Accueil arrow Yôkai arrow Élémentals, Divinités, Yôkai arrow Ce I devenu J met le chaos partout
Ce I devenu J met le chaos partout Suggérer par mail
 

Ecrit par Sechy, le 04-05-2021 23:35

Pages vues : 689    

Favoris : 68

Publié dans : Elementals Yôkai, Élémentals, Divinités, Yôkai

Tags : Accident, Alchimie, Allégeance, Banques, Bêtise, Bouche, Capitalisme, Catastrophe, Chaos, Chimère, Christ, Commodités, Conflit, Confort, Conscience, Corps, Démiurge, Démocratie, Diable, Dieux, Dragon, Dualité, Eau, Ego, Feu, Foi, Gratuit, Grégaire, Guerre, Haine, Humain, Histoire, Information, Instant, Intelligence, Intérêt, Jardin, Juif, Karma, Langage, Langue, Liberté, Matrice, Maux, Méditation, Mental, Messianisme, Mieux, Morale, Mort, Mot, Mystère, Narcisse, Nature, Numérisation, Occident, Opinion, Orient, Panique, Panoptique, Paradis, Pied, Pierre, Poids, Poisson, Porte, Privilège, Puce, Religions, République, Réseaux, Rêve, Rien, Sagesse, Serpent, Sexuel, Simple, Social, Soi, Souffrance, Souvenir, Spiritualité, TAO, Tautologie, Temps, Vérité, Vide, Vieux, Virus, Yokaï

 
i_et_j_fontaine_et_perte.jpg
 
 
Ce I devenu J met le chaos partout
car maintenant le J s’accroche à son
HOTC (Histoire-Opinions-Temps qui Coule)
et dé-nature (Dè : privation, éloignement)
l’origine du JEU.
Le JEU DIVIN : on ne découvre le Divin que
paradoxalement après avoir dé-couvert qu’il
est un JEU DIVIN (la Félicité).
 
La bêtise et donc la souffrance et la peur
sont alimentées par le CRÉDIT-CRÉDO-CROYANCE
que ce monde a une date de péremption mais
qu’il représenterait la « réalité ultime ».

L’ignorance consiste en ce MAL ABSOLU :
la SAISIE en dualité dedans-dehors : saisir
un seul côté : l’HOTC, le dehors.
La SURVIE, consiste à CROIRE que seul
existe l’HOTC et que rien n’existe en
DEHORS de ce CONCEPT.
Alors Nous sommes dévoré par l’HOTC, non
parce que Nous vivons dans l’HOTC, mais
parce qu’on CRÉDIT-CRÉANCE-CROYANCE à
la réalité de cette HOTC et, partant,
on méprise l’éternité, d’où l’aliénation
de la THÉOCRATIE DE LA MARCHANDISE ET
DE SA CONSOMMATION (le Graal sous forme du
« Plus ça change et plus c’est la même chose »
de « la relance économique »).

Le I ou Axe rectitude ou le Maât ou Transparence
de la Manifestation : l’O-r-i-gine ou Cercle
engendré par la Fontaine de Jouvence est « en
puissance » dans le I mais par le J elle est
trans-formé et méta-morphosé : milieu et
morphé : forme par ce J ou PERSONA : le MASQUE
maintenant doublé par celui de la f(r)iction
du covid-19 dernière cartouche de ceux qui
sont atteints du cancer du pouvoir.

C’EST LEUR ‘J’, LEUR JEU, MAIS UN JEU INVERSÉ,
L’INVERSION DU IL ou AL, EL (sans ego).
RAPPEL : le passage du I au J, ou du JEU au ‘je’
ou du ‘je’ au jeu (de la politique par ces
malades cancéreux du pouvoir) se fait par
U : ouverture.

U : eu, de avoir en participe PASSÉ, adamique,
en RETOURNEMENT DE LA LUMIÈRE vers
L’EAU PRIMORDIALE ANCESTRALE (si les Eaux précédent
la « création », il est naturel qu’Elles participent
à sa RECRÉATION : Le Nouveau Monde et les Nouveaux
Cieux correspondent au seul réel « Homme augmenté »
ou « Nouvel Adam ».
EAU = grandes calamités (déluge).
EAU = ZÉRO INDIEN : tout est possible et à l’infini.
EAU = Fontaine de Jouvence, la Grâce, Ève,
le Wou-ki chinois, le Saint Chaos, PAN le TOUT,
le Souffle,  l’Eau Ignée-Innée.
EAU = LA NUIT OBSCURE de Jean de la Croix :
le Zéro Indien aussi appelé « inconscient »,
ces énergies secrètes.

Nostre monde est celui de l’EAU SALE :
en premier, pollution due et par le MENTAL ou
« raison », le calcul véritable cancer de
ce monde… qui ne fait que calculer.
EAU SALE de cette si-vile-isation
technico-industrielle et commerciale qui fait
naître : maladies, angoisses, souffrances et
SAISIE de toutes sortes, y compris l’appétit
de celle du Divin.

I passe à J du ‘je’ réduit au jeu : le J n’est
plus le I car il est devenu un A-voir : le
consommateur en théocratie de la marchandise.
Pourtant, ce J est bien un Être prototype
de la LETTRE : L’UNIVERS EST EN LUI ET PAR
CAUSALITÉ CRÉATIONNELLE ET MANIFESTATIONNELLE.

LETTRE : L et T en + par rapport à l’Être
implique le spatio-temporel du L uniquement
binaire (les 2 T), sans mariage possible des
contraires en lui, sans transcendance impliquée,
contrairement à l’ÊTRE (Je suis ce JE SUIS).
« Je suis ce JE SUIS » du I ou Maât, ce qui
est direct, la station debout, PADAM : LE PIEDS,
ÊTRE DROIT, COMME LE TRAIT ou T.
L’IN-carnation du I est attestée par le
ES (en) dans l’ancienne orthographe de
ESTRE.

L’ÊTRE passe par la Stargate ou le TROU
du Point Focal, par l’intermédiaire du
TRAIT (Padam, le pied en sanskrit, et
traget- en gaulois : Glossaire de Vienne sous
la forme altérée de treide (pied), voir le
breton troad (pied) à rapprocher du vieux
français triège (trace, chemin) ; remonte à
la racine i.e. dhregh (courir), cf. le grec
trékho (je cours). À rapprocher de TRAGO-
TROU en gaulois, comparable au v. prov. trauc
(trou), au catalan trau (boutonnière),
terme de substrat adopté par les Celtes et
les Gaulois. Réf. Dic. Fr./Gaulois, de
Jean-Paul Savignac).

L’ÊTRE PASSE PAR LE TROU OU
« LE POINT C’EST TOUT » :
IL PASSE…
IL NE FAIT QUE PASSER : VOYAGER :
SOL-I-TERRE : PASSER : DIA (à travers)
c’est pourquoi IL en connaît un RAYON.
HÉLAS POLLUÉ PAR LE J du jeu ou
dé-cadence humaine par la perte de
la Réalisation du Soi.
L’EAU PRIMORDIALE S’EST COAGULÉE.
POURTANT : LA FOSSE EST CELLE OÙ
IL N’Y A POINT D’EAU….
Le I de la verticale ni ne s’enfonce
ni de s’élève comme dans les religions
du salut en dualité morale du bon-mauvais.
La Fosse ou la Nuit obscure
est celle de la Félicité.
 
 

Dernière mise à jour : 04-05-2021 23:35

Citer cer article dans votre site Favoured Print Envoyer à un ami Articles associés

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

 

Aucun commentaire posté



mXcomment 1.0.8 © 2007-2021 - visualclinic.fr
License Creative Commons - Some rights reserved
< Précédent   Suivant >