Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Conscience et remarques sur l’extérieur
Conscience et remarques sur l’extérieur Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 05-02-2021 22:32

Pages vues : 909    

Favoris : 76

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Révolution, Rire, Royauté, Russie, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Yokaï

 
texttrepub_reparation.jpg
 
 
Conscience et remarques sur l’extérieur
nécessairement à l’intérieur…
L’”extérieur”, ou l’ego ou l’”identité”,
étant un échappatoire, une sécurité,
un ré-confort, un re-fuge (re-fuir, re-fugue).
 
 
Conscience : Con : avec, et Science (savoir) : « Saviez-vous alors que vous dormiez et que vous étiez inconscient du monde ? Ce n’est qu’en état de veille que vous décrivez cette expérience de sommeil comme étant inconscience ; pourtant votre conscience quand vous dormez est la même que lorsque vous êtes éveillée. Si vous savez ce qu’est cette conscience de veille, vous connaîtrez la conscience qui se tient comme témoin dans les trois états. Cette conscience peut être trouvée en cherchant la conscience telle qu’elle était durant le sommeil profond.
- Question : Dans ce cas, je m’endors.
- Maharshi : Aucun inconvénient !
- Question : : C’est un vide.
- Maharshi : Pour qui est le vide ? Cherchez. Vous ne pouvez vous nier vous-même à aucun moment [comme Dieu ou le Soi ou Centrum Centri ne peut se nier]. Le Soi est toujours présent et subsiste dans les trois états.
(Ramana Maharshi, entretien 13a du 7-1-1935).

Précisément et comme jamais dans l’histoire humaine, connue, mais surtout inconnue : « Alors que la connaissance du monde objectif a actuellement dépassé tous les niveaux développés jusqu’à présent, la connaissance du monde subjectif reste presque au même niveau qu’il y a des millénaires. Jamais le mental humain n’a maîtrisé son utilisation dans le monde objectif comme il le fait maintenant. Sondes, satellites… » comme l’écrit une personne dans une revue. Effectivement, à y ajouter l’« intelligence artificielle » (au sens unique des algomachins…). L’humain fait uniquement dans la matière mais il ignore plus que jamais auparavant ce qu’elle est, donc ce qu’il est lui-même.

Ce monde du calcul et du mécanisme issu de l’Occident de l’après Encyclopédie des Diderot et Cie. et du chiffre, monde lui-même issu de l’époque européenne de la Renaissance et de l’imprimerie est à fond dans la dualité dedans-dehors et winners-losers (surtout en Occident : « Les Occidentaux ont tendance à détourner le regard quand il y a souffrance », écrit justement une personne) ; ce monde est à fond dans l’opinion : justement le « programme formaté », si bien décrit par Jean Coulonval dans Synthèse et Temps Nouveaux : soit une CROYANCE : on ne sait pas alors on se base sur l’égrégore du moment de l’inconscient collectif à la C.G. Jung. L’opinion n’est qu’une croyance, douteuse : on adhère, on socialise à quelque chose, on conventionne, on fait contrat avec le dehors, parce que l’opinion est construite sur l’ego, sur le CONFORT des penchants sentimentaux très obscurs (inconscients) ; des prémisses prenant nécessairement valeur de possession ou de dogme, qu’on en soit conscient ou pas. Et ce dogmatisme devient intraitable quand il est inconscient, parce que tout danger de n’y plus croire crée la PANique devant la Vacuité, soit devant la possibilité de ne plus avoir de raison de vivre, le moteur sera comme cassé.
Toute cause produit un effet, comme la transmission de la lumière provient d’un dedans et d’un dehors : la lumière passe par portes et fenêtres, elle-même attribuable aux portes et fenêtres.
Si j’emprunte les choses pour me les attribuer, je découvre finalement que « ce n’est pas à moi ». Et quand il s’agit de déterminer le « ce n’est pas à moi », qui décide de cette attribution, sinon vous, par votre opinion, donc par votre « conscience » à l’état de veille ?


Nous vivons dans un monde béton-tôles-boulons-acier-verre de l’urbain qui citoyenise tous les humains, qui les zombifient ou en fait des mécaniques, des Golem.
La viande artificielle est pour bientôt, comme de tout maintenant dans de ce monde de l’artifice, du virtuel…

Racine du mal, de la maladie :
- La « saisie » [loi de succion ou Eucharistie].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)
« La forme et le vide sont duels. La forme est vide d’une vacuité qui n’est pas cessation de la forme : C’est l’essence de la forme que d’être naturellement vide. De même pour les sensations, les représentations, les compositions [les concepts] et les consciences.
La conscience et le vide forment dualité. La conscience est vide d’une vacuité qui n’est pas la cessation de la conscience [rien ne peut être rien… pas de néant….] : c’est l’essence de la conscience que d’être naturellement vide, et là se dilater à l’infini, c’est accéder au Réel dans la non-dualité [soit accéder au ZÉRO INDIEN] ».
(Soûtra de la Liberté inconcevable - Les enseignements de Vimalakîrti, chapitre 9, 17).
COMME SI : aucune chose n’existait sans l’éclairage du Verbe (ou conscience éclairante) ; comme si l’Instant ou l’Ici et Main-tenant (CELA) avait besoin de son contraire l’Ailleurs, comme si le dedans avant besoin du dehors en une fiction ou opinion-verbum quelconque ! LÀ EST LE PROBLÈME….. (notamment de Jacques Lacan…)

« Nous n'avons pas oublié que nous sommes dans le présent. Je pense que ce n’est pas une question d’oubli », écrit une personne ; mais, ce « présent » est identique au DEHORS de la Caverne de Platon : ICI ou l’Instant est hors d’atteinte comme : « Dès que l’encre est séché, nos formules [ou lois] sont fausses » disent les Anciens Chinois de l’École du Dhyâna.

IDIOT : signifie SINGULARITÉ, donc LE SOI OU CONSCIENCE INFINIE : il n’y a pas d’autre Dieu que Moi (le « dehors » est une création du mental). « Moi et le Mère-Père nous sommes Un » (Réf. Jean 10, 30).
IL N’Y A PAS D’AUTRE DIEU QUE DIEU » (Islam).
« JE SUIS CELA » (Sans Pourquoi, Amrtabindu Upanishad). RIEN D’AUTRE N’EXISTE. C’est la symbolique de la VIERGE NOIRE (avant l’invention de la « lumière », et, ou du « noir »).
Le Réalisé vivant ou le Libéré authentique ne sera reconnue que lorsqu’on aura le mental libéré avant tout de tous concepts de l’inconscient collectif gros « disque dur » (Réf. Amrtabindu Upanishad 5).
« Qui perd son être à cause de Moi le trouve » (Mathieu 10, 39).
« Parfaite est la puissance dans la Faiblesse » (II Corinthien 12, 9).
SOIT : LE RETRAIT DES SENS ET DONC DU MENTAL : LE NON-AGIR OU GRATUITÉ-AMOUR PAR QUOI TOUT EST AGI (TAO TÖ KING).
« Je créai donc les Créatures et Je les fis connaître par Moi » (Hadith du Prophète Mohammed).

Bien-sûr que le Sentier n’a pas de fin, selon l’adage du « Gate gate pâragate pârasamgate bodhi svâhâ » (Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà, l’Éveil, ainsi). Le fixe ou coagulation ne peut exister qu’à de bref moments (on n’atteint pas un but ou un point donné…). La sécurité est la plus grande ennemie des mortels, disait Hécate dans Macbeth : l’illusion constitue la sécurité en personne, elle en est la substance (avec son corollaire le contrôle, afin de sécuriser). Et ce monde recherche avant tout sa sécurité (surtout de façon grégaire depuis la fiction étatico-politique du 11 septembre 2001…).
De même toute civilisation qui ouvre un jour ou l’autre ses portes à une quelconque monnaie perd son harmonie, sa liberté, et libère dès lors des forces incontrôlables, donc le VIRTUEL ; À CAUSE DU JEU ET ‘JE’ (les calculs, la raison), ce nouveau ‘je’ ou nouvel ego qui fout le chaos partout, et place au sommet d’une pyramide hiérarchique quelque rares privilégiés, toujours les mêmes dans leur « Plus ça change et plus c’est la même chose » et de leur « relance économique » de leur « Jour d’Après »

Bien-sûr que : « nous sommes tous connectés et tout est, en fin de compte, collectif » ; alors : où voulez-vous que se « situe » ce qu’on nomme « Univers » ou « espace-temps » ?

Pour compléter la question de ce qui fait obstacle à la Vie, qui ne peut qu’être le mental, le premier obstacle ne pourra être que se considérer comme NÉ ! comme l’exprime maintes fois Ramana Maharshi dans ses entretiens. Né = ego, possession, loi de succion ou Eucharistie….. Actuellement le concept humain fonctionne comme les poupées russes emboîtées les unes dans les autres, et selon la fractale : à l’indéfinissable… « C'est toute cette négligence et faire d'une autre illusion sur une autre, la plus grande illusion. Nous essayons de créer de nouvelles illusions à cela ». Paradoxalement, ça ne peut que rejoindre le « Gate gate pâragate… » (dans son sens négatif).

L’utilitarisme essentiellement anglo-américain est une phase de ce cancer du monde pire qu’un virus.
Il ne sera vaincu que par la Gratuité (ou Amour) :
Donner sans calculer (libéré du mental).
Donner de soi sans rien en attendre en retour,
Ne jamais entretenir de ressentiment,
Porter le même regard impartial sur les autres et sur soi,
Et comprendre que tout ne fait qu’un,
Alors on peut être ami avec un Arc-en-Ciel !

Arc-en-Ciel qui ne peut qu’être une manifestation du Saint Chaos ou Âge d’Or. Car les couleurs de l’Arc-en-Ciel signifient l’Instant, le UN, le BLANC de l’Instant.
Depuis l’invention au cours du Néolithique de l’État, de l’idolâtrie de la marchandise et du salariat, Nous sommes à l’âge du faire/fer, soit l’utilitarisme surtout occidental et anglo-américain, et l’ignoble du « tirer son épingle du jeu [‘je’ et jeu] » : l’humain construit un Axe séparé du E (in-divi-du-EL), par loi de succion ou A-t-trait, Re-trait, Re-gard ou Pour-Voir (pouvoir). Et plus il possède, plus il se différentie (d’I ou Axe, Pivot ou ISIS, parfois surnommée « la Chaise », à cause de sa chaise-PIVOT posée sur sa tête), donc plus cet humain s’oppose (O-pose) à sa Ré-fer-en-Cela, donc du Réel, ce EL direct (du I). Alors va se construire la NAISSANCE, le Moi-Individuel par rapport au Moi-Universel, ce sera de nos jours le binaire de l’informatique et l’ego par rapport à l’Unité, oui par rapport à non, dehors par rapport à dedans, le consommateur ou « utilisateur » par rapport à son « pouvoir d’achat » et d’utilitarisme…

Pour beaucoup, la Révélation surgit à l’INSTANT…. de quitter cette dimension : « La mort est un rendez-vous avec Soi : il faut être exact au moins une fois », écrit André Ruellan dans son ”Manuel du savoir-mourir”.


RAPPEL : « La tradition qui influença le plus notre Franc-maçonnerie moderne est celle des Mystères judaïques - de sorte que la plus grande partie de nos cérémonies et de nos symboles possède aujourd’hui un aspect liturgique judaïque », écrit page 99 le judéo-maçon spéculatif Charles W. Leadbeater et 33è degré, dans son livre Rites mystiques antique - Une brève histoire de la Franc-Maçonnerie. Et page 115 : « Les Mystères judaïques sont aux origines de notre tradition actuelle, les trois degrés corporatifs ayant toujours constitué la base de tout système de l’initiation maçonnique, parce qu’ils sauvegardent les vestiges des Petits et des Grands Mystères d’Égypte - les seuls à pouvoir être, dans leur forme originelle, dénommés des degrés ». (Bien-sûr, les Juifs copient tout…..).
Et page 113 : « Le temple du Roi Salomon était la matérialisation physique d’un vaste complexe métaphysique, constitué de spéculations et d’investigations mystiques : ses dimensions et ses proportions étaient en effet réputés être liées à celle de l’univers même [sic], et tous les objets sacrés qui s’y trouvaient exprimaient à la fois le macrocosme et le microcosme [sic]. […] De plus, l’idée même des Juifs selon laquelle le temple devrait être reconstruit un jour prochain, était en fait une idée transformée et imprégnée de spiritualité : elle était comprise comme une allégorie de la « réalisation » de la perfection divine [?], à la fois dans l’homme et dans l’univers [extérieur ?].
Avec la richesse de leur esprit oriental appréciant les allégories complexes et exubérantes [dignes de ces travailleurs du chapeau, ou du mental fictionnel], les Juifs conçurent une véritable ville faite de temples, dont le temple de Salomon n’était que le symbole. Ces temples et ces palais s’attachaient chacun à un aspect ou à un plan distinct de la nature, constituant un système très élaboré de réflexions et de correspondances [avec toutes toutes les erreurs possibles car ici le mot correspondance signifie ”analogie”]. Le modèle originel de la richesse de tout ce symbolisme se trouve dans les Mystères d’Égypte, dans lesquels étaient étudiées les dimensions de la grande pyramide - emblématiques des proportions de l’univers, elle conservait des fonds de traditions occultes [sic] et astronomiques très importantes [des E.T. ? ou de « Nous dans le ”futur” » ?]. Les Juifs appliquèrent [copièrent] dans le temple de salomon ce qu’ils connaissaient du système égyptien, reflétant ainsi la sagesse de l’Égypte à travers le prisme de leur propre tempérament fougueux et poétique. Ces connaissances furent, d’une part, retranscrites progressivement sous une forme littéraire exotérique et, d’autre part, transmises par les loges secrètes de la Franc-Maçonnerie [ba voyons comme c’est pratique, utilitaire…] ».

Bref, le judéo-maçon spéculatif fait dans le « isme » ou système de l’occultisme érigé en système : « la stricte observance des rites est d’une grande importance, et par l’utilisation de la magie cérémonielle il crée un véhicule [ÉGRÉGORE] par lequel la lumière divine [oh !] pourra descendre et se répandre de tous côtés au secours du monde [sic] - invoquant les anges, les esprits de la nature et les autres habitants des mondes invisibles pour qu’ils lui viennent en aide [donc le travail du chapeau et le parfait lavage de cerveau par un EXTÉRIEUR RITUALISTE OU EN « ISME »], écrit le naïf Leadbeater pages 27-28, confirmant aussi que ses frères judéo-maçons spéculatifs sont bien le peuple élu ou réparateur du monde, comme le montrent à ce huit les facebookés et autres Bill Gates.


LES RÉSEAUX SOCIAUX AVANT LE TRANSIT-STORE ÉLECTROMACHIN ! Les judéo-maçons spéculatifs décrit dans le film ci-dessous sont de la religion du socialisme, soit celui du RÉSEAU OU RÉPUBLIQUE : fabriquer un citoyen ou habitant des cités dont le dogme sera la république ; alors que la Franc-Maçonnerie traditionnelle avait pour but de former un bon artisan ouvrier dont la divinité était le BEAU. Tel est l’abîme qui sépare le judéo-maçon spéculatif adonhiramite (de Hiram…) organisée par Cromwell dans le seul but politique et uniquement intéressé, utilitaire, aussi bien économiquement que politiquement. La judéo-maçonnerie adonhiramite, comme le montre bien le film, recrute ses paroissiens dans toutes les professions et le seul lien qu’ils puissent avoir en commun n’est que le politisme et l’économique, le « isme » étatique du régime républicain. Les Compagnons ou Compains de saint Jean Glypant ne pouvaient être que des Adeptes au sens noble du terme, donc en glyptique : peintres et émailleurs, ébénistes, charpentiers, sculpteurs et architectes, soient des OUVRIERS, au sens de ceux qui OUVRENT (tels les « Gate gate pâragate… », au sens du Zéro indien…).
 
 
 
 

Dernière mise à jour : 05-02-2021 23:00

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >