Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Pas de but à atteindre
Pas de but à atteindre Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 01-03-2018 23:06

Pages vues : 3172    

Favoris : 86

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Banques, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Conspiration, Corps, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Gratuit, Innocence, Instant, Japon, Jardin, Juif, Langage, Liberté, Lucifer, Méditation, Mental, Morale, Nature, Panique, Paradis, Pierre, République, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Spiritualité, TAO, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
 
frise_contr_complem12.jpg
 
 
Pas de but à atteindre
"Le but ne peut être quelque chose de
séparé du Soi, ni quelque chose de nouveau
qui peut être obtenu.
S'il en était ainsi, un tel but ne pourrait
être durable et permanent.
Ce qui apparaît nouvellement disparaîtra aussi.
Le but doit être éternel et intérieur.
Trouvez-le à l'intérieur de vous-même".
(Ramana Maharshi, entretien 476)



Mariage de l’effort et du calme donne l’Un ou sans but.
 
 
La Félicité est non localisable, c'est pourquoi comme la Paix elle ne saurait être obtenue ou imposée par l'extérieur.
Ainsi, il n'existe pas d'arrivée au port, pas de réalisation ou de fixation en "fin des temps", pas de demeure, pas d'absolu ou de "constante" ni de pratique ou technique réellement libératoire, pas d'appui, pas d'échange, pas d'obstacle ni d'effort, pas de "connexion" ni de "libération".
Bref, pas de Félicité ou de non Félicité !
 
 
Le Soi est sans pourquoi : Il est Silence.

ÉVEIL : Mot si à la mode et dénaturé par le "Soyez vous-même" (sens marchand comme de tout maintenant et renforçant l'ego...). Éveil qui signifie selon Ramana Maharshi : au-delà des trois états de veille, rêve et sommeil profond. Le véritable Éveil est au-delà de toutes différences ; il ne comporte aucune différence.
ÉVEIL = AUCUN SUJET-OBJET. L'éveil est au-delà des dualités "contenant-contenu", "chose perçue et sujet qui perçoit". Vision unitive ou qualitative.

Cependant : Qui est capable de se reposer sur Rien, sur uniquement le Vide du Vide ?

L'Alchimie propose trois voies :
- La Voie Sèche ou Éveil abrupt, l'éveil Dun en Chine (art de la calligraphie, arrêter un Instant le pinceau, suspendre le geste, etc.). VOIE SÈCHE, ou courte, lecture/écriture PONCTUELLE, ou DISCONTINUE ou en OPPOSITION. Labeur au creuset. (Creuset : petit creux et aussi [CROISEL] ou lampe à quatre lobes rappelant la forme de la Croix !)/Labeur en un TEMPS HACHÉ/PONCTUEL, notion de synchronisme/simultanéité. (Le sec RESSERRE). Exemple d'Éveil abrupt ou Voie Sèche : une nonne le réalisa soudain en éteignant une lampe ; parvenir à l'Éveil équivaut à NE PARVENIR À RIEN... (voir le Maharshi cité plus haut).
La Voie Sèche n'a pas de repère temporel : tout reste caché, insaisissable. Il peut ne rien se passer de concret pendant longtemps, puis un simple bruit ou une sensation quelconque peut déchirer les voiles. La Voie Sèche resserrant, elle fait voir l'ensemble et on ne peut apercevoir qu'une mince portion.
- La Voie Humide : Jian en Chine : avancer pas à pas, pénétrer graduellement, étape du germe, de la pousse, cours d'eau de la rivière. Jian au premier ton signifie humecter, tremper, imbiber. Chan chan : couler goutte à goutte (larmes). VOIE HUMIDE, lecture/écriture FLUIDE : le Temps qui coule. Par exemple la voie longue ondulante, labeur au ballon dans un temps linéaire/chronos. (L’humide DISTANT).
La voie Humide est une sorte d’exploration d’un potentiel, d’un possible que l’on ignore pour l’Instant. Il faut beaucoup de Temps pour explorer cette voie. (Il y a un côté “probabilité”).
- La Voie Brève : peut être à la fois Sèche et Humide ! Elle est très proche de la Voie Sèche : elle en est même la continuité finale.
Possiblement : utilisation de “grande énergie” (foudre...).
Voie à lecture et pratique croisée, et très secrète...
Chez beaucoup d’Adeptes les deux premières voies sont habilement mélangées.
NON-DUALITÉ des phases de l’oeuvre :
- Une seule Opération !
- Un seul Vase !
- Un seul Four !

Ayant pratiqué l'AQUARELLE, comme les petits enfants j'aime beaucoup la Voie de l'Eau. Avez-vous remarqué les petit enfants au printemps quand ils traversent le jardin et rencontre quelques flaques d'eau ? Que de joie : Plouf ! les deux pieds dans l'eau et les voilà tout éclaboussés, au grand dam des parents. L'Eau attire spontanément les petits enfants, prouvant que nous venons de l'Eau Primordiale. Autre confirmation et de taille au Verset 34 du Tao-tö king :
Le grand Tao s'épand comme un flot,
Il est capable d'aller à droite et à gauche.
Tous les êtres sont nés de lui
sans qu'il en soit l'auteur [le non-être originel].
Il accomplit ses œuvres
mais il ne se les approprie pas.
Il protège et nourrit tous les êtres
sans qu'il en soit le maître,
ainsi il peut s'appeler grandeur.
C'est parce qu'il ne connaît pas sa grandeur
que sa grandeur se parachève.
(Traduction : Liou Kia-hway)

EAU : dans le DON authentique, pratiqué on s'abstient de distinguer celui qui donne, celui qui reçoit et ce qui est donné. Ainsi on se libère du marchandage.
Se libérer du marchandage c’est se libérer des « isme » donc des systèmes, comme le possède le sens du mot SCIENCE : QUI NE DÉPEND D’AUCUN SYSTÈME (alors que la technologie c’est elle qui dépend d’une multitude de systèmes).
 
 

Dernière mise à jour : 01-03-2018 23:14

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >