Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Depuis quand le BIEN existe t-il ?
Depuis quand le BIEN existe t-il ? Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-11-2020 00:28

Pages vues : 677    

Favoris : 29

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Image, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
bien_chez_fabricants_d_ames_lenin.jpg
 
 
Depuis quand le BIEN existe t-il ?
Depuis quand la VÉRITÉ existe t-elle ?
Depuis quand une RELIGION se veut Vérité ?
Depuis quand « L’ORDRE » existe t-il ?
Tout ce qui entre dans le QUAND, donc
dans une naissance, tout ce qui apparaît
nouvellement, n’est pas stable et
doit disparaître.
Depuis quand il y en a qui « sème le bien » ?
Comme s’il fallait lui donner une naissance
comme certains « donnent la mort » (légalement
et illégalement, par la parole ou par armes),
et d’autres « donnent la vie »
(encore presque naturellement) !!!
 
Pourquoi cette invention récente du « Bien être » ?
Est-ce pour être plus « compétitif » et
« rentable » dans le capitalisme ?
Depuis dans quelque chose qui serait « bien »
serait obligatoire ou forcé-ment ?
Et pourquoi une chose serait obligatoire ?
Dans cette dualité du pur-impur, l’ego au
gros pouvoir et gros compte en banque qui
décide du bien et donc de la vie et de la mort
des autres est un criminel :
il choisit ainsi ce qui est « bien » en obligeant
les autres à son concept de « bien » ou de
« vérité », soit à son concept de « bonne santé »
(en obligeant par exemple les peuples du monde à
une vaccination obligatoire censée « vacciner
contre la maladie », et que ce serait « le bien »).
Voilà où l’humanité actuelle en est rendue dans
SA SOUMISSION À L’ÉTAT PROVENDE-PROVIDENCE CAPITALISTE.

Quand la trinité étatique « armée-police-justice »
accompagne et se mêle du « bien » ou de la « santé »
du monde, quand elle administre « l’ordre »,
il est certain que NOUS ENTRONS ET DANS LE
CHAOS ET DANS UNE PURE DICTATURE DANS LA
DUALITÉ FABRICANTS-FABRIQUÉS.

Mais, ce qui EST, perdure à jamais.
Ce qui est Réel existe toujours et n’a
aucune naissance ni aucune mort.
Le Réel n’est pas non plus le nihilisme négationisme
lui aussi un « isme » ou système, un régime.

Depuis quand LE MONDE, LES AUTRES est-il apparu ?
Il fait avoir oublié le Soi, l’Infini, pour
faire apparaître le monde et les autres !
Le Soi n’étant pas dualité ne voit pas « d’autres ».
Depuis quand le nombre « 20 » est-il « bien » ?
Qui a pondu cette idée reçue et imposée ?
Depuis quand « immobilier » est-il « bien » ?
Depuis quand existent-ils des « hommes d’affaires »
c’est-à dire : DEPUIS QUAND EXISTENT-ILS DES PENSÉES ?


Depuis quand le BIEN existe t-il ? = LOI DUELLE DE CAUSE À EFFET : vous vous prenez pour un individu donc un corps, vous êtes SOUMIS à la pensée de celui qui travaille et qui par nature est soumis à la loi de succion et est obligé de récolter les fruits de ses actions (actuellement : récolter un salaire, un pouvoir d’achat pour faire fonctionner l’idolâtrie de la marchandise).
« Si, en revanche, vous vous soumettez et reconnaissez votre soi individuel comme seulement un instrument du Pouvoir supérieur, ce Pouvoir se chargera de vos affaires aussi bien que des fruits de vos actions. Vous ne serez plus concerné par eux et le travail se déroulera sans difficulté. Que vous reconnaissiez le Pouvoir ou non, rien ne changera l’ordre des choses. Seule la perspective changera. Quand vous voyagez en train, pourquoi devriez-vous porter votre bagage sur la tête ? Le train vous transportera, vous et votre bagage, que celui-ci soit sur votre tête ou à terre. Vous ne diminuez pas la charge du train en conservant votre bagage sur votre tête, mais vous ne faites que vous fatiguer inutilement. Il en va de même pour les individus qui se prennent pour les auteurs des activités dans le monde ». (Ramana Maharshi, entretien 503 du 17-8-1938).

C’est seulement quand il y a identification avec un nom-la-forme, avec un corps donc, qu’il y a des « autres » et des formes. « Mais quand vous transcendez votre corps, les autres corps disparaissent en même temps que votre conscience du corps », dit Ramana Maharshi à l’entretien 13a du 7-1-1935.
Même entretien :
- Question : Quels sont les obstacles à la réalisation du Soi ?
- Maharshi : Les habitudes du mental (vâsanâ).
- Question : Comment les surmonter ?
- Maharshi : En réalisant le Soi.
- Question : C’est un cercle vicieux.
- Maharshi : C’est l’ego qui soulève ces difficultés, qui crée des obstacles et qui, ensuite, souffre de la perplexité que font naître d’apparents paradoxes. Cherchez qui pose les questions et vous trouverez le Soi.
- Question : Qu’est-ce qui peut aider à la Réalisation ?
- Maharshi : Les enseignements des Écritures et des âmes réalisées.
- Question : Ces enseignements peuvent-ils être donnés sous forme de discussions, conférences et méditations ?
- Maharshi : Oui, mais celles-ci ne sont que des aides secondaires, l’essentiel est la grâce du Maître.
- Question : Combien de temps faut-il pour parvenir à la Réalisation ?
- Maharshi : Pourquoi désirez-vous le savoir ?
- Question : Pour me donner de l’espoir.
- Maharshi : Même ce désir-là est un obstacle. Le Soi est toujours présent, rien n’existe en dehors de lui. Soyez le Soi, et désirs et doutes disparaîtront. Ce Soi est le témoin dans les états de sommeil profond, de rêve et de veille. Ces trois états appartiennent à l’ego. Le Soi transcende même l’ego.
N’existiez-vous pas durant le sommeil profond ? Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond.
- Question : Dans ce cas, je m’endors.
- Maharshi : Aucun inconvénient !
- Question : C’est un vide.
- Maharshi : Pour qui est le vide ? Cherchez. Vous ne pouvez vous nier vous-même à aucun moment (1). Le Soi est toujours présent et subsiste dans les trois états.

Le drame de ce monde est que certains s’occupent des affaires des autres, comme ces cerbères de supermarché qui demandent de façon peu polie de mettre sa muselière covidesque sur le nez, au lieu de l’avoir sur la bouche ! (Certainement dans cette logique grégaire actuelle du social et « des autres » et de leur « bien ». Pourquoi ces petits dictateurs possessifs sous la houlette de leur Grand Dictateur : l’État, ne s’occupent-ils pas de leurs propres affaires au lieu de s’occuper de celle des autres comme une muselière covidesque sur le nez alors que ça ne sert à rien dans ce contexte ? Tout le monde se porterait surement mieux).
« Réalisez votre propre Soi. Les autres peuvent très bien prendre soin d’eux-mêmes », dit Ramana Maharshi à l’entretien 20 du 30-1-1935. Mais non, dans le social grégaire en grumeaux mondialisé, c’est la guerre de tous contre tous, le Big Brother mondialisé, selfirisé en ce culte du narcissisme.

La culpabilisation inculquée à cause d’une virus et par le port du masque obligatoire SUR LE NEZ sous peine d’agression d’une autorité auto-proclamée par un ego de pouvoir quelconque et protégée ou « justifiée » sans se casser le cul de connaître ce qu’est l’ÊTRE HUMAIN devient le fusible protecteur en l’opinion du DOGME « sanitaire » et de son « tous ensemble », COMPASSION ARTIFICIELLE CAR INTÉRESSÉE, UTILITAIRE, ce qui n’est qu’une Variation du Thème de la Chute ou « péché originel » chez les religions abrahamistes QUI ÉTAIENT AVANT TOUT POLITIQUE, CAR LES RELIGIONS ABRAHAMISTES N’ONT PAS DE DOCTRINES MÉTAPHYSIQUES ET AINSI SACRIFIENT AU CÔTÉ MORALO-POLITIQUE, AFIN DE RÉALISER LEUR « VIVRE ENSEMBLE » GRÉGARISTIQUE EN UNE DISCIPLINE SOCIALE, EN PROMETTANT AUX DÉSHÉRITÉS ET AUX MALADES DE CE MONDE UN DORG (Demain On Rase Gratis) SOUS LA FORME D’UN PARADIS DANS UNE AUTRE VIE ET ELLES ABOUTISSENT TOUTES À UN ÉGALITARISME DEVANT « LA LOI DE DIEU ».
SEUL UN SOT ET UN APEURÉ S’INTÉRESSE À LA CULPABILITÉ DES AUTRES, COMME TOUS LES « SAUVEURS DE L’HUMANITÉ » GENRE BILL GATES, et c’est pire si le sot apeuré est riche et craint pour ses possessions comme Bill Gates et d’autres comme les Rothschild-Rockefeller.
Ces sots ne sont pas conscient qu’ils n’y peuvent rien changer mondialement : on n’entraine pas le monde à la sainteté ou à la libération par des opinions et par de l'EXTÉRIEUR… LA LIBÉRATION COMMENCE PAR PUISER SA LIBERTÉ DANS SA PROPRE CULPABILITÉ, DANS SON « QUI SUIS-JE ? », ET RETOURNE LA LUMIÈRE POUR Y CHERCHER LA RÉPONSE À CETTE QUESTION « MORTELLE »…

Dans cette PEUR fabriquée par le « péché originel », donc dans cette CROYANCE ou SUPERSTITION peut facilement se manifester la dépression ou la peur de « devenir fou », car tout ce que la conscience actuelle n’est pas capable de définir passe à son opinion pour de la folie, et politiquement étatique passe pour être : « l’ennemi de la liberté », ou pour un dévergondé ou pour un « terroriste », ces « ennemis » qui ne respectent pas en effet les conventions édictées pas d’autres humains, par leur dite « morale » (conventionnelle), par leur dite religion ou leur dit « bon sens », c’est-à-dire en fait au seul visible du spatio-temporel, donc à court terme !
Le « péché originel » des religions abrahamistes et du Salut n’est rien d’autre que L’INCAPACITÉ DE VIVRE DANS L’INSTANT, mais seulement dans la flèche du temps façon des Juifs comme l’écrit Jacques Attali page 18 dans : Les Juifs, le monde et l’argent : tous ces gens du « péché » ne vivent que dans les regrets, donc dans l’histoire et le passé (voir leurs « devoirs de mémoire »), dans l’angoisse !

« L’homme peut réaliser le Soi, puisque celui-ci est ici et maintenant », dit Ramana Maharshi à l’entretien 17 du 24-1-1935 ; alors où est le péché « originel » alors qu’il n’y a que l’Instant (ce qui EST doit perdurer à jamais) ?
« Tout est CELA ; tout est Félicité ; en fait, nous sommes libérés de toute renaissance. Pourquoi alors se soucier de la souffrance des renaissances ? » (entretien 31 du 4-2-1935).


OR LES THÉOLOGIENS DES RELIGIONS DU SALUT SONT FORMELS, C’EST CELA LA CONDITION ET LA DÉFINITION MÊME DU PÉCHEUR : UN HUMAIN SANS INSTANT, SANS PRÉSENT.
C’est pourquoi l’humain s’accroche tant à son DORG (Demain On Rase Gratis) ou les « LENDEMAINS QUI CHANTENT » et les « réformes » dans le régime capitalo-républicain : soit UN ÉTERNEL RENONCEMENT À ”VIVRE VRAIMENT”. L’être humain occidental et de ces religions abrahamistes du DÉSERT est frappé de la « procrastination » : un perpétuel renvoie en dehors de l’Instant, donc une perpétuelle dualité DEHORS-DEDANS, LA RACINE DU MAL. Car, « Pour qui est le dedans ou le dehors ? Ils ne peuvent exister que s’il y a sujet et objet [c’est l’auteur de la page qui souligne]. Pour qui existent-ils ? Finalement les deux se résolvent dans le seul sujet. Cherchez qui est dans le sujet. Cette investigation vous conduit à la pure Conscience au-delà du sujet.
Le soi ordinaire, c’est le mental [la conscience conceptualisante]. Ce mental est soumis à des limitations. Mais la pure Conscience est au-delà de toutes limitations et on l’atteint par l’investigation que je viens d’indiquer » (entretien 42 du 24-3-1935).
« Le monde est-il à l’intérieur ou bien à l’extérieur de vous-même ? Existe-t-il indépendamment de vous ? Vient-il vous dire : “j’existe” ? » (entretien 39 du 22-3-1935).
PROCRASTINATION (remettre au lendemain, projet) = EN DEHORS (de l’Instant ou Dedans). C’est l’économie du doute, une FLÈCHE DU TEMPS OBSESSIONNELLE. Macron avec son « C’est notre projet » est atteint de névrose obsessionnelle que les psychiatres actuels appellent ”psychasthénie” : ce perpétuel renvoie au lendemain, donc dans la flèche irréversible du temps des Juifs.

Ceux qui demandent aux autres de mettre correctement la muselière covid sur le nez sont des employés payés par ces mêmes individus qui « veulent du bien aux autres », donc DES EGO POSSESSIFS, LES MÊMES QUE CEUX QUI PRIENT POUR LE BIEN LES AUTRES, TOUJOURS POUR CE SUPPOSÉ EXTÉRIEUR : « Quant à la prière pour le bien des autres, elle ne paraît désintéressée qu’en apparence. Si vous analysez le sentiment qui la motive vous y découvrirez, là aussi, de l’égoïsme. Vous désirez le bonheur d’autrui afin d’être vous-même heureux [ou protéger votre santé parce que les autres seront en bonne santé et ainsi vous de même]. Ou bien encore, vous voulez bénéficier du mérite d’avoir intercédé en faveur des autres. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire. Occupez-vous de vos affaires et tout ira bien » (Ramana Maharshi, entretien 594 du 15-12-1938).


ÊTRE COUR : « Mêlez-vous de vos propres affaires, réalisez-vous, retournez la Lumière, ne vous prenez pas pour un nom-la-forme ou un corps et aucun virus ne vous attaquera. Dieu n’a pas besoin d’un intermédiaire ! Aucune protection, argent, serrure, combinaison, médicament ou vaccin est nécessaire. Quelle pitié si vous ne comprenez pas CELA. Vous me faites de la peine.
Si vous vous accrochez au masque et aux médicaments et vaccins, c’est comme de s’accrocher aux pensées, TOUS, TELLE UNE PUISSANTE DROGUE, UN PUISSANT POUVOIR, AFFLUERONT SUR VOUS EN FORCE ET VOUS NE POURREZ PLUS VOUS EN PASSER. Vos masques persona et sanitaire vous colleront au nez toute votre vie.
Si vous vous accrochez aux vaccins, c’est la même béquille que l’imbécilité liberticide d’un État qui fabrique un loi à chaque problème qui survient, exactement comme dans la logique en titre de cette page : « FABRIQUER LE BIEN », comme s’il n’avait jamais existé, et qu’il faille le fabriquer à la suite d’un « mal », donc fabriquer un nouveau nom-la-forme, et ainsi de suite dans la chaîne sans fin des causes et effets !
L’idée de « création » ne peut venir que dans la dualité SUJET-OBJET ou CAUSE-EFFET !!! « C’est parce que vous dites que vous êtes né, que les Écritures [abrahamisme surtout] vous disent « d’accord » et ajoutent que Dieu vous a créé » (Ramana Maharshi, entretien 238).
Avec un Dieu créateur, ou la fabrication d’une loi, on fabrique une sanctification de la dualité cause-effet. C’est ce que symbolise parfaitement Jean Coulonval dans son livre Synthèse et Temps Nouveaux, dans « L’œuf et la Poule » : « Une jeune cousine, élevée par les bonnes sœurs, me disaient un jour : ”Pour avoir un œuf il faut une poule et pour avoir un monde il faut un Dieu”. À quoi je répondais : ”Pour avoir une poule il faut aussi un œuf. Tu t’enfermes dans une chaîne de causes et d’effets dont les deux bouts ne se rejoignent pas, et que tu peux allonger à l’infini, sans que ton raisonnement soit valable” ». Notre monde malade actuel fonctionne de cette façon : l’évolutionnisme en une course sans fin (ou vers la Super Carotte « fin des temps ». « Pourquoi une ligne aurait-elle une fin, puisque après un pas je peux en faire un autre ? ». Je « progresse », donc je « construis » (Faire/Fer), JE CAPITALISE… J’ADDITIONNE DES PETITES VÉRITÉS POUR EN CONSTRUIRE UNE GROSSE (rêve des Juifs des Google et transhumanistes de mettre la conscience dans une puce informatique).

Mal-à-dit, et autres coronavirus, quand la D.I.T. était déité, correspond bien à cette amplification de la drogue du ”Toujours plus” : la déité devient le mal en un faux dit, une fausse déité ou une déité mauvaise qui rend malade.
« Si chacun s’occupait de ses propres affaires, il n’y aurait pas de querelles », dit le Maharshi à l’entretien 479 du 22-3-1938.

Fabriquer une loi à cause d’un problème est la même LOI DE SUCCION que de vouloir « saisir » la Réalité, comme si c’était quelque chose de nouveau et qu’il faille la posséder parce que « c’est bien », parce que « c’est LE bien » ! Or le « bien », le pur ou l’impur ne sont que des pensées : « Les pensées sont irréelles. Débarrassez-vous d’elles », dit Ramana Maharshi à l’entretien 472 du 15-3-1938.


Note.
1. AINSITÉ : ni s’enfuir, ni s’approcher. Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.
Ni apparaître, ni disparaître, seulement « Je suis ce JE SUIS » ou immortalité, éternité du ‘Je’. Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : « Il m’arrive encore de désirer le retour au Néant, l’anéantissement du ‘Je’. Mais, écrivant cela, je m’aperçois que c’est impossible. Retour au Néant ? Mais on ne peut retourner « à quelque chose » qui, par définition, ne peut être le Néant, le Rien. L’anéantissement du ‘Je’ ? Mais ce ‘Je’ est la fine pointe de mon âme, par laquelle je suis une « personne », selon la définition qu’en donne Olivier Clément, par laquelle je touche Dieu, je suis Dieu. Pouvoir tuer mon ‘Je’, ce serait pouvoir tuer Dieu. Idiot, stupide ! Le fleuve qui va à la mer ne peut supprimer sa source ».
AINSITÉ : Parce que votre ÊTRE ne vous demande pas une « preuve » ! Seul l’AVOIR et le CORPS peuvent demander de l’argent ou une preuve… AINSITÉ ou ÊTRE = LA SOURCE, LE ZÉRO INDIEN, le « RESTE TRANQUILLE ET SACHE QUE JE SUIS DIEU » (”tranquille” signifie être libre de toute pensée donc de tout calcul).
« Donc « JE-SUIS » est Dieu » (entretien 503 du 17-8-1938). « JE-SUIS » = L’INSTANT, ICI ET MAINTENANT (aucun espace-temps, seulement un CENTRUM CENTRI)

Le même pensée de Jean Coulonval sur l’Ainsité, le ‘Je’, et dite par Ramana Maharshi à l’entretien 503 du 17-8-1938 :
« Le Maître n’est pas à l’extérieur de vous comme vous semblez l’imaginer. Il est à l’intérieur ; il est, en fait, le Soi. Reconnaissez cette vérité. Cherchez en vous et trouvez-le. Vous serez dès lors en constante communion avec lui. Le message est toujours présent ; il n’est jamais silencieux ; il ne peut jamais vous abandonner ; et vous ne pouvez jamais vous éloigner du Maître.
Votre mental est dirigé vers l’extérieur. En raison de cette tendance, vous voyez les objets à l’extérieur, et le Maître en fait partie. Mais la Vérité est différente. Le Maître est le Soi. Tournez le mental vers l’intérieur et vous découvrirez que les objets se trouvent en vous. Vous réaliserez aussi que le Maître est votre propre Soi, et qu’il n’existe rien d’autre que lui.
C’est parce que vous vous identifiez à votre corps que vous acceptez les objets comme étant en dehors de vous. Mais êtes-vous le corps ? Vous ne l’êtes pas. Vous êtes le Soi. C’est là que se trouvent tous les objets et l’Univers entier. Rien ne peut échapper au Soi. Comment pourriez-vous donc vous éloigner du Maître qui est votre Soi véritable ? Quand vous vous déplacez d’un lieu à un autre, pensez-vous que votre corps s’éloigne du Soi ? De la même manière, vous ne pouvez jamais être sans le Maître [le Seigneur au sens d’Ibn’Arabi] ».


OUI, OUI, TOTALITARISME DICTATORIALE SOUS PRÉTEXTE « SANITAIRE », SOUS PRÉTEXTE DE PÉCHÉ CULPABILISANT. Importante remarque dans la vidéo à partir d’environ 6,10, bien dans cette tyrannie de l’opinion de ceux qui croient détenir la vérité et qui détruisent ceux qui sont contre : L’OCCIDENTALE DUALITÉ GUERRIÈRE, LE MILIEU, LE FLÉAU EST INTERDIT PUISQUE « FLÉAU »… À ce hui nous subissons une opinion moniste, un Yahvisme intolérant DANS LE THÈME DES MAUVAISES HERBES : un virus est dangereux et mortel, un terroriste est à combattre, etc., principe républicain de Saint-Just de ses « ennemis de la liberté ». Comme le virus ou l’ennemi qui « menacerait l’espèce humaine », c’est LE DOGME qu’il ne faut pas remettre en question notamment sur la cause de civilisation entraînant la prolifération des virus et autres, SOUS PEINE D’HÉRÉSIE ET DE CONDAMNATION… C’EST DEVENU LE DOGME DES GAS CHAMBERS QU’ICI SURTOUT EN EUROPE ON N’A PAS LE DROIT DE DISCUTER ET DE REMETTRE EN QUESTION SA VÉRACITÉ PUISQUE PROPAGANDE POLITICO-RELIGIEUSE MANIPULATOIRE DU SOCIAL FABRIQUÉE PAR LES WINNERS.
MAIS, POURQUOI, BIZARREMENT EN FRANCE DE GILETS JAUNES, JUSQU'À PRÉSENT, LES GENS NE MOUFTENT PAS, ILS SONT QUASIMENT TOUS MUSELÉS DANS LES RUES ET SURTOUT AU SUPERMARCHÉ ? Pourquoi cette acceptation de cette tyrannie d’opinion devenant LA tyrannie du régime capitalo-républicain ?

OUI, OUI, c’est l’État Provende-Providence et Patriarche doublé de Matriarche, égalitarisme oblige,  qui décide pour vous. L’État est devenu le Dieu de tribu(t)s des Hébreux-Juifs : LE MANAGEMENT DES MASSES PAR LA PEUR (la colère de Yahvé). Ce qui rejoint le politisme socialisant institué par les religions abrahamistes mentionné plus haut. La peur est principalement issue de la vulgaire conscience conceptualisante, celle qui a peur de « perdre » (notamment sa vie de consommateur).

Voir aussi cette importante vidéo sur le Pervers narcissique et son COVID-19.
La tyrannie républicaine vous demande D’ÊTRE UN SAINT DANS UNE « RÉPUBLIQUE IRRÉPROCHABLE », puisque la république, c’est NOUS, Nous sommes tous le ROI ! Comme le Saint, vous devez « sauver des vies » (sauver du temps ou GAGNER du temps), donc être bien masqué… et bien « distancié » (restez chez vous)… Vous avez beau être le roi, si vous sortez, vous devez prévenir par votre ”Attestation de Déplacement Dérogatoire” COMME LE PESTIFÉRÉ AU MOYEN-ÂGE DEVAIT AGITER SA CLOCHETTE POUR PRÉVENIR LES AUTRES NON PESTIFÉRÉS.
Le pervers narcissique va vous faire savoir que « LE MASQUE, C’EST SUR LE NEZ ET PAS AUTREMENT, SINON J’APPELLE LA POLICE ». C’est la dualité guerrière dans son absolu. C’est la triomphe d’une VÉRITÉ INVERSÉE, la Seule Vérité possible étant, comme la Liberté, INCONCEVABLE PAR LE MOINDRE EGO HUMAIN. Une vérité-opinion inversée en communication en FLÈCHE DU TEMPS : un seul sens et interdiction d’autres voies toujours possibles.
Si vous ne portez pas votre masque correctement, vous serez donc CULPABILISÉ, LE PÉCHÉ ORIGINEL DE L’ABRAHAMISME. Mais comme le covid-19 est devenu un dogme sanitaire DE RELIGIONS DU SALUT, ce serait une HÉRÉSIE de le remettre en question : le coup du sanitaire est tout confort pour le pouvoir qui fabrique la peur de mourir…. avec la culpabilité artificielle de provoquer « la mort des autres » en les conta-et minant… toujours dans le dogme social faussement religion et mortifère du « vivre ensemble » de cette infection socialisante.

Le pervers narcissique, au niveau « service d’ordre » fera tout ce qui peut être mis en œuvre pour faire respecter le dogme covid-19. CAR VOUS ÊTES SA CHOSE, SON OBJET, ET UN OBJET ÇA OBÉIT COMME UNE MACHINE, DONC LÀ ENCORE LA DUALITÉ SUJET-OEJET DANS SON ABSOLU ; LE PERVERS VOUS BOUFFE.
Le pervers narcissique va vous enfoncer, comme par exemple vous dire : « Vous n’avez pas honte !? » (de ne pas porter votre masque sur le nez), et la honte effectivement peut faire des dégâts en se sentant rabaissé plus bas que terre, par un mental fonctionnant TROP par l’émotion ou le sentiment. Là encore Nous sommes parfaitement dans la dualité winners-losers. Le pervers narcissique sait que le chantage au suicide fonctionne par l’ignorance en forme de mépris ou de rabaissement, soit UNE SANCTION ÉMOTIONNELLE, LA PIRE, LA PLUS CRIMINELLE :
Matthieu : Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme, mais ce qui sort de sa bouche.
Effectivement, le pervers narcissique c’est la PARLOTTE MANIPULATRICE QUI INDUIT L’AUTRE EN ERREUR, QUI LE TROUBLE, QUI VOUS RETOURNE LE MENTAL (du genre, ”je ne t’es jamais dit ça…”.).
Vidéo sur les pervers narcissiques. (Pervers associé à « déviant », alors attention à ne pas faire du « dévergondé » ou de l’actuelle mode du terrorisme un pervers…. À ce compte là, les contre-révolutionnaires ou ceux qui ne sont pas d’accords avec le régime au pouvoir sont des « pervers »)
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 21-11-2020 01:26

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >