Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Je O va
Je O va Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-01-2020 02:23

Pages vues : 1671    

Favoris : 78

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
 
dmain1_tr_direct.png
 
 
Je O va
le ‘Je’ de l’Origine va,
ce qui donne effectivement Jehovah.
Le H ou I entre e et o et celui de la fin
indiquent l’Axe, la conscience (jugement par
le retour du second H sur le premier).
Le I ou H de Homme qui se distingue de
l’animal à quatre pattes et autres.
Les H, I, J, symbolisent la conscience,
LA JONCTION CIEL-TERRE : NON-DUALITÉ,
sens de YOGA.

VA = MAIN OUVERTE : rien de caché,
LA VOIE EST LIBRE.

JEHOVAH = JE SUIS (et au-delà de toute
expression en mots/maux ou opinions)
À ce propos : être « témoin de Jéhovah »
fait du ‘Je’ un truc extérieur genre
sujet témoin de l’objet Jéhovah…
Un sujet qui « proclame » et donc
QUI FABRIQUE… de l’opinion…)
 
 
Le IE devenu je ou ego en chutant dans la dualité : L’A-CHAT, procédant par une singerie de non-dualité, car vendeur-client fusionnent en l’UN par l’A-Chat (du A privatif et Chat, animal assez ”mental” par rapport au Chien). IE Trinité de l’Axe du I dans le E du trois trident ou trinité.
Ne pas oublier que FÉE (Fei, Foi) désigne LE SACHANT, LE SINCÈRE OU L’AUTHENTIQUE, LE FIDÈLE (mais pas au sens actuel de « croyant » ou de « fidèle » à un parti politique ou à un courant d’opinion).
Le Feable (adj. 1190, saint Bernard) : personne à qui on peut se fier, sûr. Fée étant du même Thème que le Soi, Fage (Fau, Hêtre) l’est aussi ; idem pour le mot Fou, Fo, Frau : fouet et feu,  

Le latin populaire a fait de Fée : fata, nom des Parques, du latin classique fata, de fatum (sort, destin). Si la Fée est un être imaginaire, une fable, une fame ou feme (femme), une chose dangereuse une « fake » new (artifice; illusion comme ce monde), la gratuité aussi est imaginaire (en apparence), surtout depuis un certain temps ! Et à nos jours médiatisés nous vivons dans le winnerisme de la renommé ou réputation : fame (du latin fama) et du triomphe du féminisme qui pèr(t)e de partout (interdit de mettre la main aux fesses d’une femme ça coûte désormais du pognon).

Y a-t-il une différence entre l’expérience de l’état de veille et l’état de sommeil ? Et l’état de veille est-il indépendant des objets opinionés comme « existants » ?
- Maharshi : S’il en était ainsi, les objets devraient exister sans celui qui le voit, c’est-à-dire que l’objet devrait vous dire qu’il existe [comme le chat qui vient réclamer sa pitance]. Le fait-il ? Par exemple, une vache qui bouge devant vous vous dit-elle qu’elle bouge ? Ou est-ce que vous dites : « Je vois une vache qui bouge » ? Les objets existent parce que celui qui le voit en prend connaissance [le JEHOVAH] ». (Ramana Maharshi, entretien 399 du 15-4-1937).
Le rêve ne peut exister que par celui qui ne rêve pas ou qui se croit éveillé. « Mais, en fait, sous l’angle de l’absolu, rêve et veille sont tous deux irréels ».

« Le miroir reflète les objets. Les objets sont irréels puisqu’ils ne peuvent pas exister indépendamment du miroir. De même pour le monde : on dit qu’il est un reflet dans le mental et qu’il ne subsiste pas en l’absence du mental. Alors la question se pose : si l’Univers est un reflet, celui-ci ne devrait-il pas être le reflet d’un objet réel, connu en tant qu’Univers, pour qu’il puisse se refléter dans le mental ? Cela reviendrait à reconnaître l’existence d’un Univers objectif. Mais, en vérité, ce raisonnement est faux.
C’est pourquoi on donne l’exemple du rêve. Le monde du rêve n’a pas d’existence objective. Comment, alors, est-il créé ? On doit supposer l’existence d’impressions mentales, appelé vasana [tendances, prédispositions]. Comment ces vasana se trouvent-elles dans le mental ? Parce qu’elles sont subtiles. De même que l’arbre est contenu, à l’état potentiel, dans la graine, ainsi le monde est contenu dans le mental ».

Un travailleur du chapeau comme Bertrand Russell avance qu’un homme portant un chapeau marche devant des miroirs style « Palais des Glaces » dans les fêtes foraines. Et si quelqu’un surgit et fait tomber le chapeau du monsieur, il va y avoir dans les reflets une dizaine de chapeau tombés, le même dupliqué ou reflété. Russell opinione qu’une force est nécessaire pour faire tomber le « vrai » chapeau. Et Russell se questionne sur la dizaine de chapeau tombé « dans » les miroirs, en se posant la question : la dizaine de chapeau tombe t-elle toute seule ? Ou est-ce pour faire « comme les autres » ? Bien une cogitation de philosophiste « reconnu ». Évidemment que la réponse revoie à l’entretien 339 du Maharshi ci-dessus. Mais on aborde là le problème de la tyrannie de l’opinion : l’INFORMATION (pour tous et sa pensée unique comme la dizaine de chapeaux qui tombent POUR FAIRE COMME LES AUTRES), comme les gens qui fuient par eux-mêmes « pour faire comme les autres » et principalement dans l’égoïsme de l’instinct de survie et que je te marche les uns sur les autres pour fuir l’incendie et échapper à la mort par ce FOUET. Mais qui a créé l’incendie ? Pourquoi les gens fuient par eux-mêmes parce qu’ils ont vu le tigre ou cru entendre ses rugissements ? ; ils courraient tout aussi vite s’ils pouvaient percevoir ces ondes sonores ou reflets, écho, sans que le tigre soit là. De même la chaleur du soleil ou de l’incendie n’attire pas plus que le tigre ne repousse. Tout cela ne sont que des mouvements dans l’illusion du spatio-temporel, d’où le Yogi qui peut se promener dans un feu…. et développer les pouvoirs siddhi singés dans les premiers Star Wars (j’ignore leur suite de l’industrie de la juiverie Disney). C’est une QUESTION DE DUALITÉ : ON ÉCHANGE (troc, bourse et Wall Street) OU ON N’ÉCHANGE PAS ! (MESSAGE OU NON-MESSAGE ET MERCURE EST LE PRINCE DES MESSAGERS MAIS AUSSI DES VOLEURS, DONC NÉCESSAIREMENT DES GENS DU CAPITALISME ET DUALITÉ SERRURES-VOLEURS et PRINCIPE DE LA DUALITÉ CAUSE-EFFET et son genre CHAPELET D’ÉVÉNEMENTS (comme le souligne Russell dans son étude de la dualité [relativité]).
MERCURE-HERMÈS = RÈ LE MESSAGER, LA RÉVÉLATION, sa parole pénètre tel le feu, la chaleur, ainsi Hermès a quatre visages, il est à la fois le Dieu de l’hermétisme, donc de ce qui est caché comme l’Or métal et la haute finance planquée dans les paradis fiscaux comme la merde cachée dans les intestins : le mystère et l’art de le décoder ou de le CHIER….. Pas étonnant que l’Hermés soit aussi le prince des vo(a)leurs……… et donc qu’il tourne autour de l’Or et la transmutation en Labour alchimique………….
EN REFRAIN : Il faut une personne pour voir le temps, ou l’Univers, et ainsi le fabriquer ou lui donner vie, conscience… mouvement….. Comme il faut inventer l’argent ou la valeur pour fabriquer aussitôt le vo(a)leur et le coffre-fort et tout le business du sécuritaire qui va avec, la trinité ARMÉE-POLICE-JUSTICE.


Suite de l’entretien 442 : « On peut se dire aussi que si une graine est le produit d’un arbre, celui-ci a dû exister avant elle pour lui donner naissance et conclure que le monde a dû, lui aussi, exister à un moment ou un autre. Mais il n’en est pas ainsi. Il a fallu plusieurs incarnations pour rassembler toutes les impressions qui se manifestent sous forme actuelle. Par conséquent, j’ai dû exister auparavant, de la même manière que j’existe maintenant ! Le chemin direct pour trouver une réponse consiste à chercher si le monde existe vraiment. En admettant l’existence du monde, je dois admettre quelqu’un qui le voit et qui n’est autre que ”moi-même” de manière à ce que je connaisse la relation entre le monde et celui qui le voit. Mais quand je cherche le Soi et demeure dans le Soi, il n’y a plus de monde à voir. Quelle est alors la Réalité ? Seul celui qui voit est réel, et certainement pas le monde.
Ceci étant la vérité, l’homme n’en continu pas moins de discuter en se basant sur la réalité du monde. QUI LUI A DEMANDÉ DE PLAIDER LA CAUSE DU MONDE ? » [c’est moi qui souligne (1)] ».
(Important entretien 442, du 8 janvier 1938, de Ramana Maharshi). « Le Yoga-vasishtha définit clairement la Libération comme étant l’abandon du faux pour demeurer en tant qu’Être ». Le Yoga-vasistha dit comme le mot Jehovah : Je suis, donc abandonner le faux pour demeurer Ici et Maintenant en tant qu’ÊTRE.

 
Note.
1. Je soupçonne que le « plaideur » de la cause du monde ou le « témoin de Jéhovah », le « proclameur », le « lanceur d’alerte », le « troll » (au sens tout connecté du binaire et des « réseaux socialisants » à pensée ubique [le mental ou l'opinion partout : ubiquité]), est le Grand Architecte de l’Univers ou Grand Administrateur, le Satan :
L’histoire du diable et de son ami raconté par Jiddu Krishnamurti pendant une conférence à Omen en 1929, où il expliquait que « La Vérité est un pays sans chemin ».
« Peut-être avez-vous souvenir de cette histoire du diable et de son ami : ils marchaient dans la rue quand ils virent devant eux un homme se baisser pour ramasser quelque chose et le mettre dans sa poche. L’ami dit au diable : « Qu’est ce que cet homme vient de ramasser ? » « Un petit bout de Vérité », répondit le diable. « Mauvaise affaire pour vous, alors ! », remarqua l’ami. « Oh, pas du tout, répliqua le diable, je vais l’aider à l’organiser ! »
Je maintiens que la vérité est un pays sans chemin que vous ne pouvez l’approcher par aucune route, quelle quelle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue, et j’y adhère d’une façon absolue et inconditionnelle. La vérité étant illimitée, inconditionnée, ne peut être approchée par quelque sentier que ce soit, elle ne peut pas être organisée on ne devrait pas non plus créer des organisations qui conduisent ou forcent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance ».
 
 
hetre_soi_fou_yoga.jpg
 
 

Dernière mise à jour : 04-01-2020 03:39

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >