne reconnaissez pas votre propre voix, seul l’extérieur, les autres la reconnaissent. Et toutes les personnes enregistrées éprouvent, à se réentendre, un vague sentiment de malaise et de doute de sa personne ! C’est le déphasage, comme l’écho que vous renvoie votre parole, un peu autre, et parfois lugubre (effet Larsen). L’écho est le mien certes, mais je suis comme extérieur à moi-même, comme aliéné ne me reconnaissant plus, comme possédé par un autre (des autres) extérieur à moi-même.

DÉPHASAGE fait la partie du phénomène TAUTOLOGIQUE (voix enregistrée, effet Larsen et écho) étudié notamment par Konstantin Raudive. Le même phénomène se produit avec la Tautologie écho de l’image, comme braquer une caméra vidéo vers un écran d’ancienne télévision à tube cathodique en noir et blanc (expérience vécue).
Pour abréger, cette Tautologie rejoint parfaitement non seulement Jeanne d’Arc qui entendait des voix, mais surtout la Tautotologie de Moïse, quand il demande quoi dire à ses frères et sœurs sur son état présent « qui est Dieu ? », et Jehovah ne peut que lui répondre : JE SUIS (Je suis ce JE SUIS). (Exode 3, 13-14) : « Moïse dit à Dieu : « Voici, je vais trouver les Israélites et je leur dis : ”Le Dieu de vos pères m’a envoyé vers vous”. Mais s’ils me disent : ”Quel est son nom ?”, que leur dirai-je ? » Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui est ». Et il dit : « Voici ce que tu diras aux Israéliens : ”Je suis” m’a envoyé vers vous ».
Pour moi il est certain que du temps de Moïse on connaissait la technique émission-réception genre radio à cristal de Galène, ce qui deviendra « l’Arche d’Alliance » ou SMARTPHONE DE DIEU.

À l’entretien 106 de Ramana Maharshi, il dit : « De toutes les définitions de Dieu, nulle n’est mieux exprimée que celle de la Bible : « Je suis ce JE SUIS ». Il y a d’autres déclarations, telles que brahmaivâham, aham brahmâsmi et so’ham. Mais aucune n’est aussi directe que le nom de Jehovah : JE SUIS. L’Être absolu est ce qui EST.  C’est le Soi. C’est Dieu. En connaissant le Soi, on connaît Dieu. En fait, Dieu n’est rien d’autre que le Soi ».
En fait LE MONDE N’EST QUE SPIRITUEL : « Le monde n’est que spirituel. C’est parce que vous vous identifiez avec votre corps physique [donc avec votre cerveau ou ego] que vous considérez que ce monde est matériel et que l’autre est spirituel. Alors que ce qui EST n’est que spirituel » (Ramana Maharshi, entretien 328). Pour le vivre, il suffit de se réaliser en tant que pure Conscience, et s’apercevoir que ce monde n’est que spirituel et non pas matériel, c’est-à-dire qu’il n’existe pas de mental ni de cerveau : « Quand on est à la recherche du Soi, le mental n’est nulle part. Quand on demeure dans le Soi, on n’a plus besoin de s’inquiéter du mental ».

Toutes les traditions de ce monde parlent de L’EAU PRIMORDIALE, donc de ce monde uniquement spirituel. Ici sur Terre, notre Vaisseau n’est que « naissance et mort » ; notre véritable existence n’est que spirituelle, donc EAU, NON-MATIÈRE, ou plutôt LA Matière.
Ainsi le phénomène capté par Moïse n’est qu’une Super Tautologie comparable au phénomène du bruit « électronique » étudié par Raudive et d’autres. Avec « l’état désert » une forme d’électronique particulière à base de minéraux devait exister (Radio à Cristal), ce qui a permis à Moïse « d’entendre des voix », donc celle de Jehovah ; je dirais plutôt CELLE DE MOÏSE LUI-MÊME, MAIS COMME EN ÉCHO. Ce qu’à entendu Moïse est une preuve de la nature uniquement spirituel de LA Matière appelée de nos jours : « être humain ».

Mais à la limite pas besoin de magnétophone ni de caméra braquée sur un tube cathodique, seule la Réalisation du Soi met en communication avec le Tout, et sans interférence...
Dans l’Évangile de Thomas 111 : « Jésus a dit : Les cieux s’enrouleront ainsi que la terre devant vous, et le Vivant issu du Vivant ne verra ni mort ni peur, parce que Jésus dit : Celui qui se trouve lui-même, le monde n’est pas digne de lui.
Autre traduction :
111. Jésus disait :
Les cieux et la terre s’enrouleront devant vous.
Le vivant, issu du Vivant,
ne connaîtra ni crainte ni mort
parce qu’il est dit :
Celui qui ne se connaît lui-même,
le monde ne peut le contenir.
(D'après la traduction de Métanoïa (association composée d’un coptologue, Yves Haas, d’un helléniste, Pierre Bourgeois, d’un métaphysicien, Émile Gillabert) « Évangile Selon Thomas » aux Éditions Dervy)
Voir aussi la traduction plus complète avec commentaires.


Donc la transcommunication instrumentale ou TCI est une preuve « moderne » de cette Eau Primordiale et de notre état uniquement spirituel.


Dans la légende de la nymphe Écho, il y a un aspect cocasse : celui qui parle et interroge attend en principe une réponse quelconque. L’interrogé peut, ou rester coi, ce qui évite de tomber dans la dualité cause-effet ou sujet-objet ; ou tomber dans le socratisme des personnes interrogées par Socrate qui se perdaient dans le dédale de leurs contradictions ; ou tomber dans la même dualité en se prenant dans la gueule une « réponse » à la Moïse qui n’est que la réplique terme à terme de ce qu’il venait de dire, laissant ainsi la question sans réponse, mais encore à répéter inlassablement le son qu’il ne fallait pas émettre impunément (comme un paquet où il est écrit dessus : ”Ne pas ouvrir”, sinon : BOUM ! ou SINON RELIGION !!!).
Écho ne répond pas mais répète inlassablement la question, comme une forme de Tautologie, comme une forme d’effet Larsen en braquant une caméra sur un tube cathodique.

En fait Écho met en garde contre l’imbécilité de toutes questions : la répétition de la question étant la forme maximale de l’ironie sous forme de réponse. La question devient idiote ; c'est d'ailleurs pour ça que la Tautologie ou Lapalissade est sl souvent méprisée.

Écho est raconté dans les Métamorphoses d’Ovide, Livre 3. Elle est une nymphe des Forêts. Elle distrait pas son opinion de bavarde. Elle distrait tant, donc ELLE DÉPHASE tant, que Junon entreprend de la punir en la réduisant à l’état de simple écho. Ovide précise d’ailleurs qu’avant, Écho avant un corps et une voix, mais à cause de Junon sa voix ne lui servait plus qu’à renvoyer les derniers mots de tout ce qu’on lui disait.
Écho NE PEUT PLUS ÉMETTRE D’OPINION : ELLE EST INTERDITE DE PRISE DE PAROLE, elle ne peut que répéter seulement les derniers sons. Écho devrait être appliqué à toute la chefferie du régime républicain !!! Ici Écho est le remède au pire fléau de l’humanité, L’OPINION, ce qu’avait si bien compris Jean Coulonval (Synthèse et Temps Nouveaux). VIVE JUNON : divinité romaine épouse de Jupiter. Junon sonne un peut comme JEUNE et JEUNESSE, donc de la vitalité : à Rome elle est Déesse de la fécondité et des mariages et préside aux accouchements ; elle est mère du Dieu de la guerre et protectrice des moissons. Junon a une peau de Bouc… Elle symbolise le cercle lunaire et le principe féminin dans sa jeune maturité.

Chez les Mayas Écho est un des attributs du Dieu Jaguar, donc aux animaux sauvages. Chez les Grecs Écho fut une amoureuse de Narcisse ! Évidemment déçue, elle se réfugia dans les bois et les grottes et finit par s’identifier au rocher qui répercutaient tous les bruits… Et comme écrit plus haut, dans l’autre légende comme par ses bavardages elle a détourné l’attention d’Héra, épouse de Zeus, pendant qu’il courtisait ses sœurs, il l’a punit car elle devient « celle qui ne sait point parler la première, qui ne peut se taire quand on lui parle, mais qui répète seulement les derniers sons de la voix qui l’atteint ». Elle est l’objet de nombreuses autres légendes.
Écho évoque une transformation, un double, et inévitablement le GOLEM : homme-robot, dont l’homme actuel risque de prendre la forme !!! Parce que GOLEM = MAGIE, ARTIFICE, EN OPPOSITION AVEC LE NATUREL ADAM-ÈVE CRÉATION DU SUPRÊME. GOLEM = IMITATION, SINGERIE, MIROIR QUI SAISIE ; LE GOLEM EST MUET, les êtres humains étant incapables de lui offrir la parole ; en un sens du symbole positif, le Golem est délivrée de l’opinion !
Chez Gustav Meyrink, GOLEM = RÉDEMPTION.
Comme Écho, le Golem est du Thème du DOUBLE, donc de la dualité : le soi (‘je’) et le Soi (‘Je’) sont très séparés ! De nos jours nous sommes tous un peu devenu Golem ! Si Adam n’avait pas reçu « le Souffle de Dieu » en pleine gueule, il serait Golem !
Si les transhumanistes sont incapables d’insuffler « le Souffle de Dieu » dans leur futur « Homme augmenté », Superman, et tout et tout, les Google et Facebook & Cie auront fabriqués un nouveau Golem.

En Alchimie il existe un Nom-la-Forme du Thème Golem : l’HOMONCULE (homonculus). Le thème Golem se retrouve chez les Divins Potiers façonnant les Nom-les-Formes à l’Argile (ADN) sur leur Tour de Potier… L’Argile ROUGE c’est mieux, puisque ORIGINE comme le ROUGE DU PASSÉ (Adam = Rouge).

Le problème de ces créations est identique à ce qu’il se passe actuellement : ELLES CROISSENT AU GIGANTISME, DEVIENNENT DOUÉES DE PAROLE ; mais autrefois, l’apprenti Sorcier ou l’Alchimiste écrivait sur le front du Nom-la-Forme le mot hébreu signifiant « mort », et le truc s’écroulait mort sous forme d’un gros tas d’argile, son ADN comme détruit !… Évidemment si le géant possédait le mot « vie », il engendrait des catastrophes comme maintenant ! Mais avec cette grosse différence, que ce Nom-La-Forme n’était pas possédé de mauvaises actions, puisque quasi robot (intelligence artificielle réduite).
Golem = Nom-le-Forme, ce qui veut dire aussi forme animale. Bref, GOLEM = CRÉATION PAR L’ÊTRE HUMAIN, ARTIFICE, ce que veulent faire les transhumanistes de fond judéo-talmudique comme les Google, Facebook etc. Ils veulent singer Dieu, en créant un être à son image, mais qui n’en fera qu’un être SANS LIBERTÉ, ENCLIN AU PASSION, DONC AU MAL. Comme le disent Ramana Maharshi et la Tradition universelle de l’Eau Primordiale cité plus haut, l’être humain n’est que spirituel.
Le Golem des Google et Cie en leur futur « Homme augmenté » ne sera QU’UNE IMAGE D’EUX-MÊMES, DONC UN ÉCHO, L’IMAGE D’UN OPINION, D’UN PASSION QUI NE PEUT QU’ÊTRE EN CROISSANCE PERMANENTE ET QUI VA TOUT ÉCRASER : la création des transhumanistes Google et Cie va les écraser. Comme disait ce brave Méphistophélès, ami seulement heureusement par intermittence ! LE PREMIER ACTE EST LIBRE EN NOUS, NOUS SOMMES ESCLAVE DU SECOND. Bien-sûr puisque chutant dans la dualité cause-effet. Il est bien connu qu’un réalisateur d’un premier film et à succès, est attendu au tournant pour le suivant où on voudrait bien qu’il se casse la gueule, et lui-même sera face aux travaux d’Hercule, ce qui n’était pas le cas de création de son premier film !

En un sens Emmanuel Macron est un Golem ! Il n’a pas besoin de parler, tel Jéhovah : IL EST (évidemment en une singerie du Soi…) ; quand il parle, comme Yahvé il est colérique. D’ailleurs les médias de l’entertainment du N.O.M. l’appellent « Jupiter ».
Emmanuel Macron est un Golem : employé de banque et sous la dictature de la finance internationale, il fait là où on lui dit de faire. Macron en tant que Golem n’a pas de programme, il n’a que du eyes candy à l’anglo-américaine des Big Boys winners et de leur Histoire-Opinions-Temps qui coule.
Macron : Golem du libéralisme et de ses banques.

Écho reflète bien ce monde au culte du narcissisme, le reflet (de Dieu, inversé). Dans Ovide il y a le dialogue suivant :
- Narcisse (crie) : Y a-t-il quelqu’un près de moi ?
- Écho : Moi.
Le texte latin dit : « Ecquis adest ? » et « adest » responderat Écho ». On a un quiproquo. Narcisse devient même triple : il est « moi, moi, moi », donc bien dans cette société actuelle du spectre-spectacle aux fantômes, spectres Golem si nombreux. Narcisse est (moi), mon reflet (moi), mon écho (moi). C’est la résonance infinie que l’on obtient en braquant une caméra vidéo sur un écran cathodique de télévision : Narcisse n’a pas d’identité la résonance ne le lui permet pas. Ainsi Moïse sur le mont Sinaï à sa question ne peut s’entendre dire que : « Je suis ce JE SUIS », puisque Jéhovah (le Vrai) est SINGULIER.
Méprisé par Narcisse, Écho se cache dans les Forêts. Il ne lui reste que la voix et les os devenant des rochers, selon une légende. Cependant tout le monde est un jour confronté à elle : corps condamné à la répétition (ingénierie vibratoire…) et VOLATIL (opposé à COAGULE) comme l'opinion toujours en voltige.

Comme pour la transcommunication instrumentale, ou (TYCI, Tyranscommunication : PANique…) IL PEUT SE PRODUIRE DES HALLUCINATIONS (voir la page parlant de ceux qui entendent des voix et sont étiquetés par la psychiatrie actuelle : « schizophrénie »). Parce que la Tautologie ne peut que renvoyer LA SINGULARITÉ : on se cramponne au son ou image émise qui n’est que la répétition apparemment déformée de la source, ou d’une autre source (cas du TCI) qui s’est montré comme le reflet infini de la caméra dirigée dans l’écran cathodique.
Ainsi, si ce n’est pas ma voix ou celle d’un voisin qui résonne en face, elle pourrait effectivement et réellement être celle de l’âme d’un défunt, voir la voix de Réalisés vivants comme Ramana Maharshi ou Moïse, ou Jésus de Nazareth, comme il y a peu Jeanne d’Arc entendant aussi des voix. C’est pourquoi j’écris bien en haut de page que, plus il y aura de chaos produit par les humains et plus il y aura de phénomènes de manifestations : de voix, d’ovnis, de dérèglements divers et phénomènes avec destructions en tous genres, et ça va faire mal…

L’écho, contrairement au reflet, ou à l’ombre, mais comme le TCI et même le TYCI, EST CAPABLE DE NOUS ORIENTER, DE NOUS MANIPULER DANS DES DIRECTIONS TOTALEMENT IMPRÉVISIBLES, D’OÙ LA PANIQUE EFFECTIVE, CAR NOUS SERONS ALORS TOUT ALIÉNÉS, PRIVÉS DU SOI-INSTANT… SI NOUS N’Y PRENONS PAS GARDE, comme ce que j’ai vécu une fraction de seconde avec l’expérience caméra dirigée sur écran vidéo noir-blanc. Une fois la PANique passée, en étant dans le Soi ou Instant, on ne risque plus rien. C’est-à-dire que l’écho, qui ne fait que nous renvoyer à nous-même, est capable ainsi de nous rapprocher de notre Soi.
« Iste ego sum » disait Ovide, donc comme Ramana Maharshi : « QUI SUIS-JE ? ». Bref, NOUS SOMMES UN, ou « Rien dans le Tout et tout dans le Rien ».

L’écho si l’on n’y prend garde est capable de bouffer notre singularité, prendre possession de nous, nous rendre aliénés, comme tout ce que fait cette société présente.
ÉCHO = EXTÉRIEUR : imperdable, imprenable, gratuit, on ne le possède pas. Il faut le chatouiller pour qu’il réponde, lui faire bouffer de l'opinion, et puis il est extérieur, trop loin, en dualité sujet-objet. Écho n’est pas réel, mais peu devenir « réel », artifice-Golem, par doublement, donc comme le Golem décrit plus haut et écho fabriqué par l’humain. Le Silence ou la Vraie Paix, la Vraie Télépathie sont les ennemis d’Écho. Si aucun bruit, aucune opinion n’est émise, Écho ferme sa gueule, et finit par en mourir faute de la nourriture bruit-parole et elle se transforme en pierre, Silence parfait.

Tout est Fréquence en porteuse et sous-porteuses, rien n’est solide, tout est Eau, O : Saint Chaos, le Wou Ki (le « Sans commencement », au-delà de l’au-delà de l’au-delà, comme en écho), là où n’existe encore aucun nom-la-forme, soit la pure potentialité de l’Être, donc le Saint Chaos.
Dans les entretiens de K’ong, il est dit au Verset VI, 15 : « Quelqu’un peut-il sortir de la maison, si ce n’est par la porte ? Pourquoi personne ne passe-t-il par la Voie ?
Les hommes savent que, pour sortir, il faut passer par la porte, et ils ne savent pas que, pour bien agir, il faut passer par la Voie ».

Qui met les pieds dans la connaissance du « Bien » et du « Mal » pénètre déjà dans la tyrannie de l’opinion et donc dans celle du Pour-Voir !
Ce monde est tellement décalé qu'il en est devenu complètement matériel, laïque, judéo-maçonnisé genre GODF.
 
 

Dernière mise à jour : 01-07-2017 02:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2024 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >