Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Prière
Prière Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 31-03-2021 22:35

Pages vues : 834    

Favoris : 98

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Alchimie, Amour, Ampoule, Anarchie, Araignée, Argent, Banques, Bourgeois, Chaos, Communisme, Chronologie, Démocratie, Diable, Dictature, Dieu, Dragons, Eau, Église, Esprit, Europe, Feu, France, Gaule, Goulag, Gouvernement, Guerre, Homéopathie, Illusion, Inquisition, Internet, Jardin, Justice, Labyrinthe, Laïcité, Libéralisme, Liberté, Maffia, Magie, Médecine, Métaux, Monarchie, Mondialisme, Morale, Mort, Nature, Occident, Oligarchie, Opinion, Ouvrier, Pagan, Paradis, Peur, Pierre, Pieuvre, Politique, Pouvoir, Prisons, Ptah, Pyramides, Religions, République, Rire, Royauté, Sagesse, Satan, Science, Sécurité, Sexe, Silence, Tao, Télépathie, Temps, Terreur, Transformation, Vide, Volonté, Washingtonisme, Yokaï

 
renard42.jpg
 
 
Prière
 
 
Ce monde se croit à l’extérieur de quelque chose, à l’extérieur de l’univers, comme ces behavioristes et ingénierie sociale, comme ces « scientifiques » qui voient les autres comme extérieur à eux, ou quoi pensent comme s’ils étaient étrangers, extérieurs à ce qu’ils observent, tels les virus par exemple. Tous ces « spécialistes » voient les êtres humains dans une attitude comparable à celle des entomologistes devant des insectes. Ils sont tentés par la possession d’une « science » qui leur permettra de posséder l’objet de leurs études, donc les humains, de les manipuler, de les formater selon leur science qui n’est qu’un jeu verbal qui se prétend « science ». Attitude mentale semblable à celle de tout dictateur socialiste qui décide du modèle standard psychologique, mental et intellectuel en fonction duquel ses sujets doivent êtres façonnés par le moyen de l’environnement et de l’éducation.

Ainsi, seul le dictateur fabricant d’âmes s’accorde la possibilité de regarder en arrière par le « QUI SUIS-JE ? » ou Retournement de la lumière et l’interdit aux fabriqués. Lui seul a droit au ‘Je’.

Il y a un niveau de perception originelle où fusionnent le sujet et l’objet, c’est la Réalisation du Soi, le contact avec le Centrum Centri, les Chrétiens l’appellent l’union mystique, les Indiens le nirvana.
Lorsque cette fusion, ou se mariage se réalise, les mots « croyance », « foi » et « confiance », ne veulent plus rien dire, on ne peut parler que de connaissance par co-naturalité dans le re-liement (sens de relier ou religion) au Tout, PAN, par le fait de l’identification du ‘je’ au ‘Je’ ou Tout, comme le centre est générateur de la circonférence bien que n’étant lui-même ni surface ni volume. Sans le Centre qui n’est RIEN, il n’y aurait rien : Le Centre est nulle part et la Circonférence est partout.
Cela s’appelle aussi CELA, ou « Je suis ce JE SUIS ».

Le drame actuel amplifié par la technologie, mais surtout par l’opinion et le culte du narcissisme, fait que tout être humain prétend posséder la clé de l’universalité des choses. Et dans ce chaos du politisme inhérent à l’État omniprésent, toutes les idéologies politiques sont des masques pour le besoin d’absolu, soit le besoin de religion, la laïcité n’existant pas. Le gros problème, c’est qu’il ne peut y avoir plusieurs universalité(s) et que la lutte entre les pseudo-universalité(s) depuis des millénaires est cruelle, sanglante, meurtrière et impitoyable.
Les « ismes », et le covid-19 est en peu de temps devenu le covidisme, quand ils s’emparent des foules, sont des aliénations maintenant connectives (collectives) grâce à la technologie informative de l’informe-ation.

Seul un TOUT ou PAN, le ‘Je’, la Totalité, peut connaître la Totalité.

Or, le ‘je’ ou ego ne peut aucunement être un total, une globalité, un in-fini, puisqu’il se définit par rapport à un Toi, formant le social, formant la « démocratie », il sera donc limité et frustré par ce qui le différencie de ce Toi. C’est ce que par exemple la théologie chrétienne exprime en disant qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu car, s’il y en avait deux, chacun serait limité par ce qui le différencie de l’autre et ne serait donc pas in-fini. Il en est ainsi du ‘je’ ou ego de chaque individu ou maintenant consommateur sous domination du salariat, de l’État et du capitalisme.

Par contre, le ‘Je’ vécu dans la plénitude du sentiment océanique ou du Tout, n’est pas une partiellité ou un ‘je’ à côté d’autres ‘je’ constituant le « social ». Le ‘Je’ n’est pas non plus la perception d’une collectivité ou d’une multitude à la mode actuelle du socialisme. Le ‘Je’ est Essence pure. En ce ‘Je’, dans la non-dualité du sujet et de l’objet s’efface l’opposition du Moi-Individuel et du Moi-Collectif qui est la toile de fond de tous les conflits politiques.

Le Toi et le Moi sont transcendés dans le ‘Je’ qui les unifie par triangulation :

    ‘Je’
Toi    Moi

C’est la Réalisation du Soi.

« Ô Toi qui as transmuté une motte de terre en Or, et une autre motte en le Père de l’humanité, Ton œuvre est la transmutation des Essences et la munificence : mon œuvre est la faute, l’oubli et l’erreur.
Transmue la faute et l’oubli en connaissance ; je suis tout entier colère, fais-moi devenir patience et indulgence.
Ô Toi qui fais que la terre stérile devienne du pain, et ô Toi qui fais que le pain inanimé devienne la vie,
Ô Toi qui fais l’âme insensée devenir un guide, et ô Toi qui fais le vagabond errant devenir un Prophète,
Tu fais d’un morceau de terre le ciel ; Tu donnes un accroissement à la terre à partir des étoiles.
Quiconque fait consister l’Eau de la Vie en plaisirs de ce monde, la mort vient à lui plus tôt qu’aux autres.
L’œil du cœur qui a contemplé le firmament (spirituel) a perçu qu’ici-bas existe une continuelle Alchimie.
La cohésion harmonieuse du corps, ce vêtement rapiécé sans qu’il soit cousu, est due à la transmutation des Essences et à un élixir (Teinture) qui embrasse tout.

Le jour où tu vins à l’existence, tu étais du feu, ou de l’air ou de la terre.
Si tu es resté dans cette condition, comment cette élévation actuelle a-t-elle été atteinte par toi ?
Celui qui transmue ne t’a pas laissé dans ce premier état d’existence : Il a instauré un meilleur état d’existence à la place de celui-ci [ici problème de causalité ou de big bangisme qui donnera la théorie de l’évolution au 19è siècle européen] ;
Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’Il t’ait octroyé cent mille état d’existence, l’un après l’autre ; le second toujours meilleur que celui qui le précédait.

Considère tout changement comme provenant de Celui qui transmue, ignore les intermédiaires, car, en t’attachant aux intermédiaires, tu deviendras éloigné de leur Origine.
Chaque fois que les intermédiaires augmentent, l’union (avec le Soi ou l’Origine) est écartée ; moins nombreux sont les intermédiaires [comme par exemple les « spécialistes » et autre « peuple élu »] plus le délice de l’union est grand.
Par la connaissance des intermédiaires, ton émerveillement est diminué : c’est ton émerveillement qui te fait admettre auprès de la Présence divine.
Tu as obtenu ces vies successives à partir de morts successives : pourquoi te refuses-tu à mourir en Lui ?
Quelle perte as-tu subie de ces morts, que tu te cramponnes à cette vie-ci, ô rat ?
Puisque ta seconde vie est meilleure que ta première, cherche donc à mourir, et adore Celui qui transmue.


Ô homme obstiné, tu as éprouvé cent mille résurrections à chaque Instant, depuis le début de ton existence jusqu’à présent :
De l’état inanimé, tu as avancé inconsciemment vers la croissance (végétale), et de la croissance (végétale) jusqu’à la vie (animale) et les tribulations ;
Puis vers la raison et le discernement ; puis encore vers ce qui est au-delà des cinq sens et des six directions.
Les traces de pas s’étendent jusqu’au bord de l’océan ; puis ces traces de pas disparaissent dans l’océan ;
Car, par précaution divine, les relais, sur la terre ferme, sont les villages, les demeures, les caravansérails ;
Tandis qu’au contraire les lieux de repos de l’océan, quand ses vagues s’élèvent, n’ont ni plancher ni toit pour le voyageur tant qu’il y reste.
Ces étapes (dans l’océan) n’ont pas de monticule visible ; ces lieux de repos ne comportent ni signe ni nom.
Entre deux relais, là-bas, la distance est cent fois plus grande que de l’état végétal à l’Esprit essentiel.

Tu as vu la vie impliquée dans les morts : pourquoi donc es-tu si attaché à la vie du corps ?
Allons, ô corbeau, rends cette âme ! Sois un faucon, sacrifie-toi en la présence de la Transmutation divine.
Prends le neuf et abandonne le vieux, car chaque « cette année » de toit est supérieur à trois « années dernières » [vivre l’Instant].
Si tu ne veux pas être prodigue de toi-même comme le dattier, alors emplie vieux haillons sur vieux haillons et fais-en un tas,
Puis offre ces vieilles guenilles puantes et pourries à n’importe quel aveugle.
Celui qui a vu le neuf n’est pas ton client : il est la proie de Dieu, il n’est pas ton prisonnier.

Là où se trouve une bande d’oiseaux aveugles, ils s’assemblent autour de toi, ô eau saumâtre.
Pour que leur cécité soit augmentée par tes eaux saumâtres : car l’eau saumâtre accroît la cécité.
C’est pourquoi les gens attachés au monde sont aveugles de cœur : ils sont des buveurs de l’eau saumâtre du limon.
Continue à donner de l’eau saumâtre et acquiers la faveur des aveugles de ce monde, puisque tu n’as pas en toi-même l’Eau de la Vie.
Dans un état méprisable, tu désires vivre et qu’on se souvienne de toi : le visage noirci comme un nègre (par l’opprobre), tu te réjouis.
Le nègre dans sa noirceur est satisfait, car il a toujours été noir par naissance et par nature :
Mais celui qui un seul jour est aimé et beau, s’il devient noir, il cherche à réparer ce malheur.
Quand l’oiseau qui peut voler reste sur le sol, il est dans l’angoisse, le chagrin, les lamentations ;
Mais l’oiseau de basse-cour marche avec plaisir sur la terre : il court çà et là pour becqueter du grain, heureux et plein d’audace.
Parce qu’il était pas nature dépourvu du pouvoir de voler, tandis que l’autre oiseau était volatile, aux ailes grandes ouvertes ».
(Mathnawî, Livre cinquième, Prière, 780-822).
 
 

Dernière mise à jour : 31-03-2021 22:59

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >