Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Dualité Déranger-Ranger
Dualité Déranger-Ranger Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 16-11-2020 00:48

Pages vues : 509    

Favoris : 28

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Ptah, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Yokaï

 
 
frise_moulin.png
 
 
Dualité Déranger-Ranger
Typique de cette civilisation
du WINNER qui condamne le LOSER
qui DÉRANGE, le DÉRANGÉ qui sera
étiqueté de « complotiste » parce qu’il
DÉRANGE les lois ou conventions humaines
édictées par l’opinion de morale, l’opinion
de religion ou de « bon sens » relatif aux
réalités apparentes, c’est-à-dire en fait
au seul visible terrestre par les 5 sens
et naturellement à court terme.


Guerre perpétuelle ;
Rat des villes-béton contre Rat des champs-boue.
 
 
Le dévergondé ou le dérangé dérange le confort routinier du conformisme des révolutionnaires des « plus ça change et plus c’est la même chose ».
D’E-vergondé ou D’E-rangé dérange l’OR-dre institué par le conventionnel de certains fort en ego. L’ego, ce petit ‘moi’ possessif et forcément limité, illusoire, que, dans le conventionnel en pensée unique, chacun tend à lui attribuer une réalité véritable ! C’est-à-dire que CE MONDE HALLUCINE EN PERMANENCE PAR CONFORMITÉ OU CONVENTION SOCIALE, ET CELA AU DÉTRIMENT DES SOUFFRANCES ACCUMULÉES AU SEIN DE SON CŒUR ET AU COURS DE SES VIES ANTÉRIEURES. Une perception hallucinée pousse l’humain actuel à coller à le CROYANCE GRÉGAIRE EN PENSÉE UNIQUE : il est isolé de la Source, du Soi, dont pourtant il est la manifestation.
Le mot OR-donné indique bien LA GRATUITÉ, indique le Soi qui n’est pas à acquérir, car l’ordre pensé par le mental de l’humain ne peut qu’être DÉSORDRE et POSSESSION, car toute chose EST.
L’humain possessif a inventé le « service d’ordre » par PEUR D’ÊTRE DÉRANGÉ : LE CONVENTIONNEL INSTITUÉ N’AIME PAS ÊTRE DÉRANGÉ !!!

DÉRANGER = PANIque, ne pas savoir s’E-tonner dans le sens vrai que le Yin King par exemple donne à l’Hexagramme 51 L’ORAGE : « Le TONNERRE survient et fait trembler, le sacrificateur parle et rit comme si de rien n’était. Le TONNERRE retentit à cent lieues à la ronde. Le sacrificateur ne laisse pas tomber le vin de la cuillère » (Texte canonique de l’Essor).
Tout ce qui commence par DE devrait se lire comme D’E, c’est-à-dire depuis la TRINITÉ des trois plans de l’être chutant sur la Terre, c’est-à-dire depuis son voyage terrestre : DÉGÉNÉRESCENCE DE L’UNITÉ, DÉNATURÉE, DEFICIENTE, et non seulement comme en capitalisme simplement dualité de l’Unité DIFFUSÉE ET DIVERSIFIÉE comme le mentionne le slogan de l’Union européenne.
De là Nous rejoignons l’EAU PRIMORDIALE, LE CHRIST : I-mitation des manifestations traditionnelles (Axées à : I mis T). La Liberté n’existe que pour inventer son contraire, et par là même empêcher toute liberté : Capte I vit T : captivité ; capter : posséder, saisir (loi de succion…).

LA RELIGION DU CHRISTIANISME, CELLE DE L’ÉGLISE DE ROME, EST PAR ESSENCE L’ENNEMI DU DÉRANGÉ OU DU DÉVERGONDÉ. Car l’Église de Rome EST LA RELIGION DE L’HUMAIN OCCIDENTAL ACTUEL ET PAR LÀ MÊME DE L’HUMAIN DE L’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) : celui qui découvre simultanément la liberté personnelle : amplification de l’ego, et ainsi le temps en géométrie euclidienne de la ligne droite (au lieu du temps cyclique originel).

Le Dérangé ou Dévergondé, celui qui dérange l’ordre établis, est issu du SAINT CHAOS, lequel n’a ni naissance ni fin. Dans les « temps préhistoriques » la survie dans l’Après-Vie semble s’exprimer par l’utilisation de l’ocre rouge, substitut rituel du sang, donc « symbole » de la vie. « La coutume de saupoudrer les cadavres d’ocre est universellement répandue, dans le temps et dans l’espace, depuis Chou-kou-tien jusqu’aux côtes occidentales de l’Europe, en Afrique jusqu’au Cap de Bonne-Espérance, en Australie, en Tasmanie, en Amérique jusqu’à la Terre de Feu », écrit Mircea Eliade dans : Histoire des croyances et des idées religieuses - De l’âge de la pierre aux mystères d’Eleusis.
Or, les êtres humains du Néolithique s’accrochent à une CAUSE, une CRÉATION DU MONDE, UN RITUEL DE SAISIE : ON DIT QU’« ON S’INSTALLE » (on prend racine). Les conquistadores espagnols et portugais prenaient possession au nom de Jésus-Christ, des iles et continents qu’ils avaient « découverts » et « conquis » par la violence ; l’installation de leur croix de chrétiens équivalent à un contrat passé, une CONVENTION ou CONSÉCRATION de la contrée, à une nouvelle naissance, répétant ainsi le baptême (acte de naissance ou causisme par excellence) ; idem plus tard pour les navigateurs britanniques qui prenaient possession des régions qu’ils avaient conquises, par la violence, au nom du roi d’Angleterre, nouveau Dieu. Bref, tout territoire nouvellement SAISI, OCCUPÉ, PASSE DE CHAOS EN COSMOS ! C’est-à-dire que par l’effet d’un RITUEL, il lui est conféré un Nom-la-Forme qui le fait ainsi revenir « réel », au sens de POSSESSION PAR L’EGO DE CERTAINS. De ce fait cette réalité de réel devient comme sacré, une singerie de EST, ayant naissance et mort.

Seul le Dévergondé ou Dérangé fait avancer, ou diffère du conventionnel de la pensée unique, comme l’exprime la fin du Verset 20 du Tao-tö king :
… Tout le monde a sa richesse,
moi seul parais démuni.
Mon mental est celui d’un ignorant
parce que je suis très lent.
Tout le monde est clairvoyant
moi seul suis dans l’obscurité.
Tout le monde a l’esprit perspicace,
moi seul ai l’esprit confus
qui flotte comme la mer, souffle comme le vent.
Tout le monde a son but précis,
moi seul ai l’esprit obtus comme un paysan.

Moi seul, je diffère des autres hommes
parce que je tiens à téter ma Mère [le Soi].
(Traduction Liou Kia-hway)

Le Dérangé ou le Dévergondé s’inscrit dans l’ÉVEIL, le Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ, dit le Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante (« Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi »).
On ne saisie pas : « Le Tao qu’on tente de saisir n’est pas le Tao lui-même ; le nom qu’on veut lui donner n’est pas son nom adéquat », dit le début du Verset 1 du Tao-tö king, qui se termine par le Saint Chaos : « Obscurcir cette obscurité voilà la porte de toute merveille ».
Ce fond unique appelé OBSCURITÉ par le Tao-tö king, d’où sortent être et non-être, qui ne se différencient que par leurs noms.


LES HÉBREUX-JUIFS N’AIMENT PAS ÊTRE DÉRANGÉS, EN TANT QUE RELIGION DU DÉSERT, IL FALLAIT FAIRE LE VIDE POUR NE PAS ÊTRE DÉRANGÉ.

Nous sommes devenus des assistés, donc des consommateurs dépendants des produits de consommation. Oui, nous sommes des soumis à l’EXTÉRIEUR.
Mais ce sont les HÉBREUX-JUIFS qui détestent la Nature ET QUI NE VOULURENT PAS ÊTRE SOUMIS À ELLE, donc qui la combattirent sous prétexte - après leur pénétration en Palestine - que les Cananéens pratiquaient le culte de la fertilité (le Vrai Vivre Ensemble) étaient des idolâtres, parce qu’ils idolâtraient la Nature, PAN, le TOUT. De là allait partir la guerre actuelle (winners-losers) des religions abrahamistes contre les Païens, lesquels sont à l’origine de la spiritualité des humains : les religion abrahamistes, surtout le christianisme primitif, ne peuvent jaillirent qu’à partir d’une source « païenne ».
Cette guerre Hébreux-Païens continue de plus belle actuellement sous la forme de dualité que j’appelle WINNER-LOSERS, très visible chez de nombreux Américains et en général chez les Anglo-Saxons, qui se croient les winners du monde.

En Occident la « pensée moderne » est une pensée CONDITIONNÉE, et plus que jamais avec l’Empire anglo-saxon et judéo-maçonnique spéculatif (née à Londres en 1717). En Occident, le mythe de la « raison » qui, lui-même, a été élaboré à partir d’éléments irrationnels multiples qui donneront des « évidences » sur lesquelles reposeront les « principes d’intelligibilité » que finalement, personne ne saurait expliquer ni définir de façon rationnelle. De plus, ce qui s’appelle en Occident « État de Droit » est construit sur cette pensée conditionnée appelée « raison », laquelle éclate littéralement quand on feuillette l’encyclopédie des Diderot et Cie, laissant percevoir la naissance de la société industrielle qui s’épanouira pendant tout le 19è siècle grâce à la prolifération de nouvelles banques quand l’argent devenait sacré et synonyme de « progrès ».



Religions du désert, celle des Hébreux-Juifs et de leur copie : le mahométisme, et dans une moindre mesure celle de l’Église de Rome.


Spiritualité des PAÏENS = PAYSANS, CELUI QUI HABITE LA CAMPAGNE, PAYS OU DISTRICT, avec les PAGANS, AUSSI LES NOMES EN ÉGYPTE ANTIQUE.
Nous avons donc la guerre de l’abrahamisme et son TEMPS EN FLÈCHE DU TEMPS IRRÉVERSIBLE ; contre le TEMPS CYCLIQUE RÉVERSIBLE DES PAÏENS ou PEUPLES DES ANCIENS (différence vu par Jacques Attali, et Mircea Eliade qui l’a surtout très bien analysée dans son « Mythe de l’éternel retour »).

Les religions du désert pour qui la Nature « c’est sale » sont actuellement les Juifs de chez Google : les TRANSHUMANNISTES, ces VOYEURS qui veulent robotiser la Nature et donc l’humain pour que ce soit « plus propre » et que « ça dure »….. très longtemps ; toujours cet utilitarisme qui collait tant aux Hébreux pré-exiliques embourbés dans leurs deux Royaumes et leur politisme maladif, tant ils craignaient l’anéantissement de leur État. Les prophètes des Hébreux avaient avant tout peur des catastrophes naturelles, donc de la Nature : sécheresse, inondation, épidémies, mouvements sismiques, feux, etc., qui risquaient d’anéantir leur État. Bref, ils étaient très utilitaristes….
POLITISME DES HÉBREUX : leur Dieu exige « le droit et la justice ». Le problème est que leurs prophètes n’ont jamais précisé quelle devait être l’activité cultuelle de leur fidèle. Car les prophètes voulaient avant tout « transformer leurs paroissiens ». Pour ces prophètes du désert il importait de DÉSACRALISER LA NATURE, SOIT REJETER AVEC VIOLENCE LA SPIRITUALITÉ ORIGINELLE DU TOUT, DE LA NATURE, PAN (1) ; pour ces prophètes il fallait pousser l’individu à un retour définitif à Yahvé, soit la réponse aux crises historico-politiques qui menaçaient l’existence même des deux royaumes juifs. Le danger était considérable et immédiat. La joie de vivre solidaire et synonyme de Félicité inhérente à la spiritualité du TOUT était pour les prophètes des Hébreux une apostasie, un reniement ; elle était illusoire et condamnée à disparaître dans l’imminente catastrophe de leur État. Les formes traditionnelles de la spiritualité du TOUT, du Soi en fait, donc le mystère de la fertilité (pourquoi quelque chose plutôt que rien, donc pourquoi cette illusion de quelque chose ? mais bien plus le Vrai Vivre Ensemble), la solidarité ou liaison entre la vie et la mort, tout cela offraient aux Hébreux devenu uniquement matérialiste une fausse sécurité.
POURQUOI ? Parce que la spiritualité originelle énonçait que la vie n’a ni commencement ni fin, et ainsi que la nation peut survivre en dépit de la gravité des crises historico-politiques. C’est pourquoi les Hébreux et leurs chefs et prophètes étaient poussés à assimiler les adversités d’ordre historico-politiques aux catastrophes naturelles comme décrites plus haut. Mais de tels catastrophes naturelles ne sont jamais définitives. Mais les prophètes pré-exiliques annonçaient et la ruine du pays et la disparition de l’État.


DÉRANGER, DÉRANGEANT.

Tout concept de temps est OUVERT, SANS LIMITE dans le sens de sacralité : le surnaturel, le surhumain, le surhistorique. Autrefois le temps était vue de manière « philosophique » : à chaque nom-la-forme son temps, il n’existait pas encore la pensée unique et son « temps universel » si utilitaire au capitalisme… Utilitarisme lié d’abord à cette voie de l’Agriculture, puis à celle du productivisme en idolâtrie de la marchandise dans le capitalisme et son régime républicain qui nécessairement lui est inhérent : TOUT DANS LE FAIRE/FER.


Les citoyenisés ne veulent surtout pas être dérangés : ILS SONT SOUMIS AU RÉGIME, AU SYSTÈME, ILS SONT DES ASSISTÉS PUISQUE CONSOMMATEURS DÉPENDANTS DE LA LOI DE SUCCION ET DE SES PRODUITS DE CONSOMMATION. LES CONSOMMATEURS SONT AINSI SOUMIS UNIQUEMENT À UN EXTÉRIEUR.
De ce fait leur GLANDE PINÉALE SE MEURT, cette Glande qui direct en liaison avec la Conscience infinie, appelée aussi : Dieu, Christ, Vérité, Centrum Centri, etc., selon le point de vue de chacun, bref, c’est la NON-LOCALISATION, le TOUT, PAN.


L’être humain aime son confort et ne veut pas être déranger : il veut et vaut « le monde d’avant », soit le PARADIS PERDU. Les Juifs vont le leur fourbir sous forme de l’argent et de leur religion en flèche du temps irréversible (page 18, du livre de Jacques Attali : Les Juifs, le monde et l’argent).
PANique = être dérangé par la terreur de l’inconnu, alors ils s’inventent un Dieu ou une « loyauté » envers un Dieu et cette « foi » va engendrer des horreurs, du fanatisme et des actes terroristes, spécialités du mouvement islamique, sans oublier aussi spécialité des évangélistes ; étonnamment des religions qui, au lieu de libérer l’humain, l’enferment et le rabaissent plus bas que terre.

CIVILISATION = PERTE DE L’USAGE DES MOYENS DE RÉALISATIONS VERS LES CONTRAIRES, OUBLI DE L’EXISTENCE DE CETTE RÉGION DE LA NON-DUALITÉ DE LA CONSCIENCE INFINIE, ET DIABOLISATION EN FORME DE « COMPLOTISME » OU DE « CHARLATANISME » DE TOUT CE QUI Y A TRAIT. Cette civilisation synonyme de marchandises a qualifié des choses de la Nature de « drogues », voir au mieux de « produits ».

Les prophètes et leurs Hébreux-Juifs divisèrent en Bien-Mal, incitant tous les êtres humains à considérer leur bagage génétique comme mauvais, puisque la Nature c’est sale, d’où ce rêve actuel des Juifs des Google transhumanistes de devenir « immortels »… ici-bas en réinventant la Nature… puisqu’elle est « mauvaise », « mal construite »… ET QUE ÇA LES DÉRANGE TANT ILS AIMENT L’ORDRE.



Note.
1. Spiritualité du TOUT : par exemple n’importe quel Arbre est susceptible de devenir l’ARBRE DE VIE, n’importe quelle Eau est identifiable aux Eaux Primordiales, etc. La vie se manifeste à travers un symbole minéral ou végétal, c’est-à-dire que le minéral et le végétal devient une sacralité, pouvant d’un Instant à l’autre de bénéfique devenir maléfique, dans la mesure ou minéral et végétal SIGNIFIE quelque chose d’autre que lui-même ; rejoint l’IMAGINATION CRÉATIVE D’IBN’ARABI développée par Henry Corbin. Arbre ou Caillou ne deviennent pas sacré en tant qu’Arbre et Caillou ; ils le deviennent par leur PARTICIPATION au Seul Réel transcendant, et le deviennent parce qu’ils signifient la manifestation de ce Seul Réel.
Tout est lié et délié : INNÉ-IGNÉ : la vie est la même partout : il existe un lien entre le tellurique, voir les visages des peuples mayas, japonais, etc., un lien entre le végétal et l’animal. Et lorsque l’un quelconque des modes de vie est souillé et stérilisé par un crime contre la vie comme en ce moment et depuis des décennies, tous les autres modes dans les trois Règnes sont atteints, en vertu de leur INNÉ-IGNÉ ou « solidarité cosmobiologique ».
 
 

Dernière mise à jour : 16-11-2020 01:28

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >