Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Racine du mal : l’OPINION
Racine du mal : l’OPINION Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 03-11-2020 23:00

Pages vues : 682    

Favoris : 36

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
 
frise_poliak7transpa_band478.png
 
 
Racine du mal : l’OPINION
 
 
Voir aussi l’autre page : La racine du mal
 
 
Le développement de l’opinion commence sérieusement en Grèce après Alexandre où la vie individuelle va occuper une place centrale, évidemment matérialiste sous déguisement de « participation à la vie éternelle », car si c’était le cas, de nos jours nous ne serions pas sous le joug de la religion juive de l’argent ! Avec les Grecs Nous passions du Moi-Collectif imparfait au Moi-Individuel super imparfait parce que la chefferie oligarchique y est plus amplifiée qu’autrefois et déguisée en « démocratie ». Avec les Grecs l’Homme originel tente de se « libérer de l’emprise aliénante de la ”Mère-Nature” - cannibalisme et inceste - pour accéder au statut symbolique du ”Père-Culture” », écrit le psychiatre Pierre Solié, page 55, dans Médecines initiatiques aux sources des psychothérapies. Le développement de P. Solié ne tient pas debout car il n’apporte aucune solution au fond politique du dilemme Moi-Collectif/Moi-Individuelle, quand surtout il écrit, page 55 : « Il s’agit de constituer une personnalité individuelle par rapport aux limbes de la personnalité collective tribale - promiscuité ».

Ce Moi-Individuel sera littéralement POSSÉDÉ en Occident au 18è siècle par les perruques poudrées des lumières en un « individualisme révolutionnaire » façon « Plus ça change te plus c’est la même chose », bien-sûr essentiellement à cause de l’argent, de la dette, un individualisme, celui de l’actuel CONSOMMATEUR, PROCLAMANT QUE LA SEULE FAÇON D’ACCÉDER À LA LIBERTÉ ÉTAIT DE CONSOMMER, ACHETER, VENDRE, ACHETER, VENDRE JUSQU’À LA MORT. LA LOI DE SUCCION ILLIMITÉE DE TOUS LES APPÉTITS SERA L’ABOUTISSEMENT LOGIQUE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE DE 1789 DANS SON INSTITUTION DE LA PROPRIÉTÉ : LA DÉMOCRATIE : CHACUN EST DEVENU LE ROI LUI-MÊME ET LA PROPRIÉTÉ SERA LA FRATERNITÉ DANS SA FORME ABSOLUE, DONC L’EGO, LE MOI-INDIVIDUEL SERA ABOUTIT DANS SA FORME DÉFINITIVE.
Une « fraternité révolutionnaire » sous la forme actuelle de son « Vivre ensemble », démantelée paradoxalement par la fiction Covid-19 et ses « gestes barrière », comme si 1789 avait répudié sa propre fraternité !…


LA RACINE DU MAL : LA CROYANCE AU ‘MOI’ OU EGO.

REMÈDE : connaître le fondement de cette maladie, l’ego, c’est éliminer toute conception du ‘moi’ et toute conception d’un « extérieur » : l’autre, les autres ou « le monde ».
Se libérer de cet individualisme inhérent à 1789 et à l’argent et son CRÉDIT-CRÉDOT-CROYANCE-CRÉANCE en ne recourant pas à la dualité intérieur-extérieur, donc en ne recourant pas à la dualité Moi-Individuel/Moi-Collectif ; lequel actuel « moi-individuel » encensé par 1789 est évidemment une fausse libération puisqu’il y a toujours la dualité intérieur-extérieur et largement amplifiée détruisant tout aspect d’une quelconque égalité.

De quelle égalité s’agit-il ? De l’égalité du ‘moi’ et du Nirvana, puisque le Nirvana et le ‘moi’ Nous sommes vides du simple fait d’être des mots et opinions ; ni l’un ni l’autre n’avons d’essence absolument déterminée. Une fois réalisée, ou plutôt Re-trouvée cette Vraie égalité, aucune maladie : mal-à-D.I.T. (maudire, supprimer la déité) n’est possible, puisque la maladie participant aussi du mot vide, quand ce mot vide disparaît aucune maladie n’est possible : c’est le « Remède universel ».

Racine du mal de la maladie :
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)

L’opinion étant une forme d’extérieur, la croyance au ‘moi’, elle ressemble fortement à LA DÉCOUVERTE DU FEU VULGAIRE, FEU VULGAIRE TEINTÉ DE MOI-INDIVIDUEL CONDUISANT À TOUS LES POSSIBLES (DONT LE BIBLIQUE INFERNAL « CROISSEZ ET MULTIPLIEZ » QUI ENGENDRA UNE POLLUTION IRRÉMÉDIABLE DE CETTE PLANÈTE ; ET EN MÊME TEMPS À TOUTES LES DESTRUCTIONS POSSIBLES : LA DUALITÉ PLAISIR-DOULEUR CONDUISANT AU PLAISIR SOUS LA FORME DE L’ÉVOLUTIONNISME : la raison est réduite au seul utilitarisme, au seul calcul comme le prouve les actuelles machines informatiques et la digitalisation ou numérisation du monde, faisant qu’IL N’Y A AUCUNE LIMITE À L’ÉVOLUTIONNISME OU POURSUITE DU PLAISIR, ET DONC AUSSI DE SON CONTRAIRE LA SOUFFRANCE (DÉSORDRES SOCIAUX INFERNAUX À VENIR) ; ÉVOLUTIONNISME DE LA SATISFACTION IMMÉDIATE DE N’IMPORTE QUEL DÉSIR, PERVERS, FOU, FANATIQUE RELIGIEUX OU SIMPLEMENT IMMORAL QU’IL FÛT. Étant donné que par les tentatives de déjà « Grand Reset », comme celui de 1789 suppriment la Tradition et les repères, il devient impossible de condamner l’évolutionnisme des plaisirs et leur productivisme marchand confondus avec la Liberté.
Avec 1789, c’est « l’obligation de jouir sans entrave », c’était même écrit sur des murs et affiches lors du triomphe de la « gauche » en mai 1968 !

La défense et l’amplification de l’ego ou de la sphère privé, le Moi-Individuel, aboutit à sa négation la plus poussée : la glorification de l’individu et donc de la propriété privée ou publique conduit à son annihilation (projet mondialiste de supprimer les individualités des Terriens) : la Réalisation du Soi ou Seul Réel disparaît au profit du TOUT ARTIFICIEL, TOUT DEVIENT FAUX, TOUT EST EFFECTIVEMENT FAIT POUR SE « LIBÉRER » DE LA MÈRE-NATURE « CASTRATRICE » (se libérer de la mort terrestre ici-bas comme le rêve les fabricants de prothèses et de vie éternelle : les transhumanistes des Juifs Google) ; SE LIBÉRER DU « PIPI-CACA » OU SE LIBÉRER DE LA PROCRÉATION NATURELLE ; BREF, SE LIBÉRER DES « MAUVAISES HERBES » COMME SI LA NATURE C’ÉTAIT SALE, CE QUI REJOINT LA GUERRE HÉBREUX-JUIFS CONTRE PAÏENS :

LES PROPHÈTES DES HÉBREUX-JUIFS DÉJA TRANSHUMANISTES DANS L’ÂME PARCE QUE POUR EUX LA NATURE « C’EST SALE », LE VERT C’EST SALE, C’EST LA « PROSTITUTION » (se livrer aux plaisirs sexuels d’autrui, de l’extérieur, pour de l’argent). Les Prophètes des Hébreux s’envoyaient en l’R avec la CUISSON DE LA VIANDE : les Hébreux-Juif aiment la viande grillée et la fumée qui s’en dégage (holocauste). Voir la page : Moïse la Friture et aussi le Diable. Des mesures archéologiques au Carbone 13 annoncent chez certains hommes d’Israël l’entré en scène des agriculteurs et animaux domestiques à manger et à traire, il y a plus de 10.000 ans (réf. page 68, La nutrition préhistorique, de Gilles et Brigitte Delluc et Martine Roques). Le Néolithique verra donc l’invention de l’agriculture et de l’élevage, consécutivement à la découverte du feu vulgaire. LES CONSÉQUENCES EN SERONT LA SÉDENTARISATION, L’APPORT DES SUCRES LENTS PAR LES CÉRÉALES, LE SUCRE PAR LA VIANDE GRASSE DU BÉTAIL, PUIS LE SEL DE CONSERVATION ET CONSOMMATION. Réserves alimentaires et domestication des animaux vont ENGENDRER LES ANCIENS FRIC/FLIC ET LES VIOLENCES ET CONVOITISES QUE CES NOUVELLES RICHESSES FONT NAÎTRE ET ATTISENT… Comme l’argent ou l’Or métal qui engendrent les murs, serrures et voleurs et les crimes et les guerres…

Découverte du Feu vulgaire, qui produira la métallurgie et les guerres (épée, flèche, casque, tanks, obus, etc.), et viande grillée = MÊME PROBLÈME ACTUEL, Y COMPRIS CELUI DE L’UTILISATION DE L’ÉLECTRICITÉ DYNAMIQUE (pour les moteurs, l’éclairage, les machines de la folie technologie de nôtre époque LIÉE À L’ÉCONOMIE OLIGARCHIQUE ET POLITIQUE MONDIALISTE DE L’EXTRACTION DU PÉTROLE nécessaire à cette énergie issue de la poussive thermodynamique).
Il est inadmissible que pour le plaisir de quelques membres de l’oligarchie de la juiverie bancaire mais pas seulement, la planète, le VERT, LA NATURE, se dégrade de jour en jour jusqu’a devenir stérile, et probablement remplacée par des choses infâmes totalement artificielles et chimiques, transhumanistes (certains rêvent de construire des « abeilles artificielles », des robots, pour polliniser ce qu’il restera de fleurs… Bientôt on plantera des « arbres artificiels » comme les sapins de Noël artificiels).
JUIVERIE CAPITALISTE ET MONDIALISTE = ILS VENDENT TOUT. PAR CES SUIVEURS DES HÉBREUX TOUT DEVIENT MATÉRIALISME, TOUT DEVIENT SOURCE DE GUERRES, DE HAINE. L’eau se paye, la lumière se vend, les covidiots achètent des masques ; les Terriens deviennent de plus en plus aliénés.



Les prophètes des Hébreux s’attaquèrent avec une violence inconnue auparavant à ce qu’ils appelèrent la « prostitution », C’EST-À-DIRE LA NATURE. Cette Nature, la Mère-Nature, la MÈRE DIVINE ou « prostitution » qui les obsédait et contre laquelle ils n’arrêtaient pas de fulminer, représente LA BASE DE LA SPIRITUALITÉ QUI PROLONGEAIT LA PLUS ÉLÉMENTAIRE DIALECTIQUE DU SACRÉ, À SAVOIR PAN, LE TOUT, L'UNITÉ : LE DIVIN OU LE SOI-INSTANT, LE SEUL RÉEL QUI SE MANIFESTE PARTOUT ET DANS LES RYTHMES COSMIQUES.
Or, la Mère-Nature sera condamnée par les paroissiens de Yahvé, puis par les autres religions abrahamistes comme l’idolâtrie par excellence, et ceci depuis leur pénétration en Palestine.

AINSI LES PROPHÈTES DES HÉBREUX ÉVACUÈRENT LA MÈRE-DIVINE, LA NATURE, LE SEUL RÉEL DE TOUTE PRÉSENCE DIVINE. Hauts-Lieux, Pierres, Sources, Fontaines, Arbres, certaines récoltes, certaines fleurs (dans l’opinion actuelle des « mauvaises herbes ») furent dénoncés comme « impures » ou « mauvaises » puisque souillés par les cultes de la spiritualité originelle et de la fertilité.
La « région pure » sera donc LE DÉSERT, SINGERIE DU NIRVANA : DÉSERT À REMPLIR PAR LES MARCHANDISES DES MARCHANDS JUIFS… CAR C’EST DANS CETTE SINGERIE DU NIRVANA QU’ISRAËL EST FIDÈLE À SON DIEU. Il faudra attendre le judaïsme médiéval et rabbinique pour que les Juifs redécouvrent le Vert de la Nature.

Cette évacuation de la Mère-Divine et du rejet du Seul Réel fut la réponse politique des prophètes face aux cris politiques qui menaçaient l’existence même de leurs deux royaumes juifs. La « Joie de vivre » solidaire du Seul Réel était une apostasie ou abandon de la foi ! Le Seul Réel n’ayant ni naissance ou ni commencement ni fin encourageait le fait que la vie ne s’arrête pas ici-bas et qu’il n’y a pas un « avant » et un « après », et donc que le concept d’État serait, selon ces prophètes, aussi éternel que le Seul Réel en dépit de la gravité des crises historico-politiques.
Pour les prophètes des Hébreux la Mère Divine offrait une fausse sécurité, comme une forme d’agnosticisme. Les prophète voulurent du RATIONNEL, DU POLITIQUE BIEN MATÉRIALISTE, DU CONCRET !
Les prophètes des Hébreux réussirent pour la première fois À VALORISER L’HISTORICO-POLITIQUE QUI DEVENAIT « RÉELLE » : QUI PRENAIT VALEUR EN ELLE-MÊME, PARCE QUE DÉTERMINÉE PAR « LA VOLONTÉ DE DIEU ». Les faits historico-politiques devenaient ainsi la dualité sujet-objet de « L’Homme face à Dieu » : l’historico-politique prenait un aspect religieux : IL DEVENAIT UN « ISME », UN SYSTÈME, UN CONFORT-REFUGE-SÉCURITAIRE. C’EST CE « ISME » CONFORT-REFUGE-SÉCURITÉ QUI SERA REPRIS ET PAR LE CHRISTIANISME, ET PAR L’ISLAM.


Que sait-il passé dans le mental des prophètes des Hébreux-Juifs ? Le mental des prophètes a fabriqué une production intellectuelle qui va professer que l’HISTORICO-POLITISME EST LA SOURCE DES ÊTRES, LEUR SÉCURITÉ-REFUGE, ET QUE LA MEILLEUR APPLICATION DE LEUR OPINION NE PEUT SE CONCRÉTISER QUE DANS LE PEUPLE, JUSTEMENT EN PROIE AUX ILLUSIONS ET AUX BESOINS PHYSIQUES. TEL GENRE DE VIE, TEL GENRE DE PENSÉE. MAIS, AUTRES SONT CEUX QUI VIVENT, AUTRES CEUX QUI PENSENT.
TEL GENRE DE VIE, TEL GENRE DE PENSÉE = SEULEMENT UNE OPINION : ainsi il y aura une dominante statistique d’opinion de prolétaires et une opinion de bourgeois ou citoyens.



OPINION : toute conception de l’Être en soi issue de l’expérience de l’existant [dans le spatio-temporel]. (Définition de Jean Coulonval, dans Synthèse et Temps Nouveaux, page 30). L’opinion qui est la dualité par essence : LÀ OÙ DEUX OPINIONS SONT CONTRAIRES, UNE SEULE EST BONNE ET L’AUTRE DOIT DISPARAÎTRE ; OU TOUTES LES DEUX ONT TORT ET UNE TROISIÈME DOIT LES ÉLIMINER PAR DÉPASSEMENT VERBALE. (Un « dépassement » que certains appellent « matérialisme dialectique historique et scientifique »). Historique : ce serait « le temps qui a créé l’univers » (donc un univers extérieur en dualité sujet-objet, temporel…). Scientifique : si la matière est la source de toute chose, à savoir le VIDE, l’Homme est nécessairement, lui aussi, le VIDE. L’Homme devient donc un objet de connaissance pour l’Homme. Mais si l’Homme se prend POUR UN CORPS et donc pour de la Matière, LE RÈGNE DE L’OPINION LUI EST ASSURÉ EN TOUT CONFORT, ABOUTISSANT À UNE RELIGION ET UNE MYSTIQUE INVERSÉE, EN CREUX, AU RENONCEMENT VOLONTAIRE D’HUMAIN À SA PROPRE LIBERTÉ : TRÈS PEU D’ÊTRES HUMAINS COMPRENNENT QUE L’UNIVERS NE PEUT ÊTRE QU’EUX-MÊMES, ET NON UN TRUC EXTÉRIEUR AVEC DES ÉTOILES ET DES SATELLITES FABRIQUÉS PAR CES MÊMES HUMAINS POUR SATISFAIRE LEURS CRÉATIONS DE BESOINS…

L’opinion prétend se sécuriser sur une logique, sur une « raison », sur un historique ou des « faits ». Le problème, c’est que toute logique ou toute raison comme toute histoire partent toujours de prémisses qui sont nécessairement, incontrôlable le « vrai » cessant d’être « vrai » dès qu’il est vu puisque copié, possédé ou adopté pour le seul motif de la satisfaction de penchants sentimentaux très obscurs. Ces prémisses prennent valeur de dogmes, et ce dogmatisme sera d’autant plus intraitable qu’il sera inconscient, parce que tout danger de n’y plus croire crée la PANique devant le VIDE, devant la possibilité de ne plus avoir de raison de vivre.

L’intellect qui fonctionne à partir du Seul Réel ne connaît aucune limite. Mais personne n’est plus sectaire et limité qu’un libre penseur ou soumis à sa raison rationaliste qui ne pourra connaître que l’opinion, parce toute idée tenue pour « vérité », à tort ou à raison, constitue un dogme et en joue un rôle. Or, les opinions, si proches qu’elles soient, sont toujours contradictoires par quelque côté ; et une synthèse d’opinions ne sera pas valable parce qu’une vérité n’est pas un puzzle qui consisterait à emboîter l’un dans l’autre tous les résultats analytiques ; c’est ce qui se traduit actuellement par la confusion du général et de l’universel… Le général n'est qu'une opinion d'opinions, le centre de gravité de toutes les opinions particulières, et c'est ce centre que prétend définir le principe de la majorité du corps électoral. Il tend à jouer le rôle de l'universel, à s'ériger en dogme oppresseur de la minorité. C'est pourquoi personne n'est plus dogmatique, plus sectaire qu'un libre penseur et que le principe républicain de 1789 prend nécessairement à sa maturité la forme de la dictature et réclame la suppression morale ou métaphysique des minorités qui sont rejetées en enfer (la république leur fit couper la tête…).

Seuls les Libérés vivants, parce qu’ils vivent dans le « Sens » pur ou la « Voie » (le TAO), ne sont plus dans la nécessité de penser, de raisonner, de chercher en quoi consiste le bien et le mal, le vrai et le faux. Ils sont libérés de la dualité dans le Christ, dans le Sans Pourquoi, libéré de la dualité de l’Arbre du bien et du mal, que le mental n’avait pas encore calculé, pesé le bien et le mal avec son terrible POUR-VOIR SÉPARATEUR OU DISCRIMINATOIRE.

Pour le rationaliste, le libre penseur, le cordon ne peut jamais être coupé entre l'opinion, qu'il érige en dogme, et la vie. Pour lui, l'acte de penser est le sommet ultime des manifestations de la vie « cogito, ergo sum ».
La libre pensée, née avec la Renaissance et le besoin d'étudier la matière selon des disciplines intellectuelles autonomes et libérées des suggestions de la théologie et de la métaphysique, a effectivement conduit à la liberté des opinions personnelles et à la révolution de 1789. Mais, en prenant le pouvoir politique, elle se niait du même coup. (La « liberté d’expression » ne peut pas exister puisque aucun gouvernement étatique ne peut gouverner en reconnaissant à chacun le droit de ne pas être d’accord).

RAPPEL : Cela ne semble pas important, et pourtant, beaucoup de signifiant est contenu dans FRIC/FLIC : LE PÈZE ET LA PESANTEUR SI PENSANTE, PENSANTE, QUE BEAUCOUP DE GENS VEULENT S’ENVOYER EN L’R ET QUE C’EST ÇA : LE COMMERCE MONDIALE DE LA DROGUE LÉGALE OU ILLÉGALE C’EST LA MÊME CHOSE DANS L’ÉCONOMIE MONDIALE ET LE COMMERCE ET LA FABRICATION DES ARMES.
FRIC/FLIC sont l’énorme composante de l’oligarchie mondiale qui veut reformater le monde et imposer leur mental de toutes les façons désormais possibles.

Absolument rien ne peut prouver que le GRAND RESET voulu par l’oligarchie sera bienveillante pour tous, et gratuit, etc. Parce qu’uniquement production de l’extérieur en chacun de Nous, exactement comme le DORG (Demain On Rase Gratuit) du mouvement Hippie et New Age et l’euphorie des grands festivals de rock où des jeunes se soumettaient à une programmation extérieur de leur mental, une force extérieure qui, comme le montre assez la violence, les émeutes, les revendications sociales y compris ce mai 1968 français ne fut pas bienveillante.
REFORMATER LE MONDE : COMME AVEC DES MICRO-ONDES (VLF) : DESSÉCHER TOUS LES TISSUS, LES CUIRE ! L’expression « Vous êtes cuit ! » est parlante…. et juive de viande grillée....


Propagande dualiste paradoxale du « vivre ensemble » sur un panneau « extérieur » :

COVID-19 : Éviter tous déplacements et tous contacts. Juste l’indispensable. Les gens même saints doivent rester chez eux.
(Noter le mots sain, être en bonne santé, est écrit comme le saint ou le Réalisé ! Un lapsus orthographique qui ne trompe pas et affiche clairement inconsciemment le fond de commerce du régime ! Ce sont cette petites « erreurs » ou plutôt VÉRITÉS de l’inconscient qui ne mentent pas…)
 
 
 

Dernière mise à jour : 04-11-2020 00:05

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >