Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Régime républicain et sa démocratie
Régime républicain et sa démocratie Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 18-11-2017 22:40

Pages vues : 3499    

Favoris : 24

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Appareil, Banques, Brighton, Capitalisme, Chrétien, Christ, Civilisation, Diable, Dualité, Eau, Ego, Empire, Évolution, Fractale, Gentil, Goulag, Gratuit, Guerres, Histoire, Huile, Instant, Juif, Laïcité, Langage, Liberté, Loi, Loser, Lucifer, Lumières, Maçon, Mahométan, Médecine, Mental, Microbes, Multiculturalisme, Musiques, Opinion, Orgie, Ouvrier, Païens, Paix, Pierre, Peste, Porte, Radicalisme, Raison, Réalité, Religions, République, Réseaux, Sacrifice, Satan, Seuil, Simple, Socialisme, Sommeil, Spiritualité, Technique, Templiers, Terrorisme, Transhumanisme, Universel, Valeur, Vaisseau, Vérité, Vin, Winner

 
 
frise_tet_mort.png
 
 
Régime républicain et sa démocratie
On s’éloigne, on se coupe de son Origine
 
 
DIEU DU RÉGIME RÉPUBLICAIN : LA CONVENTION (les masses bouffent à l’aise de la convention, on leur donne alors toujours plus de lois à bouffer, « pour leur bien », entendre « leurs biens », et matériel et spirituel, quand ils en ont dans le domaine du spirituel).
RÉPUBLIQUE = RÉGIME DU CONVENTIONNALISME, DU MOUTONISME ; cependant à distinguer d’une religion et de ses croyances en figures fabuleuses et divinités, pour forger un lien conventionnel communautaire qui, avant 1789, était fondé sur la surconscience éthique et ses productions fabuleuses, vraie base des cultures animistes, polythéistes, et les monothéistes récentes. Le conventionnalisme à la républicaine va faire disparaître tout ce qui est merveilleux (notamment imposition de la laïcité : croyance en la seule valeur de la république ; l’étatisme engendrant naturellement la laïcité (1). Mais dès qu’une religion veut imposer « la réalité » de ses images, elle porte en elle le germe de sa destruction. Comme isme ou système, régime, le républicanisme porte lui aussi le germe de sa destruction.
 
RÉGIME : étymologie de ROI. Façon d’administrer, organisation, système, étatisme (tous « ismes »), pouvoir, constitution, gouvernement, institutions, règlement, régime de bananes, alimentaire, « moteur à plein régime », régime fiscal, pénitentiaire, de droit commun, diète, diététique, climat, etc.

De plus en plus éloignés de l’Origine.
« Mais il semble peu douteux que l’écriture et la lecture aient joué un rôle essentiel dans la genèse d’un bouleversement, par lequel nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une pensée sur les représentations des choses, c’est-à-dire à une pensée sur la pensée [donc le RE et uns distance entre]. Notre conception moderne du monde et de nous-mêmes est, pourrait-on dire, un sous-produit de l’invention du monde sur le papier », écrit David R. Olson dans : L’univers de l’écrit - Comment la culture écrite donne forme à la pensée.

La vidéo ci-dessous montre inévitablement ce qu’il va arriver dans « le raffinement en croissance » de la civilisation des Terriens trop exclusivement soucieuse de l’organisation en laïcité, matérielle, de sa vie collective. Cette civilisation qui se prétend « démocratique » a chuté hors du sens de la Vie, grâce à un besoin matériel porté à son paroxysme comme jamais - pris pour l’unique sens de la vie - qui ne peut que devenir son propre moteur de sa décadence : guerre des États contre les États, Thème de l’Ancien Testament, et guerre de tous contre tous, Thème du Nouveau Testament.

Non, non, la démocratie ce n’est pas le Graal du monothéisme, qui croit que son Dieu unique (« Être suprême » ou Raison) sera « la vérité », et qui, d’un autre côté, écrase les peuples polythéistes, les PAÏENS (et de nos jours les pays qui ne pensent pas comme la « démocratie » et son étatisme). ALORS DANS CE CAS LEUR DIEU UNIQUE NE VAUT RIEN ET EST SOURCE DE NOTRE CHUTE ACTUELLE. D’ailleurs « polythéisme » ne veut pas dire que ces peuples ne connaissaient pas l’Un ! Ce soit disant « Dieu unique » n’a pas été inventé par les Hébreux-juifs, ni avant eux par un Pharaon quelconque. LE DIEU UNIQUE A DÉJÀ EXISTÉ À L’ÉPOQUE DES PAÏENS : IL EST A-TEMPOREL, DONC N’EST PAS APPARU À UN MOMENT DONNÉ ET EN UN LIEU PRÉCIS COMME CHEZ MOÏSE ! CE SONT DES HISTOIRES PUREMENT POLITIQUES POUR MANIPULER LES MASSES !

Encore une fois, je précise que ce sont les prophètes et les Hébreux-Juifs qui ont inventés l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) : si les prophètes ont « entendu Dieu révélé ses volontés », POURQUOI LEUR DIEU NE PARLE-T-IL PAS D’IMMORTALITÉ ? (inconnu de tout l’Ancien Testament) ? Pourquoi parlent-ils exclusivement DE LA MENACE DU CHÂTIMENT TEMPOREL D’UN PEUPLE DÉSOBÉISSANT, DONC PROPHÈTES INVENTANT L’HOTC ?

Alors j’écris que LEUR DIEU EST CELUI DU MATÉRIALISME, CELUI DE L’HOTC, QUI D’AILLEURS SERA REPRIS DE FAÇON CACHÉE PAR L’INVENTION DU « SALUT » (rédemption) DANS LE NOUVEAU TESTAMENT, OÙ LA ENCORE IL N’EXISTE PAS DE PROMESSE D’IMMORTALITÉ (l’enfer c’est pour les losers, entendre aussi les « méchants », ou actuels « terroristes »).
Comme ces textes anciens sont bourrés de symboles, et qu’en définitive tout est symbole, QUE SIGNIFIE LA JOIE, LE BONHEUR ? (Depuis l’avénement du capitalisme sorti au grand jour en 1789, les mots « joie » et « liberté » sont transformés en culture du narcissisme et son « pouvoir d’achat », salaria, égalitarisme, capitalisme, démocratie, Fric/Flic, etc. Le « bonheur » en cette civilisation capitalo-socialiste c’est ne voir que ceux qui possèdent davantage en toujours plus, et ignorer ceux qui nous envient, ce qui fait naître un perpétuel mécontentement, principe de cette société de consommation. Avec l’argent il est très facile d’être heureux dans le succès, les diplômes et médailles, le côté winner ; mais seul un être Réalisé reste en vraie Paix dans les courants contraires ou les tempêtes.

Les inventeurs de l’HOTC : le « peuple élu », parce qu’il est constamment « rappelé à l’ordre » par son Dieu, qui lui fait des promesses marchandes et des menaces de sanctions qui, finalement, peuvent s’adresser à tous les Terriens.
La civilisation de chaque peuple tombe en décadence quand il y a oublie de son Origine.
Finalement, qu’est-ce que c’est l’adamisme, les « fils d’Adam » ou « fils de Dieu », ceux de la CHUTE ? C’EST IL Y A PLUS DE 10.000 ANS LE CHOIX DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE QUI VA FOURBIR LE MATÉRIALISME JUSQU’À CE HUI ET TRANSFORMER L’HUMAIN EN MACHINE. Matérialisme : celui qui est attaché à la matière et en récolte ses fruits : si iceux sont conformes à ses désirs, il est heureux ou en paix, autrement, il est malheureux. Donc malheur et bonheur sont le résultat de la colle dualité sujet-objet. COLLE = ATTACHEMENT : attendre les fruits, le salaire, la production, soit l’oublie du Divin et l’exaltation des désirs matériels (pouvoir d’achat et « emploi », entendre « esclavage »).
HUMAIN=MACHINE = LIBÉRÉ DE « L’ESPRIT ABSOLU » ET REMPLACÉ PAR LA CROYANCE EN UNE « MATIÈRE ABSOLUE » (ce que constate aussi Jean Coulonval [Synthèse et Temps Nouveaux] dans le socialisme de l’URSS et ses suiveurs jusqu’à la Chine si usinière).
Alors, pourquoi le « Je pense donc je suis », mouture avortée de Réalisation du Soi, est-il devenue la formule actuelle de la laïcité et du consommateur : « Je suis matière » (uniquement corps et pragmatisme), tel une mécanique qui ne sera pas soumise à des « valeurs-guides » autres que celles de son programmeur et de sa chefferie ? TOUT EST DEVENU PRATIQUE : empirique, expéri-mental, pragmatique, usage, calcul, utilisateur, procédé, observance, conduite, échange, etc. Le « PRATIQUE » je le résume par le mot RAISON, le mental et calcul et la logique si ravageur de nos jours, sur lequel tout serait fondé.

Plus grave, comment un Dieu aurait condamné, à cause de la désobéissance D’UN SEUL HOMME, l’humanité entière de génération en génération, style circoncision au huitième jour et juivisme par la mère que c’est si pratique ?
Ce Dieu ne connaît pas le pardon ! LA CITY DE LONDRES ET SA FINANCE INTERNATIONALE, OUI (si vous payez) !
Évidemment, Adam est une IMAGE symbolique pour coller à chaque Terrien défaillant.
Adam est une Variation de variation du Thème de Maât (ce qui est Directe) lorgnant de façon tordue vers la Réalisation du Soi.

 
 
CONNAÎTRE TOI-MÊME PAR TOI-MÊME ou ORIGINE DE LA CONSCIENCE : ÊTRE MAÂT.

Être Maât ou Pierre Philosophale : recherche de sa propre identité obligatoirement par la dualité sujet-objet. PIERRE = lien étroit entre l’âme et icelle. Or le Seul Réel est précisément ce qui est sans double, et demeure le véritable Labour alchimique d’identification de la Pierre. Tout ce qui est Réel ne peut pas être identifié, sous peine de tomber de l’inconnu, sans nom-la-forme, dans le connu ou nom-la-forme. Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, comme l’indique le schéma ci-dessous puisque la raison va colorer l’objet vu.
L’actuel monde matérialiste suppose alors qu’il existe « quelque part » un monde d’originaux (inconscient collectif), et que le notre serait celui des copies, donc maintenant DE LA PRODUCTION MERCANTILE ! Or ce ne peut pas être le cas, il ne peut qu’exister un Seul réel AVEC TOUJOURS DES SINGULARITÉS ORIGINELLES, qui n’auront à rendre de compte à aucun modèle. C’est peut-être ce que cherche à singer la voie de mécanisation de l’être humain jusqu’à le rendre « immortel », MAIS sous la chefferie du système ou régime transhumaniste et son toujours plus ! Mais, dans ce cas, L’ÊTRE AINSI FABRIQUÉ TOMBERA INÉVITABLEMENT DANS LA PRODUCTION, CE QUI ANNULERA DE FAIT SON « IMMORTALITÉ ». MÊME PARADOXE OU MÊME LABOUR QUE LA PIERRE PHILOSOPHALE où l’égo-matière ne peut exister sans le Soi. LE TRANSHUMANISME TOMBERA DANS LE FÉTICHE : le fabriqué, l’imitation d’immortalité ; il ne fera jamais dans l’originel.
FÉTICHE : étymologie de faire. 1669 ; fétisso 1605 ; du portugais feitiço « artificiel » ; du latin facticius « artificiel » (réf. dic. Le Robert). Donc le fétiche est un ARTIFICE À LA PLACE DU NATUREL, L’IDOLE À LA PLACE DE DIEU, LE DOUBLE À LA PLACE DE L’ORIGINEL, LE MIRAGE À LA PLACE DE LA RÉALITÉ. BREF : LE FAUX. ET C’EST VERS QUOI SE DIRIGE DE PLUS EN PLUS LE SYSTÈME RÉPUBLICAIN, QUI GLISSE SUR LE ICI ET MAINTENANT, et ne réussit à être attentif qu’à la condition de porter son regard AILLEURS : À LA FIN DES TEMPS de l’adamisme, comme une CAROTTE POUR FAIRE AVANCER L’ÂNE (mensonges-promesses). La vision est trop forte, alors on la colore, on lui donne des carottes pour la faire progresser, pour la « meubler », que « ça fasse joli » (eyes candy et démocratie…).

Le régime républicain et sa démocratie peaufine l’Enfer sur Terre à coups de COP00 à COPX. L’Enfer est devenu la vie sur cette planète et le sera de plus en plus. Les Zombifiés de ce régime peuplent désormais la Terre et la saccagent en rendant LA VIE INFERNALE. Un Enfer sur Terre sous régime de la banalisation ou égalitarisme sur Terre : BANALISATION COLLECTIVE, INTERDICTION DE SE SINGULARISER, DE SORTIR DU RANG ; sinon on vous brûle sur un bûché, plus récemment on vous coupe la tête comme en 1789 (de nos jours on vous envoie à l’hôpital psychiatrique, ça devient de plus en plus moderne, en rapport avec le mental).

PIERRE = TRANSMUTATION DE L’OPAQUE OU MAUVAISE TEINTURE VERS LA TRANSPARENCE, comme l’indique le schéma ci-dessous).
PIERRE = HONNÊTETÉ (ceux des Joyaux : le meilleur, l’originel en tous domaines, matériel, spirituel, mental). Seul l’argent corrompt absolument tout, opacifie tout (surtout dans la finance internationale et son « optimisation fiscale » selon le principe du winnerisme et de la possession toujours plus).
 
 
 
 
 
[Partie religions monothéistes en référence à : Le symbolisme dans la Bible, de Paul Diel]
 
 
Note.
1. Si, selon la définition du dictionnaire Le Robert, laïcité = Principe de séparation de la société civile et de la société religieuse, l'État n'exerçant aucun pouvoir religieux et les Églises aucun pouvoir politique. « la laïcité, c'est-à-dire l'État neutre entre les religions » (Renan), Logiquement LAÏCITÉ = ÉTATISME. C’est l’État et son régime QUI FABRIQUE LA LAÏCITÉ, avec l’argument si vendeur depuis maintenant les millénaires de la voie de l’Agriculture, de « liberté de pensée » ! « Liberté » maintenant qui se retourne contre les peuples, parce qu’en triomphant depuis la Renaissance, la libre pensée signait son arrêt de mort, car il est naturellement impossible pour le moindre régime étatique de gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord. Conséquence de l’étatisme : le « pouvoir du peuple », la démocratie si vendeuse, est une gigantesque escroquerie… UN VIOL DES MASSES : le système et sa chefferie « pénètre » effectivement dans leur cerveau afin de mieux les contrôler comme on programme une machine…
L’étatisme invente la laïcité ou séparation du temporel et du spirituel, ce qui est idiot, l’être humain étant le Tout, il ne peut pas être coupé en rondelles.
Depuis la voie de l’Agriculture, TEMPOREL = INSTITUTIONS ET GOUVERNEMENT D’UN ÉTAT, qui, de tout temps de la voie de l’Agriculture, rêve du Un : le Royaume Universel ici sur Terre. Ce qui n’est même pas réalisé à ce hui, comme en témoigne la succession discontinue dans l’espace-temps des royaumes et empires les plus divers. Même les winners se sont écroulés en atteignant le point culminant de leur puissance, le ferment de destruction qu’ils portaient en eux les démolissait. D’autre part, à toutes les époques, l’étatisme, à ses débuts, reconnaissait la primauté du spirituel. Mais au fur et à mesure que le pouvoir temporel grandissait et son ego avec, il négligeait de plus en plus la Vraie Source et se coupait de son Origine. Bref, il tombait dans la « raison »… la Chute…
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 18-11-2017 23:15

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >