Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Tyrannie de l’opinion = tyrannie de l’enfant-roi
Tyrannie de l’opinion = tyrannie de l’enfant-roi Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 21-03-2021 20:38

Pages vues : 315    

Favoris : 44

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Alchimie, Amour, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Loi, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Ouvrier, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Washingtonisme, Yokaï

 
manga_yatte037a_desespoir.jpg
 
 
Tyrannie de l’opinion = tyrannie de l’enfant-roi
ou culte du narcissisme :
Depuis le 1789 français et républicain, Nous sommes
tous devenus le ROI, et donc narcissique, du genre :
« L’État c’est moi » (puisque je vote, je suis
un usager, je paye mes impôts).
Ainsi le « roi » devenu le citoyenisé est-il devenu
nettement, mentalement, plus fragile ou plus assisté,
plus soumis, que le Paysan sous la Royauté.
 
Car le citoyenisé est devenu un robot qui ne recherche
plus ET DÉSESPÉRÉMENT qu’une illusion de plaisir, le
play-sire, dans la consommation, de tout : du sexe,
des choses, et de lui-même (sens de son corps ou mental
évidemment faiseur d’opinions).

Culture de l’ego, du ‘moi’, INFINIMENT augmentée que
sous l’Ancien Régime. Suffit simplement de voir
ce qu’est devenu l’homosexualité entre la tradition
des Anciens Grecs et le comportement des citoyenisés
socialisés gays consommateurs (LGBT) ou non légébétisés
de l’après 1789 !!!

Le social vraiment social du Moyen-Âge à 1789 est
devenu un NON-SOCIAL d’autant plus flagrant que
sous le coup du Covid-19 il est maintenant une
distanciation avec « gestes barrière » (d’octroi :
sens de concession-permission ou
constitution par consensus).


Nostalgie de l’Eau Primordiale : comme l’humain a croqué la Pomme, maintenant il est condamné à croquer la Poire (sens érotique-plaisir et donc de besoin-désir en évolutionnisme sans fin pour « racheter sa faute », comme l’écrit si bien Jacques Attali page 18 dans : Les Juifs, le monde et l’argent). Les Juifs qui voulurent « (r)acheter » le péché à coups du temporel et de l’argent ont du même coup inventé le VEAU D’OR contre lequel ils étaient censés lutter ! VEAU DE L’OR = COMMERCE, ÉCHANGISME, SOCIALISME. Pas étonnant, vu que ce peuple est qualifié « à la nuque raide » (Exode 32, 1-10).

Ceux « à la nuque raide » CROIENT qu’on peut absolument tout acheter ou racheter par l’argent. L’argent est devenu LE SALUT. Un salut qui ne veut rien dire, dont personne ne connait sa valeur ou non-valeur, soit une laïcité synonyme de dualité croyants-incroyants ; c’est-à-dire que cette réalité n’est pas une réalité à côté et en plus de La Réalité (le Soi), mais un ZÉRO INDIEN ayant Fontaine ou CIRCULUS, sans Lequel le monde ne serait pas ; « Les choses sont faites du même tissus [trame, la broderie ou le « Travail de femme » ou le « jeu d’enfants » dont parle l’Alchimie] que les rêves », écrivait Shakespeare.
Le Zéro indien est à chaque Instant une création nouvelle, discontinue, car liée au ‘Je’-‘je’, et nullement n’est la trame ni la causalité de faits extérieurs qui sont sans réalité en eux-mêmes, puisqu’extérieur ou abstraits des sujets qui les vivent.
Ce qui existe, c’est le Sujet, et nullement les « faits » ou objets extérieurs qui sont irréels. Le problème, est qu’un maximum de Terriens sont des ignorants pris au piège de la dialectique-raison ou de la causalité liée à l’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui coule) en une chaîne sans fin de causes et d’effets totalement stérile et pour qui, pourtant, ces « faits » constituent une « réalité objective », comme un truc à manger, à posséder, à consommer.

Ce monde du culte du narcissisme et de la possession : MON-de, le mien, comme semble vouloir le posséder les écologistes et leur capitalisme « vert », ce qui est le sens de Dé-mon (Mon-de) ; car les fabricants du Veau d’Eau sont Capr-I V et donc en Capt-I-V-I-té (captif du monde) c’est-à-dire de sa possession, comme l’illustre ce Veau d’Or.

Proche de D-espoir il y a d’E-sol-er : découvrir le Soleil à travers les illusions des phénomènes terrestres : ce n’est qu’en faisant face, sens d’anti-confort, et donc sans tomber dans le confort et le sécuritaire de la DISTRACTION du PLAI-SIR : se tirer hors de ceci ou cela, que l’on peut réaliser le Soi, déployé du Sol ou G de Ground et note de musique, SOL ou SEUL (Idiotès, Singularité, Vierge Noire, Soi, Tao…).

Dis-traction : Loi de Succion ou Attraction universelle : la soi-disante vie dans ce Mon-De ou Dé-Mon veut dire que les êtres qui la « mènent », cette vie, ne peuvent qu’être TRIPLEMENT A-VIDES (corps, sentiment, mental), la pulsion de Vie réelle s’exprimant en eux par la guerre de tous contre tous : cruauté, méchanceté et mensonge, absurdités.
Nous le voyons actuellement et depuis 1789 avec le rêve d’une unité ou d’une gouvernance mondiale, car cet humain est OB-cédé (opposé au Trou et « Gate gate pâragate…. » par des EX-I-gences ; il globalise une fausse unité (I) depuis sa dualité sujet-objet, en oubliant de « voir les choses d’en haut » pour percevoir le Circulus trinitaire qu’il vit (d’où ici-bas les « PULSES » comme ceux du Yoga, du Compagnonnage par exemple.

Circulus faisant que ce monde est Imagination : donner aux noms-les-formes leur pur « Je suis ce JE SUIS » ou fonction théophanique, que ne perçoit pas la CROYANCE DOGMATIQUE DU SOCIAL CONVENTIONNEL ATTACHÉ AU CONSENSUS OU « RÉALITÉ MATÉRIELLE » ENVERS L’OBJET (en ce moment l'objet virus-consommation-vaccin).
Reconnaître l’Imagination au sens Zéro indien c’est être par son EAU PRIMORDIALE DÉSALTÉRÉ OU DÉLIVRÉ DE LA FICTION AUTONOME DE L’HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) ; c’est seulement alors que cet éternel « objet » de l’âme du sujet cessera d’être cette dualité sujet-objet témoignant à la fois contre le sujet et contre l’objet, qui favorise cette guerre de tous contre tous.

Le sujet ou ego : le cogitor (et non plus le cogito : le ‘je’ du culte du narcissisme) ; cogitor dans le sens de « Je suis ce JE SUIS ». Ainsi se connaître soi-même ou réaliser le Soi  s’apparente à connaître « Son seigneur » ou son Soi à la fois ‘Je’ et ‘je’, parce que ce Seigneur ou ce ‘Je’, Soi, se con-naît   NAÎTRE AVEC, en le ‘je’ le faisant ‘Je’ d’Instant en Instant.
Reconnaître être POSSÉDÉ PAR LA MÈRE : cas du TAO avec : « Moi seul [Singularité ou ‘Je’], je diffère des autres hommes parce que je tiens à téter ma Mère [le Soi ou Tao] » (fin du Verset 20 du Tao-tö king).

TOUT EST DANS TOUT : Le ‘Je’ manifesté dans le ‘je’, comme si chaque être portait en lui son propre « Neter » (1), son propre Seigneur qu’il devient comme un HABIT par le connaissance de soi à travers le « Qui suis-je ? ». Il y a autant de Neter que d’étoiles dans le ciel….

Culte du narcissisme : saisir, prendre, posséder, apprendre (du A privatif et prendre : ne pas prendre, parce que tel est pris qui croyait a-prendre !). Ainsi le pouvoir du mot par ses sonorités est d’autant plus fort que LE MENTAL EST INCAPABLE DE LE SAISIR, DE LE POSSÉDER, DE LE COMPRENDRE ; tel est le sens de la Vraie Télépathie. Quand la vraie Télépathie est perdu, le sens passe par les mots dans la dimension du profane : qui ne se sent par épuisé après une trop longue polémique ?

Dés-espoir = culte du narcissisme : Messianisme : « ANNE, MA SŒUR ANNE, NE VOIS-TU RIEN VENIR ? », du conte de Charles Perrault : Contes de ma Mère l’Oye, Barbe Bleue. Idem avec : « Un jour, mon prince viendra »….. Donc, « Un jour, JE serais libéré… [par l’autre ou par l’extérieur, par le messie, par un E.T., par un vaccin….] ». Toute logique NARCISSIQUE de DÉLIVRANCE INDIVIDUELLE (chacun pour soi) !
LA DÉLIVRANCE D’UN PASSE (port, ou une carte d’identité vaccinale…) DANS CETTE LOGIQUE DU MESSIANISME ET DE SON ADAMISME (pour vivre « comme avant »).
LE VACCIN EST LE PRINCIPE DE LA PROPRIÉTÉ : LA PROTECTION PERSONNELLE (pour faire « comme avant »), COMME SI ON N’ÉTAIT PAS LIBRE…

CAUSISME DU BIG BANG = L’EFFET DE LA CAUSE DE CE BIG BANG, SOIT LA CONCEPTION DE SON IDENTITÉ : soit la dualité en forme de caractéristique ou identité de deux objets de pensée identiques. On parle aussi de copie, de similitude, d’identité de goût entre deux personnes, en parle de ressemblance.
IDENTITÉ = PARADOXE : DÉSIGNATION À LA FOIS DE DEUX QUALITÉS DONT L’UNE CONTREDIT L’AUTRE.
IDENTITÉ = AMBIGUÏTÉ soulignant de façon hétéroclite ou disparate deux façons contradictoires et différentes d’identité. L’identité absolue est le « Je suis ce JE SUIS », le ÊTRE. Mais dans toutes les langues actuelles du monde l’identité en vient du même coup l’équivalence d’un terme à un autre, la reconnaissance d’icelui en tant qu’icelui (idem en latin), doit le même qu’icelui : sens exactement contraire à celui dont il prend ainsi le relais (comme les sucres ou effet domino…), puisque substituant l’idée d’égalité à celle de spécificité inégalable, l’idée de reproduction à celle de la SINGULARITÉ. Il y a donc introduction de l’illusion du temps, ne permettant l’identification d’un quelconque nom-la-forme que si l’on peut affirmer qu’icelui d’hier est le même que celui de ce hui, que le ‘moi’ dans l’Instant est bien le ‘moi’ de l’Instant « auparavant », ou que Macron restera le même Macron jusqu’à sa fin !

Or le sort du Seul Réel est d’apparaître dans son ÊTRE dans la mesure où il est impossible de le reconnaître en tant que semblable à un autre : il est Singularité : il est CELA si seulement le CELA est le même de RIEN : D’OÙ LE « RIEN DANS LE TOUT ET TOUT DANS LE RIEN ».

Le concept de « mêmeté » et le Seul Réel qu’il désigne intègre la pensée du même pour autant qu’il la récuse, ne se permettant à présumer d’une chose qu’elle est telle que s’il est conforté qu’il ne lui est par ailleurs « rien de tel », ne connaissant de tous noms-les-formes d’autre identité que celle qui consiste à n’être identique à RIEN. C’est pourquoi Nous pouvons dire qu’il n’existe dans l’Instant du ‘Je’ seulement AUCUN COMMENCEMENT, D’OÙ L’ÉTERNITÉ NATURELLE (pas besoin de la fabriquer par les Juifs Transhumanistes de chez Google et autre vallée siliconée… qui ne feront qu’inventer un Big Bang à eux, donc possédé par un groupe de personnes apparenté à une singerie de « Nouveau Big Bang »…).
Voir le Dieu Janus aux deux visages diamétralement contraires, la pensée identique rassemble et confond les deux idées contraires du même et de l’autre, désignant à la fois et contradictoirement ce qui est sans double, et ce qui est égal à quelque chose d’autre, avec idéation de temps sans temps. Rejoint la non-localisation ou INSTANT quand deux particules à des distances immenses annulent ces distances en étant dans le ICI ET MAINTENANT………. COMME MANIFESTATION D’UNE NON-IDENTITÉ (d’où d’ailleurs le sens du mot SEIGNEUR : Christ, Ancien, Senior, Vieillard ou Sénéchal, Sénile, Sire, Sénateur, etc., et actuellement à y ajouter Monsieur, Monsenor, avec l’accent tilde sur le N. Le Seigneur ou Singularité).

NON-IDENTITÉ le PARADOXE DE LA RÉALISATION DU SOI : la recherche de sa propre identité semble impossible parce qu’il est impossible d’identifier le Seul Réel puisqu’Il est précisément ce qui, pour être sans double, demeure réfractaire à toute entreprise d’identification. Seul est visible le FAUX, L’ILLUSOIRE. Le Vrai cesse d’être vrai dès qu’il est vu, donc possédé par la dualité sujet et objet inhérente à l’ego.


IMPÉRIALISME D’OPINION OU DE LA RAISON DEVENU IMPÉRIALISME SANITAIRE.

En ces temps de tyrannie de l’opinion bien pire qu’un virus, la Vraie Libération passe par se libérer des normes et conventions collectives et de leurs évidences toutes faites ou de leur « bon sens » tout cuit comme ce qui touche au corps ou au mental (surtout en 2020-X avec un virus appelé « covid-19 »), pour pouvoir vivre comme UNIQUE, SINGULARITÉ, IDIOTÈS, soit le ‘Je’ avec le ‘je’. Ce qui signifie une SCIENCE du Cœur, comme la Réalisation du Soi, comme les Gnostiques.
Le CROYANT ou le normalisateur, IGNORE, et il n e peut qu’être scandalisé si on lui suggère que la louange qu’il offre à celui en qui il croit, est une louange qu’il s’adresse à lui-même (Tout est dans Tout). Et comme justement il n’est pas un gnostique mais seulement un croyant, il ignore le sens du mot « Création » à l’œuvre dans sa croyance, et reste inconscient de ce qui en fait la réalité. Alors il érige sa croyance-opinion en un dogme absolu, alors qu’elle est nécessairement limitée et conditionnée.
C’est la tyrannie impitoyable de l’opinion entre les croyances moralo-politiques qui rivalisent, se rejettent et se réfutent les unes les autres.
Tyrannie de l’opinion seulement possible parce que les êtres humains n’étant plus à même de recourir à leur FONTAINE DE JOUVENCE du ‘Je’ et du ‘je’, ils se trouvent alors livrés à l’ÉGRÉGORE OMNIPOTENCE INDIFFÉRENCIÉ OU MONDIALISÉ DU MOMENT (depuis 2020-X ce sera le sanitaire, donc une nouvelle variation du Thème corps ou raison, c’est la même chose car lié au sens fabriqué par le mental) ; un égrégore omnipotent confondus dans une collectivité religieuse (sociale) nommée « République ». Alors il leur est très facile de confondre leur ‘Je’ qu’ils ont totalement oublié, avec une sorte d’être Divin en soi, et de l’imposer à tous ; de nos jours ce sera l’ÉGRÉGORE SANITAIRE…. TEL EST CET ACTUEL MONOTHÉISME SANITAIRE INVERSÉ DONT LE DIEU (INVERSÉ) EST UN VIRUS, LUI AUSSI LIÉ À UNE CROYANCE EN LA MALADIE et DONC EN UN EXTÉRIEUR (rejoint le problème des « faits » décrit plus haut).

Ayant perdu sa racine avec son ‘Je’, chaque ego ou ‘je’ est livré à une hypertrophie en forme de ce culte du narcissisme ou du consommateur dégénérant à l’aise en une forme de religion : la tâche n’est plus de faire que chacun s’unisse à son ‘Je’, il s’agit dans ce mondialisme d’imposer à tous le même ‘Je’ ou la « même soupe pour tous », donc actuellement le coup du sanitaire, dans ce même Thème de la RAISON OU MENTAL (celui qui ment à AL ou EL le Divin) le sanitaire étant lié au corps ou mental.
Sanitaire = raison ou sain(t), évidemment dans la dualité sain-malade, et saint-profane...



Note.
1. Neter ou Trame Divine dans la tradition de l’Égypte ancienne. Les Neter (le mot ne prend pas de s) prennent naissance dans Pet (pt), le Ciel. Ils expriment des principes et fonctions de la puissance Divine se manifestant dans la Nature. (Cause essentielle ou prendre Conscience de l’idée). C’est un principe porté par le signe ; le Neter est une « idée » immanente contenue en la Nature, sorte de « cause » (comme un Sel sublime ou « Alkaest »), et ce principe ou agent d’une loi cosmique agit selon lui-même indépendamment de celui qui le subit (sel). Le Neter agit selon sa fonction, qu’il soit ignoré ou connu des humains. Il est comme « connu de toute éternité » donc indifférent aux noms qu’on peut lui attribuer. Le Neter (qui n’est pas un totem) ressemble à un symbole clef, clefs ou 32 yeux pour se rendre compte de l’Univers en nous.
Chaque Neter « en son heure » (Astrologie) appelle à la vie la « partie » et les assemblages de parties qui lui correspondent. Par la symbolique du Neter, on peut connaître la Nature.

Les 32 Neter :
Amon – Anubis – Atoum – Apet – Bès – Chou – 4 Fils d’Horus – Geb – Hathor – Horus
– Isis – Khnoum – Khonsou – Maât – Min – Montou – Mout – Nephtys – Nefertoum – Neith – Nekhbet – Nout – Osiris – Ouadjit – Ptah – Renenet – Sechat – Sekhmet – Serket – Seth – Sobek – Thot.

Les Dieux des Neter sont tour à tour la personnification, le Nom d’un aspect ou d’une force de la Nature. (En référence à Isha Schwaller de Lubicz, Her Bak)
Si les lois physiques de la Nature semblent vraies et les mêmes partout, ce que confirment toutes les expériences du monde entier, c’est bien grâce aux Neter. En Chine, c’est grâce à la méditation sur les 64 Hexagrammes du Yi-King.


[En haut de page : nostalgie de l’Eau Primordiale dans l’homosexualité avec reflet de tristesse incommensurable, même dans une pénétration vulgairement corporelle comme la fellation ou la pénétration anale. Le fruit comme la Poire est symbole érotique et de sensualité ayant quelque chose de féminin].
 
 

Dernière mise à jour : 21-03-2021 21:11

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >