Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow LI : beau harmonieux (en chinois)
LI : beau harmonieux (en chinois) Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 26-12-2020 00:22

Pages vues : 688    

Favoris : 48

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Robot, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Supplices, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
li_beau_chinois.png
 
 
LI : beau harmonieux (en chinois)
LI : dans l’Instant.
LI : le Ici et Maintenant ou
Intérieur absolu de chaque chose,
lesquelles s’harmonisent d’elles-mêmes
tout simplement, dans leur EST,
sans intervention extérieur.
 
 
Les « sucres-particules » (effet domino ou sucre) du courant sont le sucre qui bascule sur le suivant en étant comme « relié » à ce suivant, à cet avant, à ce suivant de suivant : un VRAI VIVRE ENSEMBLE EN INNÉ-IGNÉ PARCE QU’AUCUN NE SE CROIT, AUCUN N’EST FONDAMENTAL. LES PROPRIÉTÉS DE CHAQUE SUCRE-PARTIE SONT DÉTERMINÉES NON PAS UNE LOI « FONDAMENTALE », MAIS PAR LES PROPRIÉTÉS DE TOUTES LES AUTRES PARTIES, COMME UN NUAGE DE MOUCHERONS VOLANTS UN MATIN D’ÉTÉ SE DÉPLAÇANT SUIVANT L’ADAGE ALCHIMIQUE : « UN EST LE TOUT » (1), CONFORMÉMENT À L’AVERTISSEMENT TRADITIONNEL (constituant un « travaux d’Hercule ») : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » : donc détruire les LIENS de DÉPENDANCES qui enchaînent aux noms-les formes.
Nuage de moucherons où chaque mouche ou sucre est « gonflé » ou soutenue par l’ensemble associé aux autres sucres dans tous les flux de sucres possibles, dont chaque sucre est, à son Instant, maintenu par des énergies auxquelles le premier sucre instanté apporte une contribution. En basculant les uns à la suite des autres mais SANS TEMPS, SANS ATTACHEMENT LES UNS LES AUTRES (aucun sucre n’est un constituant de base, aucune loi ne le constitue), le sucre instanté contribue à son tour à énergiser le prochain sucre. L’ensemble des flux des sucres comme l’ensemble du nuage de moucherons s’engendre lui-même de cette manière. Chaque Sucre-Instant contient en lui-même tous les autres.
Bien-sûr ce vol en nuage de Moucherons ne doit pas être confondu avec l’actuelle société fourmilière du régime et son « vivre ensemble » FORMATÉ COMME DES PAQUETS VISQUEUX D’ŒUFS DE CRAPAUDS VISQUEUX proches des étangs, et qu’il est dangereux d’être un têtard SANS LA PROTECTION DE CE PAQUET DE GÉLATINE HUMAINE FORMÉE DES SOLITUDES COLLÉES LES UNES AUX AUTRES ET QUE S’APPELLE « ÉTAT » OU « RÉPUBLIQUE ».


sucre_parrticule.jpg 
 

« La solitude est partout. L’individu est toujours seul. Ce qu’il doit faire, c’est la découvrir en lui-même et non pas la chercher en dehors de lui ». (Ramana Maharshi, entretien 44 du 3-4-1935).
Or dans le projet du « Grand Reset » du régime et de son social en « vivre ensemble », CETTE SOLITUDE EST CELLE DU PAQUET DE GÉLATINE D’ŒUFS DE CRAPAUDS, dans la grande confusion universelle du spirituel et du mental ou raison, où l’on appelle « esprit » ou « fraternité » tout ce qui se présente comme caractéristique dominante d’un égrégore de groupe, qui agglutine les âmes en ce paquet visqueux d’œufs de crapauds.

GRAND RESET = une certaine conception de la manipulation des masses, de leur éducation par l’uniformisation des choses qu’on donne à digérer, à vivre sur le plan sensible, donc de la raison, du mental. La même soupe pour tous : « C’est pas d’la soupe, c’est du rata. C’est pas d’la merde mais ça viendra… ». Et la merde vient très vite, la preuve actuelle ! La recherche de l’uniformité des choses qu’on donne à sentir, à vivre, ne peut tendre qu’à l’uniformité des psychismes individuels, impossible à atteindre, et non pas à la vie spirituelle.
« La qualité, qui est de l’ordre de l’infini, ne peut être engendrée par la quantité qui est par nature indéfinie, jamais achevée. Une telle méthode conduit à la société fourmilière, où n’est tolérée aucune liberté individuelle vers la recherche de l’Infini spirituel. Elle multiplie, cumule les individus pour en faire un troupeau, mais refuse les personnes, c’est-à-dire les hommes dans le sens qualitatif. La liberté n’existe alors que pour celui qui décide de ce que devra être vécu et senti uniformément par tout le monde, mais c’est la liberté de Satan qui ne cherche pas à libérer les âme mais à les posséder » (Jean Coulonval, Synthèse et Temps Nouveaux)..

Le nuage du vol de Moucherons est comparable à l’effet sure-particules ou les PERLES D’INDRA : la perle-sucre est le TOUT contenant toutes les autres perles. De même, chaque objet du monde, donc chaque « Je suis ce JE SUIS » comprend naturellement tous les autres puisque L’UNIVERS EST DANS LE MENTAL : dans chaque particule de poussière volant dans un après-midi d’été se trouve le TOUT. Pour le monde du régime capitalo-républicain l’idée que chaque sucre ou particule contienne toutes les autres est inconcevable dans l’espace-temps de leur glèbe adamique !
William Blake exprime aussi ce « UN EST LE TOUT » :
Voir un Univers dans un grain de sable
Et un paradis dans une fleur sauvage,
Tenir l’Infini dans la paume de la main
Et l’éternité dans une heure.


Leibniz appelle les sucres des « monades » (unité au sens actuel du consommateur et citoyenisé républicain). « Monade » vue comme une « âme », comme un jiva [en sanskrit : être vivant, âme individuelle].
Le SUCRE OU BLANC DE L’INSTANT.
Le nuage volant des Moucherons représente L’ENSEMBLE, L’INTELLIGENCE : « Le TOUT supérieur à la somme des parties », puisque, encore une fois, l’Univers est DANS le mental : l’Univers répète indéfiniment sa SOURCE de « formes » à travers lesquelles Il prend conscience de Lui-même. C’est pourquoi la compréhension  de Nous-mêmes, par le QUI SUIS-JE ? et la relation avec « le reste du monde », donc DANS le mental, est la définition des expériences mystiques ; en d’autres mots, la Réalisation du Soi, ou le Retournement de la Lumière en union constituant à la fois un mode d’existence et un mode de Connaissance étrangers et au-delà à l’existence dans le spatio-temporel considéré comme extérieur. Au-delà du spatio-temporel, se « tient » l’au-delà du langage classique car nécessairement conventionnel : Le Réel seulement : le TAIRE de Savoir, Pouvoir, Oser, se Taire : une silencieuse coïncidence en Ici et Maintenant. SE TAIRE = LE NON-IDENTIFIABLE, SANS CARACTÉRISTIQUE.
SE TAIRE : « NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT » signifie aussi NE POINT ITÉRER (ne point réseauter ou évolutionner) : LE TERR-I-BLE DU TAIRE LA SOURCE !
« Mors ultima linea rerum est », le Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE. La Vraie Libération est hors de la dualité b-in-aire (in : dans), hors du faire/fer de « l’action pour » : pas de réseau entre un Instant à l’Autre, d’où Maât : IT ver E (vers-ITE).

« Se taire » = non installation, non fixation ou non compréhension, car la compréhension fixe, ou conduit à un sécuritaire de béatitude,  de libération, d’éternalisme lequel aboutit à l’actuel projet du « Grand Reset ».

Verset 56 : 5+6=11 nombre du TAO dans le Tao-tö king :
Celui qui sait ne parle pas,
Celui qui parle le sait pas.

Bloque ton ouverture,
ferme ta porte,
émousse ton tranchant,
dénoue tout écheveau [la trame, suivant l’avertissement traditionnel]
fusionne toutes lumières,
unifie toutes poussières [le vol des Moucherons évoqué sur cette page et paradoxe],
c’est là l’identité suprême.

Tu ne peux approcher le TAO
non plus que t’en éloigner ;
lui porter bénéfice
non plus que préjudice ;
lui conférer honneur [sens de rituel et religion]
non plus que déshonneur.
C’est pourquoi il est en si haute estime dans le monde [mais pas dans celui de la république des Occidentaux que singent maintenant nombres d’Orientaux…].
(Traduction : Liou Kia-hway)

Paradoxe, comme la Réalisation : sans attachement tout en étant tout de même attaché par le fait d’être observable en une fraction de temps duel sujet-objet. Schéma ci-dessus : Le sucre-particule A n’existe que dans le contexte du sucre-particule B, au niveau du régime et du fourneau (au sens alchimique). Si la Matière A est modifiée, le sucre-particule B sera modifié lui aussi et l’ensemble des propriétés chantera totalement. Il n’y a pas de constante de base c’est pourquoi en Alchimie « la Matière » ne peut être nommée exactement, tout change d’Instant en Instant et pour chacun et chaque sucre-matière. UN EST LE TOUT.
Comme tout est conscience, y compris les objets extérieurs, et qu’il n’y a pas de conscience sans objet ou sans monde, si un dispositif en dualité sujet-objet est modifié, les propriétés logiquement de l’objet observées par le sujet changeront à leur tour (c’est ce que veulent faire les ismes du régime capitalo-républicain avec leur arsenal guerrier : terrorisme, covid-19, jusqu’à ce qu’ils appellent le « Grand Reset » : ILS VEULENT ENTRAÎNER L’UNIVERS À CE QU’IL NE SOIT JAMAIS PLUS COMME IL LE FÛT PENDANT LES 10.000 ANS DU NÉOLITHIQUE…. L’UNIVERS ÉTANT DANS LE MENTAL, IL NE PEUT DONC QU’ÊTRE PARTICIPATIF, FAÇON DÉMOCRATIE RÉPUBLICAINE OU CITOYENISME DU CONSOMMATEUR LUI-MÊME UN PARFAIT PARTICIPANT, PUISQU’IL EST DANS L’AGAPES OU AMOUR INVERSÉ DU RÉGIME : LES AGAPES DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION…

Mais alors, cette délivrance fait-elle une « sous-divinité vivante », manifestation de la « divinité suprême » de son éternelle contemplation dans le miroir ?
Quand on est son propre miroir, il ne peut que renvoyez sa propre image, rien d’autre, ce qui risque « à la longue », d’être fort ennuyeux : le SUPPLICE DU NARCISSISME DE SE CONTEMPLER ÉTERNELLEMENT.
Dans ce cas là, un cas nécessairement du FIXE, de L’UTILITAIRE, LA CAUSALITÉ, où est la Fontaine de Jouvence, où coule le Zéro Indien ou l’Énergie dite « libre » ?? Si l’Énergie est libre, si l’Eau de la Fontaine de Jouvence est libre, OÙ EST L’UTILITÉ DE L’INUTILITÉ ? comme le démontre Tchouang-tseu dans le PAYS DU RIEN DU TOUT :
Seul valable : Rien dans le Tout, tout dans le Rien :
« NE POINT ATTACHER UN INSTANT QUI PASSE À UN AUTRE INSTANT », signifie aussi NE POINT ITÉRER (ne point réseauter ou évolutionner) : LE TERR-I-BLE DU TAIRE LA SOURCE ! TERRIBLE INUTILITÉ.
« Mors ultima linea rerum est », le Savoir, Pouvoir, Oser, SE TAIRE (le dernier étant la base). La Vraie Libération est hors de la dualité b-in-aire (in : dans), hors du faire/fer de « l’action pour » : par de réseau entre un Instant à l’Autre, d’où Maât : IT ver E (vers-ITE).


« Vous avez un grand arbre et vous vous souciez de son inutilité. Pourquoi ne le plantez-vous pas dans Pays du néant et de l’infini (Pays du Rien du Tout) ? Tout le monde pourra se promener à loisir sous son ombrage et s’y coucher à son aise. Il ne subira ni les coups de la hache (de nos jours de la tronçonneuse), ni l’attaque des autres êtres. Ainsi, comment son inutilité peut-elle vous inspirez du souci ? » (Tchouang-tseu, chapitre : Liberté naturelle).

Le traditionnel avertissement est indiqué par Tchouang-tseu au chapitre, L’école du premier principe, identique au Svetashvatara Upanishad : 6, 20 : « Seulement lorsque les hommes seront capables d’enrouler le Ciel comme un parchemin, verra-t-on alors la fin de leurs misères sans qu’ils aient besoin de réaliser la Divinité [disparition des religions] ». Idem dans Romains 8, 19-23 : « Car la création en attente aspire à la révélation de fils de Dieu : si elle fut assujettis à la vanité, - non qu’elle l’eût voulu, mais à cause de celui qui l’y a soumise, - c’est avec l’espérance d’être elle aussi libérée de la servitude et de la corruption pour entrer dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons en effet, toute la création jusqu’à ce jour gémit en travail d’enfantement. Et non pas elle seule : nous-mêmes qui possédons les prémices de l’Esprit [la Conscience infinie], nous gémissons nous aussi intérieurement dans l’attente de la rédemption de notre corps ».
Tchouang-tseu écrit : « Seul celui qui sait enfermer l’Univers dans l’Univers lui-même [donc le Retournement de la Lumière ou Réalisation du Soi], rien ne peut lui échapper. C’est parce qu’il saisit la réalité fondamentale des choses durables ». Donc rejoint l’avertissement traditionnel souvent cité et dans cette page, car l’Univers change sans cesse ; ainsi selon le « Gate gate pâragate… » SE MODELER SUR CE QUI SE MODIFIE EN PERMANENCE, C’EST VIVRE LE EST OU LE ICI ET MAINTENANT, SOIT LA FIXATION CAVALANTE : FIXATION SUR L’INSTANT CAVALANT SUR LE TOUT (se modeler sur la Fixation Cavalante assez visible dans de nombreuses situations dans les Arts martiaux).

L’Occident fonctionne en séquence suivant son principe grecque de la démocratie : les conflits d’intérêts inhérents à l’ego qui par conséquent limitent et frustrent, exactement comme les salariés physiciens qui ne jurent que par des petits bouts de machin en séquence et ne voient jamais l’ensemble et ne peuvent que se contenter d’une approximation de la Nature.
Les Occidentaux sont des FIXISTES, ILS VEULENT NOMMER, EXPLIQUER, CLASSER. AINSI ILS SONT PRISONNIER DU KARMA DE CAUSE À EFFET, loi de rétribution comme la dualité vendeur-client.
Les fixistes Occidentaux veulent un « Big Bang », une « fin des temps », des « constantes » comme la « vitesse de la lumière », des « droits de l’homme », etc. Ils collent LE MOT FIN sur Tout.

Dans l’effet sucre chaque Sucre est le TOUT et le TOUT est contenu partout dans les Sucres dans tous les autres courants fluidiques. Comme cela la dualité si meurtrière n’existe plus puisque la dimension de l’intellect est dépassé, les explications causales n’existent plus, étant remplacées par le Spontané, le Ici et Maintenant. C’est le principe de la Fixation Cavalante, l’Éveil : « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi), du Soûtra du Cœur de la Connaissance transcendante. Le Sentier, Chemin, Sentios, la Voie, le TAO, Christ… (Voir la page précédente).

Ce qui est très grave en 2020, ce n’est pas un virus, mais la façon dont le régime capitaliste et républicain s’en est emparé, pour renforcer son Pour-Voir, c’est-à-dire son État-Provende-Providence patriarcale, soit un conditionnement éducatif en un foi de se faire une opinion de Dieu, ou de la République qui y est confondu, à partir du temporel. La Connaissance ou Vraie Foi se fait DIRECTEMENT, DANS L’INSTANT). Or la « Foi-Providence-Provende » du régime est faite pour accomplir leur « Grand Reset ». Surtout depuis l’après 1945, il est très nette qu’il y a de plus en plus l’agrandissement brutale entre fabricants (quelques-uns et à la limite un seul) et les fabriqués (Nous les 7 milliards de Terriens).


Note.
1. Le nuage de vol de Moucherons en forme du UN est le TOUT se retrouve singé par le capitalisme : le pouvoir des banques est procuré par la baisse de son enrichissement puisque cet enrichissement est installé dans l’évolutionnisme en géométrie euclidienne de la ligne droit : le toujours plus inhérent au désir spirituel de L’ABSOLU. Là encore Nous sommes passés d’une pensée sur les choses à une PENSÉE SUR LES REPRÉSENTATIONS, LE SPECTACLE DES CHOSES, C’EST-À-DIRE À UNE PENSÉE SUR LA PENSÉE, MAINTENANT LE VIRTUEL DE L’INFORMATIQUE. Exactement comme l’Europe, cette entité de la pensée industrielle américaine fabriquant une Europe à coups d’argent des banques de la City de Londres et ses sociétés écrans ; l’Europe est donc une pensée sur la représentation des choses, de l’Amérique de la finance issue de l’État profond américain, celui contre lequel lutte Trump… L’Europe étant une pensée sur la pensée elle n’a aucune racine, comme le monde américain, elle n’a pas de culture, elle est une pasteurisation, elle est un lieu où on veut faire oublier les racines CHRÉTIENNES fondatrices de l’Europe.
L’Américain n’a pas de racine : il est un migrant (l’American way of life de melting pot) qui arrive dans une terre où ses frères les judéo-protestants, ou chrétiens, et démocrates de la marchandise, massacrent les Amérindiens. C’EST DÉJÀ UNE PREMIÈRE MOUTURE DU GRAND RESET COVID-19 ET « ÉLECTION » TRUMP-BIDEN, tentative de fabriquer une nouvelle civilisation, celle de l’idoLâtrie du MARCHÉ DE LA MARCHANDISE AVEC SON HOSTIE LE DOLLAR. L’Américain arrive sur un sol vierge dont on a exterminé des Amérindiens.

Les États-Unis sont le sommet, l’EMPIRE, de la coagulation, de l’immobilisme, de la fixité, dans la tradition républicaine de 89 et son « PLUS ÇA CHANGE ET PLUS C’EST LA MÊME CHOSE » : L’ARGENT, LES AFFAIRES, LE FAIRE/FER : L’HOMME DEVIENT UN OBJET, UNE MARCHANDISE, POUR L’HOMME. Et l’homme qui possède comme objets un ou d’autres hommes, des « collaborateurs » dans son entreprise, est celui qui est reconnu comme possédant le mieux la doctrine, et l’homme-objet-marchandise et salarié possédé est celui qui se reconnait comme ignorant de la doctrine et qui consent à se laisser fabriquer par son possesseur qu’il reconnaît comme le winner ayant pénétré plus avant les arcanes du spatio-temporel idole matière.
C’est le socialisme ou communisme en forme de religion ou de « vivre ensemble » en une mystique inversée, en forme de renoncement VOLONTAIRE de l’humain à sa propre liberté, ET PAR LÀ-MÊME IL DEVIENT « UN BON AMÉRICAIN » (un bon paroissien…), qui évidemment ne sera jamais un révolutionnaire contraire au « plus ça change et plus c’est la même chose » !
Il y a donc une HAINE, consciente ou inconsciente, du DOGME AMÉRICAIN ET DE SON FIXISME SANS RACINE, COMME LE LISERON PARASITANT LE GÉRANIUM, UNE HAINE CONTRE LA PENSÉE EUROPÉENNE.
Comparaison avec les Conquistadors espagnols et portugais détruisant les Peuples du Soleil PAR HAINE de leur spiritualité et par le DÉSIR de richesses en pillant leur Or et détruisant les écrits sur parchemins et écorces des Peuples du Soleil : Incas, Mayas, Aztèques, etc.

LES ÉTATS-UNIS SONT FORMATÉS COMME DES PAQUETS VISQUEUX D’ŒUFS DE CRAPAUDS VISQUEUX proches des étangs, et qu’il est dangereux d’être un têtard SANS LA PROTECTION DE CE PAQUET DE GÉLATINE HUMAINE FORMÉE DES SOLITUDES COLLÉES LES UNES AUX AUTRES ET QUE S’APPELLE « ÉTAT » OU « RÉPUBLIQUE ». L’intégration de l’individu dans le social-troupeau s’accomplit sur le plan de l’uniformité des attitudes psychologiques dans l’usage du confort des biens matériels, confort confondu avec la « liberté ». Il ne s'agit pas pour l'individu d'être une « personne », ce serait se singulariser, mais de « faire comme tout le monde ». C'est l'American way of life que l'Américain s'imagine ingénument pouvoir convenir à tous les peuples (le « Ce qui est bon pour nous est bon pour vous », notamment le Coca Caca que l’on trouve partout sur la planète, et surtout la langue anglaise…. celle du business et capitalisme : l’anglais de Wall Street….).
ÉTATS-UNIS = LE WINNERISME DOGMATIQUE DU DRAPEAU DE L’EMPIRE = MONDE FERMÉ, FIXISME, TÊTES RAIDES (des Juifs qui se plaisent tant aux USA…). Aux États-Unis IL N’Y A PAS DE CHOIX, sauf dans l’idolâtrie de la marchandise et du winnerisme du Faire/Fer, le libéralisme de l’homme d’affaires.
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 26-12-2020 01:10

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >