Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow La Matrice et « l’espérance de vie »
La Matrice et « l’espérance de vie » Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-10-2018 00:08

Pages vues : 2268    

Favoris : 37

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Amour, Artifice, Babel, Banques, Christ, Clairière, Conte, Diable, Dictature, Dieu, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Égrégore, Égypte, Esprit, État, Forêt, Fractale, Information, Instant, Israël, Jardin, Labyrinthe, Légende, Libéralisme, Liberté, Lucifer, Lumière, Mondialisme, Païen, Pays, Paysan, Ptah, Raison, Religions, République, Révolution, Sagesse, Saint, Satan, Scarabée, Science, Sécurité, Self, Serpent, Sexe, Silence, Social, Spirale, Stargate, Tao, Tapis, Télépathie, Temps, Ténèbres, Terreur, Terriens, Univers, Vase, Vide, Volonté, Yokaï

 
tour_potier_creation.jpg
 
 
La Matrice et « l’espérance de vie »
Si vous êtes né, attendez-vous à en mourir !
De même : Si demain vous êtes fabriqué par prothèses
transhumanistes, attendez-vous à en être dépendant !
De plus, avec leurs nanotrucs, vous allez bientôt
avoir des BOMBES NUCLÉAIRES EN NANO. Vous pouvez
imaginer facilement ce que cela va amplifier
DANS CETTE DUALITÉ DE PLUS EN PLUS GUERRIÈRE.
Plus l’artificiel est croissant, et plus l’asservissement
et le chaos sera croissant aussi.

Principe de ce monde actuel ET DE SA THERMODYNAMIQUE :
Si vous êtes né, vous faites dans la CRÉATION,
VOUS CALCULEZ (le tout numérique de demain),
VOUS POSSÉDEZ PAR VOTRE MENTAL,
par conséquence vous faites dans la DESTRUCTION.

Vivre dans la Matrice : se contentez de vivre
au jour le jour (pour le ventre et le bas-ventre)
SANS prendre conscience qu’ON SE FAIT POSSÉDER.
À commencer par se faire posséder, pour les humains
et autres nombreux organismes, par l’OXY-GÈNE.
LA CONSCIENCE A ÉTÉ BOUFFÉ PAR L’OXYGÈNE.

CROISSANCE = EN ROUTE VERS L’INSIGNIFIANT,
EN ROUTE VERS LA MATRICE OU MÊME SOUPE POUR TOUS.
 
 
MATRICE = SOUFFRANCE ET SE FAIRE PRENDRE, SE FAIRE POSSÉDER ET POSSÉDER.
SANS POSSESSION IL N’EXISTE PAS DE TEMPS (absence de dualité sujet-objet, absence de Pour-Voir, donc de providence-démiurge-City de Londres…)



LA MATRICE : LE MONDE DE LA COPIE, DE LA DUALITÉ.

La Matrice est mondialisé : pollution partout, démocratie marchande partout (et avec le libéralisme), souffrance partout, ce qui doit bien faire rigoler « la technologie et ses grosses machines », si ces machines et leur « sécuritaire » avaient une conscience pour les faire rire.
 
 
JÉRUSALEM CÉLESTE OU CRÉATION = POLLUTION.

LE PROBLÈME, C’EST LA CRÉATION à l’occidental : PAR DIEU (fabriqué par l’humain), et par le mental de l’humain.

IL EST VITALE DE REMETTRE EN CAUSE L’INVENTION DE LA
JÉRUSALEM CÉLESTE DE L’OCCIDENTAL QUI PARASITE CE MONDE.

RÉVEILLEZ-VOUS/TOUJOURS EN GUERRE, écrivait Jabir.


Sortir de la Matrice, sortir de la Jérusalem céleste, cette cité « créée par Dieu avant la ville de Jérusalem construite par l’homme » (voir l’Apocalypse syriaque de Baruch II, 2, 2).
« Nouvelle Jérusalem » déjà en place avec la cité de New York : « un temple avec un tour géante qui touche les nuages et est vue de tous » (voir le 11 septembre 2001…).
Dans Apocalypse XXI, 2 sq. période plein pot dans la catastrophe Néolithique et de la cité et de l’État et DÉPART DU MONDIALISME : « Et moi, Jean, je vis la sainte cité, la nouvelle Jérusalem céleste, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête comme une épouse qui s’est paré de son époux ». Ce n’est que DANS le mental de Jean, qui faisait bien dans la création puisqu’il a pu écrire : « Dans le principe était le Verbe » (donc les noms-les-formes ou création) ; il écrivait aussi : « Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais… » (Jean XIV, 12). Fabrication de liturgie ou « réactualisation » de l’Origine, parce qu’elle semble perdu… Le rite du mariage de l’humain  est aussi un rituel de cette perte de l’Origine, perte qui engendre le Temps qui coule.

Dans l’Inde parasité par le Néolithique on retrouve le mythe de la cité céleste, nostalgie de l’OUBLI de l’Âge d’Or (la non-dualité, l’absence de temps qui coule).
Bref, le drame arrive à la « création » : quand on prend POSSESSION, par l’ego ou mental, d’un territoire pour le « coloniser », ou l’apprivoiser, se le mettre dans la poche ou le « cosmiser ». Apprivoiser un territoire c’est LE CIVILISER. Mais, construire, SUR QUEL MODÈLE FAIRE REPOSER CET ACTE DE CRÉATION ? CAR QUI ORGANISE LE CHAOS PROVOQUE LE CHAOS, ET PAR LÀ-MÊME ENGENDRE LA MATRICE.

Un territoire devient possession notamment PAR LE RITUEL : par exemple en Inde par la construction d’un autel dédié à Agni ; on dit alors « qu’on s’est installé », surtout avec Agni-Igné déjà dans le rayonnement du Thème Thermodynamique. Voir les Criminels Conquistadors espagnols et portugaient qui prenaient possession des terres des Peuples du Soleil (Aztèques, Incas, etc.) au nom d’une singerie nommé « Jésus-Christ », déjà une « démocratie » avant l’heure 1789 à lui seul !!!
Et l’installation de la Croix équivalait à une « justification », comme un « contrat » (une ALLIANCE), une convention. Idem pour les navigateurs britanniques qui prenaient possession des régions qu’ils s’appropriaient « au nom du roi d’Angleterre », nouveau démiurge, nouvelle « démocratie ».

Naïvement le rituel est censée faire disparaître le Chaos pour LE faire passer dans ce monde, dans cette MATRICE DES NOMS-LES-FORMES (ce que de nos jours nous nommons « le réel », ce qui a une durée, bref, la parfaite illusion, le RIDEAU QUI VOILE).

LA JÉRUSALEM CÉLESTE ET TOUTES TOURS OU PHALLUS VOULANT « TOUCHER » LE CIEL SONT DES FABRICATIONS DU MENTAL, DU « SURVENIR », DU POUR-VOIR.
Mais, bien que l’Instant ou Soi imprègne chaque noms-les-formes, du dedans comme du dehors, aucun nom-la-forme n’existe sans Lui ; c’est oublié depuis bien longtemps bien que rappelé de siècle en siècle… Seul l’argent, et donc la création ou CALCUL, fabrique cet oubli, cette ignorance.

Si la croyance en une Jérusalem céleste est à jeter, icelle ne peut que reposer sur l’Instant ou Soi. Ce que certains comparent à la « Montagne sacrée », l’Arc-en-Ciel ou UNION des contraires comme union du Ciel et de la Terre. Voir en Inde le Mont Meru et au-dessus de Lui l’Étoile Polaire. Voir Arunachala : Montagne sacrée dans le Sud de l’Inde, vénérée en tant que manifestation de Shiva ou Soi-Instant. L’ashram de Ramana Maharshi est situé au pied de cette Montagne. Pyramides et Ziggurat sont des singeries de Montagne sacrée pour s'envoyer en l'R, des Stargates artificielles.

Dès que vous commencer un rituel vous tombez dans la création. Croire que les Dieux font de la création c’est faire SOI-MÊME de la création ! Tous les actes religieux sont des rituels singeant la NON-CRÉATION par la création !!! De là commence d’ailleurs le TRAGIQUE FAIRE/FER : l’action devient « thermodynamique » dans la mesure où elle répète une action accomplie À L’ORIGINE, DONC UNE COPIE, UNE DUALITÉ, UNE SINGERIE PROVOQUÉE PAR LA PERTE DE L’UN.
Par les rituels, profanes et sacrés, l’humain des 10.000 ans du Néolithique veut que « TOUT DEVIENNE PREMIER » WINNER (entendre : sans dualité, sans temps) ; comme si toutes activités qui ne sont pas originelles ou mythiques soient seulement profanes ou laïques. À notre époque le sens du sacré est presque totalement perdu.


ALORS, LE CONTRAIRE DE LA CRÉATION QUI EST LA LIBÉRATION EST-IL LA PARESSE ?

La création, cette errance sans fin puisque dans l’évolutionnisme a-t-elle sa libération dans la PARESSE, LE NON-FAIRE/FER ?

Muruganar (1890-1973), un des proches disciples éveillés de Ramana Maharshi, et le Maharshi, ironisaient parfois au sujet de la Réalisation du Soi comme étant un état de paresse dénué de tout faire/fer. Cependant, contrairement à la paresse ordinaire ou vulgaire, elle est l’apogée d’un effort extrême (PAN…).
Ramana Maharshi demande à ses disciples de prendre une ascèse (tapas) la plus grande et la plus puissante possible par cette simple injonction : « Summa iru ! » (Soyez silencieux et immobile). AUCUNE AUTRE RESPONSABILITÉ N’INCOMBE AU MENTAL ET SES PENSÉES.
L’état de paresse où l’on est simplement et où l’on brille ainsi est l’état du Soi-Instant, et c’est l’état le plus élevé que l’on puisse atteindre. Aussi, vénérez comme les plus libérés et vertueux ceux qui ont atteint cet état paresseux qui ne s’atteint que par une très grande et très rare ascèse (ou par initiation extra-ordinaire et dans l’Instant : PANique).

Alors « Summa iru » (manger, boire, dormir, ou aucun des trois… et c’est LA STARGATE VÉRITABLE…). Car même si on croit que nos actions nous appartiennent, elles appartiennent PAR FRACTAL au Soi-Instant.
Seule la création, qui va donner le corps, EST L’ASSERVISSEMENT. Mais grâce à PAN, la destruction de la conscience du corps fait qu’il y aura élimination de tout karma.

SUMMA IRU : L’ÊTRE HUMAIN N’EST RÉEL QUE DANS LA MESURE OÙ IL CESSE PRÉCISÉMENT D’ÊTRE DANS, OU DE LA CRÉATION : Il devient vraiment Lui-même seulement dans la mesure où Il cesse précisément de l’être, car Il est l’Instant, le Sans Pourquoi, le sans pensée. Et cet ÊTRE absolu est effectivement impossible à « voir » (avec les cinq sens ou le moindre mental actuel).

SUMMA IRU : Il est Shiva (voir gravure en fin d’article), Il est Shunya (le Vide ou Zéro), avec pour synonyme abhra, akasha, ambara, ananta (infini), bindu, etc. En relation avec le ciel, l’atmosphère, l’éther, le néant, l’insignifiant, etc. Bref, l’anti-capitalisme !!! Et la conception indienne du Zéro a dépassé les opinions hétérogènes de vacuité, de nihilisme, de nullité, d’insignifiance, d’absence et de non-être du philosophisme gréco-latin !
Vide, Zéro, PAN, aussi concept essentiel de la philosophie bouddhique et de la « Voie du Milieu » : chaque chose est composée de vide (Shunya), impermanente, (anitya), impersonnelle (anâtman), pénible (dukha) et sans nature originelle. Choses qui ne sont rien.
Shunya n’a pas de nom-la-forme, pas de sensation, pas de conscience, pas de corps et pas de sens, par de couleur ou de son, ni connaissance ni ignorance, ni même de cessation de l’ignorance ; dans Shunya il n’y a ni vieillesse ni mort, etc.

SHUNYA = TROU, STARGATE ou VOYAGE SUR L’EAU (Jaladharapatha puis mémoire), ESPACE ou FIRMAMENT, PLÉNITUDE.

Shunya n’est pas du nihilisme : loin de signifier que les choses n’existent pas, Shunya exprime que les choses ne sont que des illusions, ainsi la Seule Réalité est indépendante de l’être et du non-être, puisque icelle n’est autre que Shunyata : LA VACUITÉ (Vide du Vide). Un Vide du Vide cependant jamais tout-à-fait vide, sinon on tombe dans la Fixité tueuse (ou le concept-opinion)…
Dans une secte de « vacuitistes », on est allé jusqu’à identifier le Vide ou absence de Vide à l’absence de soi et absence du salut. Car l’un et l’autre font la partie de la rédemption style religions abrahamistes, mais qui ici s’affirme dans l’absolu : la Shunyata. Donc, pour retrouver la Vraie Libération, il faut réaliser la Vacuité : purifier le mental à la fois de toute affirmation et de toute négation (se délivrer de la tyrannie de l’opinion et de la Matrice). Le Vide étant le Principe Ultime ou Principe Originel. Voir les écrits de Nagarjuna.

Shunya, Zéro : ce qui est par la pensée totalement pure est synchrone à la chose dont on parle, et qui passe effectivement comme une FIXATION CAVALANTE (en deux Dragons : l’un ailé et l’autre terrestre), soit ce qui existe pour la CONSCIENCE seulement à l’INSTANT où l’on en prend possession par l’ego, et qui va former la Super Tautologie A EST A, ou le « Je suis ce JE SUIS ».
Ainsi la Réalité telle que nous la connaissons ne peut pas se con-naître puisqu’un fois qu’Elle est vu ou vécu, ELLE N’EST DÉJÀ PLUS DANS L’INSTANT, ELLE N'EST PLUS LA RÉALITÉ. Alors les Hébreux inventeurs de l’Histoire ou HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) copient ou singent l’Instant par RÉPÉTITION, COPIE ou PARTICIPATION, MAIS JAMAIS DANS L’INSTANT, COMME S’IL ÉTAIT PERDU À JAMAIS, IRRATTRAPABLE.

Le temps profane, celui de l’actuel mondialisme et matérialisme EST CELUI OÙ IL NE SE PASSE RIEN, c’est pourquoi les êtres humains le bourrent de tout et n’importe quoi et surtout de Faire/Fer au risque de se détruire eux-mêmes ! Et avant eux, de nombreuses formes de vie du règne Minéral et Végétal et Animal.
On dirait que l’humain n’est dans l’Instant qu’au moment de drames, D'HISTOIRES EN TOUS GENRES, de violences, et surtout de guerres qui, depuis la voie du Néolithique ou de l’Agriculture sont quasi permanentes !
Le messianisme des religions abrahamistes est un fabricant d’HOTC : LA MISE À MORT FINALE DU DRAGON (ego), mais les Hébreux et leur suivants les Chrétiens mirent à mort les PAÏENS : les rois Païens ont les traits du Dragon (Psaumes de Salomon IX, 29), idem avec le Nabuchodonosor chez Jérémie 51, 34 (La vengeance de Yahvé). Idem dans Psaumes 74, 13-14 : « …toi qui fendis la mer par ta puissance, qui brisas les têtes des monstres sur les eaux ; toi qui fracassas les têtes de Léviathan [copie de l’Apophis égyptien et Adversaire de Rê qui entrave son Voyage céleste] pour en faire la pâture des bêtes sauvages ».

La « mise à mort du Dragon » peut correspondre à la « fin des temps »… qui évidemment ne peut jamais arriver mais sert de Super Carotte pour faire avancer les masses… NOUS SOMMES DÉJÀ DANS LA PROPAGANDE POLITIQUE ÉTATIQUE À CAUSE DE LA VOIE DE L’AGRICULTURE…
Avec le système des « TUEURS DE DRAGONS » nous sommes dans ce qui suivra chez les Chrétiens : les SAINTS TUEURS OU ASSASSINS DE DRAGONS, comme saint Georges, un des saints « dracoctones », qui tue un Dragon en échange de 20.000 hommes…, sainte Marthe, saint Marcel, saint Romain, etc. Des chevaliers sont aussi dracoctones.
Alors que d’autres saints luttant contre leur ego ne tue pas le Dragon mais apprivoisent le Dragon, comme : saint Urgin (Finistère), sainte Marguerite (commune de Savigny) comme sainte Exorciste.
Voir la page : À la recherche de la Dragonnite.
 
Dragon qui symbolise aussi l’Eau primordiale, il en dépend. D’ailleurs, les Serpents et Dragons sont presque partout des SANS POURQUOI : ILS SONT LES MAÎTRES DES « LIEUX », LES GARDIENS DES LIEUX, comme étant DANS L’INSTANT, CE SERONT LES NOUVEAUX VENUS QUI VOUDRONT LES COMBATTRE, LES POSSÉDER OU FABRIQUER, ADMINISTRER UN TERRITOIRE COLONISÉ, ET AINSI FABRIQUER LE TEMPS QUI COULE ET LA DUALITÉ.
Dragon Gardien des Trésors cachés, parce qu’en dehors du Dragon gardien des Trésors cachés, les choses ne sont pas gardés, et c’est ce qui se produit actuellement avec le tout connecté (et la soi-disante ”intelligence artificielle”), et ça fout le chaos mondial ! Les Nouveaux venus ou « nouveaux riches » et leur pouvoir d'achat veulent tout posséder, tout coloniser, tout s’approprier ; C’EST DEVENUE UNE MATRICE INVERSÉE (sac de nœuds) AVEC PROCHAINEMENT UNE RÉACTION EN CHAÎNE INTENABLE………..

 
shiva_moor420.jpg

Shiva, dansant la création et la destruction du monde (gravure du Moor’s Hindu Pantheon)
SHIVA OU SOI-INSTANT. Énergie libre du « NON » (NouN : Eau Primordiale contenant la non-dualité et la dualité en même temps ; Soleil éclairant en toutes directions dans l’INSTANT, Présent et partout à chaque Instant.
Shiva à la fois créatrice et destructrice, car s’il Elle créait, il Lui faudrait toucher à la Matière ou tomber dans la dualité, tomber dans le Verbe ou Nom-la-Forme (le créationnisme).
 
 

Dernière mise à jour : 07-10-2018 00:58

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >