Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Aucun vaccin aucune « seconde vague »
Aucun vaccin aucune « seconde vague » Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 12-11-2020 23:22

Pages vues : 1055    

Favoris : 82

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Image, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
vivre_coverbreakbad.jpg
 
 
Aucun vaccin aucune « seconde vague »
sauf dans les médias soumis au régime.
Ça commence à devenir un grotesque tyrannique
ce confinement sanitaro-républicain mondialisé
en religion d’un « vivre ensemble » inversé
évidemment toujours « pour notre santé ».

Captif d’un monde extérieur qui Nous est imposé
par l’intérieur de certains, car le microbe
n’est rien, c’est le terrain qui est tout
(pour référence à Claude Bernard).
 
 
Vive les Virus VIVRUS !
Venez, soyez féconds, croissez et multipliez et remplissez la Terre, et assujettissez, et dominez sur l’humain. (Genèse 1,28). Il n’y a pas de raison : l’humain invente des mauvaises herbes pour les couper comme vous il vous invente pour vous détruire ensuite avec sa chimie.

Aucun vaccin ne doit être injecté chez les personnes âgées de 80 ans et plus s’il n’a pas été testé chez ces populations leurs anti-corps. Si aucun teste n’est fait, le vaccin réinjectera la maladie dans le corps pour qu’icelui réponde à la maladie, comme le covid par exemple. SI vous avez une immunité faible, avec le vaccin injecté artificiellement vous retombez malade. Donc il y a un grand danger dans le vaccin contre le covid s’il n’est pas testé chez les personnes de 80 ans et plus : HOMMES ET FEMMES, au métabolisme très différent.

Donc : avez-vous déjà des anti-corps naturels du covid et autres coronavirus, avant de vous faire vacciner ? Alors que cette immunité naturelle est déjà en place ? Le but, comme en médecine traditionnelle homéopathique, c’est d’arriver à UN VACCIN PERSONNALISÉ, chaque personne étant UNIQUE, chose impossible évidemment dans ce monde où les humains sont réduit à des marchandises consommatrices à la rentabilité productiviste capitaliste de l’industrie de Big Pharma…

Non seulement le masque sanitaire imposé de façon dictatoriale et imbécile à tous les Françaises et Français petits et grands empêche de parler clairement, mais PRINCIPALEMENT empêche de respirer normalement. Évidemment les gens qui sont hors du béton dans leur campagne et ont la chance de posséder ou de vivre dans une maison avec un jardin peuvent facilement sortir, et RESPIRER le peu de Nature qui leur reste parmi l’herbe, les légumes, les arbustes et les fleurs.

OUI, OUI, C’EST FINI LA PANDÉMIE DEPUIS LA FIN MAI 2020, IL N’Y A PAS DE « DEUXIÈME VAGUE » (sauf dans les médias nécessairement soumis au régime de plus en plus PATRIARCAL-DIEU-LE-PÈRE), SORTEZ, SANS MASQUE, JOUONS, RESPIRONS, VIVONS.
 
[En référence au Docteur Astrid Stuckelberger]


Lorsque le pouvoir de la GRATUITÉ OU AMOUR sera le plus fort, sera le winner, alors le winnerisme de ce monde du capitalisme sombrera définitivement et les principales maladies avec. Parce que Nôtre Conscience n’a ni naissance ni fin et donc n’a rien à voir avec un corps, un lieu ou un spatio-temporel quelconque inventé de toutes pièces. Seul le mental ou l’ego de l’humain pouvait inventer un commencement genre naissance ou Big Bang, et une fin genre la mort ou le mot fin s’inscrivant sur l’écran à la fin de la fiction du spatio-temporel.

Quand l’humain CROIT que la mort c’est la fin de tout, il va passer sa vie dans la matérialisme et consommer comme un malade en CROYANT se faire plaisir, et de se fait il n’en a rien à foutre de l’environnement ou de sa planète : quand on se laisse manipuler, programmer, par l’extérieur, par le régime politique républicain et du capital et par sa presse, le monde n’est que source de danger et donc de peur et en devient effrayant : la Nature est effrayante, c’est pour ça que les Juifs Google transhumanistes voudraient la remplacer par une « nature propre », la leur !
Le capitalisme oligarchique est en train, et de plus en plus grossièrement, de construire SON MONDE DE LA PEUR, POUR FORCER LES GENS À CHERCHER DES PROTECTIONS À L’EXTÉRIEUR, DES PROTECTIONS COMMERCIALES. Or, tout changement commence par chacun de NOUS, sans tenir compte du moindre extérieur : OÙ EST L’AUTRE ? OÙ EST LE MONDE ?
L’opinion ou le langage ne peut intervenir que s’il y a un « extérieur », sans extérieur, comment le langage ou l’autre, le monde, peut-il exister ?

« Le langage n’est qu’un moyen pour communiquer à l’autre ses pensées. Il n’intervient qu’une fois que les pensées se sont manifestées. D’autres pensées s’élèvent après l’apparition de la pensée ‘je’ ; la pensée ‘je’ est donc la racine de toute conversation. Quand on reste sans pensée, on comprend l’autre grâce au langage universel du silence.
Le silence parle sans cesse ; il est un flot incessant de langage ; il est interrompu par la parole.
Les mots entravent ce langage muet. Imaginez l’électricité dans un fil. Grâce à une résistance sur le courant, l’électricité alimente une lampe ou fait tourner un ventilateur. Mais dans le fil, l’électricité reste sous forme d’énergie. Il en va de même pour le silence, c’est l’éternel flot de langage, obstrué par les mots.
Ce qu’on n’arrive pas à comprendre au cours de conversations sur plusieurs années peut être compris en un instant dans le Silence ou en face du Silence. Ce fut le cas pour les quatre disciples de Dakshināmūrti.
Le Silence est le langage le plus élevé et le plus efficace ».
(Ramana Maharshi, entretien 246 du 8-9-1936).

« Les mots cachent plus qu’ils ne révèlent la nature interne des choses », écrivait Platon dans La république.
Comme toujours, là où l’organisation par le mental humain règne et l’emporte sur l’humanité, le chaos s’installe dans un systématisme politico-morale en un mécanisme froid et déshumanisé.
SILENCE = PAS DE BUT À ATTEINDRE, PAS DE « QUELQUE CHOSE » OU DE « RIEN ». La parole est déjà quelque chose sur laquelle on prend racine, on systématise, on fait dans le conformisme, on s’établit. Or, la Vraie Demeure est le Pays du Rien du Tout, la Non-Demeure.

L’auteur du site et de cette page parle souvent de LA POMME D’OR ROSE, ou AUX REFLETS ROSES DORÉS. Il ne peut que s’agir de la GLANDE PINÉALE : du latin pinea (pomme de pin).

La Glande Pinéale ne peut que mettre en rapport avec le Soi ou Conscience infinie : Conscience conceptualisante et Conscience infinie fusionnent : la conscience conceptualisante n’a jamais existé comme l’ego n’a jamais existé, même si notre corps n’est pas infini et c’est uniquement lui et par son ego qui Nous empêche de vivre l’Infini.
Toute la Matière est composée de 99,999% de vide, qui est rempli d’énergie ou information provenant du TOUT (non-espace-temps). L’Univers est DANS le mental, le « monde » n’est pas extérieur.

Cette oligarchie cancérisé par le pouvoir est criminel en entretenant la peur égoïste de la mort. Criminel car uniquement manipulatrice des masses pour leur faire croire que la vie n’existe que depuis seulement du berceau au tombeau. Alors que la VRAIE VIE n’a ni commencement ni fin. En prenant conscience de cela, Nous devrions sérieusement envisager la possibilité que la mort, comme la naissance, ne sont qu’une simple fiction en forme de « passage » ou de VOYAGE d’un état de conscience à un autre. NOUS NE SOMMES QUE DES VOYAGEURS SUR CETTE PLANÈTE.


JE EST UN AUTRE = L’ANGE ET MOI, ou LA PIERRE ET MOI, c’est-à-dire l’individualité réelle : l’Ange ou la Révélation de l’ÊTRE divin se révélant à lui-même, soit : il réalise son Soi, par son RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE (« Retourner à son Seigneur », Retourner à son CHRIST).
RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE = L’antique Coincidentia oppositorum : L’univers à la fois Lui et non-Lui : INNÉ-IGNÉ. « Le ‘Je’ rejette l’illusion du ‘je’ et cependant demeure en tant que ‘Je’. Tel est le paradoxe
de la réalisation du Soi. Ceux qui sont déjà réalisés n’y voient aucune contradiction » (Ramana Maharshi, entretien 28 du 4-2-1935).

Mais, si un extérieur quelconque vient supprimer ce Retournement de la Lumière, et n’étant plus à même de recourir à « son Seigneur » ou Ange, l’être humain se trouve comme maintenant livré à un EXTÉRIEUR OMNISCIENT INDIFFÉRENCIÉ, tous équidistants et confondus dans un vivre ensemble grégaristique religieux et social. Alors cet humain actuel est en tout confort de confondre SON Seigneur, Son Soi, qu’il ne connaît plus tel qu’Il est, avec l’ÊTRE Divin en Soi, et par son ego de vouloir l’imposer à tous. Cela s’appelle LA CROYANCE AVEC LA CRÉATION D’UN DIEU ET D’UN MONDE. Et toute croyance engendre une organisation, soit UN CHAOS, parce que non naturel.
Ayant perdu le rayonnement de son Seigneur ou de la Conscience infinie, chaque ‘moi’ ou ego est livré à une hypertrophie dégénérant facilement en impérialisme spirituel et colonisateur, à l’exemple présent du covid-19 comme si ce virus n’existait pas par le passé et qu’il avait surgit sur la planète depuis sa « soucoupe collante ». ALORS CETTE CROYANCE EST D’IMPOSER À TOUS LE MÊME SEIGNEUR : « LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ » DU MERCANTILE RÉGIME PANDÉMIQUE CAPITALISTE ET RÉPUBLICAIN.
Le Seigneur ‘Je’ n’existe pas sans son vassal ‘je’, qui en est « la preuve » (Je est un autre….). Je est un autre parce qu’il y a PUTRÉFACTION ou RENONCEMENT : AUCUNE IDENTIFICATION N’EXISTE : ABOLITION DE TOUS LES NOMS-LES-FORMES, SEULEMENT LA NON-DUALITÉ.
En effet, lorsque le croyant pratique la dualité entre sujet et l’objet de sa croyance : son Dieu, il est prisonnier de sa dualité et ne peut s’en échapper à cause de son état inconscient du Soi.


« Quelle que soit la chose que nous avons décidé de faire, persévérons jusqu’à ce que l’absurde ou la lumière de Dieu nous délivre et nous rende libres dans l’acte et dans le repos ». (D’après Louis Cattiaux).


LE MONDE NE SERAIT PAS S’IL N’ÉTAIT IMAGINATION : IL EST INNÉ-IGNÉ ET NON D’UN CÔTÉ UNE LAÏCITÉ QUI SE VOUDRAIT « VÉRITÉ » ET DE L’AUTRE UNE « CROYANCE » QUI SE VOUDRAIT AUSSI « VÉRITÉ » ! LE COMPRENDRE C’EST DONNER AUX ÊTRES LEUR VRAIE VALEUR, LE « JE SUIS CE JE SUIS » QUE NE PERÇOIT PAS LA CROYANCE TOUJOURS, COMME EN POLITIQUE, DOGMATIQUE À LA RÉALITÉ DU NOM-LA-FORME. RECONNAÎTRE L’IMAGINATION, C’EST ÊTRE PAR ELLE DÉLIVRÉ DE LA FICTION ENGENDRÉE PAR L’EGO QUI SE CROIT AUTONOME (en « démocratie », en libéralisme, en Faire/Fer…)


[En haut de page : affiche du film Vivre, doublée de la même thématique par la série Breaking bad, véritable variation du Thème du film de Kurosawa : les deux héros engendrent du « bonheur »]
 
 

Dernière mise à jour : 12-11-2020 23:55

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >