Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Libération par le me(n)tal et le métal or
Libération par le me(n)tal et le métal or Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-01-2020 01:01

Pages vues : 1830    

Favoris : 98

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chan, Chimère, Christ, Circoncision, Conflit, Confort, Conscience, Corde, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Fétiche, Gratuit, Grégaire, Guerre, Humain, Ignocratie, Information, Innocence, Instant, Intelligence, Intérêt, Japon, Jardin, Juif, Langage, Langue, Liberté, Lucifer, Marsyas, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Migrant, Morale, Mort, Mot, Narcisse, Nature, Nihilisme, Occident, Opinion, Orient, Panique, Paradis, Phallus, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Trouvère, Vérité, Vide, Vieux, Viscères, washingtonisme, Yokaï

 
republic_stupid_trump_neta.jpg
 
 
Libération par le me(n)tal et le métal or
nous vient des perruques poudrées et de
leur « siècle des lumières » : soi-disant
naissance de la liberté, donc celle de
consumer-consommer conformément à cette même
thermodynamique leur servant de technologie
marchande et brûlante et explosive.
 
 
 
Dans cette civilisation de l’obésité, et bancaire et en nourriture, du moins en certaines parties de la planète, il devient vital de s’interroger sur les raisons de la PANique face au non-nécessaire, laquelle engendre la résignation de sa propre liberté au profit, au profit dans le sens utilitariste et de l’argent, soit au profit d’une ordre ou système imposé à tous.
Il est certain maintenant que le refus du Gratuit, du non-nécéssaire est un gros aspect du refus du Seul Réel, un gros mécanisme de défense ou de sécurité qui entre en jeu dès que le Seul Réel sera perçu comme Cru-EL. Par là-même ceux qui travaillent à l’amélioration de la condition humaine, comme le montre le principe des talmudistes qui veulent « rendre service », notamment avec leurs banques, et maintenant avec leurs « réseaux sociaux » (Facebook principalement qui lance l’affaire), ont généralement cessé depuis des siècles à vouloir du bien à quiconque.

Ainsi les « sauveurs du monde », les talmudistes « réparateurs du monde », CROIENT aider les êtres en se contentant de les satisfaire sur le plan matériel et en échangisme communautaire artificiel et boursier, sans chercher à les élever au-dessus de l’ignorance pour les établir dans la connaissance. Leur pratique qui reste dans la laïcité, donc dans la CROYANCE-CRÉDIT-CRÉDO-CRÉANCE, n’est pas une méthode habile mais vulgaire, au sens : qui circule partout !

En effet, on ne saurait aider réellement les êtres par ce moyen uniquement utilitariste. Qu’importe la taille d’un tas d’immondices : on ne lui donnera jamais une odeur supportable ! De même, il est impossible de faire le bonheur des êtres affectés de problèmes inhérent à la diversité ou ses facteurs de composition, en procurant aux êtres uniquement des services en biens matériels, aussi nombreux ou luxueux soit-ils.
Par contre, tout ce qui peut établir les êtres dans la Tranquillité ou Équilibre est réellement un bienfait principal.

GRATUITÉ : pas d’attachement (on ne fait pas dans la dualité sujet-objet), pas d’espoir de retour (on n’attend pas le fruit ou l’effet de la cause), être irréprochable (hors du vivre ensemble républicain qui n’est lui-même pas du tout irréprochable…), pas de concepts ou constructions bidouillées par le mental, parfait FLÉAU de l’action désintéressée (Fléau parce que là encore : refus du Gratuit comme expliqué plus haut).
L’absence d’attachement désigne l’absence d’attachement particulier à ce qui va dans le sens de vertus transcendantes. L’absence d’espoir de retour ou de fruit inhérent à une cause n’est autre que l’absence d’attachement au fruit de la transcendance ou à la Source ou Fontaine de Jouvence, et à la jouissance de ses bienfaits, soit la vie éternelle, c’est-à-dire qu’on ne tombe pas dans le winnerisme au sens actuel !
Le grand symptôme actuel du DON est bien le fait du capitalisme et de la dualité : « Je te donne quelque chose et en ÉCHANGE tu me dois quelque chose », comme en MAGIE il y a le choc en retour s’il n’y a pas équilibre de la balance (voir les très bons exemples donnés dans l’excellente série figurant l’initiation à la MAGIE OPÉRATIVE, dans : The Witcher, second épisode saison 1).
Seul le DON DONT ON N’ATTEND AUCUN FRUIT SERA PUR, CAR UN DON EFFECTUÉ DANS LE PRINCIPE DE LA VACUITÉ TRINITAIRE : Vacuité du donateur, Vacuité de l’objet du don, et principalement VACUITÉ DE L’ACTE DE DONNER.

Les « réparateurs du monde » comme les talmudistes ou le « peuple élu » ne répareront jamais rien tant que la croyance subsistera :
- Considérer l’amour des choses désirables (paroisse de la société de consommation).
- Ne vivre que pour les possessions matérielles, appelées de nos « la modernité ».
- Faire dans le winnerisme, soit considérer ses propres mérites comme des qualités enviables, tel le washingtonisme qui se croit le gendarme du monde et qui tue maintenant à distance par le virtuel « faussement réel » de sa technologie monstrueuse comme celle de l'empereur des premiers Star Wars.
- User du corps ou mental avec la parole et selon ses désirs (ce que le grégarisme présent appelle « liberté de pensée » ou « liberté d’expression »).
- Refuser le mépris (si symptôme de cette période tyrannique de l’opinion, donc REFUSER l’opinion ou la polémique sous toutes ses formes).
- Se complaire dans l’utilitarisme ou la facilité (technologie de la thermodynamique : pétrole, électricité et informatique, chimie douteuse et meurtrière, économie mondialisée des drogues et du complexe militaro-industriel de l’État dans l’État).
- Se complaire dans le divertissement (les vacances et l’industrie de l’entertainment destinée avant tout à empêcher, non seulement d’être en Paix, mais surtout d’empêcher de RE-trouver cette Paix naturelle authentique et universelle).
- Tomber dans le Faire/Fer inhérent au monde du Faire/Fer ou du culte américain protestant adepte de la business et de la « valeur » (flagrant dans une série télé comme Hell on Wheels où il est question du capitalisme entrant au 19è siècle dans sa maturité avec notamment l’Union Pacific).
- Tomber dans la seule considération des élaborations conventionnelles du mental liées à la vue, à l’écoute, et aux discriminations vues comme des qualités enviables (notamment le développement inéluctable et incontrôlable de la « haine sur internet »), ce sont aussi ceux qui ne jurent que parce que leurs sens de la vue et de l’ouïe croient percevoir et qu’ils prennent alors pour « la réalité » comme on peut guider le soir tombé un papillon de nuit en l’éclairant avec une lampe torche pour le diriger où l’on veut.

La Vraie Source ou Vraie Réparation se trouve justement dans le Don désintéressé, soit le GRATUITÉ ABSOLUE : bénéficier du Fruit du Zéro transcendant parce que dans la Gratuité ON NE CHERCHE PAS À ATTEINDRE QUELQUE CHOSE VUE QUE C’EST NÔTRE ÉTAT NATUREL : « LE ROYAUME DES CIEUX EST EN VOUS » DIT LE RÉALISÉ OU CHRIST : Zéro indien identique aux sucres ou dominos basculant les uns sur les autres en augmentant à chaque fois de plus en plus en puissance, ce que ne peut pas réaliser l’effet dominos qui se contente, et dans un seul sens, de faire basculer les pièces les unes après les autres SANS AMPLIFICATION de l’onde. AMPLIFICATION CORRESPONDANTE À LA GRATUITÉ : SANS CHERCHER QUOI QUE CE SOIT, SANS CHERCHER À AMPLIFIER.

Les vertus de cette Amplification par Zéro indien sont quatre :
- Libération totale des problèmes ou souffrances liée à l’avarice.
- Libération totale du manque de discipline (aucun besoin de loi ni interne ni externe).
- Libération totale de l’agitation mentale.
- Libération totale de la distraction et notamment de l’opinion.
Amplification pouvant aussi se nommer « Éveil », qui naturellement ou gratuitement, naturellement, va rayonner vers les autres pour leurs bienfaits, ce que tentent de faire maladroitement dans leur croyance les talmudistes qui restent fixé au sol et au matérialisme laïque.

Le sage Ramana Maharshi dit souvent que la Félicité est nôtre état naturel, qu’il n’existe pas de soumission, le contraire de Liberté, donc pas de Chute façon Ancien Testament avec éjection du Paradis ! C’est-à-dire que la LIBERTÉ est nôtre état naturel. Alors une grosse question se pose : POURQUOI SI LES HUMAINS DISPOSENT DE TOUS LES BIENS SANS MÊME LES RECHERCHER, ET QU’ILS SONT NATURELLEMENT COMPATISSANTS, COMMENT PEUT-IL Y AVOIR LE CHAOS, LA PAUVRETÉ ET LES GUERRES DANS CE MONDE ?
La réponse est simple : À CAUSE DE L’EGO-MENTAL CRÉANT TOUS SES FAIRE/FER.
S’il n’en était pas ainsi, si les fautes commises par les êtres humains ne finissaient pas par se dresser en obstacles, ils pourraient indéfiniment, en évolutionnisme, poursuivre leurs méfaits destructeurs en jouissant de biens inépuisables comme cela semble actuellement nous le renvoyer en pleine figure. Cette Chute façon biblique est le résultat des actes que ces humains ont eux-mêmes commis. De même, l’absence de Vraie Paix ou d’effets apaisants n’est pas la faute de générosité des Réalisés vivants tels Ramana Maharshi ou Mazu qui SONT une part du Zéro indien, mais bien les fautes des êtres humains qui, avec leur criminel mental avide, essuient les maux de leurs propres actes. C’est dramatique mais c’est AINSI, principalement À CAUSE DE L’INVENTION DE L’ARGENT INHÉRENTE AU MENTAL.

Comment voulez-vous expliquer l’absence de cause par des causes qui seront issues du mental et en production de mots engendrant des effets ou « facteurs de composition » ?
On ne peut qu’avancer en ces mots : « saisir l’absence d’essence », ou « saisir l’absence de cause » (1), soit le Paradoxe de la Réalisation du Soi et l’exemple du Chant du Cavalier (Poème de Garcia Lorca) :
Cordoue.
Lointaine et solitaire.
Cheval noir, lune grande,
Et des olives dans ma sacoche.
Bien que je connaisse le chemin,
Jamais je n’atteindrai Cordoue.
Par la plaine, par le vent,
Cheval noir, lune rouge,
La mort est là qui me regarde
Du haut des tours de Cordoue.


L’ici et maintenant c’est Cordoue, et le cavalier s’en trouve définitivement éloigné, privé de toute relation avec autre chose que lui [il est Singularité ou Idiotès, il est LE Royaume des Cieux en Lui ; alors il n’y parviendra pas ; il pourra s’en approcher autant qu’il le voudra, il ne sera jamais ici et maintenant, puisqu’il est LÀ-BAS. AUCUNE ROUTE NE MÊME À ICI (donc AUCUN BUT À ATTEINDRE). Tout ce qui arrive est de l’ordre de l’Histoire-Opinion-Temps qui coule et non de la fin : rien de réel ni de définitif ne se produit ici-bas (monde des phénomènes et de l’évolutionnisme MAGIQUE sans fond…..)
C’est CELA l’absence de cause, l’absence de Big Bang de cette tentative de vouloir étudier l’Univers en tentant d’en sortir : dualité du sujet étudiant d’un objet « univers » (qui n'est autre que LUI-MÊME).

LE ROYAUME DES CIEUX QUI EST EN VOUS = LE VAISSEAU (ce que les Bouddhistes nomment « Grand Véhicule », alors qu’il n’en existe pas de « petit » sans tomber aussitôt dans la dualité grand et son contraire petit…. et fabriquer la polémique à n’en plus finir, et fabriquer des « grandes écoles » et des petites….).

(1) Telle la devise, et alchimique, et du Soûtra du Diamant : « Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil est ainsi », Variation du Thème du Chant du Cavalier et du Paradoxe de la Réalisation du Soi.
 
 

Dernière mise à jour : 05-01-2020 03:37

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >