Accueil arrow News arrow Dernières news arrow Virus covid-19 fabriqué par des humains
Virus covid-19 fabriqué par des humains Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 07-04-2021 17:02

Pages vues : 222    

Favoris : 27

Publié dans : Les News, Dernières news

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
chaplin_tempsmodernes_fabrique.jpg
 
 
Virus covid-19 fabriqué par des humains

Le virus est devenu LES VACCINÉS.
La véritable bombe ce sont les piqués.
Non seulement les piqués sont identique
à ceux qui regardent le doigt qui montre
la lune (1), mais par grégarisme ou effet
moutonnier ils contaminent les autres.
 
 
La démocratie construite sur les conflits d’intérêts repose sur la frustration de par ses limites, elle ne survie que par le consensus des frustrés, et donc elle doit fabriquer sans arrêt du consensus, faire du MARKETING. Pour cela il y a le dressage, l’éducation, la fabrication, le coulage dans un moule (appelé en France « valeur républicaine »). Et depuis la fin de la guerre mondiale de 1914-45, la séparation nette et brutale entre fabricants (un petit groupe ou à la limite un seul, les « Dieux », selon Laurent Alexandre) et les fabriqués (Nous tous les plus de 7 milliards de Terriens, les « inutiles », toujours selon L. Alexandre utilitariste) n’a jamais été aussi nette qu’à ce hui.

« Les vaccinés covid peuvent être porteurs du virus dans des proportions qui ne sont pas connues à ce jour » (Conseil d’État). Bref, la contagion aussi invisible que le virus lui-même. Chaque personne en bonne santé devient un danger potentiel, tout le monde est susceptible d’être un terroriste. Tout ça dans la logique du coulage de l’individu dans un moule, celui du régime capitalo-républicain.
Les personnes vaccinés covid sont susceptibles de développer des formes graves de la maladie et de réinfections post-vaccinales ou de la virulence d’un variant » (d’après O, Véran). Logique, les piqués viennent d’affaiblir leurs défenses immunitaires naturelles. J’en ai fait l’expérience il y a plus de 15 ans en arrêtant de me faire vacciner tous les ans par le traditionnel vaccin « Pasteur » contre la grippe classique.
Les vaccinés vont répandre nettement plus de particules virales que les non-vaccinés. Les vaccinés sont plus contagieux que les non-vaccinés.

C’est l’évolutionnisme à la Juif : les piqués ne protègent pas la progression naturelle de l’épidémie ; ainsi il faudra toujours entretenir un ingénierie politico-sanitaire puisque le virus sera toujours là ; naturellement le vaccin rend plus vulnérable aux infections et aux variants, de par la destruction ou affaiblissement du système immunitaire naturel ; donc dans cet évolutionnisme à la Juif il faudra toujours se faire vacciner, tous les 6 mois, et pourquoi pas tous les mois…. à chaque fois qu’un nouveau variant apparaîtra, puisque le vie est de s’adapter constamment le virus fait de même. Enfin, un vacciné contamine plus facilement qu’un non-vacciné.

Le délire actuel de la vaccination est en train de construire LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION DE VACCINS PERMANENTS, FORMIDABLE POULE AUX ŒUFS D’OR POUR L’INDUSTRIE DE BIG PHARMA ET DE SES FINANCIERS INTERNATIONAUX.
Se faire vacciner, puis se re-faire vacciner contre les variants, en propageant le variant d’avantage autour de vous, et ainsi de suite… jusqu’à la mort !

Comme la démocratie qui demande sans arrêt du consensus après manipulation des masses, le système sanitaire covid procède pareillement : vaccin, variants, vaccin, variants, et sans fin, et d’autant plus efficace pour l’ingénierie du régime que le virus lui, n’en à rien à foutre de la démocratie des humains !
En vous faisant piquer, vous devenez plus vulnérable au surgissement de variants du virus : vous aviez un système immunitaire naturel, la chimie de l’industrie du régime vous le détruit pour vous vendre le sien, vous êtes donc SA CHOSE, SON ROBOT : même process que le coulage dans un moule cité plus haut.

Tout « parti », en religion, en science et en philosophie, en politique ou en économie, tend à imposer ses lois à l’ensemble. C’est pourquoi tout « parti », tout « isme » est une genre de dictature.
Les « ismes » notamment dans la « raison » prouvent qu’on n'est jamais aussi intelligent qu’en refusant cette « raison » devenu la science des « ismes ». En politique ces « ismes » allaient s’imposer après 1789, car historiquement la science de la mécanisation sociale a progressé parallèlement à la mécanisation industrielle sous la poussée des banques proliférant au 19è siècle comme des virus.

RAPPEL : Des professionnels de l’industrie médicale [sic], dont l’ancien vice-président de Pfizer ont signé une pétition afin de mettre en garde contre les nouveaux vaccins à ARN messager : ils affirment que des tests beaucoup plus poussés sont nécessaire avant d’exposer les humains ; il préviennent que les vaccins peuvent provoquer de graves réactions auto-immunes, voir l’infertilité (les effets à long terme, sur 5 à 10 ans n’ont pas été effectués avec les ARNm, et pour cause….. de speed capitaliste… Les effets vaccinaux indésirables les plus graves, voir mortels, sont ceux qui surgissent de façon différée. Or les ARNm n’ont testé leurs effets cliniques que sur MOINS D’UN AN…).
Pourquoi devrions-nous nous porter volontaires pour être les cobayes d’une nouvelle technologie vaccinale sans savoir quelles en seront les conséquences d’ici 1 an à 10 ans ?

Avec l’épisode covid-19 vous appartenez corps et âme au régime capitaliste et républicain. Vous entrez dans un NOUVEAU PATRIARCAT-MATRIARCAT. DONC VOUS ENTREZ DANS UNE NOUVELLE EAU PRIMORDIALE (la victoire du Dieu sur la Déesse et le Serpent se traduit dans l’organisation sociale par le passage du matriarcat au patriarcat.
Voir l’Eau primordiale ou la Déesse Nammu (en sumérien cette Eau primordiale) est présentée comme « la mère qui engendre le Ciel et la Terre » et « l’aïeule qui enfanta tous les Dieux » (Mircea Eliade, Histoire des religions).
Eau Primordiale ou Saint Chaos.
L’OLIGARCHIE ESSAYE DE FABRIQUER SA PROPRE EAU PRIMORDIALE.
Comme toujours dans ses « Plus ça change et plus c’est la même chose », l’oligarchie met la charrue avant les bœufs : elle table sur les vaccins et les effets mais pas sur les causes (le moyens de soigner au lieu de protéger par des vaccins « étouffent » immunitaire).



Le virus de façon exemplaire révèle le fait que la PEUR est quelque chose de non seulement NON NATURELLE CAR FABRIQUÉ PAR LE MENTAL (comme l’énonce Ramana Maharshi à l’entretien 58 du 4-7-1935 où il explique que les ennuis ne surgissent que quand il y a un autre que soi-même, donc l’autre, le social, le virus : « Lorsqu’on réalise que l’âtman est unique, il n’existe plus de second, et il n’y a donc plus de raisons d’avoir peur. L’homme, tel qu’il est actuellement confond l’anâtma-dharma (le dharma du non-Soi) avec l’âtma-dharma (le dharma du Soi) et souffre. Qu’il connaisse le Soi et qu’il y reste ; c’est la fin de la peur ainsi que des doutes ».
Et à l’entretien 109 du 13-12-1935 : « La « torpeur » de qui ? Cherchez. Tournez-vous vers l’intérieur. Concentrez toutes vos recherches sur la quête du Soi. La force qui se trouve en vous opérera également sur autrui ».

LA PEUR VIENT DE LA RACINE DU MAL : LA DUALITÉ DEHORS-DEDANS :
- Quelle est donc la racine du mal ?
- La « saisie » [loi de succion, l’attraction universelle ou Eucharistie].
- La saisie de quoi ?
- La saisie du triple monde [de la Forme, du Désir, du Sans-Forme].
- Comment arrêter cette saisie ?
- En recourant à l’introuvable, car dans l’introuvable il n’y a pas de saisie.
- Qu’est-ce que l’introuvable ?
- La fin du dualisme.
- Qu’est-ce que le dualisme ?
- La vision d’un dedans et d’un dehors, lesquels sont introuvables.
(Soûtra de la Liberté inconcevable, chapitre V, 14)

Dedans-dehors engendrent le TEMPS : la peur survient quand quelque chose de proche n’est ni loin ni ici mais loge en une inconnue proximité. Et c’est cet inconnu qui fait peur, et la finance internationale déteste plus que tout l’inconnu ! Le terroriste, le virus par exemple… L’invisibilité, la nuit font peur : tout ce qui est invisible est potentiellement redoutable, si familier et inoffensif qu’il puisse être, dans la mesure où il ne peut être identifié sur-le-champ et à coup certain. Ainsi, la peur est toujours la peur du dernier moment, donc de la mort, de l’instant du Seul réel, de la seule Vérité. Peur de la Réalité non en tant qu’elle est le Seul réel, mais  en tant qu’elle menace de le devenir (d’où les vaccins entre autres…..).
LA PEUR SURVIENT LORSQUE LE MONDE EST TOUT PRÈS, SANS DUALITÉ DEDANS-DEHORS, SANS SAISIE.


L’immunitaire, le vaccin repose sur la dualité dedans-dehors.
Voir aussi la page et vidéo sur le Dr. Amine Umlil.
Le délire vaccinal présent est hautement suspect.


Démocratie = fabrique de consensus.
Actuellement, pour presque tous, il est impossible de vivre son son vrai Soi. Déjà, l’adaptation aux besoins de saisie des parents conduit souvent (mais pas toujours) au développement d’une personnalité « masquée », acteur, qui est souvent appelée « faux soi ». L’enfant se conduit de manière à ne montrer À L’EXTÉRIEUR, que ce que l’on attend de lui, et il s’identifie complètement avec cette illusion. Son vrai Soi ne peut se différencier et encore moins être vécu. Dans ce cas l’individu est toujours en ÉMISSION, jamais en réception, car il se regarde toujours à l’EXTÉRIEUR par les yeux des autres, par les yeux du social, se demandant sans cesse quel effet il leur fait, d’autant plus facile avec la technologie du tout connecté, donc comment il devrait être parmi les autres, parmi le social, et quels sentiments il devrait éprouver.

LE SEUL VÉRITABLE VACCIN.
ÊTRE, et non plus avoir : l’Être doit trouver un soutien ou une Fontaine de Jouvence EN LUI-MÊME s’il ne veut pas devenir le JOUET DE L’EXTÉRIEUR, DU SOCIAL OU D’UN VIRUS FABRIQUÉ PAR UN INDIVIDU DE CE SOCIAL, ET DONC DEVENIR LE JOUET DU VIRUS ET DES INTÉRÊTS ET OPINIONS DES AUTRES HUMAINS.
Pour qui veut vivre sans vaccin ni drogue, il est devenu vital de trouver la Fontaine de Jouvence dans le Soi, donc dans son propre CENTRUM CENTRI.

DUALITÉ DEDANS-DEHORS DANS CE MONDE DU SPECTACLE.
Exemples possibles qui ne sont pas une généralité.
À l’adolescence, beaucoup de jeunes choisissent des valeurs nouvelles totalement contraires à celles de leurs parents, se construisant ainsi de nouvelles opinions et cherchent à les concrétiser. Mais cette queste n’est pas enracinée dans leur Vrai Soi : le jeune adulte s’adaptera à cet extérieur, à ces nouvelles opinions de la même façon que pendant son enfance quand il s’est adapté à ses parents. De nouveau il est brisé par l’extérieur et reniera son Vrai Soi afin d’être reconnue et aimé par un groupe de ses copains, par ses coreligionnaires de son entreprise du CAC40, ou par son ou sa partenaire. Tout cela s’apparente encore à un vaccin, à une cautère sur une jambe de bois. Car même adulte, ce salarié et consommateur ne sera pas lui-même et sera LA PROIE DE LA FABRICATION DU CONSENSUS. AINSI IL FERA TOUT POUR QUE QUELQU’UN LUI PRODIGUE LE MÊME AMOUR OU LE MÊME CONFORT SÉCURITAIRE DONT ENFANT IL AVAIT TERRIBLEMENT BESOIN. IL ESPÈRE GRÂCE À L’ADAPTATION AU SOCIAL, À L’EXTÉRIEUR, LE RECEVOIR ENFIN…

De par son mode de vie le citoyenisé fabrique lui-même le virus et sa propagation….



Note.
1. Nous sommes, surtout depuis le déluge technologique, dans une société du spectacle et de l’écran :
Les habitudes acquises depuis l’absence de commencement [peut-être l’inconscient collectif à la C.G.Jung) forment comme des reflets dans le récepteur mental, l’écran et ses images qui bougent comme bouge constamment l’idéation. Pour qui peut y regarder par le Retournement de la Lumière, vers le Seul Réel, les noms-les-formes perdent leurs caractéristiques.
De même que le sot regarde le doigt qui désigne la lune et non la lune, de même les gens s’attachent à la lettre, au dehors, et ne voient pas le Seul Réel.
L’intellect est comparable à un grand danseur [par le vagabondage incessant de l’idéation, la ”marche du serpent”], le mental est son assistant et son maquilleur, les cinq sens les accompagnent, et dans cette conscience qui calcul et raisonne s’incarnent les spectateurs ou consommateurs.
(En référence au Lankâvatâra, chapitre L’instantanéité).
UTILITARISME : POSSÉDER UN SENS OU UNE NÉCESSITÉ, donc comme ignorer que toute chose EST, dans le sens ontologique dont aucun sens ni aucun hasard se saurait rendre compte puisque se situant dans le SANS POURQUOI, ce qui est le sort du Seul Réel : SANS HISTOIRE, SANS HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule) et d’être sans durée, dans une « histoire à jamais manquante »
 
 

Dernière mise à jour : 07-04-2021 17:29

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >