Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow EGO : fausseté des Hébreux-Juifs
EGO : fausseté des Hébreux-Juifs Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 29-09-2018 00:20

Pages vues : 2564    

Favoris : 87

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
1dollar_liberte.jpg
 
 
EGO : fausseté des Hébreux-Juifs
Leur histoire et donc leur invention du temps qui coule,
et de l’asservissement (preuve de la carotte pour faire avancer) :
le judaïsme a inventé la CAROTTE fin de temps ou messianisme,
qui, comme toute « carotte », NE DOIT JAMAIS ADVENIR,
le désir et son pouvoir d’achat devant toujours fonctionner (1),
et si cette fin arrive, il n’y a plus leur monde,
ni marchand, ni en non-marchand !
Il sont donc les Créateurs de ce monde…
Le Dieu du judaïsme est cette Super Carotte-Jeu de la Française
des Jeux qui promet une Terre Promise et une Jérusalem céleste.
Le prisonnier de la caverne (de Platon) ne doit pas sortir,
sinon il sera aveuglé par la lumière…

Les Juifs fabriquent notre monde à coups d’argent,
et la nature de leur monde dépend de celui qui voit,
et donc qui aussi le fabrique !
Les Juifs voient le monde en noms-les-formes,
ils limitent ce monde au corps ou mental, et
étant corps, vous devez uniquement « en croire vos yeux »
et vos autres sens. Dieu (juif) et le monde
vous apparaîtront aussi doté d’une forme et d’un nom, et
par là-même il fabriquera la Laïcité ou opinion (libre pensée).


Leur monde de Luci-Faire/Fer.
 
 
Mais si vous réalisez que vous êtes sans forme, donc que vous avez fait un sort à la saloperie de « fin des temps », vous ne serez plus limité, votre œil verra l’infini ; et alors il n’y aura plus rien à voir (terminé le commerce) !!! Car pour que les objets soient vus (et achetés), il faut un voyant (ou un acheteur et un vendeur), et en même temps ajoutez du spatio-temporel !
Mais si seul le Soi ou Instant existe, Il est à la fois Celui qui voit et ce qui est vu, Il dépasse les faits de voir et d’être vu.
 
Moi-Collectif contre Moi-Individuel : À la fin du siècle des perruques poudrées (18è), on considérait que l’égoïsme était naturel ! car il remplissait une fonction de maintient de l’équilibre sociale (un remplacement du social construit par la chrétienté). « Ainsi, l’égoïsme qui faisait battre le cœur des hommes était en passe de devenir une bonne chose - tellement bonne d’ailleurs qu’au 20è siècle, certains ont déclaré qu’il était le plus grand des biens. Évidemment, on n’a jamais tout à fait effacé le péché originel, qui dans le système capitaliste, prend la forme d’un égoïsme louable [louable ! monnayable ! narcissique !]. Au contraire, il nous a été légué [par les Juifs, voir ci-dessous] en même temps que la contradiction déchirante entre la moralité sociale et l’intérêt personnel (une contradiction qu’on connaît aussi sous le nom de « science sociale » [de nos jours « ingénierie sociale »]. […] L’attention que l’individu porte à son propre bien s’avéra être au fondement de la société, et non un instrument de revanche contre elle, et devint ainsi la condition nécessaire de la prospérité des nations », écrit Marshall Sahlins dans : La nature humaine, une illusion occidentale.
Il ajoute que la société s’est construite sur l’égoïsme, dont Montaigne est un grand précurseur, et Hobbes le promoteur le plus connu.

Un sophisme des partisans de l’ego voudrait que le désir soit une chose naturelle comme le pouvoir, et donc aussi du gain, et que ça se cacherait derrière toute action sociale (genre « échange » de bon voisinage ou troc à l’antique pour entretenir ce social, donc le commerce, l’intéressement, contraire du gratuit ou désintéressement). M. Sahlins cite la maxime 563 de La Rochefoucauld : les hommes idolâtres d’eux-mêmes si la fortune, et donc l’actuel « pouvoir d’achat », leur en donne les moyens, ce fameux « pouvoir » (d’achat).

Jacques Attali écrit même, dans Les Juifs, le monde et l’argent, que ce sont les Juifs qui ont « socialisé » PAR L’ARGENT LE MONDE ENTIER. En bon Croyant, il ne manque pas d’orgueil gros comme Sion, et qui laisse la voie libre aux gens qui mangent de la viande en tuant des animaux : « Dieu [lequel ?] n’a pas besoin de sacrifice humain, mais Il ne renonce pas au sacrifice animal [voilà déjà le piège] ; Il place ainsi l’homme à part dans la Création [laquelle ? et encore une croyance !] et détourne la violence vers la seule destruction de ses richesses matérielles.
Les deux premiers ordres de Dieu à son peuple [donc un Dieu extérieur, et non le Soi] ne sont pas indépendants l’un de l’autre : la richesse sous forme de troupeaux, l’or et l’argent est le meilleur substitut à la violence ».

Monsieur Attali, vous ignorez totalement les millénaires de guerres et d’horreurs en tous genres POUR S’APPROPRIER L’OR MÉTAL. LA RICHESSE OU L’ARGENT EST SYNONYME DE VIOLENCE, DE MENSONGES, ETC.
Mais l’ignorant Attali continue se croyant le winner : « On retrouve à mille et une reprises ce lien entre l’argent et le sang [surtout celui des mutilés au huitième jour de leur naissance], lancinant avertissement lancé par Dieu [le leurre] aux Hébreux et, à travers eux, tous les hommes [revoilà l’imposture du winnérisme « peuple élu » qui ne fait que diviser, diviser, diviser…] ».
Selon Attali, l’argent est un moyen d’éviter la violence… Voir ci-dessus ce que j’en écris sur son ignorance ! Pour Attali, il y a échange entre l’argent et l’offrande : « Le peuple juif [sic] annonce tout son destin : il utilisera l’argent comme un moyen de réparer les dommages [lesquelles ?] et d’arrêter l’engrenage des représailles [là encore, toujours la même ignorance doublée du winnérisme]. L’argent va devenir pour lui un moyen de négocier au lieu de combattre, de faire la paix [donc de travail du chapeau, du calcul]. Par l’argent, le peuple juif [sic] va dire sa haine de la violence [Mr. Attali, voyez le nombre de vos paroissiens qui travaillent à Wall Street et à la City de Londres, ou dans vos banques….], jusqu’à ce que la violence de l’argent se retourne contre lui… »

Évidemment Jacques ! ce n’était pas le bon outil !
Attali noyé dans l’argent écrit page 693 : « Comme l’idée de Dieu [donc Attali le voit comme une simple opinion, un truc extérieur], l’argent est une abstraction nomade [puisqu’il n’a pas d’odeur, n’est pas raciste ou à opinions préconçues et ainsi est accepté partout]. Comme lui, mais sur un tout autre terrain, il se présente comme tout puissant, infaillible [non !], jaloux, incompréhensible, organisateur de la vie collective [de la pauvreté]. Comme Dieu l’argent permet de voyager léger ; il est source de découverte [non]. Il est un moyen de servir Dieu [celui de la City de Londres et du Yahvé], de faire le bien [principalement son contraire : le mal] ».
Bref, Attali est un total ignorant… MAIS DANGEREUX VUE LES BOUQUINS QU’IL ÉCRIT ET SON PARASITISME DANS LA CHEFFERIE ÉTATIQUE FRANÇAISE.

Nous savons bien pour la majorité de l’humanité, et depuis des millénaires, que L’ÉGOÏSME N’EST PAS NATUREL. IL EST CONSIDÉRÉ COMME LE MAL ABSOLU, LE TERRORISTE ABSOLU, pour employer la logique de l’après 11 septembre 2001. L’argent de Jacques Attali fabrique la CUPIDITÉ et creuse un gouffre dans les relations mutuelles qui définissent l’existence humaine.

Si l’argent des Juifs et paroissiens d’Attali, donc si le corps ou mental et ses cinq sens sont devenus uniquement des relations interpersonnelles pour tant de communautés humaines, et selon toute vraisemblances depuis au minimum la fin du Paléolithique, L’OPINION OCCIDENTALE DE LA NATURE HUMAINE QUI SE CROIE UN CORPS ET UN EGO EST LA PLUS FORMIDABLE ILLUSION QU’AUCUNE PROTHÈSE-CONSCIENCE TRANSHUMANISTE NE SERA JAMAIS CAPABLE DE RÉALISER DANS L’AVENIR !

Cet être humain devenu culte du narcissisme ou amour de soi, du soi-ego, surtout depuis la Renaissance, va jusqu’à se narcisser en loges judéo-maçonniques pour mieux réseauter et s’en foutre plein les bourses et le mental !


Jacques Attali dans sont bouquin ne parle pas du tout de l’État ni évidemment du BANDITISME D’ÉTAT, LE criminel par principe, celui qui déclenche les guerres ET QUI FABRIQUE DES MENSONGES À CHAQUE SECONDE QUI COULE, sinon : comment pourrait-il tenir, administrer et socialiser ?
Il n’y a que les êtres humains (certains) pour inventer la guerre… et l’argent d’Attali !!!

L’attalisme et son argent ont oublié que ce monde ne peut exister que s’il y a un Juif, ou un Goy non-élu pour le fabriquer ! Jusqu’à présent ce sont les Juifs qui ont le mieux réussit à fabriquer ce monde, LEUR MONDE.
Mais, comme souvent écrit : FAUT-IL LE VOIR POUR LE CROIRE, OU LE CROIRE POUR LE VOIR ?? Tant tout ce qui est observable peut se symboliser, et donc ce symbolisme peut alors se retourner et en devenir observable à son tour.
L’attalisme et ses paroissiens semblent oublier que l’ALLIANCE ou CONTRAT qui se passe entre les humains pour en pondre une « loi » ne saurait suffire à établir l’autorité, la vérité et la validité générales de ce que le sens du mot « loi » signifie ! (Loi humaine = chaos). La limite ou frontière de l’état du rêve et de la veille est la mort qui, seule, égalitarisme tout (elle fauche comme la faucheuse… fauché ou LIBÉRÉ DE L’ARGENT : L’ARGENT EST FAUCHÉ, TUER, COUPÉ, PIQUÉ, POINTÉ : sens de pris sur le vif).

L’Être pur ou Être-Conscience est constamment dans l’Instant. La conscience ou le mental qui s’élance, qui « achète », puis s’évanouit dans la mort ; cet ego si éphémère.

- Question : Le monde n’existe-t-il pas pour les autres même pendant que je dors ?
- Maharshi : Ce monde vous rit au nez parce que vous le connaissez sans vous connaître vous même. Le monde est le résultat de votre activité mentale [très développée chez les paroissiens d’Attali]. Connaissez votre mental. Puis voyez le monde. Vous réaliserez qu’il n’est pas différent du Soi.

Les gens ne dirigent par leur attention pour découvrir celui qui voit pourtant si évident ! mais préfèrent aller de-ci de-là pour analyser se qui est vu ; Ils utilisent même des microscopes (électronique) et autres engins de mesures fabriqués par eux.
Plus le mental travaille du chapeau, et plus il s’éloigne et plus il rend la Réalisation du Soi difficile et compliquée.
ÊTRE MAÂT : « L’homme doit voir directement celui qui voit et réaliser le Soi », dit le Maharshi. « Voyez qui est celui qui voit. Synthétiser [et les Juifs sont des très bons synthétiseurs] signifie que le mental s’adonne à d’autres occupations. Cela ne mène pas à la Réalisation ».

Tant que le voyant ne voit, ne connaît ni ne fait Un avec la Seule Réalité de sa Vraie Nature, il ne peut pas retrouver la Paix du mental.
CE QUI REGARDE est celui qui perçoit les objets dont il est témoins, CE QUI EST MOUVEMENT est le monde qu’il voit.
Lorsqu’a pris fin la fausse distinction entre le voyant, le sujet, et ce qui est vu : l’objet, et que l’on se connaît en tant que substrat sur lequel le monde apparaît au lieu d’en être le témoin, VOIR ET VU SE TRANSFORMENT ALORS EN UN SEUL ET MÊME ACTE.

Le Maharshi : « En premier on voit le Soi en tant qu’objets, puis on voit le Soi en tant qu’un vide et enfin, on voit le Soi comme le Soi ; le fait de voir n’est absent que de ce seul dernier (état), car voir est Être ».
Bref, abolir le spatio-temporel ou HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule), quand ne reste ni voyant ni le fait de voir, ni objet à voir. Tout ce qui existe alors est l’œil infini (fait vécu en pratiquant l’aquarelle sur paysage, en une légerét étonnante).


Attalisme ou judaïsme, ou encore droit de l’hommisme chez les Américains, donc pour toute la planète.
« Au 20è siècle, le pire en nous est devenu le meilleur. Bien entendu, pour les révolutionnaires américains [à y ajouter les judéo-maçons et colons qui débarquèrent aux USA dès 1717], l’égoïsme qui transparaît en chacun lorsqu’il recherche sont propre bonheur était conçu comme un DROIT émanant de Dieu [donc du Dieu juif]. En toute logique, l’individualisme possessif devint un DROIT fondamental. Ce que Saint Augustin avait considéré comme un véritable asservissement et un châtiment divin, c’est-à-dire la soumission perpétuelle de l’homme à ses désirs corporels, les économistes néolibéraux, les politiques néoconservateurs et la plupart des habitants du Kansas le tiennent pour base de la liberté. La liberté est la capacité pour chacun d’agir en vue de son propre intérêt [c’est aussi une définition de la LAÏCITÉ] », écrit si justement Marshall Sahlins, page 87 du livre cité.

Ainsi la « liberté » des Américanos-Sionistes c’est l’ego (le « Je suis le corps ») chargé de faire chier le reste de la planète !
Les Américanos-Sionistes, ou plutôt leur chefferie n’a pas compris que NOUS SOMMES TOUS LA LIBERTÉ, TOUS PURE INSTANT. INSTANT EST UN AUTRE NOM POUR HUMAIN. COMME NOUS LE SOMMES TOUS, IL N’EST PAS BESOIN D’ATTEINDRE, OU DE FABRIQUER UNE LIBERTÉ QUI NÉCESSAIREMENT NE LE SERA QUE POUR CERTAINS ET PAS POUR TOUS !
« Il faut seulement abandonner le fait d’être conscient de choses autres, c’est-à-dire du non-Soi [ou non-Instant]. Si l’on renonce à être conscient de ces choses, alors seule demeure la pure présence, et c’est le Soi », dit le Maharshi. Il précise qu’aucune investigation ne peut porter sur le Soi ou Instant. Seule l’élimination du non-Soi ou non-Instant est possible. « Étant constamment évident de Lui-même, le Soi resplendira seul de Lui-même ».

Cela semble difficile, parce qu’il ne peut y avoir de fonction mentale en l’absence du sentiment d’individualité. Individualité et fonctionsmentale sont concomitantes : l’une ne peut demeurer sans l’autre.

La clic sionisto Attali & Cie n’ont pas compris que la meilleure façon de servir le monde est de retrouver son état sans ego ! Or eux ils font l’inverse et font chier le monde entier


[En référence à : Padamalai, enseignements de Ramana Maharshi recueillis par Muruganar (1890-1973) ; La nature humaine, une illusion occidentale, de Marshall Sahlins]

Note.
1. C’est le principe des Talmudistes capitalistes comme les frères Abraham et Simon Oppenheim qui, en 1840, déclarait ceci : « Vendre une perle que vous avez à quelqu’un qui en a envie, ce n’est pas faire des affaires ; mais vendre une perle que vous n’avez pas à quelqu’un qui n’en veut pas, voilà ce qui s’appelle faire des affaires ». (Réf. Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent). On a là aussi un très bon exemple de la créativité talmudiste… du travail du chapeau non négligeable…. car Un est le Tout.
 
 

Dernière mise à jour : 29-09-2018 00:51

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >