Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Bobard, fiction étatique et capitaliste
Bobard, fiction étatique et capitaliste Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 02-11-2020 21:50

Pages vues : 588    

Favoris : 26

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Ptah, Religions, République, Réseaux, Reset, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
hollywood_charlie_pat.jpg
 
 
Bobard, fiction étatique et capitaliste
A NOTRE ÉPOQUE,
NE JAMAIS AVALER CE QUI SE DIT « OFFICIEL » OU « SCIENTIFIQUE » DANS LE GENRE :

 
« Le Covid-19 est une maladie causée par le coronavirus 2 syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-Cov-2). Le SRAS-Cov-2 a été détecté pour la première fois dans la ville de Wuhan, en Chine (1) en décembre 2019 [sic, comme c’est soudain, comme par miracle] après qu’un groupe de patients atteints de pneumonie de cause inconnue [évidemment] a été signalé à l’organisation mondiale de la santé [L’OMS de Bill Gates]. L’épidémie a été déclaré urgence de santé publique de portée internationale le 30 janvier 2020 et la maladie causée par le SRAS-Cov-2 [le nouveau brevet de l’institut du killer Pasteur] a été officiellement nommée COVID-19 le 11 février 2020 [la tradition tout confort des noms-les-formes et concepts pour fourbir une identification rassurante].
Après avoir évalué l’épidémie et après la transmission du virus dans de nombreux autres pays du monde entier [comment ?], le 11 mars 2020, l’OMS [de Bill Gates] a déclaré le Covid-19 « pandémie ». Cela signifie que la maladie s’est propagée dans le monde entier, et c’est la première fois qu’un coronavirus conduit à une pandémie [déjà programmée par la même juiverie bancaire Rothschild comme indiqué dans leur brochure de 2010 au nom de la Rockefeller Fondation : ”Scenarios for the Future of Technology and International Development”, en précisant que l’étatisme mondial se renforcerait en autoritarisme (2)] ».

FAIRE FONCTIONNER AVANT TOUT VOTRE INTUITION OU VOTRE CŒUR (pas l’organe physique).


Bobard, fiction étatique et capitaliste POUR FABRIQUER L’HOMME-GRÉGAIRE CONSO ET MATE(u)R.
A NOTRE ÉPOQUE, NE JAMAIS PARTICIPER À DES CÉLÉBRATIONS SENTIMENTALO-DOUTEUSE COMME LE MARTYROLOGE CAPITALO-RÉPUBLICAIN D’UN PROF D’HISTOIRE DANS LA LOGIQUE UNIVERSALISTE DE LA RECHERCHE D’UN ABSOLU, LEQUEL NE PEUT QU’ÊTRE OPINION COMME TOUT CE QUI EST FICTION ET FRICTION (puisque cet Absolu n’a pas à être rechercher comme si on avait perdu son porte-monnaie, ou sa foi, vu que l’Absolu est éternellement Ici et Maintenant).

Cette f(r)iction participe exactement de la DUALITÉ WINNER-LOSER, ou BON-MÉCHANT comme celle d’un Saint-Just et de ses « ennemis de la liberté » : tout ceux qui ne sont pas de la paroisse des « Charlie-Paty républicain » seront les « ennemis de la liberté ». Voilà où en est réduite cette sinistre civilisation du régime capitalo-républicain et de ses banques. Le « journal Charlie » est un PRO de la dualité, un PRO de la division winner-loser.

Les religions abrahamistes divisent depuis quelles ont été institutionnalisées avec leur « Dieu unique » (mais particulier pour chacune de ces trois religions...) qui ne fait que DIVISER POUR MIEUX MANIPULER. « Le mental est le créateur du sujet et de l’objet et la cause de la conception dualiste. C’est donc lui qui provoque la fausse notion d’un soi limité et de toute la souffrance qui en découle », explique Ramana Maharshi à l’entretien 24 du 4-2-1935.


LA LIBÉRATION EST L’INSTANT, LA SERVITUDE VIENT DU MENTAL QUI CALCUL OU RAISONNE : « Les actions en elles-mêmes n’entraînent aucune servitude. La servitude résulte seulement de la fausse conception : « Je suis celui qui agit. » Abandonnez ce genre d’idées et laissez le corps et les sens jouer leur rôle sans interférence de votre part » (entretien 46 du 12-4-1935).

IMPORTANT :
« Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final ». (Entretien 53 du 15-6-1935).


« HOMME QUI DORT » = L’EAU PRIMORDIALE.

DÉFINITION PARFAITE DU MOT « HISTOIRE » :
« Le monde peut-il exister sans quelqu’un qui le perçoive ? Qui est apparu en premier ? La conscience d’être ou la conscience du monde ? La conscience d’être est toujours là. Elle est éternelle et pure. La conscience du monde apparaît et disparaît. Elle est transitoire ». (Entretien 53 du 15-6-1935).
Même entretien : « Le monde n’est pas extérieur. Les impressions ne peuvent pas avoir une origine externe, parce que le monde ne peut être connu que par la conscience. Le monde ne dit pas qu’il existe. Ce n’est que votre impression, même si elle n’est pas cohérente ni continue. Dans le sommeil profond, le monde n’est pas connu ; il n’existe donc pas pour l’homme qui dort. Par conséquent, le monde est la suite de l’ego. Trouvez l’ego. La découverte de sa source est le but final ».

La conscience du monde est l’actuel ”AVOIR” ET SE FAIRE A-VOIR ET SE FAIRE VOIR (sur le réseau) DU CONSOMMATEUR AVEC DATE DE PÉREMPTION (naissance-mort), ET DATATION HISTORIQUE COMME LES IMAGES D’UN FILM DE L’INDUSTRIE HOLLYWOODIENNE OU AUTRES IMAGERIES EXTÉRIEURES.

IMPORTANT :
« Certaines personnes pensent que l’on doit commencer à pratiquer avec une conception dualiste. C’est à eux que s’adresse ce passage. Ils disent qu’il y a Dieu, que l’homme doit L’adorer et méditer sur Lui et que le jīva [être vivant, âme individuelle] se fond finalement en Lui. D’autres prétendent que l’Être suprême et le jiva sont toujours séparés et ne se fondent jamais l’un en l’autre. Sans vouloir préjuger du résultat, ne nous en soucions pas maintenant. Tous sont d’accord pour dire que le jīva existe. Que l’homme découvre d’abord le jiva et il découvrira son Soi. Après il aura tout le temps de voir si le Soi doit s’immerger dans le Suprême, s’il en fait partie ou s’il en est distinct. Ne préjugeons pas de la conclusion [la fameuse ”Fin des temps”]. Conservez un esprit ouvert, plongez en lui et découvrez le Soi. La vérité se dévoilera d’elle-même. Pourquoi voulez-vous déterminer d’avance si le résultat final est l’Unité, absolue ou qualifiée, ou bien la dualité ? Cela n’a pas de sens. Ce raisonnement est élaboré par la logique et l’intellect [la ”raison” chère au siècle des ”lumières”], or l’intellect tire sa lumière du Soi, le Pouvoir suprême. Comment la lumière partielle et réfléchie par l’intellect peut-elle concevoir la Lumière originelle dans sa totalité ? L’intellect est incapable d’atteindre le Soi. Comment pourrait-il en définir la nature ? ». (Entretien 63 du 6-7-1935).

Ce sont les CHARLIE-PATY qui disent que c’est le monde (de leur peur, de leur violence issue de leur régime capitaliste et républicain) ; ce ne sont que leur conception d'un monde, comme : ceci est le corps, ceci est la tête (coupée) et ainsi de suite. Ce ne sont que leurs conceptions.


« Les objets, sensations ou pensées sont tous des conceptions mentales. Le mental s’élève une fois que la pensée ‘je’, ou l’ego, s’est élevée [au réveil ou au sortir de l’Eau Primordiale]. D’où l’ego s’élève-t-il ? De la Conscience abstraite ou pure Intelligence ». (Entretien 244 du 29-8-1936).

- Maharshi : Dieu et âme ne sont que des conceptions mentales.
- Question : Dieu n’est-Il qu’une conception mentale ?
- Maharshi : Oui. Pensez-vous à Dieu pendant le sommeil ?
- Question : Mais le sommeil est un état de torpeur.
- Maharshi : Si Dieu est réel, Il doit toujours être présent. Vous restez bien la même durant les états de sommeil et de veille. Si Dieu est aussi vrai que votre Soi, Dieu doit être présent dans le sommeil, comme l’est le Soi. Cette pensée de Dieu ne surgit qu’à l’état de veille. Qui pense en ce moment même ?
- Question : Je pense.
- Maharshi : Qui est ce ‘je’ ? Qui le dit ? Est-ce le corps ?
- Question : C’est le corps qui parle.
- Maharshi : Le corps ne parle pas. Si c’était le cas, parlait-il durant le sommeil ? Qui est ce ‘je’ ?
- Question : Le ‘je’ à l’intérieur du corps.
- Maharshi : Êtes-vous à l’intérieur ou à l’extérieur du corps ?
- Question : Je suis certainement à l’intérieur du corps.
- Maharshi : Le savez-vous quand vous dormez ?
- Question : Quand je dors, je reste également dans mon corps.
- Maharshi : Êtes-vous consciente d’être dans le corps pendant le sommeil ?
- Question : Le sommeil est un état de torpeur.
- Maharshi : Le fait est que vous n’êtes ni à l’intérieur ni à l’extérieur. Le sommeil est l’état naturel de l’être.
- Question : Alors le sommeil doit être un meilleur état que celui de veille.
- Maharshi. : Il n’y a pas d’état supérieur ou inférieur. Que ce soit en sommeil profond, en rêve ou en état de veille, vous êtes exactement la même. Le sommeil est un état de bonheur dans lequel il n’y a pas de souffrance. Le sentiment de manque, de douleur, etc., ne se manifeste que pendant l’état de veille.
Quel changement a eu lieu ? Vous êtes la même personne dans les deux états et cependant il y a une différence en ce qui concerne le bonheur. Pourquoi ? Parce que le mental s’est maintenant manifesté.
Ce mental s’élève après la pensée ‘je’. La pensée ‘je’ s’élève de la Conscience. Si l’on demeure en elle, on est toujours heureux.
- Question : L’état de sommeil est l’état dans lequel le mental est tranquille. Je le considère comme le pire des états.
- Maharshi : Si c’est ainsi, pourquoi tout le monde désire-t-il le sommeil ?
- Question : C’est le corps qui s’endort lorsqu’il est fatigué.
- Maharshi : Le corps dort-il ?
- Question : Oui. C’est la condition dans laquelle les forces du corps sont réparées.
- Maharshi : Admettons-le, mais le corps lui-même dort-il et se réveille-t-il ? Vous venez de dire vous-même que le mental est tranquille pendant le sommeil. Les trois états appartiennent au mental.
- Question : Mais ne sont-ils pas des états de l’âme dont l’effet se produit par les sens, le corps, etc. ?
- Maharshi : Ils ne relèvent ni du corps ni de l’âme. L’âme reste toujours pure et non contaminée. Elle est le substrat parcourant ces trois états. Quand l’état de veille prend fin, je suis ; quand l’état de rêve prend fin, je suis ; quand le sommeil profond prend fin, je suis. Ils se succèdent et cependant, je suis encore. Ils sont comme les images d’un film projetées sur un écran. Elles n’affectent pas l’écran. De même, je ne suis pas affecté quand l’un ou l’autre de ces états prend fin. Si ces états relevaient du corps, vous seriez consciente de votre corps en sommeil. L’êtes-vous ?
- Question : Non.
- Maharshi : Sans être conscient du corps, comment peut-on dire que le corps existe pendant le sommeil ?
- Question : Parce qu’on le retrouve toujours au réveil.
- Maharshi : Le sens du corps est une pensée ; la pensée appartient au mental, le mental s’élève après la pensée ‘je’ et la pensée ‘je’ est la pensée-racine. Si celle-ci est tenue fermement, les autres pensées disparaîtront. Alors il n’y aura plus de corps, plus de mental, ni même d’ego.
- Question : Que restera-t-il alors ?
- Maharshi : Le Soi dans toute sa pureté.
- Question : Comment s’y prendre pour faire disparaître le mental ?
- Maharshi : Il n’y a pas besoin de vouloir le détruire. Penser cela ou le souhaiter est en soi une pensée.
Si on cherche le penseur, les pensées disparaîtront.
- Question : Vont-elles disparaître d’elles-mêmes ? Cela semble si difficile.
- Maharshi : Elles disparaîtront parce qu’elles sont irréelles. L’idée de difficulté est en soi un obstacle à la Réalisation. Elle doit être dépassée. Rester le Soi n’est pas difficile.
- Question : Il paraît facile de penser à Dieu dans le monde extérieur alors qu’il semble si difficile de rester sans pensées.
- Maharshi : C’est absurde. Regarder le monde extérieur est facile et regarder à l’intérieur est difficile ! Cela doit être l’inverse !
(Entretien 244).

LES CHARLIE-PATY NE SONT QUE DES OPINIONS OU POLÉMIQUES SANS FIN :
« La douleur ou le plaisir n’ont rien à voir avec les faits, mais dépendent des conceptions mentales. C’est la jiva-srishti [création de l’ego] qui en est responsable. Tuez le jiva et il n’y aura ni douleur ni plaisir ; la félicité mentale persistera pour toujours. Tuer le jiva, c’est rester dans le Soi ». (Entretien 276 du 5-11-1936).

LE CORPS PHYSIQUE N’EST QU’UNE CONCEPTION-OPINION DU MENTAL (entretien 323 du 7-1-1937).
« Les plus grandes choses [le winnerisme, le confort] ne sont aussi que des conceptions, et les conceptions relèvent du mental ; au-delà du mental, il y a le Soi. Ainsi, le Soi est plus subtil que le plus subtil ». (Entretien 388 du 6-4-1937).

« On ne peut adorer un Dieu sans quelques concepts [ou opinons] » (entretien 385 du 6-4-1937), ce qui dit aussi Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux à propos de l’Église de Rome ou de l’actuelle chrétienté. L’islam adore du Dieu tout en prétendant « qu’Il n’a pas de forme », concept copié sur les Hébreux-Juifs : ne pas adorer d’idoles !!! «N’importe quelle bhāvanā  (contemplation) suppose un Dieu avec attributs ». (Entretien 385 du 6-4-1937).

Tous les Charlie-Paty, vous idolâtrez les fictions de l’islamo-gauchisme du régime capitalo-républicain derrière l’abrahamisme messianique des synagogues et mosquées du monothéisme de la marchandise, votre seul « ennemi de la liberté » sera l’Ouvrier, celui qui ouvre la Voie et qui Œuvre sur la Voie de la Réalisation du Soi ou Christ : le seul des rares insoumis comme Ramana Maharshi, Paul Brunton, Jean Coulonval (qui défendait tant les vrais Ouvriers) et bien d’autres.

De même, les Charlie-Paty, vous adorerez l’écriture inclusive de votre « pensée juste et égalitaire », de vos « plus jamais ça », de vos
« si c'était vos enfants », de vos « pas d’amalgame » sans cesse radoté qui vous permet de ne point vous poser la question vitale essentielle : QU’EST-CE QUE L’ÊTRE HUMAIN ? « QUI SUIS-JE ? », tout en ne cessant de faire de l’évolutionnisme dans des « ismes » sanitaires étatiques pasteuriens en polémiques à n’en plus finir comme toutes opinions qui ne mènent qu’à une stérilité égalitaire rêvé par Louis Pasteur et les « lumières » et leur « raison ».

Notes.
1. En Chine ? Et pourquoi pas à Maubeuge dans le Nord de la France ?

2. Page 19 du document Rockefeller : « Le gouvernement chinois n’était pas le seul à avoir pris des mesures extrêmes pour protéger ses citoyens du risque et de l'exposition [virale]. Pendant la pandémie, les dirigeants nationaux du monde entier ont fait autorité et gestes barrière furent imposées et des restrictions ainsi que le port obligatoire sur le visage de masques avec contrôles de la température corporelle aux entrées dans des espaces communs comme les gares et les supermarchés. Même après la disparition de la pandémie, ce contrôle et cette surveillance autoritaire des citoyens et de leurs activités bloqués s’est même intensifié. Afin de se protéger de la propagation de problèmes de plus en plus mondiaux - de pandémies et terrorisme transnational, de crises environnementales et d’augmentation de la pauvreté - les dirigeants partout dans le monde ont pris une emprise plus ferme sur le pouvoir ». C’est l’écriture prémonitoire de l’actuel scénario covid-19 !!!
 
 

Dernière mise à jour : 02-11-2020 22:23

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >